Samedi 21 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

MICRO-TROTTOIR – Tabaski 2019 : « On savait qu’il allait y avoir pénurie de moutons »

Single Post
MICRO-TROTTOIR – Tabaski 2019 : « On savait qu’il allait y avoir pénurie de moutons »

La tabaski de cette année 2019 célébrée les 11 et 12 août dernier restera gravée dans les mémoires. Elle laisse un mauvais souvenir à nombre de consommateurs indisposés par la pénurie de moutons. De nombreux ménages ont remué ciel et terre pour mettre la main sur un bélier. Hors de prix pour la plupart. Le marché sénégalais n’a pas été suffisamment approvisionné en moutons de tabaski malgré les assurances du ministère en charge de l’Elevage. 

Interrogés par Seneweb, des citoyens estiment que la faute incombe à l’Etat qui n’a pas joué son rôle pleinement. La « fermeture des frontières sénégalaises au bétail étranger » est évoquée par certains de nos interlocuteurs pour expliquer la pénurie de moutons. Les éleveurs, par contre, indexent l’absence de pluies et l’arrivée tardive de l’hivernage pour justifier le défaut d’approvisionnement du marché en moutons. Thierno Sow, président du Foirail de Thiès, Champ de courses, constate que cette année, le foirail n’a été approvisionné que de moitié. « Ceux qui d’habitude amenaient 1000 têtes, sont venus avec 500 têtes; tout à été revu à la baisse, là où d’autres éleveurs ont tout simplement choisi de ne pas s’aventurer à l’intérieur du pays avec du bétail qu’ils auront des difficultés à nourrir », explique-t-il. 

« Beaucoup pensaient que la situation de l’année dernière allait se répéter, que le marché allait être bien approvisionné. Raison pour laquelle des consommateurs ont attendu les derniers jours pour chercher un mouton, en vain. Mais nous, on savait qu’il allait y avoir pénurie de moutons », expliquent nos interlocuteurs. Regardez !


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2019 (14:34 PM)
    Au lieu de pleurnicher dans les médias et réseaux sociaux, dites à vos enfants qui passent tout leur temps à dormir et boire du thé de s'investir dans les activités agricoles. Le Sénégal est le seul pays au monde où le gouvernement se consacre à l'approvisionnement en mouton de sacrifice. Le rôle de l'État se limite à mettre en place les conditions propices pour l'approvisionnement du marché, le reste revient aux acteurs de la filière. Pauvre pays où les gens attendent de l'État tout.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (16:37 PM)
      bcp d'espoir mais très déçu en fin de compte du magistère de aminta mbengue ndiaye. en fin de compte, malgré ses années passées à la tête du ministère de l'élevage, elle n'a pu jeter les bases d'une politique d'élevage autonome permettant à notre pays de ne pas dépendre de nos voisins., eux mêmes préoccupés par le développement et la sauvegarde de leur propre cheptel.
  2. Auteur

    En Août, 2019 (14:51 PM)
    C'est simple l'année passée il y a eu un surplus de moutons, du coup beaucoup de vendeurs sont rentré avec leurs moutons au mali en Mauritanie, Foutaa... Donc cette année comme ils sont pas venue, L'année prochaine inchalla il y'aura des moutons a gogo car beaucoup de Sénégalais qui ont eu des problème vont élever un ou des moutons chez eux pour ne pas revivre cela, les éleveurs aussi ont eu échos que le marché était bon cette année ils vont revenir du coup même scénario surplus de moutons; cela fait des années et des années que cela dure le ministère de l'élevage n'est toujours pas capable d'estimer le nombre de mouton qui doit entrer au Sénégal pour que tout le monde y gagne pffffffffffffffffffffffffff
    Auteur

    En Août, 2019 (17:20 PM)
    En tous cas nous pauvres gorgorlous qui avons payé le mouton deux fois plus cher nous exigeons la démission du ministre de l'élevage

    L'état doit et a les moyens d'exiger un prix de vente normalisé du kg vif des animaux issus de l'élevage extensif. (kharou tiogal) avec des points de ventes normalisés ou:

    -les taxes sont exonérées

    -les conditions d hygiène de sécurité et de commerces sont assurées

    -le prix de vente de l'aliment de bétail subventionné pendant la dernière semaine

    -lle mouton sera vendu au kg vif en accord avec le ministère du commerce par ex 2.000F par kg

    -il y aura suffisamment de bascule pour déterminer le poids de l'animal dans ce cas les transactions seront rapides pas de wakhal et les premiers arrivés seront les mieux servis

    L'ÉTAT PEUT L OBTENIR

    C'est pas normal de payer le mouton le montant de son salaire mensuel

    Cela ne peut concerner les moutons issus de l'élevage intensif ou les amateurs pourront se régaler

    Il faut supprimer le commissariat aux pèlerinage qui doit être l'affaire des privés et se concentrer sur la tabaski de tous les sénégalais qui est aussi culturellement la fête de nos enfants

    Wassalam
    Auteur

    Na Deme Rek

    En Août, 2019 (20:33 PM)
    UNE TABASKI AUSSI CASTASTROPHIQUE N'A JAMAIS EU LIEU AU SENEGAL.DEMISSION DU MINISTRE REK
    Auteur

    Triste

    En Août, 2019 (21:27 PM)
    Il y a des choses tellement plus importantes. La pauvreté, la misère, le détournement des biens publics, la corruption... On parle de pénurie de moutons, c’est drôle et décalé. Pauvre pays. On aura du mal.
    • Auteur

      Reply_author

      En Août, 2019 (22:04 PM)
      arrête tes élucubrations mon cher
      on parle de la principale fête chez nous musulmans
      même pauvres et tout ce tu veux on a droit à une petite fête
    Auteur

    Canada

    En Août, 2019 (03:10 AM)
    Deuk bi saleté na, les gens vivent comme au moyen age. Pauvre africain. Qund est ce qu’ils vont se reveiller. Le bordel, la saleté. ????

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR