Dimanche 23 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

KMS3 : Serigne Mbaye Thiam insiste sur le démarrage de l’usine au plus tard le 31 mars 2021

Single Post
KMS3 : Serigne Mbaye Thiam insiste sur le démarrage de l’usine au plus tard le 31 mars 2021
Keur Momar Sarr, envoyés spéciaux-Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement s'est dit rassuré par le niveau d’exécution des travaux de la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS3). Avant d’annoncer que le gouvernement a demandé à toutes les entreprises en charge des travaux et à la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones), maître d’œuvre du plus grand chantier hydraulique du pays, de tout faire pour que la production d'eau potable puisse démarrer, au plus tard, le 31 mars 2021.
Serigne Mbaye Thiam, après le Directeur général de la Sones, Charles Fall, a effectué, ce mardi 8 décembre 2020, une visite des chantiers de KMS3 pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, en présence de députés et membres d’institutions consultatives (Cese et Hcct), d’associations de consommateurs, entre autres. Ce qui lui a permis d’espérer que les essais techniques verront le jour dans quelques semaines dont l'une des phases est celle de lavage, de rinçage et de désinfection de la nouvelle conduite d’eau d’un linéaire de 216 kilomètres qui a été posée. Cette phase, selon lui, va nécessiter l'injection dans les tuyaux d'un volume d'eau estimé à 1 milliard 300 mille litres.

Cette visite intervient après celle des associations de consommateurs, des délégués et conseillers de quartiers. Elle vise à «rapprocher» les élus et membres des institutions consultatives des chantiers hydrauliques destinés à «améliorer» l’alimentation en eau potable des populations de l’agglomération dakaroise et des localités traversées par les conduites du système du Lac de Guiers. Ainsi, le ministre et sa délégation, après une présentation globale de KMS3 par le Dg de la Sones et son équipe, notamment Abdoul Niang, coordonnateur de l’unité de gestion du projet KMS3, et Babou Ngom, chef de projet, ont visité, tour à tour, l’ensemble des chantiers. Il s’agit, du poste de la nouvelle ligne Haute tension (Ht) électrique, des ouvrages de prise d’eau au Lac de Guiers, du bâtiment qui abrite des groupes électrogènes pour assurer le fonctionnement de l’usine en cas de coupure d’électricité ou d’incident sur la ligne Ht, la Galerie des filtres d’eau (ozonation, décantation, etc.), du bâtiment électrique où sont installés tous les branchements et câbles électriques de la ligne Ht pour assurer une bonne alimentation en électricité de l’usine, de l’ouvrage de stockage et la station de pompage des eaux traitées, de l’ouvrage de filtration sur sable, du bâtiment chlore, du local des produits chimiques, et enfin, du bâtiment administratif.

Ce qui lui a permis de constater que tous les gros œuvres et les travaux de génie civil sont terminés. L’usine de traitement d’eau est achevée à 93%. Il ne reste que l’installation et le montage mécanique des équipements dont les travaux sont en cours. Et c’est après cette ultime étape cruciale que les essais techniques vont démarrer.

Un investissement de 284 milliards pour un volume additionnel de 200 000 m3/jour

Pour rappel, les travaux de KMS3 ont été lancés en décembre 2017 par le Président Macky Sall. Selon le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, son coût global est de 284 milliards de francs Cfa dont 12 milliards pour l'indemnisation des impactés par le projet. Son objectif global est de «couvrir», à l’horizon 2035, les besoins en eau potable des populations de la région de Dakar et les localités traversées par la nouvelle conduite d’eau.

Ainsi, elle va produire 100 000 m3/jour dans sa première phase et 200 000 m3/jour dans la deuxième phase. Et les couches vulnérables auront à leur disposition 85 000 branchements sociaux qui, selon le ministre, permettront à 610 000 personnes d'accéder au liquide précieux.

Serigne Mbaye Thiam soutient que cette nouvelle usine de traitement d’eau, à terme, permettra d'améliorer l'alimentation en eau potable dans le triangle Dakar, Thiès et Mbour qui, pour lui, concentre 80% de la demande en eau potable. Mieux, il ajoute que près d'un million de personnes verront leur alimentation en eau potable améliorée.

«Une étude importante sur la sécurité de l’eau est en train d’être menée»

Par ailleurs, le ministre a fait savoir qu'au de-là de cette troisième usine de traitement d’eau, le gouvernement, sur les instructions du président de la République, Macky Sall, est en train de «mener une étude importante sur la sécurité de l’eau». Cette étude, selon lui, vise à «voir quels sont les investissements et les programmes à mettre en œuvre pour utiliser tant les eaux souteraines, les eaux de surface, ainsi que l’eau de mer pour pouvoir faire face à la demande croissante de Dakar à l’horizon 2050».

Les associations de consommateurs rassurées également

Les associations de consommateurs qui ont pris part à la visite, sont aussi rassurées par rapport à la production et à la qualité de l’eau qui proviendra de KMS3.

Toutefois, elles n’ont pas manqué d’interpeller le ministre de l’Eau et de l’Assainissement pour que le «respect» du délai de mise en service de l’usine annoncé soit «strict».


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email