Mercredi 22 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Projet Sen Ethanol dans le Walo : 3.000 emplois à créer d'ici fin 2013

Single Post
Projet Sen Ethanol dans le Walo : 3.000 emplois à créer d'ici fin 2013

Les responsables du volet social, développement durable et environnemental du projet Sen Etanhol sont actuellement à plus de 1.100 consultations médicales gratuites sur le site de Yétty Yone, a déclaré hier un proche collaborateur du Dr Antonio Peschi.


En présence de Mme Fatimata Coudy Sy Diallo, responsable du développement durable et environnemental, les ingénieurs et techniciens de ce projet sénégalo-italien ont fait visiter à la presse le chantier de construction d'un poste de santé qui doit être réalisé dans les plus brefs délais sur le site de Yetty Yone, pour un coût global de 25 millions de Cfa, au profit des populations des villages environnants et autres localités de la communauté rurale de Gnith.


La visite guidée des réalisations de ce projet, supervisée par Mme Basse et Mme Coudy Sy Diallo, a permis aux journalistes de visiter le container installé sur le site et qui sert d'infirmerie, en attendant la mise en service du poste de santé. Dans ses explications, Dr antonio a précisé que les populations bénéficiaires de ce projet et autres patients consultés régulièrement souffrent en général d'anémie, de parasitisme, de bilharziose et autres pathologies constatées dans cette zone où les responsables de ce programme s'organisent pour assurer les évacuations sanitaires vers les structures sanitaires de Richard-Toll, Ndioum et Saint-Louis.


À quelques encablures de ce site, un champ de 100 ha de tournesol est bien aménagé et emblavé. Après les opérations de semis, Pape Niang et ses ouvriers agricoles en sont au stade de la germination. Le développement végétatif, selon ce dernier, est très satisfaisant. Ici, a-t-il souligné, le projet fait travailler tous les jours plus de 500 jeunes, moyennant un salaire qui tourne autour de 3.000 F par jour et par personne. À en croire Pape Niang, les habitants de ces villages de Gnith commencent à adhérer massivement à ce projet, en acceptant de mettre définitivement un terme à l'exode rural.


Ces jeunes, a-t-il précisé, se sont rendu compte non seulement des nombreuses opportunités de création d'emplois offertes dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, mais, aujourd'hui, ils s'activent de toute part pour empêcher le travail de sabotage entrepris par certaines personnes mal intentionnées qui tentent de faire chanter les responsables de ce projet.

Impacts économiques et sociaux


Cette visite guidée à pas de charge a également permis de faire un saut aux villages d’Oumar Samba Malal Bâ et de Mbayène pour écouter le jeune Lamine Guèye énumérer les retombées et autres impacts économiques et sociaux de ce programme. Le centre de couture aménagé et équipé pour les femmes, la clôture réhabilitée du cimetière de Colonat, le nouveau daara de ce site, les cultures fourragères et autres réalisations de ce projet ont été visitées. Les responsables du programme ont laissé entendre qu'aujourd'hui, l'exécution du projet se déroule en trois phases.
Il y a d'abord la production agricole destinée au marché local (maïs, tournesol, arachide, etc.) pour approvisionner les industries locales d'huilerie, mais aussi pour l'exportation vers l'Europe. Une partie de la production est transformée en aliment de bétail. 


Senhuile accompagne aussi l'Etat dans la reconstitution du capital semencier. 
À cet effet, une convention a été signée avec l'lsra pour l'accompagnement technique. Ensuite, il y a la production de patate douce destinée à être transformée en sucre, éthanol, aliment de bétail et amidon, toujours destinés au marché local. 


Enfin, la troisième phase devrait intervenir pour accompagner la transformation du surplus de production de viande et de lait issue de l'élevage intensif né de la qualité et de la quantité de l'aliment de bétail mis gratuitement à la disposition des éleveurs de la zone du projet. En effet, ont-ils souligné, le projet devra contribuer à intensifier l'élevage en promouvant la sédentarisation des éleveurs et l'amélioration des produits d'origine animale.


Le projet, selon l'équipe de Mme Basse, a un impact réel sur le développement économique de la région, avec d'abord la création de 8.500 emplois, dont 2.500 à 3.000 seront opérationnels d'ici à la fin de 2013. Aujourd'hui, il y a 500 journaliers sur le site et 80 permanents, sans oublier les emplois indirects, ainsi que l'impact sur le commerce local, mais aussi sur les services de restauration, de transport, etc. Au niveau macroéconomique, l'exportation de produits agricoles générera des recettes pour l'économie nationale et atténuera le déficit de notre balance commerciale.


Le groupe Sen Ethanol consacre 9% de son budget annuel au volet social. Ce qui a déjà permis la construction d’un centre de santé déjà fonctionnel, la gratuité des soins, des médicaments et des analyses, une campagne de vaccination contre les bilharzioses, le démarrage de la construction de 37 écoles et de daaras modernes, la dotation de fournitures scolaires, la dotation de machines à coudre et le renforcement de capacité pour les femmes, le transfert de technologies dans le domaine de la mécanique et de la conduite d'engins agricoles au profit des jeunes, la construction de latrines, la pisciculture, la production de carpes et de crustacés au profit des populations locales.



4 Commentaires

  1. Auteur

    Xxx

    En Mars, 2013 (23:58 PM)
    Il faut remercier Wade pour ça. C'est, en effet, lui qui a pensé qu'on produire de l'éthanol dans le pays. Et Farba Senghor, alors ministre de l'agriculture, a fait planter partout des Tabanani! Gorgui nak avait une vision, même si on peut l'attaquer sur ses actes de gestion du pays.
    Top Banner
  2. Auteur

    Ko

    En Mars, 2013 (00:50 AM)
    Cherchons plutôt à régler l'autosuffisance alimentaire au lieu de se contenter de votre senhuile pour exploiter ces ouvrier à raison de 3000f par jour c'est très grave. Vs avez vu que l'arachide ne vaut plus rien chez ns donc réveillez vs. Ne produisons pas pour les autres alors que nous sommes toujours dépendant...



    {comment_ads}
    Auteur

    Kor Dior

    En Mars, 2013 (03:56 AM)
    et combien de personnes deplacees quel avenir pour l elevage

    pourquoi une surveillance nuit et jour de la gendarmerie et ses chiens

    tout ca pour dire que ce projet n est pas viable et pas durable...

    et puis la a fanaye c etait 4000f/jour aujourd hui 3000f/jour demain ce sera combien arretez arona dia abdoul mbaye et macky sinon............
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiébou

    En Mars, 2013 (13:23 PM)
    sénégal moo bari dof kou gueune diangue français gueune dof. C KOI etre un intellectuel

    bizarrement diakhalnama

    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email