Mercredi 22 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Communique

Le Sénégal a présenté son projet d'usine aux Mamelles à la communauté internationale du dessalement

Single Post
Le Sénégal a présenté son projet d'usine aux Mamelles à la communauté internationale du dessalement
Grâce à la première expérience de projet de construction d’une usine de dessalement, le Sénégal intègre le cercle des pays explorant cette technologie. Du même coup, le projet suscite un intérêt auprès des sommités mondiales du dessalement. La présentation de la future usine des Mamelles aux décideurs techniques et financiers du domaine de l’eau est une première historique.

L’évènement a eu pour cadre Dubaï, à l’occasion du Congrès Mondial du Dessalement organisé par l’IDA dans son acronyme en anglais pour Association internationale du Dessalement (International Desalination Association).

A ce titre, la date du mardi 22 octobre 2019 restera gravée dans les annales du dessalement comme celle du baptême du feu du Sénégal dans ce gotha du traitement de l’eau de mer. Auparavant, le projet a été présenté au Congrès de l’Association africaine de l’eau en février 2018, à Bamako. Puis, un mois plus tard, le dessalement a été l’un des points d’attraction d’une présentation du Plan d’investissements que le président de la République, M. Macky Sall, a confié au Ministère de l’Eau et de l’Assainissement.

Le Sénégal convainquait le reste du monde de lui confier, pour la première fois en Afrique subsaharienne, l’organisation du 9ème Forum Mondial de l’Eau en 2021. A Brasilia, hôte du 8ème Forum Mondial de l’Eau, cette session a été animée par le Directeur Général, M. Charles Fall, accompagné du Directeur du Projet, M. El Hadj Ada Ndao. C’était à Brasilia.

Cette année, pour sa première sortie à l’IDA, M. El Hadj Ndao de la SONES, a fait face à un plateau composé uniquement de sommités du dessalement. Des aspects importants du projet ont été abordés : le choix du site, la technologie utilisée, la consommation d’énergie, l’impact environnemental, la qualité de l’eau et la contribution à la prise en charge de la demande. A la suite de M. Ndao, des compléments ont été apportés par Mme Gwaenelle Fleury du cabinet international Artelia et Takayuki Hagihara du cabinet Nippon Koei.

La technologie du dessalement est très prisée dans ces pays du Golfe peu gâtés par la nature en termes d’eaux souterraines et de surface. Dans le reste du monde également, le dessalement devient une alternative crédible. Le Sénégal, dans sa planification stratégique, a placé le dessalement aux côtés du renforcement du système du Lac de Guiers avec KMS3.

Cette diversification vise à préserver les nappes souterraines pour les générations futures en même temps qu’elle sécurise un peu mieux l’alimentation en eau potable de Dakar. En effet, cette ville est marquée par une demande sans cesse croissante à la faveur de son extension vers de nouveaux pôles urbains, la démographie et les activités économiques.

L’usine des Mamelles aura une capacité de 50.000 m3/jour extensible à 100.000 m3/jour. Les travaux permettront le renouvellement des conduites de Dakar 1 couvrant la zone allant du Plateau à la Patte d’Oie. Du coup, en enrayant les fuites, notre pays enregistrera des économies d’eau intéressantes.

Les études ont été menées dans le souci de considérer et de maîtriser les impacts sur l’environnement, les activités économiques et la culture du terroir. Il s’agit là d’une communication sociale que le Directeur Général de la SONES, M. Charles Fall, a placée en bonne place dans l’agenda du projet sous l’autorité du Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, M. Serigne Mbaye Thiam.

La capitalisation d’expériences passées ou en cours a permis à la SONES de visiter des usines de dessalement au Cap-Vert, au Japon, pays de la JICA, bailleur du futur ouvrage hydraulique et à Oman avec les parties prenantes (autorités administratives et territoriales, notables, société civile, etc.)


14 Commentaires

  1. Auteur

    Guedel

    En Octobre, 2019 (19:48 PM)
    Bonne continuation pour cette première.

    Top Banner
  2. Auteur

    Mbaye

    En Octobre, 2019 (22:55 PM)
    International Dessalement Association est une référence mondiale. J'espère que le Sénégal pour la suite meritera cette marque de reconnaissance.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mamadou Diagne

    En Octobre, 2019 (01:14 AM)
    Nul comme projet, je le répète depuis 2013, lire ma contribution en date du 9:10/2013
    {comment_ads}
    Auteur

    Mamadou Diagne

    En Octobre, 2019 (01:14 AM)
    Nul comme projet, je le répète depuis 2013, lire ma contribution en date du 9:10/2013
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (05:51 AM)
    Le dessalement c est pour les pays desertiques pas pour un pays comme le Senegal avec plus quatres fleuves (le fleuve Senegal le Saloum la Gambie et la casamance) et des nappes freatiques partout sans compter qu Il pleut plus de trois mois par an
    Top Banner
    Auteur

    Ndèye

    En Octobre, 2019 (12:32 PM)
    Gardez-vous de flinguer des initiatives salutaires sans vous en référer à l'évolution de cette technologie dans le monde. Les lignes bougent et le dessalement n'est plus l'apanage du désert. Le Sénégal renforce le système du Lac de Guiers et désalinise la mer pour diversifier. Ma crainte est liée à la maîtrise de l'impact environnemental. Apparemment, les précautions sont prises. A nous de rester vigilants et engagés pour accompagner ces processus.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:23 PM)
    Bravo bravo bravo

    {comment_ads}
    Auteur

    Gorgui

    En Octobre, 2019 (19:49 PM)
    Une marque de reconnaissance est une marque de reconnaissance et tous les Sénégalais doivent en être fiers. Il nous faut avancer et éviter le bla bla. c'est ce que je recommande au projet. Vous avez pris des engagements devant les Sénégalais et les décideurs mondiaux du dessalement, vous n'avez pas le droit de décevoir. Sinon, vous serez flingués au propre comme au figuré. Han!
    {comment_ads}
    Auteur

    Deuggitt

    En Octobre, 2019 (09:15 AM)
    Un projet nullissime. Il ne s'agit pas d'être à "l'air du temps" mais d'être réaliste. Moult alternatives au dessalement de l'eau de mer existe: Comment récupérer toutes les eaux de ruissellement qu'on perd en hivernage et qui vont directement en mer ou inonder des quartiers entiers, les vallées fossiles, nos fleuves et bras de fleuve, l'éradication des herbes polluantes dans le fleuve qui empêchent la mobilisation efficiente de l'eau, la dépollution des nappes contaminées par les nitrates notamment en banlieue dakaroise, etc., etc.

    En sus, il ne faut pas rêver car il n'y aura aucune maîtrise de l'impact environnemental. Ce projet aura des répercussions graves sur la mer, les côtes, la plage avec toutes sortes de pollution et les activités de pêche, de tourisme et loisirs donc l'économie entre autres. Quid de l'énergie nécessaire?

    Lors de leur étude de faisabilité j'avais dit à leurs enquêteurs ce que j'en pensais; d'autres aussi, je suppose mais il faut croire que les équipes commises l'étaient "pour la forme" et puis c'est tout.

    Le vin est tiré, eh bien nous allons le boire jusqu'à la lie. Incompétence quand tu nous tient.
    Top Banner
    Auteur

    Mor

    En Octobre, 2019 (14:07 PM)
    Le dernier post sent la nullité à mille lieues. Chers internautes, restez dans l'argumentaire et non dans la déclaration péremptoire. Ce projet doit encore et encore être expliqué aux Sénégalais.
    {comment_ads}
    Auteur

    Madouma

    En Octobre, 2019 (08:16 AM)
    Attention attention......





    Toujours le foncier en toile de fonds......



    Ce projet est prévu sur une des dernières plages libres d accèss pour les populations locales pour ne pas citer celles de ouakam et de ces environs.



    Ce projet va anéantir l accèss à la plage de mamelles....toit le domaine maritime du pays est ainsi bradé sous formes d hôtel, de restaurant et usine.



    Pourquoi ce site?



    Un des derniers qui restent libre d accèss aux jeunes
    {comment_ads}
    Auteur

    Dëg

    En Octobre, 2019 (16:49 PM)
    Annales du dessalement, sommités du dessalement !

    Nos journalistes ne comprennent rien à rien, et ces gens qui engagent notre pays dans ce projet inopportun qui d'ailleurs n'apportera rien à l'AEP de Dakar, ces gens disais-je sont entrain de tromper les Sénégalais.
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug La Vérité

    En Octobre, 2019 (23:05 PM)
    Bonjour,

    Je félicite tout le personnel qui est intervenu pour en arriver là. ça va vraiment permettre à renforcer la gap manquant pour satisfaire les populations en eau potable en particulier celles de Dakar; Nul ne devrait se plaindre à cause de l'indisponibilité du liquide précieux.

    Cependant, le marché pour les travaux de réalisation de cet usine de dessalement a été lancée depuis fort longtemps et l'entreprise qui est en pôle position est connu mais l'attribution n'a pas été faite jusqu'à présent et je demande pourquoi???????????? En tout cas il faut respecter la déontologie et rester intègre pour mériter la confiance des membres de l'IDA et de toutes les personnes. Il parait que le bailleur est un peu fâché car ses compatriotes ne sont pas en bonne position..... Je cherche juste à ce qu'on m'éclairci la chose? Attendant la suite, je vous félicite de votre engagement.
    Top Banner
    Auteur

    Deug Rek

    En Octobre, 2019 (23:09 PM)
    Bonjour,

    Je félicite tout le personnel qui est intervenu pour en arriver là. ça va permettre à renforcer la gap manquant pour satisfaire les populations en eau potable en particulier celles de Dakar; Nul ne devrait se plaindre à cause de l'indisponibilité du liquide précieux.

    Cependant, le marché pour les travaux de réalisation de cet usine de dessalement a été lancé depuis fort longtemps et l'entreprise qui est en pôle position est connue mais l'attribution n'a pas été faite jusqu'à présent et je demande pourquoi???????????? En tout cas il faut respecter la déontologie et rester intègre pour mériter la confiance des membres de l'IDA et de toutes les personnes. Il parait que le bailleur est un peu fâché car ses compatriotes ne sont pas en bonne position..... Je cherche juste à ce qu'on m'éclaircisse la chose? Attendant la suite, je vous félicite de votre engagement.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email