Vendredi 14 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Cancer du sein : Un taux élevé de 70% de décès

Single Post
Octobre Rose au Senega, Le Cancer
Au Sénégal, le nombre exact de cancers n’est pas connu. Le registre national sera bientôt disponible. Mais en attendant, on estime à 8 000 les nouveaux cas par année, d’après le Pr. Mamadou Diop. ‘’Le cancer du sein reste le plus élevé avec plus de 1 000 cas. On note a ce niveau une forte mortalité, avec 70% de décès’’, relève Pr. Diop, directeur de l’institut du cancer. 

Ce dernier séjourne actuellement au Nord du Sénégal dans le cadre de la campagne Octobre rose de la Ligue sénégalaise contre le cancer (Lisca). En plus du cancer du sein, il y a celui du col de l’utérus. D’après le spécialiste, cette maladie a une longue période de détection des lésions cancéreuses. Par conséquent, les sujets à risque ont plus de chance que les symptômes soient découverts, avant que le cancer ne se développe. 

 C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’une quarantaine de sages-femmes du district sanitaire de Podor ont été formées à détecter et prendre en charge les légions cancéreuses. Une formation accompagnée d’un don d’une cryothérapie au district par Dubaï port world, partenaire de la Lisca. ‘’Auparavant, on détectait sans même savoir comment le faire. Mais maintenant, nous sommes outillés pour faire correctement ce travail’’, se réjouit Mme Sow coordinatrice de la santé de la reproduction dans le district. 

 Selon le Pr. Diop, les actions étaient plus orientées vers les soins, alors qu’il y avait un travail à faire en amont : c’est-à-dire la prévention, afin d’éviter les cas compliqués. C’est dans ce sens d’ailleurs, souligne-t-il, qu’il existe désormais un vaccin contre le cancer du col, destiné aux filles à partir de 9 ans. Mame Yacine Diop, responsable développement durable de Dp world espère que la formation et la machine permettront non seulement d’éviter les déplacements difficiles et coûteux sur Dakar, mais aussi de stopper la maladie.

liiiiiiiaffaire_de_malade

4 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2019 (11:05 AM)
    Massa mesdames. Le plus grand probleme c'est la detection qui doit commencer tres tot au niveau des ecoles, lycees car certains cas commencent tres tot.

    Les femmes doivent s'auto-palper tres souvent et faire des mammographies annuelles a partir de 25 ans car avant c'etait a partir de 35 puis 30 ans, .

    ce cancer est nocif et s'il n'est pas detecte a temps il est foudroyant et mortel.

    J'ai deja perdu des tantes et amies a cause de ce cancer et des que la femme atteint le stade 2 deja c'est trop tard surtout quand les moyens ne suivent pas.

    En 2003 ma tante a du casquer 6 millions en soins en 1 an pour finalement mourir a 56 ans, elle y a mis tout l'argent qu'on lui avait paye a sa retraite donc elle s'est soignee pour rien, elle n'avait plus rien.

    Triste

  2. Auteur

    En Octobre, 2019 (11:41 AM)
    "Chasseur Dozo" va te suicider tu éviteras d'ecrire des conneries !.......vu l'état des hopitaux au Senegal survivre à un cancer tiens du miracle !
    Auteur

    En Octobre, 2019 (15:09 PM)
    Ça c'est un vrais probleme du pays que nul de nos dirigeants ne y pense Un Senegal emergent Pffff aulieu de d'allez dans la rue est proteste ce qui va pas vous prefere allez a Touba.
    Auteur

    En Octobre, 2019 (17:50 PM)
    Cancer du sein attein les hommes aussi. Cancer bi daal mo beuri sakh. Laissez le sucre et la farine de ble

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email