Jeudi 17 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Zahra Iyane Thiam accorde un financement de 30 millions aux groupements de femmes de Nguéniène

Single Post
Zahra Iyane Thiam accorde un financement de 30 millions aux groupements de femmes de Nguéniène
L’économie sociale et solidaire passe en phase pratique après le vote par l’Assemblée nationale de sa loi d’orientation. La ministre de la Microfinance Zahra Iyane Thiam a accordé ce jeudi un financement d’un montant de 30 millions de francs CFA aux groupements de femmes de Nguéniène, Mbodiène, Aga Biram, Ndianda et Fadial dans le département de Mbour.
Le suivi devient une réalité avec la ministre de la Microfinance Zahra Iyane Thiam. Elle vient de parachever l’action des équipes techniques de son ministère qui étaient depuis plusieurs jours dans les localités du département de Mbour au chevet des groupements de femmes pour diagnostiquer leurs problèmes. La politique de l’Économie sociale et solidaire pour un développement inclusif des groupements économiques des femmes est en marche et une nouvelle ère s’ouvre pour ces acteurs de l'économie longtemps étranglés par des goulots que sont le manque de formation, de financements et d’accompagnement.

« Cette cérémonie est importante parce que c’est la voie pour nous sortir de la pauvreté, de la misère... Aussi bien les femmes comme les hommes des terroirs doivent maintenant s’organiser et se formaliser pour avoir accès aux financements », a déclaré le député de Ngueniène Nicolas Ndiaye.

Il poursuit que ce doit être maintenant une ère nouvelle pour Nguéniène: « le temps doit être maintenant à la mutualisation, à la création de Groupements d’Intérêt Économique (G.I.E) trouver des financements pour les projets de développement», a-t-il déclaré.

La commune de Nguéniène partitionnée en quatre zones cible (zones maritime, nord, sud et centre) recevra une enveloppe de 30 millions de francs CFA en raison de 7 millions 500 par zone. Un premier acompte destiné aux groupements identifiés dans les localités de Nguéniène, Mbodiène, Ndianda, Aga Birame et Fadial. Au terme de « focus group », les difficultés de ces groupements économiques ont été identifiés : accès à l’information, le manque de ressources financières, l’absence de financement et de services financiers de proximité, manque d’équipements, faible niveau de formalisation ainsi que d’autres contraintes comme l’accès à l’eau et à l’électricité, et au foncier. Les structures étatiques en charge de ces questions seront saisies afin que des solutions soient trouvées.

« Ce programme (ESS) et ces chantiers ne s’arrêteront pas qu’ici. Il sera exécuté comme le veut le président de la république dans chacune des 557 communes du Sénégal. Tout sera retourné aux populations. Travailler est possible, réussir est possible », a fait savoir Zahra Iyane Thiam.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email