Jeudi 22 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Lenteurs dans la construction des marchés à Kaolack : PROMOGEM indexé, le ministre du Commerce explique

Single Post
Lenteurs dans la construction des marchés à Kaolack : PROMOGEM indexé, le ministre du Commerce explique
La situation des marchés de Kaolack est préoccupante. Les habitants veulent être édifiés sur l’origine des blocages des travaux. Tour à tour, les députés de cette région, qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition, ont étalé leurs doléances devant l’Assemblée nationale, lors du passage du ministre du Commerce, de la Consommation et des Petites et Moyennes entreprises, pour le vote de son budget de plus de 132 milliards de FCFA. 

Président du Conseil départemental de Kaolack, Ahmed Youssef Benjelloun  a confirmé les dires de ses collègues. «Près de 8 ans de construction de la mosquée de Médina Baye  n’est pas toujours fonctionnel alors qu’il est sous la supervision du PROMOGEM. Le marché d’intérêt régional sis à Darou Ridwane n’a pas évolué depuis la pose de la première pierre. Alors que vous dites qu’il est le 2ème dans la sous région. Pis, l’implantation de ce marché a fait que des baux consentis à des Sénégalais ont été retirés et depuis ils n’ont pas été indemnisés ou recasés », a regretté le parlementaire.

Mieux, Benjelloun a également fait savoir que les populations souhaitent la réhabilitation du marché central. 

Là, le ministre a répondu que le marché de Médina Baye est déjà prêt et qu’il ne reste que les branchements électriques. En ce qui concerne, le marché central de Kaolack, il a évoqué un problème de remblayage. 

Les marchés Syndicat, Nguiranène de Touba, Ndoumbé Diop de Diourbel, Tilène de Ziguinchor, etc pris en compte

Abdou Karim Fofana en a profité pour parler de gestion et de la modernisation des marchés et centres commerciaux. Selon lui, l'avènement des pôles urbains permettra à ses services, notamment le Programme de modernisation et de gestion des marchés (PROMOGEM), de mieux s'organiser pour trouver aux gros porteurs étrangers un site dédié.  A cet effet, il soutient que  ceux-ci devraient avoir pour destination finale le Marché d'intérêt national et la gare des gros porteurs de Diamniadio, où les commerçants devraient s'approvisionner.

Poursuivant son propos, il a rappelé la nécessité «d'organiser nos marchés qui ont la réputation de fonctionner tous les jours, sans interruption et sans gestionnaires dédiés. Le PROMOGEM, qui travaille sur un business plan, est doté d'un statut lui permettant d'intervenir, notamment, sur les marchés de grande agglomération, comme ceux de Castors et HLM».

Pour finir, il a laissé entendre que l'État va poursuivre encore les efforts pour intervenir dans les localités comme Kolda, tout en créant un cadre pour appuyer les marchés Syndicat, Nguiranène de Touba, Ndoumbé Diop de Diourbel, Tilène de Ziguinchor, etc. Par ailleurs, son département élargira ses interventions dans le monde rural pour démocratiser l'accès aux marchés modernes, avec le concours des populations locales qualifiées et les collectivités territoriales.


3 Commentaires

  1. Auteur

    Der Ndour

    En Novembre, 2022 (21:40 PM)
    très brillant le grand BENGELLOUNE

     
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Xeme

    En Novembre, 2022 (07:17 AM)
    Rappel de mon texte de 2013.

    Rappel d’une vérité sur Kaolack, que vous ne lirez jamais dans Liberation, l’Obs ou le Quotidien.Macky n’a hérité d’aucune patate chaude. Mais, c’est Macky qui a chauffé la patate. C’était pour sa politique de zéro-isation. Dès la prise de pouvoir, Macky a tout de suite lancé deux gros chantiers:– 1- Supprimer tout ce qu’il a hérité de Wade et qui est susceptible d’être perçu comme une réussite de Wade.– 2- Mettre sur le compte de Wade toute bassesse imaginable et inimaginable.Les premiers mois de Macky n’ont bruient que par des « Macky supprime », « Macky annule », « Macky met fin à… », etc.C’est dans cette lancée de tout supprimer sous les applaudissements des 100 journalistes que Macky a laissé tomber le dossier des réformes du secteur de l’eau qui était en cours d’étude. Il y a mis fin parce que c’est Wade (avec Omar Sarr) qui l’avait commencé.Je donne un exemple précis que n’importe quel sénégalais qui veut des preuves peut vérifier.A Kaolack, leur marché a connu une série d’incendies dont quelques-uns très dévastateurs. le maire de la ville (Madieyna de l’AFP) trouve un opérateur économique pour un contrat BOT (Build Operate Transfer). L’opérateur programme de transformer le marché en trois grands centres commerciaux. Il construit le premier qui est occupé par les sinistrés des incendies et quelques autres. Il programme de construire les deux autres centres commerciaux de la façon suivante: l’espace incendié va recevoir le premier centre. Les commerçants des espaces occupés vont s’y déplacer, libérant le lieu où sera érigé le troisième centre. C’est en ce moment que Macky arrive à Kaolack lors du conseil des ministres délocalisé. Il reçoit en audience l’opérateur économique et lui demande de tout arrêter. Il dit qu’il ne veut pas d’un premier centre, puis d’un deuxième. Il dit qu’il va construire tout en même temps. L’opérateur lui explique que la construction du premier centre a pris 11 mois. la construction des deux restants prendra surement 22 mois s’il veut le faire en même temps. Et pendant ce temps comment vont vivre les petits commerçants dont c’est la vente du matin qui assure la dépense du soir ? Macky ne voulut rien entendre. Il lui fallait tout arrêter pour marquer la fin de Wade, y compris même des chantiers de la municipalité qui sont des compétences transférées. Donc Wade n’a rien à y voir. Et depuis cet engagement de Macky, pas une brique n’a été construite pour reloger les commerçants sinistrés. Alors, hypothèse. et prions Dieu que mon hypothèse n’ait jamais lieu. S’il arrive un autre sinistre au marché. La presse va faire de gros titres. Et des partisans de Macky sortiront nous chanter qu’il a hérité de patates chaudes, que c’est Diouf et Wade qui sont responsables ?Macky est victime de son cœur. et le Sénégal souffre de cela. Il a voulu ignorer la continuité de l’état. Alors que la sagesse aurait voulu qu’il prenne, au moins, le temps de comprendre ce qu’il a trouvé avant de tout bouleverser. Mais ce ne serait pas un grand coup médiatique. En voulant arrêter le Sénégal et le faire redémarrer comme s’il venait de naître avec son pouvoir, Macky se retrouve responsable de tout ce qui arrive au Sénégal pour les années à venir. On ne peut, en même temps, vouloir effacer des gens et vouloir les ressusciter pour qu’ils ne soient responsables que des malheurs, et qu’on se réserve tous les bonheurs. C’est malhonnête.
    {comment_ads}
    Auteur

    Gabriel M.m

    En Novembre, 2022 (09:30 AM)
    ce tordu a un tres bon feticheur sinon je ne sais pas pourquoi macky l a garde jusqua present comme ministre au nom de dieu celui qui ne peut meme pas gagner son bureau de vote . quoi aporte il a macky sall , gonfler la liste des nullards
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email