Mercredi 05 Octobre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Ebola en RDC : la réorganisation de la riposte ouvre la voie à l’utilisation d’un nouveau vaccin

Single Post
Dans un centre de traitement d'Ebola, à Beni, le 13 juillet 2019

L’utilisation d’un second vaccin expérimental, un temps écartée par les autorités, est de nouveau envisagée. La solution, défendue par le Pr. Jean-Jacques Muyembe Tamfum, qui vient d’être nommé à la tête du comité d’experts placé sous l’égide direct de Félix Tshisekedi, avait été bloquée par le ministre de la Santé, le Dr. Oly Ilunga Kalenga. Celui-ci vient de démissionner.

La RDC va-t-elle finalement avoir recours à un second vaccin, préventif celui-là, alors que la solution avait jusque-là été écartée par le ministère de la Santé ? C’est ce que laisse augurer les changements radicaux opérés en quelques heures dans la conduite de la stratégie des autorités congolaises. Face à la propagation de l’épidémie d’Ebola dans l’Est, et quelques jours après l’annonce de l’OMS de déclencher l’« urgence de santé publique de portée internationale », Félix Tshisekedi a en effet voulu reprendre les choses en main.

Samedi, la présidence a annoncé la création d’un comité d’experts chargé de conduire la riposte anti-épidémie d’Ebola, placé sous la supervision directe du chef de l’État. Dirigé par le Pr. Jean-Jacques Muyembe Tamfum, directeur de l’Institut national de recherche biomédicale de la RDC (INRB), ce comité est chargé d’assurer la mise en œuvre, de la coordination et de l’évaluation 


affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email