Lundi 30 Novembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

[ÉDITO DU JOUR] Justice Stupéfiante ! (Par Momar Mbaye)

Single Post
[ÉDITO DU JOUR] Justice Stupéfiante ! (Par Momar Mbaye)
Ça pue la drogue, ça empeste les stupéfiants jusque dans les couloirs du palais de justice dont les murs se sont effondrés, non sous l'effet des fortes pluies de cet hivernage, mais sous l'ampleur des pressions internationales qui ont fini de remettre en question l'indépendance de la justice de notre pays. L'affaire de la drogue dure saisie au port de Dakar, un sujet de d'évaluation sur lequel peuvent méditer les enseignants et étudiants en droit, s'avère être une marée noire dans l'océan des décisions d'une justice soumise à des œillères.

On ne sait pas par quelle magie ils s'en sont tirés indemnes, après le "naufrage" du chalutier échoué au large de Dakar et contenant à son bord, des véhicules neufs dans lesquels étaient dissimulées des quantités de drogue qui dépassent l'entendement. 1036 kilogrammes de cocaïne, une saisie record. Mais rien d'étonnant dans un pays où la justice est aux ordres, où les citoyens ne se reconnaissent pas dans les décisions prises par un procureur de la république qui ne représente plus la république, mais celui qui l'a nommé à son poste et qui peut le démettre à tout moment. Révoltant, la libération des "otages" européens incriminés dans cette affaire d'une part, et d'autre part la détention de nationaux, qui restent en prison faute de bras assez longs, suppose-t-on. Deux poids, deux mesures. C'est cette même justice qui a refusé la liberté à un trafiquant de médicaments, Bara Sylla, dont la peine ferme de 7 ans a été confirmée par la Cour d'appel de Thiès pour en faire un exemple. Entre la drogue et les faux médicaments, l'Etat, du moins la justice sénégalaise a fait son choix. Un message reçu 5/5 par les petits "faxmen" qui purgent des peines lourdes pour des larcins. Et qui devraient songer à se reconvertir ou déposer un CV chez Grimaldi…

Pour dire qu'il reste encore du chemin au régime du président Macky Sall qui estime avoir fait des pas de géant en matière d'indépendance de la justice, ce dont d'ailleurs l'Union des magistrats du Sénégal (Ums) est loin d'être convaincue. L'affaire Grimaldy, c'est la justice des riches, en d'autres termes.


5 Commentaires

  1. Auteur

    Doywarre

    En Septembre, 2019 (14:33 PM)
    C'est tout simplement du n'importe. Depuis que j'ai entendu cette nouvelle de libéraux de trafiquants de drogue aux cols blancs, je suis sidéré et je continue d'halluciner. Parfois je pense que je ne vis pas au Sénégal. Eh oui, et pourtant ils sont tous libres!!! Incroyable.
  2. Auteur

    Traoré

    En Septembre, 2019 (15:02 PM)
    Ils ont la liberté provisoire et où sont ils actuellement ?
    Auteur

    En Septembre, 2019 (15:34 PM)
    LE Chauffeur de TATA qui a écrasé un enfant s'en est sorti avec : trois mois fermes, suspension de son permis et 106 000FCFA d'amende
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2019 (16:01 PM)
    un pays de merde , je me reconnais plus dans ce pays , des ploiciers corrompus , des magistrats et procureurs sans etats d'ames , mes journalistes qui mentent ( mouth bane ; ndoye bane.......... ) , des chefs religieux trafiquants
    Auteur

    Zal

    En Septembre, 2019 (16:14 PM)
    EST CE QUE LA DROGUE EST DETRUITE?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email