Lundi 27 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

"Maîtresse d'un homme marié", la série télé qui divise le Sénégal

Single Post
Les cinq actrices principales de la série "Maîtresse d'un homme marié". Facebook

La fiction, qui aborde notamment les thèmes de la sexualité et de la polygamie, choque une partie du pays, majoritairement musulman et très croyant.

Nuisette légère, flirt au lit et moments de tendresse… Les anciens amants Marème Dial et Cheikh Diagne, désormais mariés, savourent leur lune de miel. Si l'épisode 33 de "Maîtresse d'un homme marié", série star au Sénégal, résonne pour une partie des téléspectateurs comme une revanche après un scénario alliant liaison secrète et mariage polygame, la scène choque une partie du pays. Au point que l'ONG islamique Jamra, qui s'était élevée contre cette fiction dès les premiers épisodes, a de nouveau saisi le Conseil national de régulation audiovisuelle (CNRA).

Avec ses millions de téléspectateurs hebdomadaires et ses 2,4 millions d'internautes, la série, diffusée sur la chaîne privée 2STV depuis le 25 janvier, est devenue un phénomène de société. Chaque lundi et vendredi, à 21 heures, le Sénégal attend fébrilement la suite des aventures de Marème Dial, Cheikh Diagne et Lalla Ndiaye. Mais au pays du sutura (pudeur), certains estiment la fiction scandaleuse. Qu'on soit fan ou critique, le sujet fait désormais autant parler que les débats politiques dont les Sénégalais sont si friands.

Le scénario, inspiré du quotidien de femmes sénégalaises, est simple et novateur. Il met en scène Lalla Ndiaye, une parfaite ménagère dont le mari a une liaison avec Marème Dial. C'est cette dernière qui est l'objet de toutes les polémiques. Son franc-parler comme ses rapports hors mariage, assumés, détonnent dans le paysage télévisuel sénégalais et divisent le pays. Il y a les pro-Lalla, touchés par son histoire ou partisans de la monogamie, et les pro-Marème, qui défendent la grande séductrice et, pour certains, la polygamie, puisqu'elle devient par la suite la co-épouse de Lalla.

Autour de ces personnages gravitent d'autres femmes, incarnant chacune un fait de société. Djalika Sagna joue la "working girl" qui s'occupe aussi de son foyer et subit la violence de son mari alcoolique. "Elle représente la société sénégalaise par excellence, explique la scénariste, Kalista Sy. C'est une victime. Elle encaisse beaucoup et pense que tout ce qui lui arrive est normal. Et comme les Sénégalais, elle est la première à juger les autres." Pourtant, Djalika décide un jour de s'affranchir du poids de son mariage et du regard de la société. A ses côtés dans cette épreuve, sa meilleure amie, Dior Diop, encore traumatisée par son mariage forcé. Enfin, la cinquième femme à l'affiche de la série, Racky Sow, est hantée par un viol qu'on pensait jusqu'alors familial… "mais pas si sûr !", lance Kalista Sy, qui annonce que "la série réserve encore beaucoup de surprises".

"La promotion de l'adultère et de la fornication"

Alors que "Maîtresse d'un homme marié" montre le quotidien des femmes et leur rôle dans la société, certaines de ses séquences sont vécues comme "offensantes" dans un pays à majorité musulmane et très croyant, au point que le CNRA a mis en demeure 2STV, le 31 mai, jugeant certains clichés "indécents, obscènes ou injurieux" et certaines scènes "susceptibles de nuire à la préservation des identités culturelles".

La polémique a commencé dès la première diffusion, avec un dépôt de plainte du Comité de défense des valeurs morales du Sénégal auprès du CNRA, le 31 janvier. "Cette série fait la promotion de l'adultère et de la fornication. C'est une dérive audiovisuelle qui, à travers le scénario, propose un mimétisme déplorable des cultures occidentales", a déclaré le président de l'association, Mame Makhtar Guèye, le 19 mars sur la chaîne privée 7TV. Après délibération, le CNRA a décidé de laisser la diffusion se poursuivre, "sous réserve de mesures correctives à apporter".

Kalista Sy, qui avait d'abord refusé de commenter la polémique, explique n'avoir aucune intention de bousculer les codes, mais la volonté de pousser à la réflexion. "Marème est la seule de la série qui pose problème, parce qu'elle est entière, non conventionnelle et représente cette part de nous, audacieuse, que nous préférons cacher. Elle a été créée pour le débat et ça marche", explique-t-elle. L'histoire de Marème sert de leçon à "certaines femmes, maîtresses, qui, en regardant la série, remettent en cause leur situation", témoigne Halimatou Gadji, l'interprète du rôle.

Alors que les Sénégalais se passionnent pour les novelas sud-américaines et regardent aisément des productions occidentales comprenant des scènes d'amour plus explicites, Marème ébranle et effraie une partie de la société qui assiste, impuissante, à l'évolution de ses valeurs traditionnelles heurtées de plein fouet par la mondialisation. Mais si le débat se cristallise sur Marème Dial et si la série a été médiatisée pour cette raison, "Maîtresse d'un homme marié" a aussi trouvé son public en valorisant les sociétés africaines à travers les tenues de créateurs locaux, les actrices aux cheveux crépus et les scripts en wolof.

Dépression, harcèlement scolaire et alcoolisme

Polygamie, dépression, sexualité, mariage forcé… Les thèmes abordés sont variés et, en filigrane, le spectateur en découvre d'autres. Comme le rôle du psychologue, la maladie d'Alzheimer, le harcèlement scolaire ou l'addiction à l'alcool. "Le but n'est pas de dénoncer, mais de faire prendre conscience", argue la scénariste, qui s'est mise à l'écriture parce qu'elle ne s'identifiait pas aux scripts généralement écrits par des hommes pour "valoriser la femme, trop souvent construite autour de son mari".

Une approche féministe que les comédiennes ont faite leur. "Je me considère comme un miroir de la société, estime Halimatou Gadji. Ce rôle n'a pas été facile à endosser. On confond souvent ma personne avec mon personnage et j'entends beaucoup de choses dures. Si c'était un homme, il n'y aurait pas les mêmes remarques. Toute femme est aussi libre de sa sexualité." Pour Ndiaye Ciré Ba, qui interprète le rôle de Djalika, il s'agit en réalité de montrer les deux facettes de la société : "Nous sommes entre deux générations, l'ancienne aux normes traditionnelles, et la nouvelle, calquée sur le modèle occidental. Aux deux, nous tentons de porter un message."

Et ce n'est pas terminé. Si le premier couple adultère est désormais marié, Kalista Sy promet l'entrée en scène d'"une autre maîtresse avec une histoire beaucoup plus rocambolesque". La série n'a pas fini de faire parler.



16 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2019 (22:08 PM)
    Ce titre aurait du être celui d'un film, pas d'une série. Les Américains., Maîtres de cet art, ne l'auraient pas fait. Ils auraient trouvé pour la série un titre moins choquant, surtout dans 'notre Pays culturellement traditionnel et religieux. Un mot et le tour est joué : Dallas, Dynastie, X-Files,etc....
    Top Banner
  2. Auteur

    Youss

    En Juin, 2019 (22:21 PM)
    Marème Dial est trop vulgaire.Djalika est une toubab refoulée.Cheikh Diagne est un irresponsable.Ils sont trop complexés ces gens de Marodi. Je suis les séries sénégalises mais je peux quand même apporter une critique constructive.

    Je citerai Paul Kagamé : "Nous voulons une africanisation dans la modernité et non une occidentalisation".

    Je suis fière d'être africain à Paris et par ailleurs l'ambassadeur du Sénégal dans mon entreprise.
    {comment_ads}
    Auteur

    8

    En Juin, 2019 (22:23 PM)
    Ce n'est pas une fiction. Elle reflète fidèlement les réalités de la société sénégalaise. Mais comme l'hypocrisie est une valeur cardinal sénégalaise, des organisations qui sont très sélectives dans leurs actions de défense des "valeurs sénégalaises" s'agitent. Elles étaient où quand un chef religieux epousait plus de quatre femmes
    {comment_ads}
    Auteur

    Denzel

    En Juin, 2019 (22:39 PM)
    Série de merde de la pornographie déguisée
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2019 (22:50 PM)
    Série de merde en tous les cas golden et mœurs sont les meilleures séries pour le moment surtout golden c magnifique
    Top Banner
    Auteur

    Série Pour Tiaguas

    En Juin, 2019 (23:05 PM)
    puisque la majeur partie des sénégalais sont des pervers bah ca marche
    {comment_ads}
    Auteur

    Bira

    En Juin, 2019 (23:17 PM)
    DIOR je l'adore je l'aime..mareme dial trop belle mais doit devenir plus fine ..Djalika branchée mais passable..Birame on se ressemble vrai guerrier..Petit punch whisky rhum des cus secs ..apéro dès 20h..didokhane rekk..Son style et son rôle montrent son vrai visage ..je kiffe son rôle birame..cheikh il est fort ..il a osé..et la façon dont il a dragué mareme il me copie ..Mais DIoR ohhoohh..amoureux d'elle..birame arrête de dormir avec ma future femme DIOR..un fan de la série dans l'hexagone..
    {comment_ads}
    Auteur

    Hé!

    En Juin, 2019 (00:55 AM)
    Bou gnou kéneuh dammeuh!!

    Vous critiquez la série et pourtant, nous vivons là-dedans! Puisque nous la suivons devant la TV et surtout, parce que NOUS VIVONS DANS LA SOCIETE SENEGALAISE!

    Cette série est une parfaite copie de ce que nous voyons TOUS LES JOURS dans nos foyers, dans notre pays!! La différence étant que que cette fois-ci, ça ne se passe pas devant les caméras, mais SOUS NOS YEUX!!! Apprenez à prendre de la hauteur, du recul, et à avoir une culture du second degré!!

    Autre chose: Cette ONG de Jamtaat ou je ne sais quoi...

    Il y a quelques mois, des barbus protestaient parce qu'il y avait des "franc-maçons" qui voulaient se réunir à Dakar. Nous le peuple, on avait laissé passer (!!!). Quelques semaines plus tard, ces même mal-rasés se dressaient contre la venue de la vedette mondiale Rihanna, qui venait pour promouvoir l'école à Dakar devant des dirigeants du monde et devant les médias qui les accompagnaient. Nous la population, on s'y était opposé, et on avait eu gain de cause. Depuis quelques jours, le CNRA a reculé devant cette ONG (qui est contre cette série) et qui veut nous faire vivre comme si nous étions en 622, alors que nous sommes en 2019!! Que disait t-elle cette ONG quand un marabout connu partout au Sénégal épousait plus de quatre meufs contrairement aux normes islamiques? Que dit t-elle à propos des enfants "Talibés" qui passent des années à faire la manche dans nos rues dans des conditions pires que celles de l'Homme des cavernes? Qu'a apporté cette ONG au Sénégal?? Gatt, rien, touss!!!

    Plus le temps passe, plus le Sénégal tombe dans un obscurantisme et un fanatisme islamique sans que pas grand monde ne s'en aperçoive. C'est EXTREMEMENT GRAVE. Ça avait commencé avec les filles qui portent le voile à la fin des années 80 / début années 1990. Maintenant, ça a pris un second souffle, une autre tournure. Il y a même des religieux à l'Université de Dakar!!! Si on continue comme ça, dans pas longtemps, des gens serons lapidés parce qu'ils n'auront pas effectué leur prière de musulman à l'heure!! Allons seulement...
    {comment_ads}
    Auteur

    Kemtan

    En Juin, 2019 (01:29 AM)
    Pétrole et gaz la série qui va détruire le Sénégal !!?? Gnen tock fi di wakheu aye fiction thiimm

    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2019 (05:18 AM)
    En tous les cas jomm soutoura mofi thiekh
    {comment_ads}
    Auteur

    Alba

    En Juin, 2019 (05:39 AM)
    La teranga sénégalaise permet Tout,et les promoteurs d un monde sans limite le savent et sont entrain de dérouler leur programme.

    Ca commence par la deconstruction.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2019 (07:20 AM)
    Je Zappe et je Mate et tout le monde a la paix !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2019 (07:49 AM)
    QU'ON AIME OU PAS ÇA CARTONNE ET ÇA VA CONTINUER DE PLUS BELLE N'EN DÉPLAISE AUX IMBÉCILES
    Top Banner
    Auteur

    En Juin, 2019 (08:01 AM)
    y a rien de mal dans cette série....c est tout simplement la réalité de la société senegalaise de nos jours.Argent facile par le vol et le detournement pour pouvoir avoir une multitude de maitresses et jouir de la vie tout le temps
    {comment_ads}
    Auteur

    Zorro

    En Juin, 2019 (08:46 AM)
    les Sénégalais sont compliqués. A quoi sert une télécommande. La première fois que j'ai regardé cette série, cela ne m'a pas plu. et depuis je zappe.
    {comment_ads}
    Auteur

    Jr

    En Juin, 2019 (09:24 AM)
    Mais cette série vous choque ne la regarder pas et l' interdire à votre entourage et vous n'avez pas a voir des images choquantes merci
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email