Mardi 02 Juin, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

Économie : Le Loup Maroc Dans la Bergerie CEDEAO ?

Single Post
Économie : Le Loup Maroc Dans la Bergerie CEDEAO ?


liiiiiiiaffaire_de_malade

18 Commentaires

  1. Auteur

    Linda Mujer

    En Décembre, 2017 (23:12 PM)
    A vouloir s'asseoir sur tous les sièges disponibles, le Maroc devrait avoir , non pas deux fesses, mais quatre ou huit.Le Maroc est en Afrique du nord. Les maghrébins...première fumisterie quand cela les arrange! Car si "maghreb" signifie "de l'ouest ou à l'ouest", d'où le nom du Maroc en langue arabe, sa population se considère, toujours quand cela lui convient, comme relevant de l'Afrique du Nord, et s'en targue pour discriminer les subsahariens, surtout négro-africains. A vous de dénouer l'écheveau!

    En tout cas, le Maroc ne veut entrer dans la CEDEAO que pour servir de barrage contre les susnommés. L'Afrique du nord, éternelle casquette et gobeuse de tous les avantages, de toutes les mannes de la tant galvaudée Coopération. C'est pire qu'un casque colonial! Sa devise: "Première servie, quoi qu'il arrive! Aux nègres, les miettes!"
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (13:21 PM)
      echos confidentiels.info

      que cachent les gros investissements du roi du maroc en côte d’ivoire?
      les relations de fraternité qui ont toujours existé entre la côte d'ivoire et le maroc, ont changé de nature depuis l'avènement du président alassane aux affaires. de partenaire bilatéral, les ivoiriens commencent à se rendre compte que le maroc est entrain de faire main basse sur les principaux pans de l'économie ivoirienne avec la complicité des autorités au pouvoir.
      la trop forte présence du royaume chérifien dans l'économie, la politique et l'armée, commence à agacer et même inquiéter la majorité des populations; surtout que l'argent qui permet au roi mohamed vl d'investir à tour de bras en côte d'ivoire provient de fonds privés d'hommes d'affaires marocains et qataris regroupés dans une holding dénommée somed.
      nos investigations nous ont démontré que la société maroc emirats arabes unis de développement (somed), est une holding privée au capital colossal de 85 milliards 234 millions d'euros (950 mdh) et elle a été fondée en 1982, suite à la volonté des deux pays de voir se développer davantage les liens de coopération économique entre le maroc et les emirats arabes unis.
      l'actionnariat du groupe somed est composé du trésor public marocain à 33,2%, la société nationale d'investissement (sni) qui appartient au roi est présente à hauteur de 32,9%, et la participation de fonds privés émiratis à hauteur de 33,9%.
      présent dans tous les domaines d'activité stratégique du pays y compris le secteur de la défense, la somed bénéficie de toutes les facilités déconcertante du gouvernement ivoirien pour réaliser son offre publique d'achat (opa) amicale sur la côte d'ivoire. les populations n'arrivent pas à comprendre cette attitude du pouvoir qui consiste à tout céder à ce conglomérat privé. ce qui provoque un sentiment de réprobation des ivoiriens, qui vivent cette situation frustrante comme une recolonisation de leur pays.
      en réalité, la côte d’ivoire est entrain d’être phagocytée par des intérêts privés maroco-qatari, sous le couvert d’une cooperation “sud-sud”.
      en attendant le jour où ils auront l'occasion de se défaire des tentacules de cette multinationale, les ivoiriens prennent leur mal en patience.
      affaire à suivre...
      echos confidentiels 06/09/17
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (23:42 PM)
    Soyez courageux, am leen diom et travaillez comme le maroc au lieu de trembler comme cela
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (23:56 PM)
      une chose est certaine l'afrique de l'ouest avance, si les marocains se comportent comme des frères ils auront une famille, s'ils jouent les colonisateurs et supérieurs ils auront droit au mur. le soleil brille pour tout le monde et il brille encore plus en afrique. vive l'afrique de l'ouest !
    • Auteur

      Nass

      En Décembre, 2017 (06:06 AM)
      "travailler comme le...maroc" !
      sais-tu seulement de quoi tu parles ! rend-toi sur place ou consulte les informations économiques du maroc non dans sa presse aux ordres et propagandiste mais sur les sites des organisations internationales telles que le fmi et banque mondiales et ceux de l'onu...(la dette pupblique du maroc est de 85% de son pib, soit de...85 milliards de dollars, dette dont il ne parvient même pas à honorer e serait-ce que les intérêts !...). analphabétisme et chômage sont endémiques. a cela s'ajoute ces milliers de terroristes qui sont qui au yémen qui en irak, qui en syrie, qui en libye, qui au mali et dans le sahel....nous ajouterons aussi la drogue dont ce pays est le premier premier producteur mondial et dont il inonde et l'europe et l'afrique...
    Auteur

    Marocain

    En Décembre, 2017 (02:49 AM)
    ciel d’Afrique.



    Un partenariat déséquilibré : Les Marocains et le partage du lion



    La Ram avait apporté comme action, un vieux coucou de plus de 25 ans, qui lui a rapporté la majorité dans Asi. Cet avion n’a volé que trois ans, avant d’être retiré et déclassé, sans trouver d’acquereur. Et les autres appareils de la flotte n’appartiennent pas à la compagnie sénégalaise. En cas de dissolution aujourd’hui, le Sénégal n’aurait que des dettes à payer, et pas un seul appareil.



    Si Air Sénégal international était dissoute aujourd’hui, qu’est-ce que les employés pourraient se partager ? Quel legs pourrait revendiquer l’Etat du Sénégal, pour reconstituer son patrimoine ? Dans les deux cas, la réponse est simple : rien. Après près de huit ans d’existence, Asi ne possède rien, ni les bâtiments qui abritent le siège et les bureaux, ni ses avions. Comment une situation pareille a-t-elle pu se faire ? Il faudrait, pour le comprendre, remontrer au pacte d’actionnaires qui a servi à constituer le capital de l’entreprise.

    Asi est né en février 2001, de la privatisation de la défunte Air Sénégal Sonatra, et d’un partenariat avec la compagnie Royal Air Maroc (Ram). Le capital de la compagnie, d’un montant de 7 milliards 291 millions de francs Cfa, était constitué, pour 51%, d’un avion Boeing 737-200, apporté par la Ram, et évalué à 3 milliards 718 millions 410 milles francs Cfa. De son côté, le gouvernement du Sénégal amenait en apport, les droits de trafic, évalués à 3 milliards 573 millions de francs Cfa, représentant 49% du capital. Aujourd’hui, beaucoup de voix s’élèvent pour déclarer que le Sénégal s’est laissé berner dans les grandes largeurs par la partie marocaine.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (02:53 AM)
    du Sénégal amenait en apport, les droits de trafic, évalués à 3 milliards 573 millions de francs Cfa, représentant 49% du capital. Aujourd’hui, beaucoup de voix s’élèvent pour déclarer que le Sénégal s’est laissé berner dans les grandes largeurs par la partie marocaine.



    Le personnel sénégalais fait remarquer que l’aéronef apporté par la Ram était âgé de 26 ans au moment où la compagnie était mise en place. Trois ans après, il a été retiré de la flotte, «pour des raisons de sécurité liées à sa vétusté». Il est, aujourd’hui, garé en bout de piste, quelque part sur l’aéroport d

    e Casablanca, épave sans moteurs, inutile et inutilisable. Les personnes au fait du dossier signalent qu’à un moment il a été question de le vendre. Mais, il n’a pas été trouvé d’offre meilleure que 200 millions de francs Cfa, pour un avion qui avait été estimé à plus de 2 milliards 400 millions de francs Cfa à l’époque. Par ailleurs, les travailleurs signalent que durant les trois années où il a été en activité, l’avion a coûté, en charges de maintenance, environ 3 milliards 800 millions de francs Cfa, qui ont été versés à la Ram, qui se charge par contrat, de la maintenance de la flotte de Asi. Ceux qui pensent que le pacte d’actionnaires lèse les intérêts de la partie sénégalaise, expliquent que l’étude qui avait évalué la part de l’Etat du Sénégal, s’était basée sur le réseau de la Sonatra Air Sénégal de l’époque. Air Afrique existait encore, et la multinationale africaine était la seule détentrice des droits de trafic intercontinental. Or, après le dépôt de bilan d’Air Afrique, un avenant a été introduit dans l’accord liant l’Etat à la Ram, et qui faisait de Asi le détenteur exclusif de la desserte en vols réguliers entre le Sénégal, l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Par ailleurs, Asi faisait de l’assistance au sol pour des compagnies comme Iberia et South African Airways. Ce qui représentait un marché de plus de trois milliards de francs Cfa par an.



    Au moment où ces lignes sont rédigées, Asi fonctionne avec une flotte de 4 appareils, à savoir 3 Boeing 737-700 dont deux en location, ainsi qu’un Dash 8, fabriqué par le canadien Bombardier. Or, aucun de ces avions n’appartient, de droit, à Asi, ce qui obhère d’autant la viabilité de la compagnie.



    DES ACQUISITIONS NON TRANSPARENTES



    Sur les quatre aéronefs utilisés par la compagnie, deux ont été acquis par crédit bail. Pour le Dash Q 8, la Ram a mis en place une société-écran, nommée Ram 11, qui joue en tant qu’emprunteur auprès de Crédit agricole Indosuez et de Bombnardier Capital Inc. Ram 11 est crédit-bailleur auprès de Asi. Par cet accord, Ram 11 permet à Asi de louer et d’exploiter le Dash, pour lequel Asi aura mobilisé, en fonds propres et en emprunts, plus de 10 milliards de francs Cfa. Il devait d’ailleurs, à la fin de l’année dernière, près de 6 milliards sur le prix d’achat de l’appareil.



    Pour l’achat du B 737-700 acquis en 2005, un montage financier similaire a été mis en place, à part que la Ram 11 a été remplacé par un autre «véhicule financier», (appelé en anglais «Special purpose vehicle, Spv). Cependant, comme Ram 11, le nouveau Spv, Horizon Leasing limited est le propriétaire reconnu de l’appareil, à travers un contrat qui lie les deux entités entre elles, ainsi qu’entre elles et d’autres acteurs intervenant dans le montage financier. Asi a avancé, en fonds propres, plus de 5 milliards de francs Cfa, et l’américaine Exeim Bank a garanti le montage final. Il est intéressant de noter que tous les accords de cession de ces appareils à Air Sénégal international imposent, sous peine d’annulation, que la participation de la Ram dans le capital de l’avionneur sénégalais ne descende pas en-dessous du seuil de 51%, et que la Ram continue de jouer un rôle prépondérant dans le management de la société.



    Auteur

    Mohamed Idali

    En Décembre, 2017 (03:36 AM)
    Désolé de vous le dire, mais vous avez tord. Les grandes entreprises marocaines sont dèjà en afrique. Ce que nous chechons, c'est une famille.

    L'algérie et sa position centrale au maghreb empêche cette union d'avancer et essaye de nous tirer vers le fond avec elle, chose que nous ne pouvons pas accepter.

    Aujourd'hui, c'est à votre porte que nous frappons.

    Mais n'oublions pas qu'avant cela nous avons frapper à la porte de l'union européene, et nous n'avions pas peur de leurs entreprises internationales!

    C'est en se frottant á plus fort que soit qu'on devient meilleur.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (11:21 AM)
      la question de la force du maroc ou de la faiblesse des autres etats de la cedeao ne se pose pas. on peut simplement louer le leadership du roi du maroc, et l'organisation des entreprises marocaines. dans l'exemple de asi c'était aux sénégalais de mieux cadrer les choses au minimum. a toujours espérer sur la bienveillance de l'autre on finit souvent à la rue. depuis les almoravides et songhaï les ethnies et peuples qui composent le maroc et l'afrique de l'ouest d'aujourd'hui se fréquentent ( pour ne pas dire autre chose). aujourd'hui nous avons la possibilité de devenir tous ensemble la 16ème puissance économique mondiale, et de connaître une croissance à 2 chiffres sur un territoire plus grand que les usa. il y a des défis et des freins devant nous, mais se sont ces défis et ces freins qui vont nous forger et nous permettre de montrer qui nous sommes et de donner le meilleur de nous mêmes. sans faire un focus sur tel ou tel groupe de population, je dirai que nous devons tous aller nous former et accepter d'être plus sérieux dans le travail. le monde n'attend personne et le fait qu'aujourd'hui on utilise des portables dans les villages doit nous interpeller. uber travaille déjà sur des taxis volant....
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (14:21 PM)
      entièrement d'accord avec vous, laissez les pauvres pleunicher et nous sortir leurs schémas dépassés de protection de l'économie, de préférence nationale et que sais je encore !
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (16:41 PM)
      arrêtes tes idioties et cette fumisterie. notre stratégie consiste à nous concentrer sur l'uemoa à réformer et continuer à améliorer la cedeao avec un programme institutionnel clair. pas d'élargissement. on consolidement le groupe actuel pour harmoniser nos politiques avec les hauts et les bas. regardes l'évolution de l'ue (les membres, les aspirants, le sortant gb)! pendant qu'on y ait avec le maroc, autant demander l'adhésion de la république centrafricaine avec qui nous avons des affinités.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (06:18 AM)
      tu crois que les africains de l'ouest ont oublié leur histoire, notamment l'empire de shongaï durant la dynastie des askias :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/empire_songha%c3%af
      jamais ils ne laisseront entrer le maroc dans la cédéao.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (04:57 AM)
    Aly Mohamed Camara a bine cerne la question.Le Maroc est a la conquete.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (07:18 AM)
    0 fierté de la part des pays de l afrique de l ouest

    Le roi a ft qq investissements alors on les accepte

    Le Maroc va t il accepter la libre circulation sur le lg terms j en doute!!!!!

    Pareil pr la mauritanie ki avt claqué la porte pr la ligue arabe et kils reintegrent sans meme dmdé de gage qt q la situation d noirs et des esclaves.

    Le plus grand malheur de l afrique de l ouest francophone se nomme senegal-cote d'Ivoire

    Les 2 pays les plus puissants qui persistent a elire d presidents capable de vendre leur pays et peuple pr 3sous



    Jai honte !!!

    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2017 (09:04 AM)
      la libre circulation est deja effective entre le maroc et beaucoup de pays ouest africains comme le senegal , le mali , la cote d ivoir , la guinee et plus qui n ont pas besoin de visas dont les ressortissants peuvent rester 3 mois sans avoir a demander la carte de sejour. c est le meme principe dans lespace cedeao. au dela d un certain delai on est oblige de demander le sejour sinon on quitte le pays. liberte de circulation et d etablissement n a rien a voir avec le laxisme comme au senegal. quelqu un qui ne fout rien on le reconduit a la frontiere .
    Auteur

    Momotaro

    En Décembre, 2017 (09:31 AM)
    Le Maroc et ses dirigeants considerent les africans comme des enfants. Le Maroc a ete rejete par l'UE. L'UMA ne veut presque pqs de lui (le grand frere algerien l'empeche de duper les pays du Maghreb). Donc le roi se tourne vers les petites tetes d'Afrique Noire. Ils sont plus faciles a duper.

    Aujourd'hui le Maroc est dans une position dominante dans presque tous les secteurs de l'economie: transports, banques, BTP, agriculture, etc. Les produits que le Maroc n'arrive pas a vendre dans d'autres pays se retrouvent sur le marche senegalais sans aucun controle sanitaire. C'est honteux!!!!

    Aucun marocain ne se considere comme africain. Ils ne sivent que l'odeur du fric, quitte a chavirer nos freles economies. L'Etat du Senegal se doit de proteger nos entreprises contre les "envahisseurs". Il ne le fait pas! Il favorise l'implantation des groupes etrangers. A quand le patriotisme economique?

    Vive le reveil du peuple!
    Auteur

    Espace Cedeao

    En Décembre, 2017 (09:57 AM)
    Le MAROC est bien un loup dans la BERGERIE, dans la mesure ou, la concurrence sera tout simplement déloyale, le roi du Maroc, roi businessman dispose des fonds de son pays sans aucun contrôle. ces fonds sont par la suite mise à disposition des banques qui peuvent se permettrent tout ce quils veulent. Les banques à leur tour donne des crédits avec aucune garantie aux entreprises marocaines installés en Afrique ( concurrence déloyale ).



    Si nos dirigeants pensent les banques marocaines arrivent en Afrique pour financer l'économie d'afrique Subsaharienne, ils se leurrent......





    ATTENTION DANGER, ATTENTION DANGER, :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (10:25 AM)
    Vos frères musulmans et esclavagistes sont là.......



    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (10:52 AM)
    A lire la majorité des commentaires, on se rend aisément compte pourquoi l'Afrique noire n avance pas.
    Auteur

    Rafik

    En Décembre, 2017 (15:22 PM)
    Ne me faite pas rire imposteur commentant " le grand frère empeche de duper je ne sais quoi " Le pauvre grand frère n'est en mesure d'empêcher quoi que ce soit. Il est pris en otage par un clan qui met le pays en faillite par à la fois sa cupidité son incompétence reconnu de tous. Si c'est le modèle que tu nous donne en exempte, bonne chance.

    D'autre part le monsieur professeur en géostratégie m'inquiète quelque peu. Il a monopolisé le débat avec, à chaque intervention, une seule et même histoire qui remonterait d'après lui à l'an 1500 et qlq. Faut arrêter le carnage, faut consulter monsieur. D'autres pensent à concrétiser la futur voiture volante, des camions électrique sans chauffeur, et vous .... On parle d'avenir et du devenir de nos enfants Mr. Avez vous entendu l'Allemagne, la France ou d'autres en Europe évoquer 1914 ou 1945 dans leurs échanges commerciaux, partenariats, concurrences ?? Non et pourtant c'est beaucoup plus récent Mr. .

    Le monsieur évoquant l'histoire des peaux et babouches, vous avez entièrement raison. Mais il faut préciser que c'est deja maintenant , cedeao ou pas. Et que c'est comme ça avec d'autres produits et d'autres pays. C'est le commerce c'est pas un vol. Et c'est pas définitif ça peut être dans les 2 sens. Nous devons nous réveiller, c'est la mondialisation et elle n'a pas demandé notre avis. Si vous avez peur du Maroc que dire des autres tout aussi compétitifs mais encore plus puissants et industrialises. Le Maroc a 1) compris qu'il fallait faire partie d'un groupe, famille, région pour exister et résister. 2) il en assez d'attendre d'autres ( c'est pas faute d'avoir essaye). En adhérant à la CEDEAO elle devient son espace vital aussi et qu'il devra défendre comme vous le faites. Tout n'est pas negatif, le Maroc apporte avec lui une strategie, une vision, une dynamique, un financement avec raiseau bancaire, une place financière pour lever des fonds, un Port Tanger Med et chaîne logistique performants qui vous permettent d'exporter partout dans le monde, à des coûts mutualisés, des grands projets structurants et ambitieux, de l'engrais (personnalisés = meilleurs rendements et moins cher (car pas de douane) pour les agriculteurs. A un moment donné on s'en fiche qu'une usine soit Marocaine, c'est les emplois qui compte, et l'investissement dans le pays. Si l'annonce de l'arrivé du Maroc a pu reveiller certains sénégalais qui ne l'étaient pas, tant mieux c'est du positif. Car ne pas oublier que des négociations CEDEAO avec l'UE ont commencées bien avant !!! Donc soit on est plus fort ensemble soit on se fait manger et on regarde faire. Bonne journée à tous et on est plus que capable de faire une place à notre sous région dans la dynamique de mondialisation.
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (15:47 PM)
    On ne veut pas des marocains . Un point c'est tout . Quiconque va au maroc comprendra très vite qu'on a rien de commun avec eux . Nous sommes noirs et africains eux non . Nous croyons en l'Afrique , eux non . De nouveaux acteurs arrivent sur le marché africain : chinois , turc etc... cela affole la France qui au passage est complètement disqualifiée en Afrique à cause de son cynisme et son manque de respect des africains se sert du Maroc comme cheval de Troie . Ce sont les français et les saoudiens qui détiennent les capitaux marocains . C'est en cela que le jeu est faussé . Les nars depuis la colonisation nous ont toujours joué des sales coups en s'alliant avec le toubab qui leur donne des miettes . Ils sont opportunistes et racistes .Pas fiables . Quand cela y va de leurs intérêts ils vous léchent le derrière pour vous jeter avec un gros coup de pied au cul . Ils ont beaucoup appris des toubabs . Plutot Dangote que mouhamed .
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (21:16 PM)
    De Gaulle disait ques les Négres (nos gouvernants) n'aiment pas leurs pays. C'est de plus en plus vrai excepté le laps de temps que des patriotes ou encore les pères de l'indépendance ont tenu les rennes du pouvoir en Afrique. Ce qu'on semble refuser aujourdhui au Maroc, il faut lutter pour le priver à la France-sangsue et d'autres comme les Blancs Sud-Africains, les Chinois et autres, Éduquer le peuple à la résistance est la meilleure recette pour cela
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (22:40 PM)
    Les Sénégalais devraient plutot se demander pourquoi le Maroc est efficace pour gérer son tourisme , pourquoi les trains roulent sans probleme avec bientot un TGV , pourquoi le Maroc a la plus grande centrale solaire au monde, pourquoi le nouveau port de Tanger est le plus grand port à containeurs , pourquoi Renault a construit une usine dans ce pays et pourquoi les écoles

    et universités sont nettement plus performantes que celles du Senegal , pourquoi le Maroc a un patrimoine architectural (Fes,Marrakech ,Taroudant ,Essaouira ...) inexistant ici au Senegal et

    une cuisine bien meilleure......chacun devrait savoir que le Maroc s'appuie sur une brillante civilisation inexistante au Senegal !
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2017 (09:06 AM)
    Le Maroc est un beau pays cher ami poste 13,mais en matière d'université le Maroc est loin d'être une référence, car le niveau est catastrophique même les cadres ne savent pas s'exprimer en bon français, Et l'education nationale est un échec reconnu par les gouvernants, Mais nous restons tous frères africains
    Auteur

    Linda Mujer

    En Décembre, 2017 (23:58 PM)
    "Le loup dans la bergerie..." Vous avez, d'ores et déjà accepté d'être les éternelles brebis de la fable!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (08:50 AM)
    le Maroc s'enfich des pays de l'afrique de l'Ouest, ke Maroc il ne cherche que ses intérêts et les intérêts de ses maîtres français.

    le Maroc pour blanchir l'argent de la drogue dans les banques de l'afrique.

    pauvres africains naïfs, le Maroc sous traitant du néo colonialisme.

    les Maroc ke loup dans ka bergerie. Frère Jacques dormez-vous....

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email