Mardi 27 Septembre, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Non à la politisation des Impôts et Domaines : Pourquoi Bassirou Samba Niasse prêche dans le désert

Single Post
Non à la politisation des Impôts et Domaines : Pourquoi Bassirou Samba Niasse prêche dans le désert
"Le directeur général des Impôts et des Domaines, Bassirou Samba Niasse, alias Kim Jong Un, a eu le courage de rappeler à l'ordre ses collaborateurs, surtout les Inspecteurs et contrôleurs des Impôts et Domaines qui sont actuellement très actifs sur le terrain politique. Seulement, dans les couloirs de la Direction générale des Impôts et Domaines (Dgid), on indique que le patron des lieux prêche dans un très grand désert. Puisque la gangrène politique a fini d'installer un cancer qui s'est métastasé dans toute la famille des Impôts et Domaines. Cette politisation a atteint des proportions d'autant plus que graves que tout le staff directionnel du Pastef composé essentiellement de cadres (inspecteurs et contrôleurs des impôts et domaines) a complètement basculé dans le champ politique pour soutenir son leader Ousmane Sonko, qui est non seulement un collègue, un ami et un camarade de promotion, mais surtout un ancien dirigeant du puissant Syndicat autonome des agents des Impôts et Domaines (Said). C'est pourquoi, aujourd'hui, toute la grande équation de l'administration centrale, c'est de savoir comment faire de sorte qu'Ousmane Sonko ne puisse pas obtenir des informations dont la divulgation publique pourrait gêner les autorités", écrit Le Témoin.

Le journal d'ajouter : "Or, encore une fois, tout le staff directionnel de Pastef occupe des postes de responsabilité au niveau de la direction générale. C'est pour dire que le chantier de Bassirou Samba Niasse est titanesque. Il n'aura que ses yeux pour pleurer, mais il peut se réconforter du fait que c'est toute l'administration sénégalaise qui est atteinte du cancer de la politique. Un désastre que le Sénégal ne connaissait pas du temps de Senghor et Diouf. Mais, c'est surtout Abdoulaye Wade, prompt à promouvoir les hauts cadres de l'administration qui faisaient la politique et à mettre au placard les apolitiques, qui a installé cette gangrène au sein de l'administration. Macky Sall l'a aggravée de telle sorte que tout cadre supérieur qui veut garder son poste ou avoir de la promotion se croit tenu de prendre la carte marron-beige de l'Apr ou créer un mouvement pour parvenir à ses fins. N'est-ce pas Cheikh Bâ ? N'est-ce pas Mamour Diallo ? N'est-ce pas Mame Boye Diao ? N'est-ce pas Ibrahima Barry ? Même les juges soumis à l'obligation de réserve sont dans le militantisme politique. Ce phénomène qui déstructure l'administration ne va hélas s'estomper. Au contraire, il va prendre de l'ampleur".


affaire_de_malade

12 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (09:20 AM)
    En tout cas Bassirou est un homme bien laissons le travailler sans pression
    Top Banner
  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (09:37 AM)
    cx trop tard Mr Niass mais bon il va falloir attendre 2024 quand les patriotes arriveront au pouvoir pour faire TABLE RASE de cette administration POURRIE
    {comment_ads}
    Auteur

    Doubs

    En Octobre, 2019 (09:37 AM)
    Vous oubliez la Lonase.

    J'ai été choqué de voir en affiche APR Lonase au niveau de leur siège vdn lors de la campagne présidentielle.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dioufy

    En Octobre, 2019 (10:00 AM)
    ils créé un système qui enrichi les inspecteurs et contrôleurs au détriment de la grande masse. devenus riches ils se lancent dans la politique. normal
    {comment_ads}
    Auteur

    Mass

    En Octobre, 2019 (10:11 AM)
    les inspecteurs auraient gagne 17 millions au fonds communs du 4ime trimestre
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2019 (10:53 AM)
    Pfff, c'est comme si ce ne sont des responsables de l'APR qui ont ete nommes directeurs ces dernieres annees aux impots et domaines. l'Administration senegalaise est de moins en moins neutre c'est ca le probleme. Jusqu' a l'avenementde l'alternance les ministres des finances et du budget etait apolitique et etait choisit parmi les fonctionnaires du ministere ensuite on a prefere les poiliticiens et voila ce que ca donne.
    {comment_ads}
    Auteur

    Mass

    En Octobre, 2019 (11:06 AM)
    les inspecteurs entre 12 et 17 millions Les contrôleurs entre 6 et 8 millions
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:14 AM)
    Doga Sek un bon travaileur pourtent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Brama

    En Octobre, 2019 (11:19 AM)
    Il aurait été plus pertinent en se taisant qu'en proférant des menaces!! Il a lui même était promu pour des raisons politiques!!
    Top Banner
    Auteur

    En Octobre, 2019 (11:47 AM)
    ce qui m'importe est que ces regles deontologiques qu'il preche et qui me semblent salutaires, qu'il se l'applique strictement à titre d'exemple et la critique soulevée sera vaine
    {comment_ads}
    Auteur

    Doudou

    En Octobre, 2019 (11:51 AM)
    est ce qui'l y'a pas erreur manifeste.



    avez vous essayer de préciser l'objet de la note du DG des Impôts. il faut informer et non désinformer.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2019 (22:13 PM)
    en tout ka tout guediawaye est envahie de convocation pour payemant d impots dama khamoul rec ndakhe borome barker yi niou ngui faye seni limpo ministes deputes enfin toute la graine politique ak les industrueils damaye latheter donc
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email