Lundi 27 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Inseps de Dakar : Les grévistes de la faim "sont dans l'illégalité" (Directeur)

Single Post
Inseps de Dakar : Les grévistes de la faim "sont dans l'illégalité" (Directeur)

Trente sortants de l'Institut national supérieur de l'éducation populaire et du sport (Inseps) observent une grève de la faim depuis mercredi dernier. Diplômés depuis un an des nouvelles filières du management et d'administration des activités physiques et sportives, des Sciences et techniques et des activités socio-éducatives, les grévistes réclament leur recrutement dans la Fonction publique.

Contacté par Radio Sénégal, Pr Mountaga Diop, le Directeur de l'Inseps de Dakar, précise qu'ils "sont dans l'illégalité". D'autant que, motive-t-il sur les mêmes ondes, ils (les grévistes) n'avaient reçu "aucune promesse" de l'État pour être recrutés dans la Fonction publique car n'étant "pas reconnus" par les textes de l'Inseps.

Il explique : "Les sortants de l'Inseps qui mènent la grève de la faim ici sont titulaires de la licence. Ils font partie des bacheliers 2013 qui n'étaient pas orientés, qui ne s'étaient pas inscrits dans une faculté ou dans un Institut d'enseignement supérieur du Sénégal. Ces étudiants menaient des mouvements pour être orientés. "Et, ajoute : "Le gouvernement a demandé au ministère de l'Enseignement supérieur d'aider ces étudiants qui pour la plupart étaient en faute parce qu'ils sont à l'origine de leur non-inscription en général. L'Université Cheikh Anta Diop a répondu à l'appel du ministère de l'Enseignement supérieur et a pris le plus grand nombre. L'Inseps étant un institut de (l'Ucad), l'université en a orienté 336 à l'Inseps."

Diop de poursuivre : "Ils ne sont pas passés par le concours alors qu'ici, on passe par voie de concours. Ils ne font partie ni des professeurs d'éducation physique ni des inspecteurs de l'éducation de la jeunesse et des sports. Ils ne font pas partie de ces corps-là. Donc eux, ce qu'ils sont en train de faire, ils savent que c'est illégal. Actuellement, ils occupent nos locaux et ils oublient que nous leur avons donné une formation de trois ans, ils ont obtenu leur attestation de réussite, on a transmis les listes à qui de droit. Ils en ont fini avec l'Inseps."

Deux parmi les grévistes, une femme allaitante et une jeune fille, ont été évacués à la structure sanitaire de l'Inseps hier vendredi. Mamadou Marone, coordinateur du collectif des sortants grévistes de la faim, et ses camarades restent déterminés à poursuivre la diète pour obtenir gain de cause. ?



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email