Mardi 27 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Les députés veulent plus de contrôles après l'affaire Lactalis

Single Post
Lactalis

Un renforcement des contrôles dans les entreprises mais aussi des laboratoires de contrôle est nécessaire pour prévenir des crises sanitaires, a déclaré mercredi Christian Hutin, président de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Lactalis. Interrogé sur Europe 1 avant la publication, ce mercredi, du rapport de la commission sur cette affaire, il a appelé en outre à la fin de la “guerre des polices” entre les différents ministères concernés (Agriculture, Economie et Santé) pour affronter ce genre de crise.

Il faut “contrôler les contrôleurs et contrôler les contrôlés”, a-t-il dit, “quand on est contrôlé, l’autocontrôle n’est pas suffisant (...) et les contrôleurs qui sont les laboratoires doivent eux aussi être contrôlés”. “Il faut faire attention qu’il n’y ait pas de problème d’influence, de chiffre d’affaires, quand un laboratoire qui contrôle a 90% de son chiffre d’affaires lié à une seule entreprise, ça peut poser un problème.

Ça ne devra plus être le cas si le gouvernement suit nos préconisations”, a expliqué le député Nouvelle gauche. Premier groupe laitier mondial, Lactalis a évoqué devant la commission un “accident” ayant conduit à la contamination depuis 2005 de 204 bébés par du lait infantile produit dans son usine de Craon (Mayenne)

 Christian Hutin a souligné en outre la nécessité de revoir le système de retrait-rappel de produits, ce que Bercy envisage après des recommandations en ce sens du Conseil national de la consommation. “Il n’est pas normal qu’on retrouve, comme cela a été le cas, trois semaines après des produits contaminés encore en vente’, a-t-il déclaré en proposant notamment la mise en place de “crash tests” par le gouvernement mais aussi la nomination d’un responsable des questions sanitaires par magasin.

Le député a évoqué aussi la possibilité de créer une “responsabilité pénale” pour les industriels. “Les gens qui ne respecteront pas une forme de déontologie sur les auto-contrôles, je pense qu’il faut les toucher au portefeuille”. Le rapport préconisera enfin d’éviter une “guerre des polices” dans ces affaires, entre les ministères. “Ce n’est pas possible, c’est pas une armée mexicaine.

A un moment, il faut que ce soit très clair : un numéro unique, un site unique et une décision unique. C’est la seule possibilité pour qu’on s’en sorte”. Le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a annoncé mardi la création prochaine d’un site internet unique de l’Etat, sur lequel producteurs et distributeurs devront mettre toutes les informations nécessaires au consommateur en cas de crise sanitaire.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse


affaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email