Mercredi 17 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Jean-Claude Marut : "La rébellion en Casamance est plus affaiblie que jamais"

Single Post
Jean-Claude Marut : "La rébellion en Casamance est plus affaiblie que jamais"

Sept ans après le début des négociations initiées par Macky Sall, des éléments du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) menacent de reprendre les armes. Mais, selon Jean-Claude Marut, spécialiste du conflit casamançais, "la rébellion a considérablement perdu de sa force, mais est toujours suffisamment armée pour mener des opérations symboliques".

En janvier 2018, Salif Sadio menaçait déjà de reprendre les armes, après les opérations militaires lancées par l'armée suite au massacre de 14 hommes partis chercher du bois dans la forêt de Bayotte, près de Ziguinchor. Le MFDC pourrait-il, cette fois-ci, mettre sa menace à exécution ?

Le rapport de force entre l'État et le MFDC a évolué de telle manière que toute action militaire de la rébellion ne peut pas aller très loin. D'autant plus que le front de Salif Sadio, isolé du reste du groupe rebelle, a perdu, avec la chute de l'ancien dictateur Yahya Jammeh, les possibilités de repli et de ravitaillement que lui offrait la Gambie voisine. Mais les rebelles sont tout de même assez armés pour pouvoir mener des opérations symboliques.

Le jeu en vaudrait-il la chandelle, si le rapport de force leur est défavorable ?

Il existe une concurrence entre le groupe de Salif Sadio et le reste du MFDC, une lutte de positionnement au sein du mouvement qui explique ces menaces. Salif Sadio a besoin de montrer qu'il existe encore, de prouver ses capacités militaires. Il a sans doute voulu aussi dénoncer le fait que le processus de paix n'avance guère depuis plusieurs années.

Des négociations officielles sous l'égide de la communauté catholique de Sant'Egidio ont été initiées par Macky Sall en 2012, à son arrivée au pouvoir. Où en sont-elles aujourd'hui ?

Les dernières discussions officielles se sont tenues à Rome, en 2017. À ma connaissance, ce sont les seules discussions officielles auxquelles participe l'État.

L'État a-t-il vraiment intérêt à négocier avec les indépendantistes ?

Au contraire, au vu de l'évolution du rapport de force, il a tout intérêt à chercher à affaiblir la rébellion par tous les moyens. Accepter aujourd'hui de négocier avec une rébellion aussi affaiblie reviendrait à la relancer, à lui redonner une importance qu'elle n'a plus. L'État est en train de gagner la partie. Des soubresauts sont encore possibles, mais la rébellion est plus affaiblie que jamais.

Le gouvernement semble également mettre beaucoup de moyens au service du désenclavement de la région : grands projets d'infrastructures, programmes de développement… On peut également citer l'inauguration du pont de Farafenni en janvier dernier, et la promesse de 300 milliards de francs CFA d'ici à 2022 pour la région. Est-ce un moyen efficace de mettre un terme au conflit ?

L'État dit que la paix et le développement vont de pair. Des efforts ont été faits dès le début des années 2000, surtout en termes d'infrastructures. Mais sur le plan économique, cela reste difficile, faute d'investisseurs. En revanche, les programmes de réinsertion et de développement attirent à la fois les populations réfugiées en Gambie ou en Guinée-Bissau et certains anciens combattants, qui peuvent être séduits par le retour à la vie civile. Mais en cas de besoin, ces anciens combattants sont tout à fait à même de reprendre les armes.

Est-ce la seule menace qui pèse sur la stabilité de la région ?

L'exploitation et la lutte pour les ressources naturelles peuvent également dégénérer en conflits. Dans le village de Niafrang, dans la région de Ziguinchor, le projet national d'exploitation de zircon, un minerai lourd présent dans le sable, se heurte à la résistance de certains rebelles, soutenus par la population. Si le gouvernement essaie de passer en force et de lancer l'exploitation, il y a un risque réel d'affrontements.


affaire_de_malade

20 Commentaires

  1. Auteur

    En Mai, 2019 (06:37 AM)




    matar 2024





    Top Banner
  2. Auteur

    En Mai, 2019 (06:47 AM)
    Pourquoi interviewer un Français qui se dit specialiste du conflit casamançzis, alors que les vrais experts sénégalais sont disponibles???
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2019 (07:00 AM)
    C'est qui encore ce blanc bec ? De quoi se mele t il ?

    Imaginez un peu des Corses interviewer un Senegalais en Corse pour parler du probleme Corse...

    Vraiment du n'importe quoi au Senegal.



    Nous sommes en 2019 pas en 1939...



    Wake UP !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Patriote

    En Mai, 2019 (07:30 AM)
    Il a écrit sur le conflit casamançais. Quel est le Sénégalais qui a publié un ouvrage sur ce conflit ?
    {comment_ads}
    Auteur

    Fg

    En Mai, 2019 (07:59 AM)
    Il faut faire attention aux blancs, le Rwanda est un exemple, le Mali, la lybie aussi...
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2019 (08:40 AM)
    Il est du service de renseignement de la France, ou en faisait partie.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (08:55 AM)
    De grâce, que ce nègre en gestion du conflit casamançais nous épargne la guerre. La France, elle-même en minimisant la Casamance y a laissé des plumes. Il n'a qu'à gérer sa Corse. Il ne connaît rien de la Casamance car il ne maîtrise rien du milieu. Macky Sall doit se méfier de ce vieux qui a une dent contre une ethnie du Sud. Yaya est venu après conflit en Casamance. Comment survent Salif Sadio et Cie étant t coupés de la Gambie. La guerre n'est pas bonne et ce n'est pas ce blanc rancunier de la Casamance qui va l'installer à nouveau. Non, non, qu'il aille régler les problèmes de sa Corse en France et laisser Macky négocier. Commencer une guerre est une chose et la terminer en est une autre.
    {comment_ads}
    Auteur

    Egnab

    En Mai, 2019 (09:04 AM)
    Qu'il laisse le Sénégal gérer ce conflit à sa manière comme la France gère celui avec la Corse à sa manière. Il se fait sppécialiste alors qu'il ne parle aucune langue de la Casamance pour comprendre un langage codé. Qu'il arrête de vouloir la guerre en Casamance, nous voulons la paix. Une "spécialité" non vérifiée teintée de rancune envers les diolas est un danger pour l'unité nationale. Macky doit foutre hors du Sénégal ce type car il veut saper son option irréversible de pais en Casamance. La guerre, basta !!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (09:26 AM)
    meme si la guerre est Presque finie, le plus dur reste a faire surtout pour les intellectuels particulierement casacais. ils doivent faire des recherches des enquetes sur la guerre et faires des publications. les generations futures ont le droit de savoir ce qui s est reelllemt passe entre 1982 et 2012. cobien de personnes ont perdu la vie dans ce conflit . quelle a ete la resposabilite de l armee et de la rebellion dans ces massacres.



    amnesty international doit aussi faire ce travail car des violations graves des droits de l homme se sont produit en casamance. parcourez les villages et vous recueillirez d importants recits. les escadrons de la mort de l armee senegalaise ont ete une realite. executions extra judiciaires incroyables





    Robert sagna doit personnellement simpliquer pour qu une commission international d enquete soit mise sur pieds . sinon l histoire le jugera.

    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2019 (09:37 AM)
    poser le problème de la Casamance à L’ONU et le conflit vas finir. Je crois c'est une question de vérités si le mfdc a raison indépendance force si il c'est pas vrai paix
    {comment_ads}
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2019 (09:39 AM)
    Tout a fait d'accord les spécialistes sénégalais de la Casamance sont bien là! Ils ont soutenu des thèses et ont publié des articles sur toutes les questions concernant la région. Mais on préfère écouter les spécialistes occidentaux
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Mai, 2019 (09:46 AM)
    vous mettez a cote un specialiste comme Babacar justin Ndiaye et vous allez accrocher un Français qui ignore tout de nos realites
    {comment_ads}
    Auteur

    Ano

    En Mai, 2019 (09:52 AM)
    Ferme ton bec tu parles pour attiser le feu
    Top Banner
    Auteur

    Harut Ou Marut

    En Mai, 2019 (09:54 AM)
    Encore ce sioniste qui parle de division au Sénégal.

    Tout français n’est certes pas sioniste mais il yen a comme les mimran et marut lol

    Thieuy les pyromanes internationaux. ! Laissez le Sénégal en paix deh. Wala lol
    {comment_ads}
    Auteur

    Hams

    En Mai, 2019 (09:56 AM)
    qu'il ferme sa gueule S'il veut réveiller les vieux démons il a la Corse chez lui

    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (10:56 AM)
    Allez interviewer Babacar Justin Ndiaye, il en sait beaucoup plus que cet individu! Trop de complexes dans ce pays!
    {comment_ads}
    Auteur

    Boom

    En Mai, 2019 (12:48 PM)
    Le rapport de force a changé de façon décisive. Tout soulèvement sera rapidement neutralisé par l'armée. Bilaay, barké Cheikh.
    Top Banner
    Auteur

    En Mai, 2019 (12:55 PM)
    Je ne partage pas son point de vue par rapport au soutien de la gambie à la faction due salie radio.officiellement on veut nous faire croire que le lien ombilical a été interrompu avec la chute de Yalta diame mais ceci est faut. L armee gambiennes par le biais de certains officiers à son sein et toujours favorables à l ancien régime continue secrètement de soutenir ce mouvement. Ne negliger pas les menaces de salir sadio car il a encore une capacité de nuisance tres considerable qui il ne tardera pas à montrer. Ce mec on doit l attaquer pour le deloger avec ses hommes de la zone qui il contrôle. C'est inacceptable que il continue de narguer notre pays inpuniment.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (12:56 PM)
    Je ne partage pas son point de vue par rapport au soutien de la gambie à la faction due salie radio.officiellement on veut nous faire croire que le lien ombilical a été interrompu avec la chute de Yalta diame mais ceci est faut. L armee gambiennes par le biais de certains officiers à son sein et toujours favorables à l ancien régime continue secrètement de soutenir ce mouvement. Ne negliger pas les menaces de salir sadio car il a encore une capacité de nuisance tres considerable qui il ne tardera pas à montrer. Ce mec on doit l attaquer pour le deloger avec ses hommes de la zone qui il contrôle. C'est inacceptable que il continue de narguer notre pays inpuniment.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Mai, 2019 (22:06 PM)
    No quiero el petróleo llegue en casamance somos g
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email