Lundi 21 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

[Dossier] Évacuations sanitaires (1/2) : La médecine des loosers

Single Post
[Dossier] Évacuations sanitaires (1/2) : La médecine des loosers

Hasard de calendrier sans doute ! Mais l'arrivée, à Dakar, le même jour, de l'ancien Premier ministre Mahammad Dionne et du bateau-hôpital ‘'Mercy Ship'' est assez symbolique de l'échec du système de santé sénégalais. Seneweb a plongé dans le sujet pour comprendre les tenants et aboutissants.

Mercredi 14 août 2019 ! Voilà une date que certains acteurs de la santé ne manqueront pas d'inscrire dans les annales de l'histoire. Dans la nuit du mercredi au jeudi, le secrétaire général de la Présidence, ancien Premier ministre, Mahammed Dionne, rentre au Sénégal, après un séjour de plus de deux mois à Paris, pour des soins médicaux. Quelques heures plus tôt, le bateau "Mercy Ship" débarquait au port de Dakar. Ce navire hôpital est censé "redonner l'espoir à 3 000 malades", selon les mots du ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr.

Une "honte", aux yeux de  Guy Marius, sorti de prison vendredi dernier. L'activiste, à l'image de beaucoup d'autres Sénégalais, pensent que ces deux faits traduisent, à suffisance, l'échec du système sanitaire sénégalais.

Un échec qui pousse les décideurs et ceux qui en ont les moyens à se faire soigner à l'étranger. Moustapha Niasse, deuxième personnalité du pays, Ousmane Tanor, ex-quatrième personnalité, Mahammed Boun Abdallah Dionne, ancien Premier ministre. Autant d'autorités de haut niveau, toutes évacuées à l'étranger pour des soins médicaux. Et la liste ne fait que commencer.

Dans l'actuel gouvernement, les cas les plus saisissants demeurent ceux de Sidiki Kaba et de Cheikh Oumar Hann. Sur un autre registre, Amath Dansokho, Doudou Wade, le juge Demba Kandji, Djibo Ka - évacué par Wade à Paris - Cheikh Béthio Thioune, ont tous fait recours à l'expertise médicale extérieure. Certains d'entre eux sont d'ailleurs morts à l'extérieur, en France, en particulier.

Une situation qui met mal à l'aise Guy Marius Sagna. "Mourir dans un hôpital de l'ancienne puissance coloniale alors qu'ils ont eu le temps, pendant 59 ans, de doter ce pays de structures hospitalières dignes de ce nom ! Quelle tristesse, quel gâchis". Tel a été le cri du cœur de l'activiste à travers un post Facebook publié juste après le rappel à Dieu du président du Haut conseil des collectivités territoriales, Ousmane Tanor Dieng. Ce dernier est décédé en juin dernier en France, où il était parti se soigner.

Si la remarque de Guy Marius Sagna, après le décès, en France, d'Ousmane Tanor Dieng, indispose certains sur la forme du fait du timing, sur le fond, l'activiste pose une question essentielle : pourquoi les gouvernants continuent à prendre les airs pour des raisons sanitaires, ignorant royalement les infrastructures hospitalières du pays ?

Des sanctions contre Demba Kandji

Très souvent, c'est le niveau du plateau médical sénégalais qui est indexé. Et de façon récurrente, le matériel médical est évoqué pour expliquer cette situation.  "Ce n'est pas que le médecin n'est pas doué chez nous, mais le plateau n'est pas le même. L'offre de services est complètement différente", avait soutenu le magistrat sénégalais Demba Kandji, dans un reportage de M6 sur le tourisme médical en France.  Le premier président de la Cour d'appel de Dakar était parti faire un bilan de santé à Paris.

Mais son acte ne passe pas auprès des acteurs de la santé. Le secrétaire général du Syndicat autonome des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (Sames), Docteur Amadou Yery Camara, en est même révolté. "Un fonctionnaire qui, d'une manière apparente, le fait, comme on l'a vu dans la vidéo, c'est choquant. Car, au fin fond du Sénégal, on peut faire un bilan de base. S'il (Ndlr : Demba Kandji) se permet de dire qu'au Sénégal, il n'y a pas cela, on devrait prendre des mesures à l'encontre de ce type de fonctionnaire", s'indigne le médecin-chef de la région de Sédhiou, Dr Camara.

"Cette siamoise décédée pouvait être sauvée, si…"

Cependant, il faut reconnaitre que la principale raison des évacuations sanitaires réside dans le plateau technique. Il y a quelques mois, l'hôpital pour enfants Albert Royer de Fann a réussi la prouesse de séparer des siamoises, sous la houlette du Pr. Gabriel Ngom. Mais l'une des filles est décédée par la suite, sous les yeux du Pr. Ngom. Dans un entretien accordé à Seneweb durant cette période, ce chirurgien pédiatrique pointait déjà du doigt le manque de matériel.

"Cette siamoise décédée pouvait être sauvée, si toutes les conditions étaient réunies. Si tous les moyens étaient réunis, on n'allait pas la perdre", regrette-t-il.

Selon lui, la médecine, au Sénégal, souffre de moyens mis à sa disposition. Et que les gouvernants devraient insister sur les ressources à allouer aux hôpitaux pour qu'ils soient dans les normes. "Les ressources humaines sont là, les infrastructures peut-être, mais les équipements manquent beaucoup. C'est pourquoi on a des évacuations sanitaires à l'étranger qui ne devraient plus se faire", ajoute le chef de service de la pédiatrie, par ailleurs enseignants à l'Ucad.

"Au lieu de soigner, on tue"

En chirurgie pédiatrique, par exemple, explique le Pr. Ngom, on évacue pour des sténoses caustiques de l'œsophage liées à l'ingestion de "khémé". Pour de pareils cas, il faut du matériel sophistiqué pour la prise en charge. "Les compétences sont sur place, mais ce sont des chirurgies complexes qui nécessitent de très bons services de réanimation. C'est là où se situe le problème", souligne-t-il.

Des propos qui corrobore celui d'un autre médecin, selon qui tant que le Sénégal ne se dotera pas des technologies et appareils de pointe pour soigner convenablement ses malades, il recevra toujours des "bénévoles" comme ceux de "Mercy Ship". "Quand, nous médecins, on rentre au Sénégal, on ne pense qu'à retourner à l'étranger parce qu'ici, au lieu de soigner, on tue. Et c'est ce qui est malheureux. La faute à qui?  Aux gens irresponsables et incompétents", s'offusque un médecin sous anonymat.

Acquérir du matériel à moindres coûts

Et si l'on suit le Pr. Ngom, le problème n'est pas en voie d'être résolu. "Le budget du ministère (de la Santé) est orienté. L'Etat a des priorités. C'est le paludisme, la tuberculose, etc. Il faut acheter du matériel de dernière génération. C'est 200 millions pour une bonne réanimation. Mais aussi recruter du personnel qualifié".

Pour le moment, la réalité semble tout autre. Et en l'absence d'une solution venant de l'Etat, on fait avec les moyens du bord. A Albert Royer, on compte sur les généreux donateurs pour acheter certains matériels, surtout que des bonnes volontés se sont signalées à la suite de l'opération réussie des siamoises.

Face à une telle situation, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l'Hôpital général de Grand-Yoff a du mal à se retrouver dans cette politique de l'Etat. "On ne peut pas investir 80 milliards de francs Cfa et continuer encore à évacuer des malades. Allez au concours du Cames, le Sénégal a toujours eu de bons résultats en Afrique, à travers la faculté de Médecine", relève Cheikh Seck.

Autrement dit, le vrai talon d'Achille reste le plateau technique.

Pourtant, si l'on en croit Cheikh Seck, la cherté du matériel ne peut pas toujours être un prétexte. Car, insiste-t-il, il existe des moyens d'en acquérir à moindres coûts. Dans le domaine sanitaire, explique-t-il, le leasing ou crédit-bail est bien envisageable. "Je donne l'exemple d'un scanner à 16 barrettes qui coûte 200 millions. Il y a des gens qui sont prêts à vous installer ce matériel, moyennant 0 F. C'est sur la base d'une convention. Vous gérez le local et les personnes qui y travaillent. Si chaque patient doit payer 40 000 F, par exemple, pour en bénéficier, avec 30 malades, c'est 1 200 000 de F Cfa par jour, hormis les week-ends. Au bout de 10 mois, vous vous retrouvez avec 240 millions de F Cfa, alors que le scanner coûte 200 millions de francs Cfa", fait remarquer Cheikh Seck, non sans regretter que "ce type de financement ne soit pas très prisé par nos autorités".

Sur un autre registre, d'autres considérations peuvent entrer en jeu, comme "le confort et la confidentialité".

Le coût, le flou et les magouilles

Par ailleurs, les évacuations sanitaires ne sont une exclusivité des privilégiés. Dans la Fonction publique sénégalaise, elles sont réglementées. D'une manière générale, les évacuations se font sur décision médicale, tout en se conformant à la pyramide sanitaire. Du moins en théorie.

En effet, la communication sur ce sujet semble verrouillée. Combien ces opérations sanitaires coûtent au contribuable sénégalais ? Au sein du pouvoir, c'est l'omerta ! Au Centre médico-social des fonctionnaires, impossible d'avoir des informations sur la question. Seneweb a tout essayé, en vain.

"La non-autorisation hiérarchique est passée par là", nous souffle-t-on.

Nous avons également contacté le ministère de la Santé. On nous a promis un retour. Mais plus de deux semaines après, rien ne nous ai parvenu, malgré les nombreuses relances. Les acteurs de la santé, eux, optent pour la prudence et  préfèrent renvoyer aux services du ministre qui, selon eux, sont les seuls à détenir les statistiques officielles.

"On préfère évacuer des privilégiés et laisser les enfants mourir dans nos hôpitaux"

Par conséquent, les quelques chiffres disponibles sont le fruit d'une estimation. Et là encore, difficile d'avoir une idée nette de la manne financière dépensée chaque année par le Sénégal. Dans un dossier du journal "EnQuête" publié en septembre 2016, certains acteurs de la santé estiment à 5 millions de francs Cfa le coût d'évacuation d'un malade.

Pour d'autres, la somme dépend des tarifs du pays de destination et de la compagnie aérienne. "Pour la France, il faut compter près de 2 millions par jour, alors que pour la Belgique, c'est 1,3 million. À bord d'Air France, il faut débourser 14 millions pour installer une civière. Sur les vols de Tunis Air ou de Royal Air Maroc, il faut casquer 7 millions pour le même service", informe le journal.

Un agent de la Fonction publique a confié à ce quotidien que chaque année, "40 fonctionnaires de l'État bénéficient d'évacuation vers l'étranger, sur décision médicale du Conseil de santé dirigé par le médecin-chef du centre médico-social ; 180 millions sont dépensés par malade. Cette somme comporte les frais de transport, l'hospitalisation y compris la nourriture, en plus de la prise en charge médicale. S'il s'agit d'une haute autorité, la somme est presque doublée".

Il s'y ajoute que, renchérit un agent du ministère de la Santé, les enfants souffrant de maladies cardiaques sont ceux qui en ont le plus besoin. Mais ils ont du mal à y accéder. "On préfère évacuer des privilégiés et laisser les enfants mourir dans nos hôpitaux", s'offusque-t-il.

Une tare continentale

Par ailleurs, prendre les airs pour se faire soigner est loin d'être l'apanage des autorités sénégalaises. En effet, ces cas sont fréquents en Afrique. Au Nigeria, par exemple, le président Mouhammadou Buhari a eu un long séjour au Royaume-Uni, en 2017, pour raisons médicales. Il était alors âgé de 74 ans. En novembre 2018, c'était au tour de son homologue gabonais, Ali Bongo, victime d'un Avc, d'être évacué d'urgence en Arabie saoudite dans un premier temps, avant une  convalescence au Maroc. Et la liste est loin d'être exhaustive. Une attitude qui fait grincer des dents. "C'est honteux que les dirigeants africains aillent fréquemment à l'étranger pour des soins médicaux, tout simplement parce que leurs pays disposent d'installations médicales de mauvaise qualité", dénonce Aaron Motsoaledi, ex-ministre sud-africain de la Santé.

De son côté, le président béninois, Patrice Talon, annonce des réformes profondes sur le système d'évacuations sanitaires qui, à ces yeux, "ne bénéficie qu'à une poignée de Béninois". Si les réformes aboutissent, "l'essentiel de cet argent (frais des évacuations sanitaires) pourra servir à l'amélioration des services de santé au Bénin pour que le plus grand nombre soit soigné dans le pays", espère Patrice Talon.


Article_similaires

43 Commentaires

  1. Auteur

    Oussou

    En Août, 2019 (14:28 PM)
    mort en france rek ngay degg
    • Auteur

      Buju Bamton

      En Août, 2019 (14:42 PM)
      le dictateur sall va emprisonner mr sonko, et après .......personne ne va réagir....
      y'a plus d'hommes au sénégal, tous des enculés, des pds....
      depuis combien de temps mr khalifa sall est retenu en otage?????
      le dictateur se la coule douce chez ces maitres blancs.....
      les sénégalais meurent de faim et de tout....
      les marabouts sont contents....
      vive le nouveau exclavagisme...
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (14:51 PM)
      l'urgence n'est pas de construire des hopitaux mais de faire une thérapie des cerveau colonisé à mort
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (14:57 PM)
      naissance = france
      etudes => france
      vacances => france
      soins => france
      mort => france
      enterrement => sénégal = pays de merde!
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (15:25 PM)
      voila
      les senegalais au lieu de vs indigber pr des problemes de voile (jeanne darc) de propos sur facebook(ousmane) ou de propos envers des ethnies (yay astou)voila le seul subet qui merite que vs gueliez pendant 24h.
      mais hoolal rekk.
      15 commentaires!alors que sil sagissait dun serogbe ou autre ys les eceveles allaient se ramener
      un peuple aussi docile ne merite k ces gens la pr ns diriger
  2. Auteur

    En Août, 2019 (14:33 PM)
    Merci Seneweb . Investigations cash Santé au Sénégal. SOS Merci Ship, 60 ans après les colons français.
    Auteur

    En Août, 2019 (14:34 PM)
    qu'ils crévent tous ces corrompus
    Auteur

    En Août, 2019 (14:36 PM)
    Incapables de nous construire un système de santé crédible, accessible à tous leurs concitoyens pour l’intérêt de tous; nos dirigeants, toute honte bue, utilisent nos maigres deniers avec une indécence qui frise le niagg diom pour aller se faire soigner eux et leurs familles en France!!

    Yalla bougne werr !!
    Auteur

    Faye

    En Août, 2019 (14:38 PM)
    Gy Marie Sagna , ton emprisonement n' ai pas vene. que dieu te beni.
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Août, 2019 (14:41 PM)
    Actuellement il est reconnu que l'interaction de ce qu'on appelle les determinants de la sante joue un role essentiel dans le niveau de la santé d'un individu, d'un groupe d'individus, ou d'une population.



    On distingue les déterminants sociaux, physiques, biologiques, et génétiques



    Le statut socio-économique est classé parmi les déterminants sociaux.



    Les gens au statut socio-économique élevé ont un meilleur niveau de santé car ils ont accès à des soins de qualité woth better outcome.



    Les gens au statut socio-économique plus bas ont moins accès aux soins, et quand ils ont accès aux soins, ceux ci sont de moindre qualité.



    C'est ce qui crée les inégalités, les disparités en matière de santé des populations



    Once this is understood, the goal is to reduce healthcare disparities in order to improve the health of the whole population group.



    Wassalam
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Août, 2019 (14:51 PM)
    Poutine a trouvé la meilleure formule quand il disait que "les dirigeants africains investissent en Occident, vont en vacances en Occident, vont se soigner en Occident, mais préfèrent être enterrés en Afrique quand ils meurent ; or on peut pas développer un cimetiere"
    Auteur

    En Août, 2019 (14:52 PM)
    Bravo seneweb, article interessant. Mais ses dirigeants meme sous le chaleur ardent du soleil, ils te diront qu'ils ne voient pas le soleil, peut etre ont des problemes de yeux.
    Auteur

    Vacances Du Pouvoir

    En Août, 2019 (14:53 PM)
    Il parait que Tanor a subi une amputation et il s'est suicidé sur lit en demandant l’arrêt des soins.



    Kholam bouko fayé rek lolou meune na nek



    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (15:27 PM)
      euyy astahfirulahh
      foo deguai loolou
      doulako miimal dara mais negn k gnaanal rk
    Auteur

    En Août, 2019 (14:55 PM)
    Merci Guy pour avoir touché là où ça fait vraiment mal
    Auteur

    En Août, 2019 (14:55 PM)
    Notre médecine est malade:

    1 d'un gouvernement irresponsable et dépourvu de volonté politique, qui n'a que des slogans creux à la bouche, comme cette CMU que personne ne voit



    2 d'un corps médical vénal et chasseur de primes, avec des professeurs qui opèrent partout et parfois pour se faire de l'argent, subtilement corrompus par des labos qui payent voyages et autres minables avantages matériels, des erreurs médicales, des opérations chirurgicales à refaire, des infirmières impolies et dépourvues de conscience professionnelle...





    Voilà le triste tableau de notre système de santé.



    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (19:16 PM)
      pendant que le système de santé est délabré, macky est multimilliardaire. c’est bien fait pour les idiots qui ont voté pour lui, parce qu’il vous traite comme tels.
    Auteur

    En Août, 2019 (14:58 PM)
    France émergence

    Motakh ils reviennent kadawaré
    Auteur

    En Août, 2019 (15:00 PM)
    On s'attaque aux autorités mais il ne faut pas oublier les médecins eux-mêmes, qui à 90 % n'ont aucune vocation et n'ont aucun respect pour les malades.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (15:53 PM)
      ndeysane, tu as cherché ba sonne pour défendre l'indéfendable; mais que dieu t'assiste ndakh ngua "pour une fois tu sois lucide et comprendre que nous nous avons des dirigeants de mer de"
    Auteur

    Macky Koor @

    En Août, 2019 (15:09 PM)
    étaler ta science ne fera pas reculer la mort des pauvres moutons sénégalais que sont les familles pauvres !



    Un pays comme le Sénégal qui ne manque pas de valeureux médecins qui pour la plupart font leur possible avec des moyens inexistants !



    quand un pays étranger ou une association font un don de matériel sanitaire et médical, il n'est lui aussi pas viable à long terme :



    manque d'expériences pour leur manipulation

    détérioration par manque d'entretien de base

    vols en pièces détachées par le personnel hospitalier



    de pauvres bougres vont mourir dans un soi disant centre hospitalier transformé en morgue !



    une honte quant à ceux qui ont de l'argent partent, aux frais dê l'Etat se soigner et...mourir à l'étranger.



    Par ailleurs , beaucoup de cliniques et hôpitaux étrangers tirent la sonnette d'alarme pour des factures de patients étrangers qui ne sont pas payées.



    Le bateau hôpital va soigner .opérer de nombreux sénégalais pendant que le royal président "se la coule douce" en France.

    Il fera faire son bilan de santé là-bas.



    De soi disant dispensaires et accueil sanitaire sont à la disposition des gueux sans le sou !



    Encore un gigantesque mensonge de la fripouille gouvernementale qui assurait une large couverture de soins à ses moutons électeurs.
    Auteur

    En Août, 2019 (15:11 PM)
    MERCI les auteurs : Mouhamadou DIALLO et Awa FAYE
    Auteur

    Ventru

    En Août, 2019 (15:43 PM)
    le riba est un poison, c'est insoignable
    Auteur

    En Août, 2019 (15:45 PM)
    Le hic dans cette histoire, est que on faisait la somme de toutes les dépenses de santé de nos politiques et hauts cadre à l'étranger, et que la moitié seulement de cette somme était injectée dans nos hôpitaux, on aurait depuis longtemps un plateau technique relevé. Tout est question de volonté politique. Mais la raison principale pour que ce statut perdure, car, pour notre "élite", il faut se démarquer de la masse pouilleuse, et pour cela mort en France, ça fait quelque chose sur le c.v des enfants.
    Auteur

    En Août, 2019 (15:46 PM)
    Souvent c'est pour plus de soutoura car si un leader est hospitalisé ici c'est le début des ragots du genre il a le sida , le cancer de la prostate etc même les médecins reçoivent des pressions de leurs épouses ou de leur mari pour savoir il ou elle est malade de quoi ? Va t'elle survivre, les luttes de positionnement commencent, les luttes d'héritage, les truands qui veulent hériter de votre époux ou de vos épouses, les escrocs qui veulent vous remplacer au poste activent les lobbies et le maraboutage se démultiplie , etc
    Auteur

    Wattatawattati

    En Août, 2019 (15:55 PM)
    NOUS SOMMES TOUS MALADES PARCE QUE NOUS SOMMES AFRICAINS DE SURCROIT SENEGALAIS INCAPABLES DE REFLECHIR

    TANT QUE SELBE ET CONSORTS SERONT LES PREDICATEURS DE L'AVENIR ET QUE CERTAINS MARABOUTS SERONT DU COTE DES GOUVERNANTS ET NON DES GOUVERNES CE PAYS SERA COMME LE DIT TRUMP PAYS DE ................

    Auteur

    En Août, 2019 (16:00 PM)
    Beaucoups de sénégalais sont évacués pour des soins de la chirurgie cardiaque alors une structure de cardiopathie couterait moins de 3 mimliards
    Auteur

    En Août, 2019 (16:02 PM)
    Seneweb stop your nonsense reporting, your problem is you're not exposed to the external or outside world like some of us to know exactly what is going around in this world. Even in the Arab world who are wealthier than Senegal, send their Kings and Queens, Princes and Princesses to America or London, France to name a few for treatment.

    Please stop your fuck'n lies about Senegal this Senegal that just looking for cheap popularity.

    You guys needs to get a life and get yourself out of this fuck'n nonsense of yours. My question to you guys is do you pray or do go to Church? If yes then you guys need to ask for forgiveness.



    Jerry Jefati Shering Touba Khadimou Rasoul.



    • Auteur

      Mor

      En Août, 2019 (16:09 PM)
      don't make confusion. it's normal to do evacuation if needed in some cases.
      it's really different for us.


      fi dara mo fi bakhoul si santé bi.
    • Auteur

      U Can't Keep Denying!

      En Août, 2019 (23:19 PM)
      u can't keep denying the truth that our corrupt, incompetent and fucked up leaders have totally and completely failed to set up an effective health system after 59 years of so-called independence. what a shame and proof of failure when they don't hesitate to systematically go to france or another country to get medical care that is not available at home! meanwhile, back home the general population does not have access to quality, or to any health at all.
    • Auteur

      Bad English

      En Août, 2019 (13:23 PM)
      your english is so bad that i wonder if you went to a senegalese high school. i have no choice but to advise you to study more grammar and do less commenting. il y va de ton intérêt, de l'image de notre pays, et de la qualite de notre lecture.

      santati khadimou rassoul
    Auteur

    Iba

    En Août, 2019 (16:03 PM)
    1 seule machine de radiothérapie en panne et nos malades étaient dans la détresse. 1 machine pour 15 millions de Sénégalais.



    C'est une honte pour le Sénégal. Tu es vraiment désolé quand tu vas dans nos hôpitaux, insalubre, triste, mal éclairé, vêtuste, manque de tout.



    Voyez BIYA AU CAMEROUNE , tout le temps hospitalisé en Europe.



    Certains pays du Maghreb comme le Maroc, la Tunisie, ... ont au moins fait quelque chose dans leur pays.

    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (16:14 PM)
      le roi du maroc se soigne en europe, arretes de dire du n'importe quoi.
      meme chose avec les rois du moyen orient.
      il faut reconnaitre que l'allemagne, la suisse, les etats unis, la france, l'angleterre sont plus avances en terme de medicine que les autres pays du monde.
      meme certaines personnes dans d'autres pays europeens comme les pays d'europe de l'est, du sud et du centre vont dans ces pays pour se soigner.
    • Auteur

      Et Bah Voila

      En Août, 2019 (17:16 PM)
      enfin une personne qui n’ est pas de mauvaise fois. je ne cesse de le dire il faut reconnaître qu’ils sont bon de ce qu’ils font ensuite nous remettre en question ou pire les infiltrés connaitre leur secret ensuite on fait comme eux lou bakh on prend lou bakhol on laisse.
    Auteur

    En Août, 2019 (16:13 PM)
    Oumar bongo avait été refusé de se soigner en France par la suite il s'est rendu en Espagne pour se soigner il a du payé 300 millions malgré tout il mourra nos dirigeants sont mauvais rien ne peut les empecher d'aller bruler en enfer
    Auteur

    En Août, 2019 (16:17 PM)
    ils vont tous crever tôt ou tard
    Auteur

    Karim

    En Août, 2019 (16:18 PM)
    Il faut pas oublier les dirigeants religieux qui préfèrent investir l'argent des pauvres talibés dans les mosquées que dans des hopitaux
    Auteur

    Réalisme

    En Août, 2019 (16:36 PM)
    Ce milieu n'est pas le seul toucher. Le sénégalais aisé préfère passer les vacance à Dubaï, Disney et autre au lieu de le passer à l'intérieur du Sénégal. Il préfère garder son argent dans une banque offshore et autre que dans son pays. Je pense que nos politiques se foutent éperdument de leurs nations du moment qu'ils se goinfrent puis investissent leurs argents autre part. Pendant ce moment les plus démunies meurent par manque de moyens de se soigner.



    L'incompétence, le "je m'en foutisme" de nos médecins sont tout aussi à signaler. Peu d'empathie pour les gens qu'ils soignent, peu de sincérité. Il te donne l'impression d'être des hommes providentielles. Ils ont ta vie entre leurs mains et il prend plaisir à y jouer en te disant pas la vérité sur ce que tu as.



    Bref nos élus comme nos medcins, n'en ont rien à cirer. N'acceptons pas les excuses du genre "il est riche donc peut se soigner à l'extérieur" ou "ndogolou Yalla leu ". Si nous ne changeons pas, rien ne changera.
    Auteur

    Le Diola..

    En Août, 2019 (16:39 PM)
    Dés l'introduction, j'ai arrêté de lire l'article par ce que c'est du populisme béat.Les Usa et certains pays européens sont en avance et de loin sur les autres pays en matière de médecine surtout de plateaux techniques. Beaucoup de célébrités européennes se soignent en Suisse ou aux Usa.

    En outre si voulez parler politique ou politisez cette situation soyez objectif, que cet état n'a pas commencé avec le président Macky Sall qui au moins a ouvert au moins plus de quatre hôpitaux flambants neufs avec des plateaux très relevés..

    Pourtant aujourd'hui, Guy et son Ami Sonko vont s'agenouiller devant Wade (le meilleur président d'après Sonko" qui est resté 12 ans sans pouvoir ouvrir, l'hôpital de la Paix de Ziguinchor et celui de Fatick.

    Le système de santé du Sénégal est malade, pourtant, les mauritaniens, les gambiens, les guinéens de Conakry et de Bissa se soignent bien au SénégaL

    Bayileen ignane, kou am moyen dem fadiou ji fouko neekh..Certains font leurs vacances là où ils veulent..

    Bref Seneweb a une mission, le renforcement de la crétinisation des crétins.N'oubliez pas que son directeur était sur la liste de Sonko aux législatives!
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (13:33 PM)
      wooow tes conneries n'ont pas de limites. se niak yeurmande si se mbok yi mome est un signe que tu es un vrai domeram. comment peut tu etre satisfait de la situation medicale au senegal ou les villageois n'ont meme pas acces a un hopital et ne parlons meme pas de medicaments? tu dois surement etre un dakarois qui a gaspille l'argent de ses parents pour une education qui t'as completement bousille la tete. ndeysane
    Auteur

    Desole

    En Août, 2019 (16:43 PM)
    DESOLÉ MAIS ENLEVEZ L'IMAGE DE OTD , IL N'EST PLUS ! PAIX AS SON AME
    Auteur

    Gyhfr

    En Août, 2019 (16:49 PM)
    Aujourdhui jetais a la police de Dieupeul et encore une fois de plus jai ete tres tres mal accueilli...

    Apres on dit que nous sommes le pays de la Teranga!!??

    Fuck this country
    Auteur

    En Août, 2019 (16:55 PM)
    Le plus souvent au frais du contribuable . Soins et rapatriement des corps en cas de décès compris.

    Thiey Africa
    Auteur

    Viviane Diatta

    En Août, 2019 (16:56 PM)
    félicitations à mes confrères. Vous avez fait un excellent travail. Mais il fallait interroger le président du conseil santé, c'est lui qui s'occupe de toutes les évacuations de la fonction publique.. Ainsi vous aurez un montant estimatif des évacuations par année ou par mois. Merci bonne continuation
    Auteur

    En Août, 2019 (17:02 PM)
    Le service cancerous de Dantec est meme pire. Au moment d operer ma mere, les agents sont alles en greve et Dr Kasse ne pouvait riven faire. Je n oublierai jamais ces triste moments voyant ma mere se tordre de douleur finallement atteinte metastase. On refute le development
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (13:39 PM)
      ndeysan massa way. bilay metina. j'ai les larmes a la joue comme si nio bok yaye
    Auteur

    Fr

    En Août, 2019 (17:55 PM)
    BRAVO SENEWEB!

    Voilà le type rapportage .information que l.on attends d.un journal. Bon début merci de continuer dans cette voie
    Auteur

    En Août, 2019 (18:18 PM)
    Les hôpitaux sénégalais ont tué beaucoup de parents sénégalais...rien ne fonctionne bien dans ce pays justice corrompue..éducation...indiscipline..escroqueries......tout est à l’image de. Os dirigeants on se cherche toujours on a pas encore trouvé le vrai président
    Auteur

    Inspecteur Colombo

    En Août, 2019 (18:46 PM)
    A l'époque De Diouf, Jean Collin utilisait l'avion présidentiel chaque deux semaines pour aller changer son sang en France.
    Auteur

    En Août, 2019 (20:20 PM)
    Le laxisme qui existe à l'hôpital régional.tu viens malade on te dit de revenir dans 2 mois pour te faire consulter. Un mouroir surtout aux services chirurgie ORL
    Auteur

    Modibo

    En Août, 2019 (22:11 PM)
    Tous ceux qui disent la vérité dérangent le système sanitaire sénégalais est pour les pauvres

    La question qui se pose

    Les évacuation en France sont prises en charge par qui

    Je parie que c est avec l argent du contribuable

    Si ils se soignent avec leurs pignonnes encore ça va

    Pauvre Sénégal

    Qu Allah bénisse notre cher Senegal
    Auteur

    Kossa

    En Août, 2019 (22:50 PM)
    la faute aux médecins: changer vos comportements, un médecin n'est ni un commerçant ni un homme d'affaire, la médecine est un métier noble,un sacerdoce les anciens se souviendrons du conseil que donnait ce professeur de biophysique (pr. BELOSSI) aux étudiants de première année de médecine: celui qui veut faire des études pour s'enrichir n'a pas sa place dans cette amphi. les médecins surtout les universitaires formateurs doivent exiger les moyens pour exercer leur art dans les hôpitaux et pas dans les stuctures privées

    La faute aux marabouts qui privilégient l'édification de mosquées à celui d'écoles, de centres de formations ou de structures sanitaires

    La faute aux sénégalais en général, fatalistes, incultes, paresseux, aimant la facilité qui préfèrent faire la fête, qui ignorent leurs droits et devoirs.( accepter de payer les impôts et taxes et exiger en retour une gestion rigoureuse des deniers publiques)

    Bref: les mots du successeur de OBAMA ne sont pas exagérés au fond votre attitude lui donne raison.

    Le gaz et le pétrole n'y changerons rien, le mal est très profond.
    Auteur

    En Août, 2019 (23:30 PM)
    quand je ferai un rhume je demanderai une evacuation sanitaire d'urgence au frais de l'état !!!!!!!!!!!
    Auteur

    Jah

    En Août, 2019 (05:13 AM)
    Poutinee et trump avaient raison cimetière pour nos dirigeant et hommes politique et pays de merde pour le désordre et l arnachie c est comme c est les arabes et africains
    Auteur

    En Août, 2019 (09:19 AM)
    Le système de santé sénégalais fait partie des meilleurs en Afrique. Seuls quelques rares pays font mieux que nous. Nous avons un système presque gratuit et vous voulez quoi? Dans les pays du nord, à part la France, chez les autres (suisse, USA et autres), c'est très très cher. J'ai été malade en suisse, je sais ce que cela coûte. L'état ne peut pas tout faire en matière de santé. Regardez, tous nos pays voisins viennent se soigner au Sénégal. Guinéens, maliens, gambians, mauritaniens etc. Nous avons un matériel d'assez bonne qualité. Le matériel coûte excessivement cher et nous citoyens refusons de payer le prix réel des prestations. L'état ne peut pas tout faire, il faut arrêter. L'état du Sénégal fait ce qu'il peut avec ses moyens. Mais je vous garantie, allez n'importe où en Afrique, revenez on en rediscute. Pourquoi personne ne parle des merveilleux centres de santé dans les quartiers de Dakar (liberté 6, mariste etc). Arrêtons de trop demander. La plus belle fille au monde ne peut donner que ce qu'elle a.
    Auteur

    Choix électoral

    En Août, 2019 (11:31 AM)
    VOTEZ POUR UN CANDIDAT PRÊT POUR RESERVER LES EVACUATIONS SANITAIRES AUX CITOYENS LAMBDA AVEC DE PETITS REVENUS. EXCLUS LES MEMBRES DU GOUVERNEMENTS, LES DIGNITAIRES ET LEURS PROCHES.
    Auteur

    En Août, 2019 (13:38 PM)
    LO LENE DEFF BAKH NA. LOU BONNN LOUNIOU AM REKK MOME LANIOU MERITE. CET UN PEUPLE DE LACHE, NAFEKH, WORRE GUATT, TAPPALE, AK FENE. DIGNITE DARRA. AMOUNIOU FOULA QMOUNIOU FAYDA. SOUNIOU AMONE FAYDA DOMOUKHARAME BI DINA SATHIE SENE RESOURCES NEKK SI DRUKK BI TE OUBI WOUNIOU SARAP NDEYAME.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR