Jeudi 23 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Guinée : Des heurts éclatent à nouveau à Conakry

Single Post
Guinée : Des heurts éclatent à nouveau à Conakry

De nouveaux heurts ont opposé des centaines de manifestants et les forces de l'ordre guinéennes à Conakry mardi, au deuxième jour de manifestations contre un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Les affrontements de lundi auraient fait entre deux et cinq victimes, selon les sources. Le président guinéen déplore "la rupture du dialogue".

Des centaines de jeunes très mobiles ont érigé des barricades, brûlé des pneus et lancé des pierres sur les policiers et gendarmes à nouveau massivement déployés à Cosa, Koloma ou encore Bambéto, quartiers périphériques de la capitale et fiefs de l'opposition, selon un journaliste correspondant de l'Agence France-Presse et des témoins présents sur place.

Les forces de l'ordre ont riposté par des tirs de lacrymogènes. Des habitants ont fait état d'irruptions de soldats et de policiers dans certains quartiers pour procéder à des arrestations accompagnées de violences.

Par ailleurs, le bilan des heurts de lundi s'est alourdi, passant à cinq manifestants tués après la mort d'un chauffeur de 27 ans, atteint par balle à l'abdomen, selon le médecin qui l'a traité et son père. Les autorités ont fait état, elles, de deux morts, dont un gendarme.

Le FNDC maintien ses appels

Les tensions en Guinée n'ont cessé d'augmenter depuis que le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), coalition de partis d'opposition, de syndicats et de membres de la société civile, a appelé les Guinéens la semaine dernière à manifester contre le projet prêté au président sortant de briguer sa propre succession à la fin de son deuxième mandat en octobre 2020.

Malgré l'arrestation de ses responsables et les violences meurtrières de lundi, le FNDC a appelé sur les réseaux sociaux à continuer à manifester "jusqu'à l'abandon total du projet de troisième mandat et l'arrêt de la mascarade électorale visant à octroyer au parti présidentiel la majorité nécessaire à l'adoption d'une nouvelle Constitution".

Dans un communiqué, le FNDC assure que son appel à la mobilisation a été très largement suivi lundi et a provoqué une "paralysie totale" des activités sur tout le territoire. Il dénonce "la répression sanglante" de la contestation, les "dérives autoritaires" du pouvoir et réclame la libération de ses dirigeants arrêtés depuis samedi. Il accuse par ailleurs le gouvernement de préparer la dissolution, "dans les jours à venir, de toutes les organisations de la société civile" opposées à un changement de la Constitution.

Alpha Condé regrette "la rupture du dialogue"

Dans un communiqué diffusé lundi soir par les services de la présidence, Alpha Condé a regretté "la rupture du dialogue entre les acteurs" et affirmé son "engagement total pour la démocratie ainsi que par le souci constant du bien-être de ses compatriotes qui, de tout temps, aspirent à la paix pour eux-mêmes et leur pays dont la sécurité et la stabilité demeurent l'affaire de tous".

Et s'il "a insisté sur le libre exercice des droits et des libertés reconnus à tous les citoyens , comme le droit de manifester", le texte réaffirme également que la mobilisation est illégale. Le président guinéen a "rappelé la pratique en la matière : l'information et l'implication des autorités concernées pour qu'en accord avec les organisateurs, un itinéraire soit défini, des mesures de sécurité appropriées soient prises pour encadrer les manifestations, sécuriser les manifestants, afin d'éviter aussi tout débordement, tout acte de violence, toute atteinte aux droits et à la liberté d'autrui."

Alpha Condé fera connaître "le moment venu", dans un discours solennel, les conséquences qu'il tire des consultations sur la Constitution qu'il a confiées en septembre au gouvernement, a précisé  la présidence.


Article_similaires

21 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2019 (15:10 PM)
    celou dalein vous demande de manifester alors qu'il garde sa famille bien au chaud en france
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (16:01 PM)
      il le font pour l'avenir du pays.
      si aujourd'hui, on tripatouille la constitution comme un jouet à notre propre avantage, qu'en serait -il pour demain...?
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (16:44 PM)
      en tout cas mefiez vous de cellou dalein diallo. si vous faites la meme erreur que les senegalais vous etes foutus pour au moins 100 ans
    • Auteur

      Diop

      En Octobre, 2019 (17:07 PM)
      alpha conde est un voyou sans scrupule. il veut être président à vie et il méprise le sénégal et les sénégalais qui ne lui ont rien fait sauf fermer les frontières au moment de ebuoma. ce qu’il n’a jamais pardonné
  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (15:13 PM)
    li lepe nakh 3 manda
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (15:38 PM)
      indiscipline legendaire des presidents africains ! tes 2 mandats sont termines , de grace fous le camp ! mais non il faut qu'il y ai des morts avant qu'il ne quitte le pouvoir !!!!!!!!! ,on avait connu le meme scenario avec wade en 2011 ..

      le point commun entre wade et conde ,tous les 2 ont dure dans l'opposition ,une fois accedes a la magistrature supreme ,ils se metamorphosent ..

      peuple frere de guinee conakry refusez ce coup de forcing que veut imposer alpha conde .. c'est inexplicable ! on dirait que les africains sont maudits !
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:20 PM)
    C'est ce que Macky va essayera de faire au Sénégal en 2024 à défaut d'avoir Karim comme potentiel président pour protéger sa famille
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (23:38 PM)
      macky n'a peur de rien car il aura dirigé ce pays dans la paix et la stabilité dans une sous région en proie au terrorisme et à la violence politique. ceux qui cherchent leur revanche suite aux défaites historiques qu'il leur a infligées peuvent inventer mille "affaire petrotim " pour dénigrer ce valeureux fils du pays, ils se mettront le doigt dans le cul car même les bébés ont compris leur stratégie de diabolisation. macky quittera tranquillement le pouvoir en 2024 en laissant derrière lui un pays à l'économie solide, doté d'infrastructures modernes et surtout stable. en reconnaissance le peuple sénégalais elira l'homme ou la femme qui aura son soutien et ce ne sera pas celui qui vous pensez.
    Auteur

    Thieuy Afrique

    En Octobre, 2019 (15:23 PM)
    Thieuy Afrique !!!
    Auteur

    Thiouth

    En Octobre, 2019 (15:24 PM)
    Il verra pire
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:28 PM)
    connard d president 3è mandat jamais
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:38 PM)
    Y’a quoi même à diriger en Guinée...lol
    Auteur

    Le Sénégalais

    En Octobre, 2019 (16:15 PM)
    pauvres guinéens rentrez dans votre pays et prenez vos responsabiltés au lieu d rester au sénagal a faire diaye banana rakhass auto ...vous étes trop nombreux ds notre pays
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (17:05 PM)
      j'en suis que ton message , tu le dira jamais devant moi . sale raciste de merde.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (09:45 AM)
      cest grace aux gens que tu traite de ndring quil ya eu lelection de alpha condé
    Auteur

    Bjk

    En Octobre, 2019 (16:23 PM)
    Si une fois encore, l'Union Africaine (UA) et la CEDEAO ferment le yeux et la bouche sur ce qui se passe en GUINÉE, c'est-à-dire une tentative de coup d'état institutionnel contre la constitution du pays, pour permettre au président sortant de briguer un troisième mandat, eh bien, ces organisations ne devraient pas non plus s'opposer à un contre-coup d'Etat populaire avec le soutien des forces de défense et de sécurité (FDS) lorsque le président Alpha Condé entamera son troisième mandat arraché au prix des morts actuels et à venir pour la défense de la légalité constitutionnelle, ceci dans la quasi-indifférence de l'UA et de la CEDEAO, n'en parlons pas de la fameuse communauté internationale. Il semblerait que la France de Macron a déjà mis en garde les présidents Condé et Ouattara contre un troisième mandat; ai cela est avéré, c'est moment de donner un signal fort et public au président guinéen d'arrêter non seulement le massacre de sa population, mais aussi son projet contraire à l'esprit de la constitution en vigueur. Aux citoyens africains, partout où ils se trouvent d'apporter leur soutien au mouvement de résistance au projet du président.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:28 PM)
    C'est pas bien de se rebeller contre les gouverneurs car les conséquences sont toujours désastreuses et pourtant il y a des exemples à foison ces derniéres années et tous les pays qui étaient confrontés à des manif sont restés des années en arriére par rapport au autres pays coté développement et enterré des milliers de morts. Il n'y a pas de pays qui va se développer avec des manifestations il faut vraiment que les africains intégrent cette notion une bonne fois pour toute. Notre Prophéte (PSL) avait prédit tout cela et vait recommandé de patienter et nous aujourd'hui on suit les concepts pompeux de démocratie, droits de l'homme, égalité qui relévent de l'utopie. Quelque soit le degré d'injustice infligé par les dirigeants à leur peuples si ont sait qu'ils feront partie des premiers à etre jugés et devraient répondre de la responsabilité de tout un peuple ce qu'ils nous font subir c'est du pipi de chat. Si on meurt aussi dans ce chantier rien ne garanti la misericorde du tout puissant.
    Auteur

    Ah Ouais

    En Octobre, 2019 (16:46 PM)
    apparemment y a ici un commentateur qui en veut à mort aux peuls de guinée et qui multiplie les postes négatifs à leur sujet pour donner l'impression que l'opinion des sénégalais est favorable à condé. tu ne trompe que toi même et ta haine finira par t'étouffer
    Auteur

    En Octobre, 2019 (16:53 PM)
    L'Afrique noire est malade de ses dirigeants qui ne se régaleront de pouvoir. Pour un peuple qui partage un bastion territorial érigé en Etat, parler comme en Guinée de peuls, de ndrinks, de malinkés, etc. , chaque ethnie ne voulant pas que l'autre domine et dirige le pays, équivaut à une véritable immaturité. L'ethnicisme ne peut être ériger en modèle de gouvernance dans un pays, l'exemple du génocide rwandais est assez illustratif. Et de grâce, nos présidents, qu'ils dégagent du pouvoir une fois leur mandat terminé au lieu de chercher à interpréter ou à bricoler à nouveau la charte fondamentale. On ne peut président éternellement, ils ne l'étaient pas hier, ils ne le seront pas demain.
    Auteur

    Que Des Cons

    En Octobre, 2019 (17:08 PM)
    Qui ne pensent qu a leur gueule comme dirigeants sur ce Continent qui parait maudit.

    que les guineens versent du sang s il faut mais il faut surtout pas que Conde se fiche de leur gueule apres s etre fichu de la gueule ded senegalais en jouant les intermédiaires entre ces deux voyoous que sont Wade et Macky qui ont comploté pour confisquer le pouvoir.

    Que Karim sache qu il n a pas affaire a des tocards.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (17:21 PM)
    Attendez rek, Macky va faire la même chose. Wait and see!
    Auteur

    Patriote

    En Octobre, 2019 (17:21 PM)
    Ces griots ne savent pas comment developper un pays.



    Sekou+ Alpha = 36 ans de retard.

    Sans Eau ni electricité sans infranstructure.

    Il ne savent que chanter.

    Votre bail est fini bye bye.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (17:22 PM)
    Chers frères guineens.Ça ne vaut pas la peine de vous faire tuer par la police de Condé. Ne détruisez pas votre pays à cause d'un president tailleur de constitution. Organisez des marches pacifiques et sensibiliser les population s. Laissez Condé fabriquer sa nouvelle constitution. Dégagez le lots des prochaines elections. Condé ne reculera pas. L'africain aime le pouvoir. Wade l'a tenté ici mais il a reçu une douche froide. Jammeh aussi a été forcé à l'exil apres avoir été battu pendant les elections. Arretez la violence,dites aux jeunes et aux femmes d'aller sincrire massivement sur les listes electorates. Chers politiciens africains arretez d'utiliser nos jeunes comme des chairs a canaux. Vous enfants sont dans les universites occidentales pendant que vous envoyez ceux des pauvres aux front.

    Chassons les presidents tetus par les cartes et pas par la violence.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2019 (18:32 PM)
      ce n’est pas avec les cartes que ces minables de présidents vont quitter macky en est un exemple il a brouillé le fichier, beaucoup de gens ont vu leurs cartes d’entité éparpilléés de l'autre bout du pays, pour ceux qui on eu la chance de retirer leurs cartes soit on te mets non inscrit ou il y' a une erreure sur ton nom ou age t'empechant de voter
    Auteur

    Benji

    En Octobre, 2019 (17:40 PM)
    Les peuls ne dirigeront jamais ce pays ou y’a des malinkés et soussous je dirais mêmes que les malinkés ont raison car les peuls sont des traîtres méchants et haineux surtout quand alpha et ses milices commence à vous masacrés ne venait pas au Sénégal
    Auteur

    Le Patriote

    En Octobre, 2019 (18:33 PM)
    Moi personnellement je ne suis pas contre qu'un President reste longtemps au pouvoir mais a condition que ce soit un travailleur avec beaucoup de volonte et d'amour pour son peuple. Ceci n'est pas le cas pour Conde et Macky, alors qu'ils quittent le pouvoir et Laissent la place a d'autres plus competent.

    L'ethnicisme de l'autre part ne fait que retarder un pays. Nous voulons des hommes de valeurs a la tete des etats qui jugent que selon la verite et font promouvoir les bons comportements.

    En bas les dirigeants soumis a la france ou autre puissance, en bas les ethnicistes. Que la colere de Dieu s'abatte sur tous ces etres malhonetes qui exploitent leurs freres africains par la force et la ruse.





    Auteur

    En Octobre, 2019 (18:33 PM)
    Devant la gravité de ce qui se passe chez toi.. c’est tout ce que tu as comme message. Honte à toi
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:05 PM)
    Moi j'arrive au Sénégal j'aimerais voir que tu m'empêche d rentré on voit que ta la haine contre le peul qui vient au Sénégal ou que j'aille en Afrique ce c'est moi
    Auteur

    En Octobre, 2019 (23:20 PM)
    Alpha Conde doit respecter la constitution qui interdit un troisieme mandat.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email