Jeudi 09 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

Bataille de Dékheulé : "Lat Dior a été achevé par Socé Sow" (Pr. Mbaye Thiam)

Single Post
Bataille de Dékheulé : "Lat Dior a été achevé par Socé Sow" (Pr. Mbaye Thiam)
Professeur d'histoire, membre du comité de rédaction de l'histoire générale du Sénégal, Professeur Mbaye Thiam a fait une révélation de taille sur la mort de Lat Dior.

Lors d'un panel, l'enseignant a affirmé que le héros national a été tué par un certain Socé Sow.


affaire_de_malade

40 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2019 (13:18 PM)
    18 minutes. ce n'était même pas une bataille. un accrochage par hasard. et avec ça on fait toute une légende. j'aimerai voir la vidéo de cette séance en entier. le prof m'a l'air agacé avec sa réponse, sans doute harcelé par les tenants de la légende.
  2. Auteur

    En Novembre, 2019 (13:20 PM)
    jusqu a present,les senegalais ne s aiment pas.les senegalais qui sont a l etranger preferent acheter chez le chinois,le blanc,l indien ou l arabe que chez leurs compatriotes.il ne faut jamais que l autre senegalais soit plus riche qu eux,contruise des immeubles au pays etc..il y a meme des senegalais qui parlent du mal des autres devant les blancs.surtout les senegalais d italie.ils se font la guerre tout le temps.c est ca notre pays
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (13:24 PM)
    Combien de kilomètres entre Ndande et Dékheulé ?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (13:29 PM)
    Mon frere si un sénégalais est comme tu l écris ici : c’est son problème laisse le comme il est et la vie continue. Il y’a des bonnes gens et de mauvaises gens Ne fais jamais du mal à ton prochain....ni le lui souhaiter
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (13:34 PM)
    Ce forgeron veut sa revanche avec l'histoire
    Auteur

    Hiram

    En Novembre, 2019 (13:42 PM)
    Tous nos Grands - Marabouts avaient collabore avec le Colonisateur. Mais cette page de l'histoire ne sera malheureusement jamais raconte par les Senegalais.. La verite est que nos ancetres etaient des CONNARDS qui manquaient de vision, de courage et surtout de fierte. Ils ont ete facilement reduit en esclaves avant d'etre colonises. Il faut oser dire la verite a nos jeunes pour que l'histoire ne se repete pas. Si l'afrique est aujourdhui a la peripherie de la civilisation universelle ( Une afrique pauvre et malade ) c'est parceque nos ancetres etaient tres faibles d'esprit . Pour changer les choses il faut avoir le courage d'accepter les erreurs commises par nos anciens erreurs qui ont conduit l'afrique dans les tenebres pendant presque 600 ans. Si nos anciens avaient ete vaillants, valereux et travailleurs , ils ne nous auraient pas laisse ce leg qui fait de l'afrique la risee des continents
    {comment_ads}
    Auteur

    Singe.

    En Novembre, 2019 (13:47 PM)
    Avec le bruit sourd et terrifian d'un fusil, ou pire, un Canon, ...c'etait facile pour le Blanc d 'intimider l'africain et le posseder.

    Voila un detail tres important que vous ne verrez nulle part. dans les recits ou livres.

    Et pourtant a la base de toute conquete internationale du colon.

    Ensuite le blanc vous donne des habits, des botes, des casques, de l'eau de vie tout ca pour lui ressembler et quitter le manteau de singe...!

    et.. le tour est joue'...









    Avec le bruit sourd et terrifian d'un fusil, ou pire, un Canon, ...c'etait facile pour le Blanc d 'intimider l'africain et le posseder.

    Voila un detail tres important que vous ne verrez nulle part. dans les recits ou livres.

    Et pourtant a la base de toute conquete internationale du colon.

    Ensuite le blanc vous donne des habits, des botes, des casques, de l'eau de vie tout ca pour lui ressembler et quitter le manteau de singe...!

    et.. le tour est joue'...

    {comment_ads}
    Auteur

    Dou

    En Novembre, 2019 (14:01 PM)
    Lat dior notre héros national, les jaloux vont mourir
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (14:03 PM)
    Thiey mbaye thiam. HISTORIEN
    Auteur

    Benewaye5

    En Novembre, 2019 (14:05 PM)
    C bon continuer votre courte vue.....c ce que les colons ont ecrit, mais n'est ce pas c memes bandits de grands chemins qui ont exploites, vendus, deshumaniser nos ancetres partout dans le monde et ki continuent a le faire de nos jours...?!!



    Dans tous les cas il n'est pas permis a tout le monde de bien comprendre la victoire de Lat Dior sur les colons!

    ....Macky traverse le cayor sans pour autant y avoir passe.....avec ses hommes de paille et antivaleurs en tete Der la Science, homme religieux qui continuent a exploiter les talibes, apres avoir travaille avec les colons pour dechoir nos anciens rois......, les jean paul diass, yerim seck, idrissa seck, madiambal diagne, souleymane jule diop, farba ngom, blaise diagne, cisse lo,...sont l'incarnation moderne des traitres d'hier.... la liste est longue et ses sans limite..... tous ces antivaleurs qui pensent seulement q la fin consiste a se faire remplir le ventre et observent sa majeste l'aprenti dictateur 2.00 mentir comme bon lui semble, l'ex aprenti de sa majeste le va-nu pied abdoulaye wade,l'aprenti dictateur 1.00, aujourd'hui en fuite.

    La ou, l'homme sans esprit voit la defaite de Lat Dior et ses hommes, l'homme de valeur y voit par contre la Grande Victoire Finale, sans conteste des hommes dignes de valeurs, vous serez a jamais miserables car vous n'etes pas capables de comprendre ce qui fait la force de l'individu au cayor ..... allez comprendre q l'on utilise pas le meme metre pour mesurer, on en vous vaux pas!
    {comment_ads}
    Auteur

    Madior Fall

    En Novembre, 2019 (14:06 PM)
    avant dékheulé (où lat dior est mort de la plus glorieuse des morts), il y'a eu Ngol-Ngol, mékhé, louga, koki, pathé badianne où lat dior a écrasé des colonnes de spahis et officier français, pendant que la plus part de ceux qui dénigrent lat dior aujourd'hui sont incapables de dire où étaient leurs grands pères en ces temps là.
    {comment_ads}
    Auteur

    Word !

    En Novembre, 2019 (14:07 PM)
    la Pseudo histoire du Sénégal ne peut s'envisager en dehors de celle de l'afrique de l'Ouest !

    les Almoravides, l'Empire du Ghana, l'Empire du Mali, l'Empire du Songhaî, le Cahor, le Cabu

    les Ashanti, le Royaume de Dahomey, etc....



    Ne nous arrêtons à la segmentation faite par les Occidentaux à Berlin.



    Le Sénégal c'est l'Afrique de l'Ouest !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (14:17 PM)
    Les français ont toujours opéré comme ça c'est avec cette meme "Modus operandi" qu'ils continuent à controler nos pays 0Ils prennent quelqu'uns les privilégies par rapport au reste et ses gens font le boulot à leur place et défendent leurs interets une belle exemple est la SONATEL non seulement l'objectif de la colonisation est là (prendre les richesses du continent par la pratique de prix usuraires et l'utilisation de technologies obsolettes (internet lent et hors de portée) pour retarder avoir anniler tous progres scientifiques) mais aussi l'instrumentalisation des ses employés qui sont devennus ses "Socé Sow" modernes
    Auteur

    Sauvegardez Avant Suppression

    En Novembre, 2019 (14:57 PM)
    L'HISTOIRE EST COMPLEXE.



    Le premier soin du général Faidherbe, lorsqu'il reprit, en juillet 1863, le gouvernement de la colonie,

    fut de faire construire deux autres postes, l'un à Thiès même, l'autre à Nguiguis, au centre du pays.

    Il rétablit Madiodio, poursuivit Lat-Dior et le défit complètement à N'Dary. Mais ce dernier, loin

    d'avoir perdu courage, reparut bientôt sur la frontière du N'Diambour et put même, grâce a la défection

    des alliés indigènes, surprendre et massacrer à N'golgol la garnison de Nguiguis (29 décembre 1863).

    Dès qu'il eut appris cette nouvelle, le gouverneur Faidherbe partit à la tête d'une forte colonne et,

    le 12 janvier 1864, il infligeait à Lat-Dior, près de, Loro, une défaite sanglante.



    Pendant ce temps, il y avait dans le Saloum un prophète nommé Maba qui essayait, d'abord avec l'aide

    de Macodou, puis tout seul après la mort de celui-ci, de détrôner le roi du pays et de nous chasser de

    la contrée. Maba envahit le Djotof et vint menacer le Cayor (juin 1865) mais les colonnes qui parcouraient

    le pays, la réoccupation de Mérinaghen et la création du poste de Coki lui avaient fait remettre à plus tard

    l'exécution de ses projets. Heureusement il n'eut pas même le temps d'y songer; le nouveau gouverneur,

    le colonel Pinet-Laprade, qui avait succédé au général Faidherbe, le poursuivit jusque dans le Rip et,

    après l'avoir battu, le 30 novembre 1865, près de la forêt de Paouas (non loin de Nioro, capitale du pays),

    livra aux flammes trente de ses villages avec toutes les récoltes de l'année. Les bandes de Maba se reconsti-

    tuèrent cependant au commencement de l'année 1867 et le colonel Laprade dut leur infliger de nouveau une

    sévère leçon (combat de Somb, 18 juillet). Quelques mois après (mars 1869), poussé par Ahmadou Cheikou,

    marabout du Toro qui prêchait alors la guerre sainte, Lat-Dior, qui avait été autorisé à rentrer dans son

    pays et avait même été nommé chef du canton de Guet, chercha à rallier ses anciens partisans pour nous chasser

    du Cayor. Cette tentative ne fut pas couronnée de succès; battu une première fois à Mekké (9 juillet) et une

    seconde fois à Louga (16 septembre 1869), il n'osa plus nous attaquer et se contenta de nous faire une guerre

    de partisans qui dura jusqu'à la fin de l'année. Une nouvelle défaite, qu'il essuya le 17 décembre à Sallen,

    l'obligea de s'enfuir jusque dans le Rip, où il resta pendant plusieurs mois. Enfin, en 1871, ayant manifesté

    un profond repentir, il fut reconnu comme damel et replacé à la tête du Cayor. Quatre ans plus tard; Lat-Dior

    combattait à nos cotés contre Ahmadou-Cheikou, son ancien allié, qui se faisait infliger, les 9 et 16 février 1875,

    deux sanglantes défaites à Diawara et à Boumdou près Coki. Jusqu'en 1882, la conduite de Lat-Dior fut des plus correctes;

    il ne fit aucune difficulté de nous accorder les terrains nécessaires à la construction du chemin de fer

    de Dakar à Saint-Louis et nous demanda de reconnaître à sa place, comme damel, son cousin Samba-Laobé, au nom duquel

    il continua cependant à gouverner. Cependant, lorsqu'on voulut commencer les travaux du chemin de fer,

    il fit savoir au gouverneur qu'il s'y opposerait par la force, mais il n'osa pas attendre l'arrivée de nos troupes

    et se réfugia dans le Baol. Le gouverneur, M. René Servatius, mit alors le Cayor sous le protectorat de la France,

    annexa le N'Diambour et nomma un nouveau damel, Amary-Ngoné-Fall II.



    Sambà-Laobé, pourchassé de toutes parts, capitulait peu de temps après (2 mai 1883) et, pour nous montrer que sa

    soumission était sincère, il rallia de son propre fait un certain nombre de ses compatriotes, puis marcha a leur

    tête contre Lat-Dior qui avait reparu dans le pays et qui n'osa pas l'attendre (juillet 1883). Comme Amary-Ngoné

    n'avait aucune autorité, on profita de l'incident pour le faire abdiquer et Samba-Laobe, réélu damel grâce à

    notre influence, confirma le protectorat de la France sur le Cayor, céda à la coloniale N'Diambour et le canton

    de Mérina N'Guick et s'engagea à laisser continuer les travaux du chemin de fer (août 1883).



    Le Cayor jouissait d'une tranquilité absolue depuis cette époque, lorsqu'au mois de mai 1886 une querelle de

    famille s'éleva entre Samba-Laobé et Ali-Bouri, roi du Djotof. Samba, sans prévenir le gouverneur, voulut

    régler le différend par les armes: il attaqua Ali-Bouri et fut battu; mais, comme le gouverneur, pour le punir,

    lui avait infligé une amende de 20.000 francs, il ne trouva, rien de mieux, afin de payer cette amende, que de

    dévaliser nos traitants. Un officier, le capitaine Spitzer, fut aussitôt envoyé pour lui faire des remontrances;

    mais l'entrevue, qui eut lieu à Tivavouane, dégénéra bientôt en lutte à main armée et, après un combat singulier

    qui dura plus de douze minutes, Samba-Laobé fut tué par le sous-lieutenant de spahis Chauvey, commandant le peloton

    d'escorte de M. Spitzer. Lat-Dior avait profité de ces événements pour rentrer dans le pays, espérant ressaisir le

    pouvoir et sur l'ordre qui lui fut donné de sortir du Cayor, il feignit d'obéir et se retira vers l'est; puis,

    faisant un brusque crochet, il marcha sur Dekkelé, son ancienne résidence, où il faillit surprendre les deux pelotons

    de spahis du capitaine Vallois qui faisaient boire leurs chevaux. La lutte fut vive, mais rapide.

    Au bout d'un quart d'heure, l'ennemi prenait la fuite et Lat-Dior était tué avec ses deux fils et soixante dix-huit de ses guerriers.
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Maroc

    En Novembre, 2019 (15:07 PM)
    Un grand a vous merci Madior fall. Li ngua wakh kou mou nekhou sa thiapa ndaye. VOILA ma ko wakh
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (15:08 PM)
    Ce Mbaye thiam n'est ni historien ni professeur, il faut qu'il arrête son cinéma insipide.
    {comment_ads}
    Auteur

    L'extremiste

    En Novembre, 2019 (15:09 PM)
    On veut nous inculquer que parce-que lat Dior est mort au combat contre les blancs il est donc le héros national. Or ce que ce propos cache c'est que lat Dior se battait pour son royaume, sa domination à lui sur ses semblables sénégalais. Oui comprenez que beaucoup ont résisté aux blancs non pas par amour pour leur patrie, pour la libération des gens , bref pour la fin de l'injustice mais parceque ils pensaient être comme les blancs les seuls à devoir dominer les faibles braves sénégalais qui subissaient de leur terrorisme eux tous dirigeants politiques de l'époque. Je parle de ces sénégalais réduis à l'esclavage, contraints à être dans la lie de la société, castès et deshumanisès. Ce sont ceux là nos vrai héros !!

    On s'en fous de comment lat Dior est mort à partir du moment où sa politique n'était pas libératrice des éternels sujets de l'histoire du Sénégal.
    Auteur

    Boy Maroc

    En Novembre, 2019 (15:10 PM)
    Un grand merci a vous Madior Fall Li ngua wakh kou mou nekhou sa thiapa ndaye. VOILA ma ko wakh
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (15:29 PM)
    respect a lat dior honte au spahis soce sow .

    soce sow spahis reincarne par le spahis du senegal emergeant aux grosses fesses .
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (15:40 PM)
    la reincarnation des spahis = spahis regiment guerrier = garde rouge au service de faidherbe .

    En raison de l’éloignement, du climat et des facultés guerrières des sénégalais, Faidherbe comprend la nécessité de procéder à un recrutement local. Il nomme dès 1856 un premier officier indigène, le sous-lieutenant Alioune Sall1.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (15:40 PM)
    combattre le toubab pendant 25 ans waaay lat dior ngoné latyr diop dou tiomo dou tapett dou martat wayyy cagne laniouye amat kou melni mome.
    Auteur

    En Novembre, 2019 (15:42 PM)
    comprendre pourquoi macky sall et aliou sall demeureront toujours des traitres .





    En raison de l’éloignement, du climat et des facultés guerrières des sénégalais, Faidherbe comprend la nécessité de procéder à un recrutement local. Il nomme dès 1856 un premier officier indigène, le sous-lieutenant Alioune Sall.



    source wikipedia



    https://fr.wikipedia.org/wiki/Spahis_sénégalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Perspicace

    En Novembre, 2019 (16:05 PM)
    Lat Dior est à l'origine d'un lourd et dramatique contentieux avec le Walo.

    Une page d'histoire du Sénégal où le colon a eu les coudées franches pour annihiler à jamais toute forme de résistance au Sénégal.

    Lat Dior héros national ?! Le doute nous sera-t-il permis?

    {comment_ads}
    Auteur

    Thiessois

    En Novembre, 2019 (16:12 PM)
    Si tu n´es ne sais pas qui tu es, c est là où tu es vraiment perdu. Ceci tombe à point nommé, au moment où nous discutons de l´histoire générale du Sénégal. Cette histoire qui doit etre écrite par nous memes, car nous sommes à mesure de le faire. Si je peux vous citer jusqu´à 6 de mes grands pères, avec les noms de tous tous enfants , ce n´est pas une histoire díl y´a à peine 150 ans qui soit si lointaine, que les esprits futés de nos traditionalistes ne soient à mesure de la relater fidèlement. Que des soi-disants Professeur aient si confiances aux écrits du colon-envahisseur-oppresseur-menteur pour nous les jeter à la figure, nous surprend au premier degré ! Nos Griots ne sont pas des menteurs et ne l´ont jamais été. Si le colon Valois avait mis la main sur Lat Dior, il lui aurait surement coupé la tete et montré aux alentours comme ils l´ont toujours fait avec leurs ennemis. A chaque fois qu´ils n´ont pas pu trouver leurs ennemis tombés sur les champs de bataille, ils ont cherché jusqu´au bout. C est ainsi avec Fodé Kaba Doumbia, c´est ainsi avec Lat Dior Ngoné Latyr, Paix à son Ame. Celui là qui s´est battu pendant 25 longues années pour la Dignité du pays, liée à son propre destin. Et si aujourdhui nous avons autant de problèmes c´est que ce Djiom, Gueum sa Bopp, Cet Amour de son peuple et de son pays fait défaut presque partout. Nous nous rappelon de Lat Dior, de Fodé Kaba, de Maba Diakhou Bah, de Mamadou Lamine, d´Ehadji Omar, d´Aline Sitoe Diatta, de tous ceux qui pris les armes au prix de leur vie pour l´amour des leurs. Ne cherchons pas la perfestion chez aucun d´eux, ils n´étaient que des etres humains faillibles, mais ils sont ce qu´ils sont: DES HÈROS et notre fierté.

    Vivement notre Histoire racontée par nous et pour nous ! Le Colon en l´écrivant a eu deux buts: Se glorifier et tuer notre esprits de fierté, de patriotisme. Ne tombons pas dans ce piège là.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (16:21 PM)
    Lat Dior savait très bien qu'il allait être battu et tué avant le combat de Dekheule.

    En effet quand il avait rendu visite à Serigne Touba, ce dernier lui avait conseillé de ne pas aller se confronter avec le blanc avec des armes parce que ce dernier est plus armé que lui. Le marabout lui a proposé de rester à ses côtés comme l'a fait son frère en lui promettant la récompense de Dieu



    Lat Dior lui a demandé de prier pour lui mais lui a indiqué son statut ne lui permettait pas d'abdiquer.

    Donc soutenir que Lat Dior a fuit durant le combat de Dekheule est un gros mensonge.

    Aujourd'hui on dirait qu'il y a une sorte de vengeance des Nienios.

    Ils essayant de faire comme les torodos qui après avoir été libérés par Almamay ont transformé les anciens guerriers en Thioubali alors que c'est eux qui étaient des pauvres au bas de l'escalier.

    Je ne défend point le comportement sadique des anciens guerriers qui exploitaient les Nienios mais il ne faut pas essayer de falsifier l'histoire.

    De toute façon la vraie liberté c'est dans l'esprit. Nienios ou guers c'est pas important.
    Auteur

    En Novembre, 2019 (16:21 PM)
    Lat Dior savait très bien qu'il allait être battu et tué avant le combat de Dekheule.

    En effet quand il avait rendu visite à Serigne Touba, ce dernier lui avait conseillé de ne pas aller se confronter avec le blanc avec des armes parce que ce dernier est plus armé que lui. Le marabout lui a proposé de rester à ses côtés comme l'a fait son frère en lui promettant la récompense de Dieu



    Lat Dior lui a demandé de prier pour lui mais lui a indiqué son statut ne lui permettait pas d'abdiquer.

    Donc soutenir que Lat Dior a fuit durant le combat de Dekheule est un gros mensonge.

    Aujourd'hui on dirait qu'il y a une sorte de vengeance des Nienios.

    Ils essayant de faire comme les torodos qui après avoir été libérés par Almamay ont transformé les anciens guerriers en Thioubali alors que c'est eux qui étaient des pauvres au bas de l'escalier.

    Je ne défend point le comportement sadique des anciens guerriers qui exploitaient les Nienios mais il ne faut pas essayer de falsifier l'histoire.

    De toute façon la vraie liberté c'est dans l'esprit. Nienios ou guers c'est pas important.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (16:21 PM)
    Lat Dior savait très bien qu'il allait être battu et tué avant le combat de Dekheule.

    En effet quand il avait rendu visite à Serigne Touba, ce dernier lui avait conseillé de ne pas aller se confronter avec le blanc avec des armes parce que ce dernier est plus armé que lui. Le marabout lui a proposé de rester à ses côtés comme l'a fait son frère en lui promettant la récompense de Dieu



    Lat Dior lui a demandé de prier pour lui mais lui a indiqué son statut ne lui permettait pas d'abdiquer.

    Donc soutenir que Lat Dior a fuit durant le combat de Dekheule est un gros mensonge.

    Aujourd'hui on dirait qu'il y a une sorte de vengeance des Nienios.

    Ils essayant de faire comme les torodos qui après avoir été libérés par Almamay ont transformé les anciens guerriers en Thioubali alors que c'est eux qui étaient des pauvres au bas de l'escalier.

    Je ne défend point le comportement sadique des anciens guerriers qui exploitaient les Nienios mais il ne faut pas essayer de falsifier l'histoire.

    De toute façon la vraie liberté c'est dans l'esprit. Nienios ou guers c'est pas important.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (16:21 PM)
    Lat Dior savait très bien qu'il allait être battu et tué avant le combat de Dekheule.

    En effet quand il avait rendu visite à Serigne Touba, ce dernier lui avait conseillé de ne pas aller se confronter avec le blanc avec des armes parce que ce dernier est plus armé que lui. Le marabout lui a proposé de rester à ses côtés comme l'a fait son frère en lui promettant la récompense de Dieu



    Lat Dior lui a demandé de prier pour lui mais lui a indiqué son statut ne lui permettait pas d'abdiquer.

    Donc soutenir que Lat Dior a fuit durant le combat de Dekheule est un gros mensonge.

    Aujourd'hui on dirait qu'il y a une sorte de vengeance des Nienios.

    Ils essayant de faire comme les torodos qui après avoir été libérés par Almamay ont transformé les anciens guerriers en Thioubali alors que c'est eux qui étaient des pauvres au bas de l'escalier.

    Je ne défend point le comportement sadique des anciens guerriers qui exploitaient les Nienios mais il ne faut pas essayer de falsifier l'histoire.

    De toute façon la vraie liberté c'est dans l'esprit. Nienios ou guers c'est pas important.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (17:16 PM)
    Héros National???
    Auteur

    Perspicace

    En Novembre, 2019 (17:31 PM)
    Thiessois.

    Vous affirmez :"Et si aujourdhui nous avons autant de problèmes c´est que ce Djiom, Gueum sa Bopp, Cet Amour de son peuple et de son pays fait défaut presque partout." La triade "Djom", "Gueum sa bopp" et "Amour de son peuple" est la triade des défauts. En opposition la triade des excès :"la soif de trôner", "la vision loufoque" et la "traîtrise". C'est bien cette triade des excès qui est à l'origine de notre défaite et du triomphe de la colonisation.

    Les véritables héros ? On en parle pas ! Cherchez pourquoi il en est ainsi.
    {comment_ads}
    Auteur

    Seneweb

    En Novembre, 2019 (17:32 PM)
    Je crois que certains commentaires ne sont pas rédigés au Sénégal n'y par un Sénégal il faut faire attention de ne pas tomber sur leurs pièges
    {comment_ads}
    Auteur

    M

    En Novembre, 2019 (17:47 PM)
    On Sen fout! Occupons-nous du présent, pas du passé de pseudo héros esclavagistes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (18:09 PM)
    On ne nous dit pas combien de soldats de sous-Off et d'officiers Français venus de France étaient basés au Sénégal, et combien de Sénégalais, des traitres étaient à leurs côtés ! Ces informations permettent d'imaginer ce qui a pu se passer durant cette périodes jusqu'à la défaites de nos résistants. Pour les Sérères du Sine, on sait que c'est eux qui étaient les amis, les hommes de confiance des occupants Français .
    Auteur

    Ngor De Ndiosmone

    En Novembre, 2019 (18:22 PM)
    Tjrs ce nationalisme bon marché! La réalité, c'est qu'aujourd'hui, collectivement nous sommes des zeros: le toubab nous a dominé depuis le 15e siecle et continue sa domination aujourd'hui. Ce qui est curieux c'est que nous (les Africains) ne sommes pas les seuls à avoir été dominés mais tous les autres sont sortis - il est vrai a des degrés divers - de cette domination. Qd Sarkozy avait dit que "l'Afrique n'était pas très entrée dans l'histoire", moi je trouve qu'il avait simplement omis de préciser quelle époque de l'histoire. Oui, parce qu'effectivement nous ne sommes pas présent dans l'histoire contemporaine. Les peuples d'Asie ont généralement des cultures millénaires, mais n'empêche ils ont été dominés. Et ils sont allés chercher la source de cette domination: le progrès scientifique et technique: le Japon avec l'ère du Meiji, l'inde de Nehru avec un robuste programme d'enseignement et recherche scientifique et technique, la Chine communiste plus particulièrement avec le virage de Deng Xiao Ping, les différents dragons d'Asie (tirant le maximum de profit du soutien anticommuniste des États-Unis), les militaires brésiliens, des années 1960 au milieu des années 80. Cela leur a permis de pouvoir discuter d'égal à égal avec les anciens dominateurs. A titre d'exemples: bcp de programmes de Microsoft sont écrits à Bengalore, la Silicon Valley indienne et l'Inde a essayé d'envoyer un engin sur la lune, la Chine est la 2nde puissance économique du monde, le Brésil est autonome en termes d'informatique et d'aéronautique. Et nous? Ne pouvant pas faire face, nous en sommes à faire référence à une histoire vieille de 200 ans pour la plus récente, ou à l'Egypte ancienne, aux royaumes du Ghana, du Mali, ou du Monomotapa (Zimbabwe) - pour ne citer que certains - pour montrer que nous existons encore. Quelques fois nous poussons l'audace jusqu'à poser un débat sur des réparations qui nous dues. Nos plus sérieux débats maintenant tournent autour de Lat-Dior, de Aïda Diallo, d'un 3ème mandat, avec de temps en temps un os jeté par Iran Ndao ou Selbé Ndom. Tout cela est aveu d'impuissance. O soumadi kertienn na gnou si continé rek!

    PS: Mbaye Thiam était bien professeur d'archivistique à l'EBAD et historien de formation. Je crois qu'il est à la retraite maintenant. Donc, il est historien. Mais le titre d'historien-politologue qu'on lui colle parfois me parait un peu pompeux.
    {comment_ads}
    Auteur

    Deug Rek

    En Novembre, 2019 (18:38 PM)
    SIDIYA NDATTE a été livré au colon par Lat Dior DIOP.

    Seul khadimou Rassoul a battu les colons.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2019 (20:21 PM)
    Il donne et endosse ( étonnant pour un intellectuel) les conclusions d'un rapport, lequel?( son pas clair à ce niveau), fait par qui? des français sans doute. Crédibilité réelle? J'ose espérer que ce gars n'exécute pas une commande en cette période de grande déconstruction de l'histoire du Sénégal.
    {comment_ads}
    Auteur

    Diop

    En Novembre, 2019 (20:39 PM)
    PROFESSEUR IL FAUT EXPLIQUE AUSSI POURQUOI LE CHEVAL MALAW EST ALLEZ J'USQU'A N'DANDE ET REFUSE DE VOIR LES RAILS ?
    Auteur

    En Novembre, 2019 (22:24 PM)
    Du Trarza, désormais affaibli, Sidya, qui rêvait de la constitution d’un front de libération nationale, envoya des lettres à Alboury Ndiaye, roi du Djolof, et Lat Dior Ngoné Latyr Diop, roi du Cayor, en juin et juillet 1875.



    Mais, souligne Abdou Khadre Gaye, chercheur-écrivain, président de l’Entente des mouvements et associations de développement (Emad), malheureusement pour lui, Lat Dior était, entre temps, redevenu l’allié des Français, en particulier du colonel Brière de l’Isle. Ensemble, ils organisèrent sa capture.



    Ainsi donc, Lat Dior répondit-il à l’appel de Sidya Diop, et lui envoya des troupes à Banghoye, mais il s’agissait en réalité d’un guet-apens.



    Sidya Diop s’y rendit donc, en toute confiance, avec son état-major. Une fois sur place, les troupes envoyées par Lat Dior tuèrent 12 de ses officiers, le capturèrent et l’emmenèrent à Saint-Louis pour le livrer au gouverneur Valère. C’était le 21 décembre 1876.



    Cette violation, par le roi du Cayor, des traditions séculaires du respect de la parole donnée, de l’hospitalité et du droit d’asile, si chères au peuple wolof, était une première en terre sénégambienne.



    Voici ce qu’écrivit, à juste titre, le gouverneur Valère, dans sa correspondance, en date du 20 janvier 1876, adressée au ministre des colonies : « C’est la première fois qu’on voit au Sénégal, un souverain en livrer volontairement un autre sur ordre du gouverneur.



    Ce fait prouve l’importance que nous avons acquise sur les populations noires, en particulier sur les Wolof.



    Je dois ajouter qu’un grand nombre d’habitants ont été étonnés et mécontents de la conduite de Lat Dior et que celui-ci s’est fait des ennemis, s’est trouvé en butte aux réclamations et aux reproches de plusieurs de ses sujets ».
    {comment_ads}
    Auteur

    Lucide

    En Décembre, 2019 (18:12 PM)
    @posté : ACCROCHAGE PAR HASARD , dites vous ?? Non monsieur, Deukhelé n'à pas été un accrochage par hasard et, contrairement à ce que racontent les ennemis d'hier et d'aujourd'hui, notre grand herô national à été le premier à faire tonné la poudre dans cette bataille ultime.

    Il en a mené et remporté bien d'autres et ce sont ses ennemis mêmes qui ont chanté don courage, sa bravoure quand ceux qui sont célèbrés aujourd'hui chantaient les envahisseurs pour les avoir libéré de la captivité.

    Il est vrai que l'homme noir est le premier ennemi de l'homme noir ; il est vrai aussi que les esclaves d d'hier ne peuvent dire du bien , même en reconnaissant les mérites de leurs maîtres d' hier sauf s'il s'agit de leurs maîtres esclavagistes arabo-musulmans castreurs et genocudaires.

    Lat Dior aurait pu fuir, se laisser emprisonner ou déporter ..mais fidèle à son credo ( GARAB FI MOU SAX LAY DANO) il a préféré tomber dans d on Czyo et Natal.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lucide

    En Décembre, 2019 (20:27 PM)
    @post 1 : ACCROCHAGE PAR HASARD , dites vous ?? Non monsieur, Deukhelé n'à pas été un accrochage par hasard et, contrairement à ce que racontent les ennemis d'hier et d'aujourd'hui, notre grand herô national à été le premier à faire tonné la poudre dans cette bataille ultime.

    Il en a mené et remporté bien d'autres et ce sont ses ennemis mêmes qui ont chanté don courage, sa bravoure quand ceux qui sont célèbrés aujourd'hui chantaient les envahisseurs pour les avoir libéré de la captivité.

    Il est vrai que l'homme noir est le premier ennemi de l'homme noir ; il est vrai aussi que les esclaves d d'hier ne peuvent dire du bien , même en reconnaissant les mérites de leurs maîtres d' hier sauf s'il s'agit de leurs maîtres esclavagistes arabo-musulmans castreurs et genocudaires.

    Lat Dior aurait pu fuir, se laisser emprisonner ou déporter ..mais fidèle à son credo ( GARAB FI MOU SAX LAY DANO) il a préféré tomber dans son Cayor Natal.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email