Jeudi 18 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
People

Amel BENT, au Sénégal pour soutenir l’alphabétisation des femmes et des jeunes filles

Single Post
Amel BENT, au Sénégal pour soutenir l’alphabétisation des femmes et des jeunes filles

Amel BENT, une célèbre chanteuse française de R’n’B a séjourné au Sénégal du 2 au 3 octobre 2013. A l’occasion de son séjour dans le cadre d’un voyage de presse, elle a rencontré les autorités de l’UNESCO et du ministère de l’éducation. La célèbre artiste a participé à l’émission « jeeg ak Keureum » de la RTS où la DRTS(Division de la radio et de la Télévision scolaire) produit une rubrique qui s’appelle « Jang du wess ».Amel Bent, arrivée au Sénégal le mardi 1er octobre 2013 pour un séjour de deux jours est allée au contact des populations de Rufisque, de Malika, de Gnagga et de Fatick. 

 

La super star du Rnb française est la marraine du projet d’alphabétisation des femmes et des jeunes filles (PAJEF) financé par l’UNESCO avec l’appui de Procter & Gamble (Always). Auparavant Amel BENT invitée sur le plateau de Jeeg Ak Kereum s’est bien débrouillée pour prononcer quelques mots en wolof. En face de la présentatrice Franceska Diafouné, elle a avoué être émue de rencontrer des femmes parfois âgées de plus de 70 ans qui fréquentent encore les classes d’alphabétisation. Mademoiselle Bent a salué ces énormes efforts que le ministère de l’éducation nationale du Sénégal fait pour aider ces braves femmes à apprendre à lire et à écrire. 

« Cette initiative de la DRTS (Division Radio – Télévision scolaire) dirigée par notre confrère Massamba THIANE est excellente et originale dans la conception » se félicite – t- elle. Pour Amel Bent, le concept « Jang du wess » (traduire « il n’est jamais trop tard d’apprendre » est si pertinent et bien pensé que cela devrait être copié dans tous les pays du monde où le taux d’analphabétisme est encore élevé.Amel Bent et Franceska Diafouné sur le plateau de l'émission "Jeeg Ak Kereum" de la RTS1« Le savoir est une arme »La nouveauté dans cette rubrique « Jang du wess » selon le concepteur Massamba THIANE a pris un an de recherche action avant d’être stabilisée. 

«Ce n’était pas facile d’avoir ce résultat. Le chemin a été long et pénible mais grâce au « team » constitué de l’UNESCO, de la DALN (direction de l’alphabétisation) du CNRE (centre de ressources éducationnelles) de réalisateurs, de représentants du CESTI, de l’équipe de la DRTS etc… nous nous sommes accordés à faire des capsules pédagogiques» souligne le chef de division de la DRTS. La rubrique en question « Jang du wess » diffusée en direct sur la RTS le lundi et le mercredi à 11h et rediffusée les mêmes jours à 00 heure est conçue en langue nationale.

 « Nous sommes en phase expérimentale mais nous avons prévu avec l’appui du ministère de l’éducation nationale et de l’UNESCO de faire la même chose dans autant de langues codifiées du Sénégal » annonce le producteur M. THIANE Amel BENT a la mission de faire le plaidoyer pour le projet PAJEF, coordonné par le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar qui vise à alphabétiser 40 000 jeunes filles et femmes analphabètes au Sénégal. Le secrétaire général du ministère de l’éducation qui l’a reçu en fin de matinée a souligné la qualité du travail effectué par l’UNESCO et les services techniques du département dans le déroulement de ce projet. Baba Ousseynou LY a remercié la chanteuse de cette belle initiative de voler au secours de ses paires femmes et jeunes filles. 

Pour Amel BENT, au Sénégal où le taux d’analphabétisme a atteint 54 % de la population dont plus de la moitié sont des femmes, aucune initiative n’est de trop. « Le savoir est une arme » dit – elle en soulignant que personne au monde ne peut valoriser ses compétences si elle ne sait pas lire et écrire


affaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    Paabie

    En Octobre, 2013 (14:20 PM)
    Cou dioug rek wouti tour et les arabes des ghetto de France s y mettent nimporte koi
    Top Banner
  2. Auteur

    Wtf

    En Octobre, 2013 (17:55 PM)
    Y a bien à faire au Maghreb qu'ici. Franchement les Sénégalais semble manquer d'estime de soi
    {comment_ads}
    Auteur

    Choupinette

    En Octobre, 2013 (18:49 PM)
    Amel il faut soutenir l'emploi des jeunes femmes diplomees qui choment grave.

    Pour que les filles soient engagees et motivees, il faut que leur ainees soient des modeles de reussite, faut pas rever. Les filles maintenant preferent se marier que de suivre de longues etudes qui payent plus. Il faut regler la question de l'emploi et le reste va suivre.

    Les jeunes filles diplomees n'ont pqs de boulot, ya la discrimination , la promo canape .....



    Bon courage
    {comment_ads}
    Auteur

    Djibson 5

    En Octobre, 2013 (05:00 AM)
    Il faut pas qu'on accepte que n'importe qui vienne faire ou dire n'import quoi dans notre Pays. Soyons fier de ce que l'on est!!! Cette jeune banlieusarde parisienne qui a raté son parcours scolaire pour se reconvertir dans la musique qu'est-ce qu'elle a à nous apprendre? qu'elle aille faire ça dans les pays du Maghréb où il y a plus de femmes et de jeunes filles analphabètes.

    Demandez lui qu'elle niveau d'études elle a d'abord? On est certes un pays pauvre mais nous devons cultiver d'avantage la dignité!!!
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email