Mardi 24 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Video

Laxisme dans les structures hospitalières : Les révélations de Thiané Ndiaye, malade du cancer

Single Post
Laxisme dans les structures hospitalières : Les révélations de Thiané Ndiaye, malade du cancer
Thiané Ndiaye est une malade du cancer. Et son hospitalisation dans différentes structures hospitalières du pays l’ont amenée à se confier à l'écriture pour témoigner de la maladie mais aussi de l'accueil et de la prise en charge dans les hôpitaux du pays, synonymes de mouroirs selon elle.

Invitée de Seneweb radio ce vendredi, Thiané Ndiaye auteur du livre « Malades du cancer, l’œil d’une patiente » publié aux éditions l’Harmattan, à Dakar, décrit le chemin de croix parcouru par la patiente qu'elle est, entre différents centres hospitaliers du pays. Amputée d’un sein, elle a failli passer de vie à trépas à cause du laxisme dans les hôpitaux du pays. « Pour un pansement, il a fallu attendre 4 heures de temps. Je me tordais de douleur. Alors que ma sœur a monté les escaliers, pleurait et les suppliait de venir m’aider, ils étaient là, en train de prendre le petit déjeuner et de discuter. Comment on peut travailler à l’hôpital et être aussi insensible au sort des malades ? Il faut avoir de la compassion pour le patients, parce que ces gens sont payés pour faire ce travail », s'insurge-t-elle contre le personnel de santé de l’hôpital militaire de Ouakam, synonyme de déception au regard de l’image qu’elle avait de cet établissement sanitaire. « Quand la rigueur militaire cède le pas au laxisme », écrit-elle à la page 111 de son livre.

Thiané Ndiaye dit avoir vécu une situation quasi-similaire à l’hôpital Ibrahima Niass de Kaolack. « A la porte il y a les vigiles qui accueillent les malades et ça pose problème. A leur décharge, ils n’ont pas été formés pour accueillir les malades », déplore encore la professeure de philosophie au lycée Khar Kane de Gossas (centre).

« Il faut rendre la mammographie gratuite pour que les femmes puissent accéder à la chimiothérapie »

Quid de la prise en charge du cancer ? « Elle coûte des millions. Rien que pour qu’on vous diagnostique pour vous dire si vous avez effectivement le cancer ou pas, il vous faut dépenser entre 300 et 500 mille francs. En attendant la chimio. Et ça, ce n'est pas à la portée de tous les Sénégalais. J’ai dû emprunter 3 millions à la banque pour assurer ma prise en charge médicale », confie l’invitée de Seneweb qui appelle l’Etat, dans le cadre de la Couverture maladie universelle (Cmu), à rendre gratuite la mammographie qui coûte 40.000 frs dans le public et 60.000 frs, 80.000 voire 100.000 frs dans les structures privées.

« Si la chimio est gratuite, il devrait en être de même pour la mammographie, parce qu’avant la chimio, il faut faire une mammographie pour savoir si on a le cancer ou pas. Or, celle qui n’a pas les moyens de faire une mammo, ne peut pas accéder à la chimio. Donc, sa gratuité devrait davantage inciter les femmes à se faire consulter, parce qu’elles sauront qu’elles n'auront pas à débourser un centime », lance-t-elle à l'endroit des autorités de l’Etat.


13 Commentaires

  1. Auteur

    Volai414

    En Octobre, 2020 (13:22 PM)
    S’il est un sujet important et prioritaire au Sénégal, celui-ci peut prétendre l’être.

    Je suis pourtant prêt à parier sur le nombre insignifiant de réactions que cela va susciter et qui ferait croire que le cancer ne touche pas grand monde au Sénégal. Évidemment, cela n'invite pas au tésseunté, par conséquent ce sera « joker » pour les prompts aux commentaires inutiles. Le déni finira par avoir raison de toute une nation.
  2. Auteur

    En Octobre, 2020 (13:30 PM)
    Enfin un journaliste professional qui ose attaquer cette mafia cachée dans nos hopitaux et surtout cliniques libanais.

    Que de bavures medicales jamais denoncées ni condamnées : des medicaments prescrits juste pour faire vendre ces medicaments .

    Une maladie non traité au serieux, pour faire revenir le malade toujours, chez clinic libanais près de Radisson,



    Des erreurs d administration medicaments ou traitement entrainant mort ou infirmité, etc.





    Vivement des sanctions, une police medicale pas corrompue prêt à tirer sur ces bandits à la blouse blanche.

    Des faux medecins, des medicaments pour en créer d autres







    Donnez moi ce pays pour 20 ans, je reduirais la population de moitié ,car la majorité est Escroc dans son job.



    Aàaaaaaaaaaaaaaaaah

    God bless Idi Amin Dada, un Muslim hero , diabolisé par la Pressed anti-Islam
    Auteur

    En Octobre, 2020 (13:59 PM)
    Je confirme car ma maman vient de dcd dans ces structures dit on de haut niveau désolé mais ces docteurs ne s'occupent pas de leurs patients convenablement, on te fait faire des analyses à ne pas finir alors que le patient soufre agonise au moment où toi l'accompagnant t'es desamparé perdu
    Auteur

    Amsa

    En Octobre, 2020 (15:52 PM)
    L'aide aux demunis citoyens et la prise en charges des soins de hautes factures des necessiteux devait etre un topic dans nos priorites budgetaires et gouvernemental.



    L'argent baffoue et dilapides par nos politiciens pour acheter les silences des opposants ou milantismes ... les caisses noires de la Presidence, de l'Assemblee nationale ou d'autres Instituts pouvaient regler une majeur partie des besoins de soins tres critiques tels que le cancer et autres.
    Auteur

    Hôpitaux A L Agonie

    En Octobre, 2020 (16:44 PM)
    Voilà un pays qui donne tout aux marabouts et rien pour la santé et l éducation !
    Auteur

    Alu

    En Octobre, 2020 (18:11 PM)
    Corruption quand tu nous tient.avec des detournements a en plus finir comment peut on aspirer a un pays

    emergent.qu'est ce qu'ils ont appris a l'ecole.dommage pour mon pays
    Auteur

    En Octobre, 2020 (20:45 PM)
    Allez chercher soit même ses poches de sang !!!! Non mais c'est normal ça !! Travailler dans le secteur de la santé ça doit être une conviction, pas pour faire du business. C'est vraiment dommage !

    Trop triste d'entendre ce genre de choses dans son propre pays. Bilaye le vrai ennemi de l'homme noir, c'est lui même !
    Auteur

    Mor

    En Octobre, 2020 (23:22 PM)
    Tout ce que cette dame raconte est conforme à la réalité,on a beau dénoncer le comportement et le manque de compassion du personnel médical envers les malades ,les attitudes demeurent parce qu'il n'y a pas de sanction ,les syndicats sont là pour servir de bouclier en jouant la solidarité de corps et ce sont les patients sénégalais qui vont continuer à payer le laxisme de ces irresponsables

    Auteur

    Mor

    En Octobre, 2020 (23:22 PM)
    Tout ce que cette dame raconte est conforme à la réalité,on a beau dénoncer le comportement et le manque de compassion du personnel médical envers les malades ,les attitudes demeurent parce qu'il n'y a pas de sanction ,les syndicats sont là pour servir de bouclier en jouant la solidarité de corps et ce sont les patients sénégalais qui vont continuer à payer le laxisme de ces irresponsables

    Auteur

    En Octobre, 2020 (03:00 AM)
    Yalla na niou si Yalla moutheul ak sounou ndiaboot teh def savant yi trouver un remède pas cher pour le cancer.

    Amiiin.
    Auteur

    En Octobre, 2020 (07:25 AM)
    BRAVO MADAME ET BON COURAGE.
    Auteur

    Idy

    En Octobre, 2020 (07:50 AM)
    J'ai mal pour mon pays où les gens oublient que souvent ça travers des gestes anondins ils condamnent certains malades à la mort.



    Politicien, policier, médecin, infirmier. .. vous avez une lourde responsabilité devant Allah et vous aurez des comptes a rendre.



    N'oubliez jamais ça.



    Salam

    Auteur

    En Octobre, 2020 (09:12 AM)
    Que c'est triste! Et dire que ce n'est que la face visible de l'iceberg! Ô COMBIEN ILS SONT NOMBREUX CEUX DONT LA MAISON EST DEVENUE UN COULOIR DE LA MORT! LLes affres de notre système de sante sont passés par la. C'est vraiment le domaine du grand banditisme mais rien d'étonnant ndakh dieuwrigne môme ni mou méle rék la tôle bi di méle. L'ame d'un souverain, disait Voltaire est une moule qui donne forme a toutes les autres . Il nous faut un homme fort qui ne se souciera pas de sa réélection pour oser s'attaquer a ces grangrenes qui nous laissent a traine et rendent meurtris nos coeurs. SENEGALAIS, DEBOUT!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email