Dimanche 14 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

« L’affaire des 94 milliards » de Mamour Diallo : 4 Idées fausses, nulles et non avenues !

Single Post
« L’affaire des 94 milliards » de Mamour Diallo : 4 Idées fausses, nulles et non avenues !

C’est l’affaire de corruption (fortement) présumée portant sur un détournement de 94 milliards de franc CFA (plus de 140 millions d’euros) qui enlise le pouvoir et installe le pays dans une période d’instabilité qui ne faiblit pas. Selon toute vraisemblance, principalement orchestré par l’ancien Directeur des domaines de la République du Sénégal, Mamour Diallo, à partir d’un titre foncier de l’Etat (TF1451R), c’est l’Affaire de plus qui fait tâche et colle à la peau du régime de Macky II. Depuis plusieurs semaines, la polémique entamée bien avant l’élection présidentielle de février 2019, s’est invitée à nouveau dans le débat public. Ce qui interpelle les sénégalais, c’est l’ampleur des sommes en jeu et l’attitude incompréhensible de la justice, du pouvoir, face à ce gros scandale sans précèdent. Beaucoup a été dit, redit, mais comme le dit Ousmane Sonko depuis des mois, seul un procès pourra édifier l’opinion publique. Mais d’ici là, pour mieux vous informer et tirer le vrai du faux, nous allons infirmer pour vous les 4 idées fausses les plus répandues.

 

1. Dans cette affaire, c’est Ousmane Sonko qui est allé voir la famille Ndiaga Ndoye.

C’est faux ! Reprenons la chronologie des faits. Le 4 mai 2018, le député Ousmane Sonko, président du PASTEF, avait porté plainte pour détournement présumé de deniers publics, mais pour une raison qui demeure toujours inconnue, le procureur ne s’est jamais saisi de l’affaire. Puis, le 08 mai 2018, les organes de contrôle ont été saisis (l’OFNAC, l’IGE). 5 mois plus tard, en Octobre 2018, Ousmane Sonko convoque une conférence de presse et accuse publiquement un haut fonctionnaire de l’Etat de détournement de fonds publics. Le coupable supposé : Mamour Diallo, directeur des domaines. Les montants détournés : 94 milliards de francs CFA. Le mode opératoire : l’accusé aurait procédé à l’escroquerie lorsqu’il avait en charge un dossier lié à un titre foncier de l’Etat. En réalité, il s‘agit d’un vieux contentieux qui oppose l’Etat et des familles de la communauté léboue (dont la famille Ndiaga Ndoye) concernant un terrain à Rufisque. Ces différents éléments lancent le début de l’épopée médiatique de l’affaire dite des 94 milliards, avec une dernière plainte déposée par Ousmane Sonko auprès du juge d’instruction avec constitution de partie civile, le 23 août 2019.

Mais alors qu’en est-il de l’entrée en scène de la famille Ndoye ? Ces derniers, s’estimant victime d’une injustice qui avait assez perduré, sont venus frapper à la porte du cabinet d’Ousmane Sonko, le 06 août 2018, c’est-à-dire 3 mois après le dépôt de la toute première plainte.

En conclusion, dans cette affaire, c’est la famille Ndiaga Ndoye qui a contacté Ousmane Sonko, parce que, selon eux, il était « la seule personne » capable de les aider à faire face à leur adversaire, l’Etat du Sénégal.

 

2. Ousmane Sonko a saisi la justice pénale parce qu’il n’a pas pu obtenir le paiement d’une commission.

Personne n’a été dupe. Les Sénégalais en recherche de la vérité n’ont pas été dupes. Dans ce dossier, lorsque l’accusation a été de plus en plus précise, lorsque Ousmane Sonko a révélé être détenteur de preuves irréfutables qui accablent Mamour Diallo, et, qu’il n’a jamais cessé de réclamer l’ouverture d’une instruction judiciaire… Lorsque l’étau s’est de plus en plus resserré et que l’opinion publique et la société civile ont maintenu la pression pour demander à la justice, à l’Etat, d’avoir le courage d’édifier les sénégalais et de dire quelle est la responsabilité de Mamour Diallo (c’est important de le rappeler, un haut responsable du régime en place et inconditionnel de Macky Sall) dans cette affaire de détournement supposé de fonds publics à hauteur de 94 milliards de francs CFA, la stratégie de défense du camp opposé (soutenu par une certaine presse) a été la rhétorique du « tous pourris ». Ce faux-semblant consiste à installer le doute dans les esprits et renforcer la croyance selon laquelle tous les hommes politiques sont des corrompus, ou de potentiels corrompus.

Nul besoin de réclamer des statistiques officielles pour affirmer que les sénégalais n’ont plus foi en la probité de ceux qui les dirigent depuis belle lurette (ce sentiment a empiré avec l’avènement du régime actuel). Le camp d’en face a compris cela. Si le pouvoir doit chanceler, Sonko sera entrainé dans la tourmente. Alors on a essayé de faire diversion et de tromper l’opinion publique en rendant public (en période de campagne électorale) un enregistrement audio où on entendrait Ousmane Sonko négocier avec les représentants de la famille Ndiaga Ndoye et consorts. Mais, comme je l’ai dit plus tôt, les sénégalais ne sont pas dupes. Ce peuple n’est pas bête. Il sait reconnaitre la vérité en dépit des pressions subies de toutes parts.

La vérité des faits est sans équivoque. La justice a été saisie par Ousmane Sonko au moins 3 mois avant que des représentants de la famille Ndiaga Ndoye et consorts ne viennent le solliciter. Sonko a accepté de les recevoir, les a entendus et a envisagé un temps de les défendre avant de se raviser, car, étant bien conscient de la déferlante mensongère et haineuse qui s’en suivrait automatiquement.

Mais alors, quand bien même il aurait négocié le paiement d’honoraires pour une activité de conseil ou d’expertise en toute légalité, peut-on reprocher à un homme de parler business avec des clients venus le solliciter ? Sur une base légale ? c’est sans fondement. Sur une base morale ? C’est bien le souci de l’éthique et de la morale qui a conduit Ousmane Sonko à refuser de défendre les intérêts de la famille Ndiaga Ndoye, quand d’autres n’auraient pas hésité un seul instant.  

 

3. Mamour Diallo n’a aucune responsabilité dans cette affaire.  

Ces mots résument la conclusion (prévisible) de la commission d’enquête parlementaire, concernant l’affaire dite " affaire des 94 milliards, instituée par Résolution n°01/2019 du 15 Février 2019. Or, sitôt le rapport rendu public, il semble suggérer le contraire de ce qu’avancent les députés de la majorité. La première responsabilité de Mamour Diallo semble se trouver dans l’existence de deux actes d’acquiescement (générant respectivement 49 950 000 000 F CFA et 44 227 305 500 F CFA) au profit du dénommé Tahirou Sarr. Le rapport de la commission parlementaire reconnait l’existence de ces actes d’acquiescement tout en mettant un point d’honneur à exclure totalement la responsabilité de Mamour Diallo. Mais, c’est là, une conclusion qui est très difficile à accepter, quand on sait comment les choses marchent.

En résumé, un acte d’acquiescement est un document délivré lorsqu’il y a expropriation pour cause d’utilité publique, l’exproprié est alors convoqué pour notification de la décision d’expropriation stipulée par décret, ensuite, des négociations sont menées au plus haut niveau pour fixer le montant de l’indemnisation. Une fois un accord trouvé, c’est le directeur des domaines dont Mamour Diallo de facto qui rend effectif l’acte d’acquiescement agissant au nom et pour le compte de l’Etat du Sénégal. À ce stade, une question cruciale s’impose : comment la responsabilité de Mamour Diallo peut-elle être entièrement, légalement, raisonnablement, écartée, en ce qui concerne les 2 actes d’acquiescements dont l’existence est reconnue par la commission parlementaire ?

Cette affaire aurait généré au total une créance fictive, illégale, de 94 milliards, établie sur la base de faux documents et de fausses mentions, dénoncés explicitement par Ousmane Sonko lors de sa conférence de presse à Ziguinchor le 12 octobre 2019. Toujours selon le rapport de la commission parlementaire, les transactions n’auraient généré que le paiement de plus de 2,8 milliards de francs CFA (en vérité, pas un seul centime n’aurait dû sortir des caisses du Trésor Public !).

À charge maintenant pour la justice de nous dire le pourquoi de ces créances fictives établies et transactions frauduleuses, mais aussi, clairement établir les degrés de responsabilités, déterminer le préjudice global et sanctionner les coupables.  

                                                                                                 

4. Ousmane Sonko n’était pas habilité à porter plainte alors la justice ne pouvait pas agir.

Cette affirmation est reprise par ceux qui cherchaient jusque-là à couvrir le voile sur cette affaire de détournement supposé de fonds publics, qui, je l’accorde, dépasse parfois l’entendement. Il faut aussi dire qu’il y a également le désir manifeste de justifier la paralysie temporelle du procureur de la République qui défie toute tentative de discernement.

En qui concerne le rôle de la justice : le procureur (qui en principe demeure libre de ses initiatives) n’a pas réagi jusqu’à présent, depuis le dépôt de la plainte d’Ousmane Sonko en mai 2018. Pourquoi une totale absence de réaction alors qu’un haut responsable de l’Etat est mis en cause, puis publiquement accusé à multiples reprises de faits extrêmement graves ? Pour ceux qui trouvent que c’est normal, les raisons avancées sont simples, « en matière de détournement de deniers publics, seul le procureur de la République et l’Agent judiciaire de l’Etat peuvent déclencher des poursuites ». Soit, admettons. Mais peut-on vraiment s’en tenir là quand on a assisté pendant de longs mois au tohu-bohu médiatique soulevé par cette affaire à 94 milliards présumés détournés, dans un pays où les populations manquent de tout ?

Admettons que la plainte de Sonko ne puisse pas « déclencher » une procédure judiciaire, alors, tout au plus, Ousmane fait une simple dénonciation. La gravité des faits évoqués ne peuvent-elles pas induire une réaction de la justice, aussi timide soit-elle ? Au-delà de ces interrogations qui ne trouvent pas de réponses, se pose la question de l’indépendance de la justice au Sénégal. Les sénégalais peuvent-ils avoir confiance en la Justice pour qu’elle les protège, pour qu’elle défende leurs intérêts, même lorsque cela va à l’encontre des intérêts de l’autorité publique, aussi puissante soit-elle ? Les hommes politiques au pouvoir resteront-ils intouchables encore longtemps ?

Dans cette affaire dites des 94 milliards, lorsque l’on a fini de faire le tour du propriétaire, il est toujours essentiel de rappeler, qu’aujourd’hui, Ousmane Sonko, soutenu par PASTEF et l’ensemble des sénégalais épris de justice, est l’homme politique qui se bat le plus pour que la vérité éclate. 

Dieynaba SAR

Responsable PASTEF Bordeaux.

Membre du Secrétariat National à la Communication. 



56 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (08:03 AM)
    merci ma soeur
  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (08:12 AM)
    Merci Madame Sar!

    je crois que même les enfants du collège comprennent très bien ce flagrant délit de vol que l'Etat tente couvrir .

    au départ ils ont dit que Sonko mentait.

    ensuite ils ont dit que c'est pas seulement Mamour qui est conserné

    plus loin ils essayent par le biais de leurs Mercenaires de piéger Sonko de divulguer publiquement les preuve sans l'avis du juge.

    en ce moment ils essayent de jouer avec l'intelligence des sénégalais par des soient disant oustaz qui prieraient contre Sonko.

    hahahahah quel délire!

    {comment_ads}
    Auteur

    Samourai

    En Octobre, 2019 (08:17 AM)
    Tres belle mise au point!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:22 AM)
    J’ai en fin compris !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:29 AM)
    Merci de quoi?,parce qu'elle est contre tahirou sarr, sans les 94 milliards sonko n'a rien d'autre chose à dire au sénégalais.
    Auteur

    Reply.com

    En Octobre, 2019 (08:32 AM)
    1. Dans cette affaire, c’est Ousmane Sonko qui est allé voir la famille Ndiaga Ndoye.



    Ca n'a jamais été dit. Il est juste dit que dans l'audio il a négocié les 12% qu'il ait signé ou pas. Et c'était une posture commerciale et non politique.



    2. Ousmane Sonko a saisi la justice pénale parce qu’il n’a pas pu obtenir le paiement d’une commission.



    Il a saisi la justice pénale parce que faire dans le dilatoire lui réussit très bien. Il aboit à tout va. Il occupe l'espace de communication. Mais ça ne garantit pas qu'il air raison.



    3. Mamour Diallo n’a aucune responsabilité dans cette affaire.



    Ca n'a jamais été dit. Mais la responsabilité n'est pas celle que Sonko lui prête. Et ce qui est flagrant ici c'est le mensonge de Sonko sur l'existence d'un détournement et d'un compte en banque mais non sur la possibilité d'un détournement ce qui est le cas ici, plutôt que sa responsabilité. Pourtant avec plus d'intelligence Sonko aurait mis la responsabilité de Mamour Diallo au premier plan.



    4. Ousmane Sonko n’était pas habilité à porter plainte alors la justice ne pouvait pas agir.



    S si tout citoyen a le droit de porter plainte. Mais au début il disait qu'il a saisi le procureur. Et la saisine du procureur suit des règles juridiques dont le dépôt des preuves. Sinon tout le monde va saisir le procureur. Ce qu'il n'avait pas fait. Il a enfin déposé une plainte (different de saisine du procureur) la veille du rapport de la commission d'enquête. Ce qui était une action politique et d'autoprotection plutot qu'une action de justice.
    {comment_ads}
    Auteur

    Thémis

    En Octobre, 2019 (08:40 AM)
    Très belle explication de texte
    {comment_ads}
    Auteur

    Abdou Coly

    En Octobre, 2019 (08:55 AM)
    La malhonnêteté c’est de minimiser la transaction commerciale de Sonko dans cette affaire .Sonko voulait de l’argent beaucoup d’argent et il s’est fourré le nez dans cette affaire sans calculer les conséquences ...
    {comment_ads}
    Auteur

    Forza

    En Octobre, 2019 (08:59 AM)
    les montants numeros cheques et quelles banques tout le reste c'est c'est de la prose.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (08:59 AM)
    Oh la la ! Madame Sarr, à cause de vous les répondeurs automatiques vont avoir de la difficulté.Soit ils vont devoir vous insulter, soit ils vont devoir rapidement essayer de construire une autre diversion. La diversion est la seule explication qui justifie que pour des montants 60 fois plus importants que ceux de l'affaire Khalifa Sall, la Justice traine autant. Mais les faits sont têtus : la vérité à beau être noyée, elle remonte toujours à la surface.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:03 AM)
    En tout cas, elle a une belle plume et une savoureuse capacité à coucher son argumentaire à contraindre son lecteur à parcourir tout son texte.



    À l'évidence, elle n'était pas allée à Bordeaux pour être une parfaite choko-choko et autres tchip-tchip belles et nulles qui viennent en vacances pour jouer aussi stars.



    Elle n'a pas fait l'école buissonnière, celle-là
    {comment_ads}
    Auteur

    Vérité

    En Octobre, 2019 (09:10 AM)
    Cette affaire n'ira nulle part car les sénégalais n'ont pas la culture de lutte contre l'impunité et la corruption. Cependant dès qu'on parle de 3 ème mandat ils tombent en crise comme si ce mandat est plus criminel qu'un détournement des 94 milliards. Demandez aux sénégalais d'aller protester contre les détournements de biens publics personne ne répondra à l'appel mais demandez leur d'aller manifester contre le 3 ème mandat de Macky était vous me dementirez de ce que je dis. C'est une culture purement sénégalaise la corruption. Elle partout dans les foyers et pour ne pas dire dans les rues. Même pour aller chercher un document administratif, on y va de la part de tel ou tel. Cette corruption passive est encrée dans l'esprit sénégalais. Nos dirigeants sont des habitués des détournements depuis senghor mais ils ne sont jamais inquiétés par la justice car ils appartiennent aux partis au pouvoir. Dans un pays où la presse, l'école, l'université et la justice sont politisées, comment peut on laver le linge sale qui est un frein à notre développement qu'est l'escroquerie avec son réseau de crimes organisés? Triste pauvres que nous sommes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:11 AM)
    De toutes Les façons tous ceux qui critiqueront sonko seront insultés et lynchés



    Et meme pire dans pas trés longtemps tous les membres non casamançais et surtout non diolas de pastef seront tous écartés de l entourage proche de sonko



    À l approche des élections municipales et législatives ,

    tous Les cadres des impots et domains , de l administration ,du privé, les enseignants ,membres fondateurs de pastef ou militants des premiéres heures non diolas ou non casamançais seront tous poussés vers la périphérie

    Ils n auront pas les meilleures positions sur les listes



    On fera jouer hypocritement la loi de la majorité

    Et comme à mbao , aux parcelles et autres les membres casamançais sont majoritaires ...





    Pastef , malgrés la résistance de ses cadres , deviendra par la force des diolas un parti étheniciste



    Donc souteneurs de sonko.... bayiléne xél thi Lolou té ande ak sene xél



    Kouma sagga ak yowit
    Auteur

    Descartes

    En Octobre, 2019 (09:12 AM)
    Le bon sens est la chose la mieux partagée.

    Historique:

    M. Sonko avait dit que M. Mamour Diallo a volé 94 milliards publiquement.

    M. Sonko avait dit à la place de l'obélisque qu'une somme de 46 milliards était déjà versée dans un compte bancaire.

    M. Sonko avait même dit qu'il savait le numéro de compte.

    En tant qu'observateur averti et logique, je pense que M. Sonko doit venir avec des preuves tangibles pour valider ses propos.

    Arrêtons de défendre sans objectivité. Nul n'est parfait.

    C'est avec de petits détails qu'on peut découvrir les vrais visages.

    Pleease use your critical thinking.

    Wa salam.

    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:19 AM)
    LE BON DE COMMANDE REÇU PAR LA COMMISSION D'ENQUÊTE PARLEMENTAIRE ÉTAIT QUE MAMOUR DIALLO SOIT BLANCHI ET SONKO ACCUSé.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:53 AM)
    Je suis de Bordeaux , apparemment Madame , vous êtes la nouvelle "catégorie" qui vient d'y arriver .

    Sachez qu'à Bordeaux , on ne se comporte pas ainsi , on aime pas pas l'ostentation , et le manque de classe.

    Pour preuve , je ne vous connais pas , et tant mieux...

    La justice est saisie , le Droit sera dit dans toute sa rigueur , votre mentor et sa cohorte de parvenus et d'arrivistes , comprendront très bientot, qu'ils sont juste instruits , il leur manque tout le reste .

    Dura Lex , Sed Lex...

    {comment_ads}
    Auteur

    Lui Et Moi

    En Octobre, 2019 (09:54 AM)
    Tout cela est bien mais je pensais le plus important est que



    Sonko avait bien dit que Mamour Diallo a détourné 94 milliards



    Et que aussi, il y avait un décaissement effectif de 46 milliards et qu'il connaissait aussi le numéro de compte.



    S"il donne les preuves, il faudra emprisonner Mamour Diallo

    Si Sonko ne donne pas les prevuves, il faudra l'emrisonner
    Auteur

    Lui Et Moi

    En Octobre, 2019 (09:54 AM)
    Tout cela est bien mais je pensais le plus important est que



    Sonko avait bien dit que Mamour Diallo a détourné 94 milliards



    Et que aussi, il y avait un décaissement effectif de 46 milliards et qu'il connaissait aussi le numéro de compte.



    S"il donne les preuves, il faudra emprisonner Mamour Diallo

    Si Sonko ne donne pas les prevuves, il faudra l'emrisonner
    {comment_ads}
    Auteur

    Lui Et Moi

    En Octobre, 2019 (09:54 AM)
    Tout cela est bien mais je pensais le plus important est que



    Sonko avait bien dit que Mamour Diallo a détourné 94 milliards



    Et que aussi, il y avait un décaissement effectif de 46 milliards et qu'il connaissait aussi le numéro de compte.



    S"il donne les preuves, il faudra emprisonner Mamour Diallo

    Si Sonko ne donne pas les prevuves, il faudra l'emrisonner
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (09:55 AM)
    Cette dame vit manifestement trop loin du Sénégal.

    Beaucoup d'eau a coulé depuis les premières accusations de Sonko.

    Je lui conseille vivement de venir s'imprégner des derniers développements de l'affaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    John Doe

    En Octobre, 2019 (09:55 AM)
    Article rédigé dans une belle forme mais sans fond.

    1 - On ne nous apprend rien. Puisqu'elle cite des propos présumés du Juge Deme, je m'attendais à un démenti des propos du Juge Deme avec preuve à l'appui, il n'en est rien. Ce qui démontre que le Juge Déme dit la vérité.



    2 - vous les gens de PASTEF tant que vous resterez dans cette posture violente et d'attaque de toute personne qui critique votre leader, vous ne réussirez rien. Un grand dirigeant doit accepter la critique même s'il détient la vérité. mais tontouwanté akk dagassanté rek ngenn fi néké. Votre leader n'est pas encore un homme d'etat il lui reste beaucoup de choses a apprendre.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:01 AM)
    Une résidente de Bordeaux qui tente d'expliquer ce qui s'est passé au Senegal. Elle doit pouvoir donner le numero du compte bancaire puisqu 'elle pretend connaitre la verité.

    Une sonkolait qui veut du buzz
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:01 AM)
    Une résidente de Bordeaux qui tente d'expliquer ce qui s'est passé au Senegal. Elle doit pouvoir donner le numero du compte bancaire puisqu 'elle pretend connaitre la verité.

    Une sonkolait qui veut du buzz
    {comment_ads}
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Octobre, 2019 (10:06 AM)
    c'est clair très bien redigè !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:11 AM)
    Principalement orchestré par l'ancien directeur..... Ne manque t-il pas un "e" à orchestré ?... Niveau CE2





    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:17 AM)
    Elle a pourtant l'air gentille cette gonzesse.
    {comment_ads}
    Auteur

    Fighting

    En Octobre, 2019 (10:40 AM)
    C’est ci mome ça khekh dafay mattt, ci mbedd mi, ci politique ak ci média yi. Il faut mettre la pression pour que cette affaire soit vidée puis on revient à l’affaire véritable... petrotim.

    Macky dafa beug contre feu.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:42 AM)
    Je n3.sais pas ki tu es mais ton article est à dessein. Il lave à grande eau le leader de Pasteef, donc pas objectif. C un gros mensonge k tu nous pond ici et c pas bien.

    {comment_ads}
    Auteur

    A.diop

    En Octobre, 2019 (10:47 AM)
    Le procureur devra aussi rendre compte aux Senegalais. c'est inadmissible.
    Auteur

    A.diop

    En Octobre, 2019 (10:47 AM)
    Le procureur devra aussi rendre compte aux Senegalais. c'est inadmissible.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:51 AM)
    De toutes Les façons tous ceux qui critiqueront sonko seront insultés et lynchés



    Et meme pire dans pas trés longtemps tous les membres non casamançais et surtout non diolas de pastef seront tous écartés de l entourage proche de sonko



    À l approche des élections municipales et législatives ,

    tous Les cadres des impots et domains , de l administration ,du privé, les enseignants ,membres fondateurs de pastef ou militants des premiéres heures non diolas ou non casamançais seront tous poussés vers la périphérie

    Ils n auront pas les meilleures positions sur les listes



    On fera jouer hypocritement la loi de la majorité

    Et comme à mbao , aux parcelles et autres les membres casamançais sont majoritaires ...





    Pastef , malgrés la résistance de ses cadres , deviendra par la force des diolas un parti étheniciste



    Donc souteneurs de sonko.... bayiléne xél thi Lolou té ande ak sene xél



    Kouma sagga ak yowit
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim

    En Octobre, 2019 (11:09 AM)
    Tout citoyen doit normalement avoir le droit de porter plainte face à cette situation. Vu que c'est l'argent du contribuable, l'argent et le bien de tout un chacun. Devant servir pour notre santé, notre éducation, nos routes ect... Et non juste pour des campagnes et bamboulas politiciens
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim

    En Octobre, 2019 (11:09 AM)
    Tout citoyen doit normalement avoir le droit de porter plainte face à cette situation. Vu que c'est l'argent du contribuable, l'argent et le bien de tout un chacun. Devant servir pour notre santé, notre éducation, nos routes ect... Et non juste pour des campagnes et bamboulas politiciens
    Auteur

    Karim

    En Octobre, 2019 (11:09 AM)
    Tout citoyen doit normalement avoir le droit de porter plainte face à cette situation. Vu que c'est l'argent du contribuable, l'argent et le bien de tout un chacun. Devant servir pour notre santé, notre éducation, nos routes ect... Et non juste pour des campagnes et bamboulas politiciens
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim

    En Octobre, 2019 (11:09 AM)
    Tout citoyen doit normalement avoir le droit de porter plainte face à cette situation. Vu que c'est l'argent du contribuable, l'argent et le bien de tout un chacun. Devant servir pour notre santé, notre éducation, nos routes ect... Et non juste pour des campagnes et bamboulas politiciens
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim

    En Octobre, 2019 (11:09 AM)
    Tout citoyen doit normalement avoir le droit de porter plainte face à cette situation. Vu que c'est l'argent du contribuable, l'argent et le bien de tout un chacun. Devant servir pour notre santé, notre éducation, nos routes ect... Et non juste pour des campagnes et bamboulas politiciens
    {comment_ads}
    Auteur

    Karim

    En Octobre, 2019 (11:09 AM)
    Tout citoyen doit normalement avoir le droit de porter plainte face à cette situation. Vu que c'est l'argent du contribuable, l'argent et le bien de tout un chacun. Devant servir pour notre santé, notre éducation, nos routes ect... Et non juste pour des campagnes et bamboulas politiciens
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:11 AM)
    Preuves preuves preuves preuves

    Compte compte compte compte

    Banque banque banque banque
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:38 AM)
    Preuve , compte , banque sont des mots interdits Chez Les sonkoïstes



    Sokoy wax niou sagga la
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:48 AM)
    c'est une avocate de Pastef Bordeaux qui plaide par antipitation ,elle trouvera une replique devant la vraie barre au moment venu , et surtout qu'on ne nous parle de juge corrompu
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:59 AM)
    merci dieynaba. c'est limpide. maintenant nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir
    Auteur

    En Octobre, 2019 (12:27 PM)
    Mme nous sommes bien disposés à accepter votre bonne foi, c’est juste que Mr Sonko fait durer le suspense en gardant toutes les preuves par devers lui, il suffira juste de les sortir pour ne plus avoir besoin d’être défendu, tous les projecteurs (Opinions et justice) se tourneront alors vers l’accusé Mamour….
    {comment_ads}
    Auteur

    Sénégalais Lamda

    En Octobre, 2019 (12:32 PM)
    vous étés tous pareils,tous les hommes politiques sénégalais sont malhonnêtes:sonko,macky,idy et tous les autres.vous prenez les sénégalais pour des idiots.la vérité absolue c est que vous vous battez pour des intérêts personnel,mais vous deguisez ce combat en lutte d intérêt général.vous attender de sortir du régime pour le calomnier.malhonnêtes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (13:04 PM)
    Les Sénégalais honnêtes et intelligents ont tout compris depuis ! Ce ne sont que les partisans du pouvoir qui essaient de faire diversion , alors que la justice va certainement taper très fort sur des voleurs qui ont eu leur part ou qui allait en avoir sur les 90 MILLIARDS ET QUELQUES CENTAINES DE MILLIONS restants.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (13:59 PM)
    bravo
    Auteur

    En Octobre, 2019 (14:15 PM)
    Limpide et pertinent mais les répondeurs continueront toujours toute honte bue à déblatérer, c'est après la mise au gnouf de mamour , si le procès est équitable , qu'ils compredront
    {comment_ads}
    Auteur

    Justice

    En Octobre, 2019 (14:23 PM)
    Senegal moo nexx rekk! This Sarr Lady who I know personally is nothing but a liar and a prostitute, as a matter of fact She was ATEPA's girl friend. So, for Pasteef Party member to write an OPEC here in favor of Sonko is nothing but the truth but anything in the opposite is all lies and you guys in your tiny brains thinks that's it is case close. My friends Ousman ass hole Sonko has a long way to go in dealing with his legal woes. When the right day is here for him to attend his court proceedings, he will be compelled to attend whether he or anyone of you folks likes it or not. The mountain never went to meet with Mosses, it was Mosses who finally went to the mountain. Stop relying on some bogus reporting that favors your messiah (Ousman Sonko). Justice Insha-Allah will be served accordingly.



    The MFDC Dakar branch will never succeed Insha-Allah.



    Jerry Jefati Shering Touba Khadimou Rasoul Ahmadou Bamba.







    {comment_ads}
    Auteur

    Lze Diola

    En Octobre, 2019 (14:42 PM)
    Donquichotte! Nous avons une Donquichotte cette Djeynaba Sarr. Elle crée quatre fausses idées sur lesquelles elle dissertent

    1- Il n'a jamais été dit que Sonko est allé voir les familles des héritiers, mais les familles sont venues au siège de Atlas est une convention d'intermédiation a été signée avec Atlas, puis cette convention a été filée à Mercalex, retransmise a BP-Partners...

    2- Il n'a jamais été dit que Sonko a saisi la justice pénale par ce qu'il n'a pas reçu sa commission, mais contrairement à ce qu'il disait il n'a jamais porté plainte au prés du procureur mais son Parti Pastef a fait une lettre de dénonciation en utilisant bien le conditionnel.

    3-Sonko n'accuse pas Mamour pour ses responsabilités dans ce dossier, mais que Mamour a bien détourné des deniers publics à hauteur de 94 milliards. Si Mamour a une responsabilité, les membres de la commission qui a fixé le montant des acquiescement ont aussi leur part de responsabilité, pourquoi li ne les a pas cités

    4- La sortie du juge Dème a fait des dégâts. En cas de détournements des deniers publics, seul le procureur et l'agent juficiare de l'état sont habilités à enclencher une procédure c'est la loi, à moins que Pastef invente d'autres lois à lui.

    Résumons:

    1-C'est Sonko qui a accusé Mamour Diallo d'avoir détourner 94 milliards de deniers publics

    2-Il dit disposer de preuves irréfutables que 46 milliards ont été retirés d'une banque dont il connait le nom, le numéro du compte et le numéro du chèque

    3-Il s'est caché derrière son parti pour faire des dénonciations et non des plaintes

    4- Il a refusé à répondre à la commission parlementaire d'enquête ( c'est son droit)

    5-Il a porté plainte contre Mamour au près du Doyen des juges, sa plainte est irrecevable (Juge Dème).

    6-Il a signé une convention à travers ses 4 sociétés (Afex-Atlas-Mercalex-AB-Parteners) pour soutirer aux héritiers la rondelette somme de 11 milliards 280 millions. La mafia Pastef en action.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:53 PM)
    Madame

    1. Ce texte n'est pas de vous , mais du PASTEF

    2. SONKO a eu l'occasion de raconter tout votre verbiage à la commission d'enquête parlementaire

    3. SONKO a accusé publiquement et nommément Mamour Diallo d'avoir détourné des biens publics

    4. SONKO a dit publiquement connaitre la banque et le numéro de compte où des milliards ont été virés au profit de Mamour Diallo

    5.Sonko a fuit la plénière de l'assemblée nationale pour aller en Casamance pleurnicher pour dire que l'on veut l'empêcher d'être candidat à l'élection présidentielle de 2024.

    5. SONKO a tant que patriote qui n'a que du mépris pour l'assemblée nationale veut s'abriter derrière l'immunité parlementaire conféré par son statut de député par cette même assemblée nationale pour jeter en pâture des citoyens sans apporter la moindre preuve de ses allégations

    Enfin, toute cette agitation dans les médias et réseaux sociaux pour c'est que vous au PASTEF avez enfin compris que votre Gourou est dans des sales draps et n'a pas la carrure pour gouverner ce pays.



    SONKO EST UN CITOYEN COMME LES 15 MILLIONS DE SÉNÉGALAIS,LA LOI S'APPLIQUERA À LUI DANS TOUTE SA RIGUEUR ET PASTEF EST UN GROUPUSCULE QUI N'EST PAS EN MESURE DE DÉSTABILISER CE PAYS.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:55 PM)
    Bilalaye cette secte des impôts et domaines qui s'est particulièrement enrichie sur le dos du contribuable au point de se prendre pour des Supermen, jonchés sur leurs si immenses patrimoines à un si jeune âge, tous, tant qu'ils sont ,ne savent pas qu'ils n'ont ramassé aux élections que des brebis égarées. Ces brebis ne feront jamais le Sénégal. Il y aura toujours dans ce pays une digue contre la manipulation, le mensonge et l'activisme sans substances. Comment peut-on raisonablement croire en un type comme Ousmane Sonko. Un homme d'abord rempli de haine, qui ne mouille le maillot que pour la vengeance, la chasse aux sorcières ,l'aveuglement infondé, et le manque d'expérience tant sur le plan professionnel que sur la vie, la société,, la politique etc. En plus il ment comme il respire.
    {comment_ads}
    Auteur

    Kerylin

    En Octobre, 2019 (16:52 PM)
    Dieynaba Sarr vous etes une fieffee menteuse, doublee d'une hypochrite.........Ousmane Sonko n'a jamais porté plainte....Il a juste fait une dénonciation....aprés s'etre rendu compte que l'Affaire lui échappait....Je te met au défi de me montrer la plainte de Ousmane Sonko.

    Arretez votre esprit partisan qui enleve toute objectivité à vos déclarations....

    Votre texte reservez le pour vos partisans Pastefois, car vous n'etes pas plus informée que nous sur le dossier....
    {comment_ads}
    Auteur

    Ali Ndiaye

    En Octobre, 2019 (17:05 PM)
    DIEYNABA SARR

    IN DIRAIT QUE TU FAIS PARTI DES PETASSES QUE SONKO BAISE QUAND IL VA À LETRANGER COMME CELLES QUI SONT À DUBAÏ LOOOL

    SONKO FAIT LE SAINT MAIS NOUS AVONS SES VIDÉOS NU AVEC DES SÉNÉGALAISES SI CELA SORT IL SERA DANS DE SALS DRAPS. IBADOU DE MON CUL OUAI HAHHAHA

    IL NA PAS FINI DE VOUS BERNER TOI ON DIRAIT QUIL TA BIEN BAISER POUR QUE TU CRIS SUR TOUS LES TOIT CE QUE TU MAÎTRISE PAS. RANGE TA CHATTE CEST MIEUX POUR TOI AVANT QUON TECLATE
    {comment_ads}
    Auteur

    Ali Ndiaye

    En Octobre, 2019 (17:25 PM)
    DIEYNABA SARR



    IN DIRAIT QUE TU FAIS PARTI DES PETASSES QUE SONKO BAISE QUAND IL VA À LETRANGER COMME CELLES QUI SONT À DUBAÏ LOOOL



    SONKO FAIT LE SAINT MAIS NOUS AVONS SES VIDÉOS NU AVEC DES SÉNÉGALAISES SI CELA SORT IL SERA DANS DE SALS DRAPS. IBADOU DE MON CUL OUAI HAHHAHA



    IL NA PAS FINI DE VOUS BERNER TOI ON DIRAIT QUIL TA BIEN BAISER POUR QUE TU CRIS SUR TOUS LES TOIT CE QUE TU MAÎTRISE PAS. RANGE TA CHATTE CEST MIEUX POUR TOI AVANT QUON TECLATE

    Auteur

    En Octobre, 2019 (18:34 PM)
    Yow niou gui woutt lunioula fajje .Pauvre cretin ..
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:53 AM)
    énergie pour rien ousmane dou sa morom
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2019 (22:11 PM)
    kijpp
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email