Mardi 09 Août, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Video

[Itv Grand-format] Abdou Salam Sall : ‘’Certains enseignants sont contre l’université’’

Single Post
[Itv Grand-format] Abdou Salam Sall : ‘’Certains enseignants sont contre l’université’’
Ancien recteur de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, Abdou Salam Sall est un expert de l’enseignement supérieur. Auteur de deux ouvrages sur la question, le président des Assises de l’éducation et de la formation est revenu largement sur les questions universitaires, à travers cette interview grand-format avec Seneweb.

Et il faut dire que le Professeur de chimie n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Par exemple, Abdou Salam Sall déclare : ‘’Certains enseignants sont contre l’université. Ils ne renouvèlent pas leur cours, donnent de mauvaises notes et ne se soucient guère des étudiants.’’

M. Sall pense qu’il faut faire évaluer les enseignements par les étudiants et retirer les cours aux enseignants qui ne font pas de résultats.

Et pendant que l’Ugb se plaint d’une surpopulation, Abdou Salam Sall déclare : ‘’Si on avait 30 000 étudiants à l’Ugb…’’

L’ancien recteur déclare aussi que le système des bourses a atteint ses limites. Il préconise le système de crédits, tout en évitant les travers du système américain.

En tant que recteur, Abdou Salam Sall dit avoir tout fait pour que tous les bacheliers soient orientés. Mais pas dans le privé. ‘’L’orientation des bacheliers dans le privé répondait à une recommandation de la Banque mondiale qui voulait que 50 % des formés soient dans le privé. A l’arrivée, l’Etat a dépensé 52 milliards’’.

L’ancien recteur pense qu’il faut orienter les bacheliers dans le public. Mais, pour ce faire, il faut des négociations : ‘’Aucun ministre ne peut faire faire aux universités ce que les enseignants ne veulent pas.’’

Abdou Salam Sall s’est aussi exprimé sur la gouvernance universitaire, le leadership, les ressources financières, la recherche, l'Uvs, l'application des recommandations des Assises de l'éducation et de la formation…

affaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2019 (15:15 PM)
    ‘’Aucun ministre ne peut faire faire aux universités ce que les enseignants ne veulent pas.’’



    Parce que l’Etat n’a aucune autorité

    Dans un grand pays comme la Chine, jamais qui que ce soit n’oserait proferer de tels proprios

    Il faut mettre au pas le corps enseignant
    Top Banner
  2. Auteur

    Gouvernance

    En Novembre, 2019 (15:54 PM)
    C'est juste le principe de l'autonomie des universités. Valable partout, même dans les pays occidentaux et les usa
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (15:54 PM)
    Ce type est un médiocre, le plus nul recteur que l'ucad ait eu. Même pas le niveau d'un élève de cm2
    {comment_ads}
    Auteur

    Ngouye

    En Novembre, 2019 (19:14 PM)
    Félicitations à SENEWEB pour cette belle initiative. Un article très intéressant traité par un spécialiste, que nous aimerions voir le plus souvent sur les réseaux sociaux. Au delà de la question de l'enseignement supérieur, l'article traite d'une vision du développement des pays africains qui ne peut pas se réaliser sans une recherche et une innovation tournées vers les priorités de nos pays. Pr SALL, il faut le reconnaître, a courageusement contribué à des réformes à l'UCAD et dans l'enseignement supérieur au Sénégal.
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Novembre, 2019 (19:30 PM)
    Tout à fait d'accord pour le comportement de certains enseignants comme ce prof de droit international public de la Faculté de droit (S S) qui horrifié les étudiants. Agressif., méprisant, déficit dexplication, et très grande sévérité dans les notes. Distribuer des 0 et 1 semble être une jouissance pour lui. Le profil type du mauvais universitaire
    Top Banner
    Auteur

    Babacar

    En Novembre, 2019 (22:26 PM)
    Mr sall merci pour votre travail et contribution dans l enseignement supérieur de notre pays. J étais étudiant à la faculté des sciences et techniques entre 1997 et 2003.je vous avez comme recteur. Grâce à vos travail s et aussi aux courages de certains profs vous nous avez permis d acquérir des connaissances et diplômes universitaires pour nous permettre de poursuivre nos études supérieures en France. Je suis tout à fait d accord avec votre analyse, je me rappelle d un certain professeur d électricité qui se vantait devant nous, étudiant de 1ère année, d avoir donné 400 zéros à la promotion précédente. Certains sauront qui sait. Aujourd'hui à force de travail, et d abnégation je suis devenu chef de projet en génie climatique dans un des leaders du bâtiment en France et je peux vous témoigner de ma sincère gratitude à tout le corps enseignant qui prenne au sérieux leur travail certes dans des conditions très difficiles. Aux jeunes étudiants d aujourd'hui je vous conseille de la rigueur, du courage et de la foi. Croyez en vous, n attendez rien des autorités. A mon époque, j avais ni aidé ni bourse entre la 1ère année et la licence. Mais j y ai cru, j'ai passé je ne sais combien de concours. Et tous mes promotionnaires son devenus des maître de conférences, chercheurs qui cherchent..., des experts en informatique.. Comme quoi avec une maîtrise de physique chimie en poche, une formation de crypto et sécurité informatique certains sont devenus référent et experts sécurité info chez as air France, engie et EDF
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:42 PM)
    Le manque d'humilité de certains soit-disants professeurs est ahurissant. Et pourtant, ils sont loin d'être brillants pour la plupart.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email