Samedi 28 Mai, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Politique

[EDITO DU JOUR] Loups à domicile, agneaux à l'étranger

Single Post
Macky Sall loup et agneau
L'histoire se répète pour certains. Alors qu'elle bégaie pour d'autres. Et les présidents africains en exercice n'en tirent aucune leçon. Critiqués à domicile, hués à l’étranger, par des citoyens en proie à un mal-être expression de leur forte aspiration à la liberté démocratique, à l’expression plurielle. 

 Le « démocrate » Abdoulaye Wade n’y aura pas échappé pendant ses 12 ans de magistrature. Hué à Chicago en 2008 par un journaliste devenu ministre de Macky Sall. Cette démarche visant à vilipender les gouvernants africains à l’étranger semble devenir la règle, une règle dont a fait sienne la diaspora sénégalaise. Le président Macky Sall en a fait les frais. Et ses concitoyens à l'étranger n'ont pas attendu la fin de son premier mandat pour le vilipender devant les représentations diplomatiques et institutions internationales. Parce que la diaspora sénégalaise est souvent le poumon d'un Sénégal mal-en-point, qui dit tout haut ce que pensent tout bas ses compatriotes à domicile. Une diaspora qui donne souvent un avant-goût de ce que sera le régime politique de demain.

 En 1998, le président Diouf qui s’adressait à l’Assemblée nationale française au palais Bourbon se faisait huer devant cet hémicycle, par ses opposants qui avaient alors exporté le combat démocratique dans l'Hexagone, pour « prendre à témoin l'opinion française » selon les mots d’Amath Dansokho même, appuyé de 27 parlementaires arborant une écharpe. En mars 2017, pour manifester contre le président Macky Sall, un groupe de personnes a tenté de forcer la porte de la résidence à l'ambassade du Sénégal à Paris. Le même Macky Sall qui a dû faire face, en septembre 2013, à des militants pro-Karim qui ont voulu saboter sa rencontre avec la communauté sénégalaise à Harlem.

 Quid de cette liberté de ton devenue un marqueur au niveau de la diaspora ? Elle s'exporte et s'exerce difficilement dans les pays d'origine où la liberté d'expression est souvent réduite voire étouffée. Et où l'opposition, censée porter la voix du peuple, a fini par être « réduite à sa plus simple expression… ».

 A domicile, quand les manifestations sont rarement tolérées, souvent déclarées illégales, interdites voire réprimées par les forces de l'ordre, elles sont autorisées et encadrées à l’étranger par ces pays dont nous admirons les avancées et les acquis démocratiques. Les citoyens africains, sénégalais en particulier, chaque fois que leur chef de l'Etat séjourne à l’étranger, peuvent manifester contre lui, le huer sans risque de représailles. Libres se sentent-ils de pouvoir tout dire sur des élus qui, en retour, les laissent faire en toute impuissance. 

 Que dire des plus grands sommets internationaux? Les opposants y ont toujours la latitude de s'exprimer, à travers des contre-sommets autorisés, mais tenus à bonne distance des ces conclaves où se décide l'avenir du monde. Alors que dans les pays sous-développés pour la plupart, les gouvernants contestés pour leur politique intérieure, usent et abusent du bâton pour réprimer des manifestations qu’ils auraient pu encadrer rien qu'avec le cinquième des forces déployées et destinées à mâter des opposants. Comme qui dirait, agneaux à l’étranger, loups à domicile. Diouf, Wade, et aujourd'hui Macky Sall qui n'a pas dérogé à la règle.

affaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    Detroit

    En Septembre, 2019 (13:47 PM)
    Je ne suis pas un partisan de Macky ou autres mais ce texte est nul. Rien à voir avec ce qu'on attend du titre.

    Écrire pour ne rien dire.
  2. Auteur

    V

    En Septembre, 2019 (14:49 PM)
    Vraiment un texte éditorial pouvait valoir mieux que cette description digne d'un élève pas encore sorti du cycle secondaire. Un edito doit avoir du goût et de la saveur... mais ici nous sommes tout simplement tristes pour un fond sans consistance et des propos fades. L'auteur du texte n'a pas une lecture riche.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (14:49 PM)
    Toi qui dit que Abdou Diouf n'a rien fait moi je dirait une chose que Dakar etait plus propre a son epoque l'education meilleure les ramasage de POUBELLE tout les jours est pas trop de laissez aller comme maintenant.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (15:29 PM)
    Diouf, ce president absent et dont l'incompetence notoire a ete decriee par son peuple, Macky l'arriviste, le dictateur en herbe, le voleur de deniers, l'arogant et le foncierement mauvais president par accident, et Wade le seul a avoi fait avancer et reculer le pays a la fois sont des individus a porter au poteau pour les crimes contre leur peuple... Un recul aberrhant avec Macky est incontestablement note apres le passage du genie de Wade qui de par sa generosite de coeur, sa bonte innee a permis au pays de se developper en faisant malheureusement des milliardaires opportunistes comme Macky et Idy qui n'ont pas honte de leur enrichissement illicite au depens du peuple ou n'ont pas la decence de se retirer de l'espace politique...

    Sonko aux mains propres, voila le seul qui peut sortir ce pays de la merde dans laquelle il nage!
    {comment_ads}
    Auteur

    Douif Nada

    En Septembre, 2019 (15:34 PM)
    Abdou diouf est le pire President que le Senegal n as pas elu apres Senghor bien sur que des ratés de présidents. Ils n ont rien nada faites pour le Sénégal et je suis du génération de Abdou Diouf. Oui Dakar était propre et l éducation était bien mais c était pas à cause de Abdou Diouf. Il y avait beaucoup de misère et c est pour cela que les ont été obligés d immigrés pour soubevenire aux besoin de leur famille c est pas normal.
    Auteur

    Ndiolsof

    En Septembre, 2019 (16:57 PM)
    C'est sa nullite2qui a priduit la monstruosité de wade. Mais c'est la faute a Senghor avec son article 35 !!!!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (17:42 PM)
    En tout les cas Dakar est plus sale est invivable ça devient de plus en plus sale
    {comment_ads}
    Auteur

    Barham221

    En Septembre, 2019 (18:20 PM)
    Le Sénégal n’a jamais eu un vrai président patriote. On comptait bcp sur wade mais il a gâché tt son travail avant de quitter à cause d’un mauvais entourage.

    Espérons avec le prochain Inshalla
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (08:23 AM)
    Si a aujordhui un problème d'assainissement c'est à cause de la médiocrité de Diouf et son équipe qui n'avaient aucune vision.

    Gerer le quotidien reck! et calmer le peuple. C'était ça leur mode de gouvernance. On peut dire la même chose dans beaucoup de domaines. Diouf natou yalla la wone. Macky thiouné sakh mo ko tané
    Auteur

    Diouf Pas Sénégalais

    En Septembre, 2019 (13:13 PM)
    Abdou Diouf devrait arrêter d être président après son 2 éme mandat mais non il se croyait roi du Sénégal. Il n a rien fait pour les Sénégalais que de la misère et du sous développement. Il faut plus se soumettre à se genre de dictature c est le perte d un pays qui a tous pour se développer.
    {comment_ads}
    Auteur

    E

    En Décembre, 2019 (18:54 PM)
    {comment_ads}
    Auteur

    E

    En Décembre, 2019 (18:55 PM)
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email