Jeudi 28 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

Au Brésil, une vidéo de Bolsonaro enchaînant les dérapages diffusée

Single Post
Au Brésil, une vidéo de Bolsonaro enchaînant les dérapages diffusée
Cette réunion ministérielle devait rester confidentielle, mais la Cour suprême -dont les juges sont "des connards qui devraient être jetés en prison", selon la vidéo- en a décidé autrement.
BRÉSIL - Un juge de la Cour suprême du Brésil a diffusé ce vendredi 22 mai le contenu d'une vidéo d'une réunion au cours de laquelle le président Jair Bolsonaro et ses ministres multiplient les insultes, jurons et dérapages, dans le cadre d'une enquête visant le chef de l'État, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

La vidéo officielle de la réunion ministérielle du 22 avril, censée être confidentielle, a été remise par le gouvernement à la justice. Le juge Celso de Mello a décidé de rendre publique cette pièce à conviction clé de l'enquête visant à établir si le président d'extrême droite a tenté d'interférer illégalement dans des enquêtes policières visant certains de ses proches.

Ces accusations ont été formulées par l'ex-ministre de la Justice, Sergio Moro, ancien juge anticorruption très populaire qui a démissionné avec fracas il y a un mois, après le limogeage du chef de la police fédérale, un des principaux organes d'investigations du Brésil. Sa démission a eu lieu deux jours après la réunion à laquelle il assistait.
Lors de cette réunion, dont les images tournent en boucle sur les chaînes de télévision brésiliennes, on peut notamment voir Jair Bolsonaro se plaindre de ne pas obtenir d'informations de la police fédérale. À un autre moment, il lance : "Je ne veux pas attendre que ma famille se fasse niquer" pour changer les chefs de la "sécurité" à Rio de Janeiro.

Sachant que la vidéo pourrait être diffusée, le président avait lui-même affirmé la semaine dernière qu'il faisait allusion à la sûreté de ses proches, et non aux forces de l'ordre comme la police fédérale.

Armer les gens contre le confinement

Mais la vidéo est également truffée de dérapages du chef de l'État sur d'autres sujets. Il affirme par exemple qu'il souhaite "armer la population" pour éviter une "dictature".

"C'est facile d'imposer une dictature, un connard de maire prend une saloperie de décret et confine les gens chez eux. S'ils étaient armés, ils iraient dans la rue", déclare-t-il. Une allusion aux mesures de confinement prises par les gouverneurs de la plupart des États pour tenter d'endiguer la pandémie de coronavirus, qui a déjà fait plus de 20.000 morts au Brésil.

Le ministre de l'Éducation, Abraham Weintraub, s'attaque quant à lui à la Cour suprême: "Si ça ne tenait qu'à moi, je jetterais tous ces connards en prison, en commençant par ceux de la Cour suprême". Le ministre de l'Environnement, Ricardo Salles, veut, lui, profiter de l'"opportunité du fait que la presse soit focalisée sur le coronavirus" pour "passer des réformes et assouplir les règles" liées notamment à la préservation de l'Amazonie.

La diffusion de cette vidéo est particulièrement embarrassante pour un gouvernement enlisé dans une grave crise institutionnelle. Le même juge, Celso de Mello, avait plus tôt dans la journée soumis au procureur général une requête de parlementaires d'opposition réclamant la saisie du téléphone du président.

Le général Augusto Heleno, ministre du Cabinet de sécurité institutionnelle, un poste-clé du gouvernement, a souligné vendredi dans un communiqué que cette requête pourrait entraîner "des conséquences imprévisibles pour la sécurité nationale" si elle devait aboutir. Le juge a soumis cette requête des parlementaires au procureur général Augusto Aras, qui doit à présent décider s'il la juge recevable ou non.

liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 5 jours (15:26 PM)
    c'est choquant qu'un président ait un tel langage, grossier à outrance , cet imbécile venant d'un milieu soi disant religieux évangéliste

    a des affinités avec le nôtre concernant la corruption familiale, notamment un de ses fils .



    Les présidents du Brésil, d'Indonésie Duarte, des States , Trump y compris le nôtre sont de sinistres personnages ; la corruption et les magouilles financières sont leurs cartes de visites.



    Bolsonaro a le privilège du déni face à la pandémie qui décime son pays , de plus, il continue son infernale destruction de l'Amazonie et des ses habitants confrontés eux aussi au virus.











  2. Auteur

    il y a 5 jours (15:33 PM)
    dommage qu'il ne soit pas décédé lors de son attentat, cela aurait été un acte de salubrité publique !
    Auteur

    il y a 5 jours (15:42 PM)
    Pfff putain de sénégalais qui se croient tout permis
    Auteur

    il y a 5 jours (15:45 PM)
    Ce qui est extraordinaire c’est qu’un juge de la cour suprême ayant eu vent des propos qui l’a diffusé et jugé nécessaire d’enclencher une procédure contre ce président.

    Autre élément important c’est que le président voulait des informations sur un dossier concernant des membres de sa famille et entre les mains de la police. C’est le refus de la Police de lui délivrer ses informations qui a mis Bolsonaro dans cette colère. Le Chef de la Police ayant été démis le ministre de la justice a jeté l’éponge.....



    Vous vous imaginez ça de nos hauts magistrats. des nos Autorités policières, d’un ministre : dire non au président
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 5 jours (16:18 PM)
      chez nous les ministres approuvent avec fracas pour ensuite faire le contraire ....on appelle cela république bananière et vice et versa avec notre grand mastodonte peureux comme un souriceau.
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 5 jours (16:19 PM)
      chez nous les ministres approuvent avec fracas pour ensuite faire le contraire ....on appelle cela république bananière et vice et versa avec notre grand mastodonte peureux comme un souriceau.
    Auteur

    Tra

    il y a 5 jours (17:46 PM)
    Le ministre de la justice le juge Moro à démissionner à cause de cet conseille des ministre Bolsonaro ne veux pas que la police fédérale enquête sur sa famille pour des actes criminelle et barbares en connivence avec la milice criminelle de Rio de Janeiro qui les à aidé pour arriver au pouvoir avec le célèbre meurtre de la militante noire des favélas de rio Marielle Franco qui dénoncé le génocide de la milice dans les favélas.

    Les doulnalistes voilà une info et googuelisé Marielle Franco vous allez comprendre et paix à son âme.



    Auteur

    il y a 5 jours (19:41 PM)
    Vous n’avez rien compris, ce gars ce bat pour “freedom” just like trump....qui vivra verra.

    Trump 2020
    • Auteur

      Reply_author

      il y a 5 jours (20:26 PM)
      selon le « génie » trump, ‘water was tremendously wet’, c’est-à-dire « l’eau était énormément mouillée » lol. quel i.d.i.o.t !!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email