Jeudi 09 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Video

[Reportage] Dépôts sauvages d'ordures à Dakar : Le trophée de l'incivisme

Single Post
[Reportage] Dépôts sauvages d'ordures à Dakar : Le trophée de l'incivisme
Les Sénégalais rêvent d'une ville comme Kigali pour sa propreté. Mais il suffit de faire un tour à Dakar pour se rendre compte du chemin à faire. Une ville "zéro déchet" ? Ce n'est pas demain la veille.

Le spectacle est à la fois amusant et dramatique. Mais il résume à suffisance la mentalité des Sénégalais. Devant la mairie de Grand-Yoff, un panneau sur lequel il est inscrit : interdiction de jeter des ordures sous peine d'amende". Seulement, on retrouve au pied du panneau des sacs et des sachets remplis de déchets. Or, le tableau en question est placé à l'endroit exact où le véhicule de ramassage des ordures s'arrête tous les matins pour prendre les déchets des habitants des Hlm Grand-Yoff. Ce qui renseigne à suffisance sur l'incivisme de la population, d'une part ; et l'impuissance ou le laisser-aller des autorités, d'autre part.

Comme Grand-Yoff, Dakar est devenue la capitaine des dépôts sauvages d'ordures. Dans tous les coins de rue, les tas d'immondices se multiplient. Aujourd'hui, respirer de l'air pur dans la ville est un sérieux problème. Du fait des mauvaises odeurs et d'un environnement malsain.

Adji Guèye habite Mbao, elle a la quarantaine. Trouvée devant sa maison, cette mère de famille cohabite en permanence avec les ordures, situées à quelques mètres de chez lui. On dirait une décharge communale. Désolée du spectacle repoussant, elle pointe du doigt les charretiers. "Un grand nettoyage avait été fait. Mais une semaine après, les ordures sont revenues de plus belle. Ce sont les charretiers provenant de Tally Carreaux (Fass Mbao) et de la Cité qui y déversent leurs ordures. Et souvent quand on les interpelle, ils nous répondent par des injures. Vu que nous sommes vulnérables en tant que femmes, nous sommes obligés de nous taire et de subir", se lamente-t-elle.

Papa Ndoye, un autre habitant de Mbao manifeste la même impuissance. La trentaine, ce jeune tient la mairie responsable de la situation. "Le constat est là. Et la mairie se trouve tout près. On ne peut pas dire que le maire n'est pas au courant de ce qui se passe. Nous n'avons pas de poubelles et les camions de ramassage des déchets se font rare dans cette zone", a-t-il soutenu.

Grand Yoff, un cas d'école
A Pack-Nadio, près du marché Castors, le constat est le même. Ici, les riverains cohabitent avec les déchets. Niché au cœur de la commune de Dieuppeul-Derklé, cet espace est envahi par les ordures et les eaux usées. Ce qui n'empêche guère les marchands de vaquer à leurs occupations.

A Grand-Yoff, le décor était le même… jusqu'à ce que la mairie décide d'agir. Il y a quelques mois, les deux voix qui relient la Vdn au rond-point Liberté 6 était une suite de tas d'ordures et de gravats. Aujourd'hui, on y respire mieux, grâce à la volonté de la municipalité.

"On était obligé de mettre un gardien sur place pour éviter que les gens viennent y déposer leurs déchets", explique El. Omar Guèye, Chef de la division des services techniques de la commune de Grand-Yoff.

Mais à entendre monsieur Guèye, les possibilités de l'équipe municipale se limitent à ce point. "Nous ne faisons que sensibiliser la population sur les conduites à tenir par rapport aux questions d'hygiène. Mais sur certains plans, nous ne pouvons qu'accompagner l'Ucg pour lui permettre de trouver des solutions à cette question d'insalubrité. Parce que c'est elle qui est habilitée à prendre en charge cette question", précise-t-il.

"C'est comme si les ordures étaient un phénomène lié à la pauvreté"
Pour, le maire de Dieuppeul-Derkhlé, il y a un problème de mentalité qui se pose. Et il doit être réglé définitivement. "On ne peut pas se permettre de déposer les ordures n'importe où. Il y a eu des points de dépôts sauvages que l'Ucg a essayé d'identifier, afin d'y mettre parfois même des piquets humains pour éradiquer ce phénomène. Mais hélas, cela revient tous les jours", regrette Cheikh Guèye.

Ce dernier semble même surpris par la quantité industrielle de déchets produite par les Sénégalais. "Si on fait le ratio par personne, nous nous rendons compte que même dans les pays développés, il n'y a pas autant d'ordures. C'est comme si les ordures étaient un phénomène lié à la pauvreté ou au sous-développement".

Le maire plaide ainsi pour le renforcement de la sensibilisation, la communication et l'information "pour que les uns et les autres prennent conscience de la nécessité de vivre sans ordure".

Cheikh Guèye pense même que le Sénégal doit aller plus loin en triant les ordures. Ce qui permettrait d'isoler les déchets biodégradables de ceux plastiques ou organiques. "On ne peut pas mettre toutes les ordures dans un même sac. Il faut qu'on en arrive à les classer, à les séparer et à en faire une exploitation ultérieure utile", recommande-t-il.

Plus de 2 400 tonnes par jour
Du côté de l'Ucg, on pointe également un doigt accusateur sur la population. Madany Sy est le secrétaire général du Syndicat des travailleurs du nettoiement (Stn). "On ne peut pas nettoyer sans l'apport des populations. Ce sont elles qui produisent les ordures. Elles ne cessent de dégrader le cadre de vie chaque jour. Déjà, nous collectons plus de 2 400 tonnes d'ordures par jour et si nous restons une journée sans en ramasser, Dakar va devenir une poudrière", s'indigne-t-il.

Pour lui, quelle que soit la volonté affichée des techniciens de surface, si les populations ne suivent pas, si elles n'essaient pas de maintenir le cadre de vie propre, il y aura toujours des problèmes. Madany pense finalement que le problème traduit une absence de culture environnementale à laquelle il faut s'attaquer.

Embouchant la même trompette que les municipalités, il affirme que l'une des causes de ce phénomène est liée  au manque de moyens financier et humains des collectivités locales. De son point de vue, il faut une synergie d'actions, sous-tendue par l'accompagnement de l'Etat,  pour arriver à bout de ce spectacle.

Un point de vue partagé par Abdou Touré, l'un des fondateurs du Challenge clean-up. Selon lui, seule une gestion holistique peut garantir l'efficacité dans l'intervention. "Une telle stratégie engloberait plusieurs méthodes se complétant mutuellement. L'objectif final sera de prévenir le maximum possible la production, le recyclage et la récupération des déchets avant leur élimination par des méthodes écologiquement rationnelles".

En attendant que toutes ces bonnes idées soient concrétisées, Dakar reste cette capitale sale, jonchée d'ordures, avec des dépôts sauvages dans chaque coin de rue. Un spectacle qui, au-delà d'être gênant, est dangereux pour la santé et l'environnement, en plus d'être un obstacle à certaines activités économiques tel que le tourisme.

affaire_de_malade

23 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (12:23 PM)
    On est sale c'est tout !
  2. Auteur

    Specifique

    En Septembre, 2019 (12:25 PM)
    Quand on dit l'homme qu'il à la place qu'il faut cela devrait être appliqué à ce problème. Il y a un corps de l'administration dédié à l'hygiène publique, le Service d'Hygiene.

    Je pense que ce corps devrait retrouver sa vocation d'antant, prendre à bras le corps la propreté dans les maisons et dans l'espace publique.

    Pourquoi ne lui donne t on pas la tutelle de ces structures chargées du ramassage des ordures et de l'assainissement des eaux usées?

    Pour des gens en tenue, il est fort à penser qu'ils seront efficace avec une loi ou un code adéquat.

    Merci
    {comment_ads}
    Auteur

    Discipline!

    En Septembre, 2019 (12:36 PM)
    Il faut IMPLIQUER les chefs de quartiers, EDUQUER les populations et SANCTIONNER lourdement en cas de faute!

    Gérer un pays c'est prendre des responsabilités! HALTE au fatalisme ou à des problèmes de mentalité comme avance ce maire irresponsable. Il faut donner des moyens à la base aux chefs de quartiers! mettre en place des brigades d'hygiène, renforcer les moyens de l'UCG. LA PROPRETE concerne tout le monde!

    Et SURTOUT SANCTIONNER ces gens qui posent leurs ordures partout! IL FAUT PREVENIR ET SANCTIONNER DUREMENT EN CAS DE MAUVAIS COMPORTEMENTS.

    LE PEUPLE SENEGALAIS EST INDISCIPLINE en général.
    {comment_ads}
    Auteur

    Augias

    En Septembre, 2019 (12:56 PM)
    Et di le chef de l’Etat sanctionnait ses responsables ..! Facile a voir !

    Psr ecemple , derrière l’ex RTS.. a wuewues centaines de mètres de la Présidence..toutela rue edt encombrée de dépôts hétéroclites qui font l’obh de vente..!pas de place pour les pietons..!

    Ne parlons de tous les mendiants qui plus loin obstruent la circulation..!

    Et di on commençait donc par le début..!

    Si les ministres sortaient de leurs bureaux et bagnoles climatisées et faisaient à pied les rues ..?

    Ça donnerait l’exe ..le bon exemple..!
    {comment_ads}
    Auteur

    Dakar Vert

    En Septembre, 2019 (12:57 PM)
    ils ont la charrue avant le bœuf la première décision à prendre devait être l'interdiction de la circulation des charrettes dans toute l’agglomération de Dakar car 90% des ordure déposées sur les places publique sont transporté sur des charrettes
    Auteur

    Technicien Surface

    En Septembre, 2019 (12:57 PM)
    Tant que nos salaires de miseres font plaisir aux autorites dieu nous punirons pour le respect de ces braves senegalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Mooo

    En Septembre, 2019 (13:05 PM)
    Le problème de l'homme noir africain c'est son manque de savoir ! Même nos journalistes et intellectuels ne savent rien ! Incapables de développer ce continent africain.Personnellement je dis que le problème de l'insalubrité à Dakar,ce n'est guère un problème d'incivisme mais un problème d'incompétence de nos hommes politiques à commencer par le président de la république et les maires des villes.Si le gouvernement ne met pas des poubelles suffisantes et un système de ramassage d'ordures impeccable alors où voulez vous que les populations jettent leurs ordures ménagères ? Dans la rue bien sûr ! Et ça va continuer ! Macky démission ! Soham Warbimi démission ! Apprenez à élire des politiciens compétents ! Les Européens se sont développés comme ça.
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    En Septembre, 2019 (13:05 PM)
    je viens de passer cet été un mois de vacances à Dakar mais j'avais hâte de rentrer à Paris , Dakar est sale, bordélique, désordonné . Les gens sont cons , personnes ne laissent passer les piétons . J'ai eu peur avec mes enfants . Le centre ville est tout simplement honteux à voir . Grossomodo , dakar est un big village, trés trés loin du développement
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:06 PM)
    arretez de montrer que les quartier et zones "en difficulté économique"

    il y a autant de gens irrespectueux de leurs environnements dans les "beaux" quartiers....poubelles, travaux qui debordent jusque sur les voies publiques, des gens que ça dérangent pas il y en a partout !
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:08 PM)
    QUE VOULEZ VOUS QUAND LES ORDURES NE SONT PAS ENLEVEES!!!! ON PREFERE ACHETER DES 4 + 4 AUX MINISTRES ET FONCTIONNAIRES YA MEME PAS UNE USINE POUR INCINERER LES ORDURES POUR UNE CAPITALE DE TROIS MILLIONS D'HABITANTS !! LES POPULATIONS NE VONT PAS JETER LES ORDURES SOUS LEURS LITS! PFFFFFF...... ALLEZ APPRENDRE CHEZ KAGAME COMMENT ON FAIT POUR RENDRE UNE VILLE PROPRE TAS D'INCOMPETENTS
    {comment_ads}
    Auteur

    Youssou

    En Septembre, 2019 (13:14 PM)
    Jusqu’à présent au Sénégal on arrive pas à résoudre cette simple équation.Il y’a trop de laxisme dans notre pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    J&b

    En Septembre, 2019 (13:15 PM)
    Premiers responsables : les responsables étatiques qui ont charge du règlement intérieur de la cité à travers les lois à faire appliquer pour que la vie dans l'espace commun se passe au mieux. Il leur revient de mettre en place l'ensemble des dispositifs pour assurer un espace publique praticable, sécurisé et agréable aux usagers.

    Lex Dura Lex, mais la loi doit être appliquée dans toute sa rigueur, l'Etat c'est une main de fer dans un gant de velours, par la pédagogie et aussi la coercition si nécessaire.

    Force est de constater une faillite générale des autorités à faire respecter la réglementation.

    Nous, les populations, nous n’avons aucune idée de ce qu'espace public veut dire. L'intérêt général au Sénégal est considéré comme une somme d'intérêts particuliers.

    Dans notre imaginaire collectif, tout le monde répète à l'envie "alalou Bour, Mbèdou Bour" et se sent très peu concerné par la prise en compte global de son environnement au quotidien. Chacun fait comme bon lui semble.

    Le problème vient de notre rapport avec le bien commun et nos stratégies personnelles d'évolution dans cet espace commun.

    Acceptons le, nous ne nous respectons pas , donc il va de soit que le respect du bien commun nous est aussi étranger.

    Nous sommes les premiers à critiquer l'autre sans prendre se soin de balayer devant notre porte, ou si nous le faisons nous nous débarrassons de nos déchets dans cet espace commun sans prendre en considération l'impact sur l'autre.

    Société d'hypocrisie et le grand Jules Faye a raison, nous sommes en grande partie des "Musulmenteurs"

    Il faut d'abord s'aimer avant d'aimer son pays....

    Savons nous ce que préserver et gérer pour les générations à venir veut dire? Quel exemple donnons nous à nous enfants?

    {comment_ads}
    Auteur

    Sonkolait

    En Septembre, 2019 (13:19 PM)
    Kigali est propre parce que le Rwanda a un bon president ! Nagnou tek sonko légui affaire yi diarre yonne. C'est un problème du vision et intelligence ! Les ordures dans la rue, les fosse qui se déversent dans la rue et les chevaux qui détecte dans la rue, on devrait dépasser ça depuis longtemps way.
    Auteur

    Nianthio

    En Septembre, 2019 (13:30 PM)
    Voilà la nature du sénégalais : sale. Arrogant,paresseux. Et on se croit supérieurs aux citoyens d'autres pays. Nous excellons dans un seul domaine:BAVARDAGE.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (14:07 PM)
    Des centaines de milliers de gens venus de la brousse, autant de vendeurs de tout venus des autres pays ne peuvent se comporter comme des urbains Sénégalais. Jamais Dakar ne sera une ville propre ni ordonnée parce que ces gens cités plus haut s'en fichent.
    {comment_ads}
    Auteur

    Damel Qall

    En Septembre, 2019 (15:13 PM)
    Qu'est-ce que l'etat fait avec les TOM(taxes pour ordures menageres) que les genspayent?
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (15:40 PM)
    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:32 PM)
    il faut responsabiliser les maires ....et tout ira mieux ...avec ce système de ramassage on n'y arrivera jamais ..je pense aussi qu'il faut placer les grosse bennes à ordure comme autrefois
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (16:32 PM)
    il faut responsabiliser les maires ....et tout ira mieux ...avec ce système de ramassage on n'y arrivera jamais ..je pense aussi qu'il faut placer les grosse bennes à ordure comme autrefois
    {comment_ads}
    Auteur

    En Septembre, 2019 (17:57 PM)
    Mdr!! Ils ont laisse les saca d'odure sous le panneau d'interdiction!
    {comment_ads}
    Auteur

    Omzo

    En Septembre, 2019 (18:21 PM)
    DONALD TRUMP A RAISON LORSQU'IL COMPARE NOS PAYS A DES PAYS DE M****.
    Auteur

    Wild Powder

    En Septembre, 2019 (18:30 PM)


    Y a pas plus dégueulasse qu"un sénégalais !!!! De véritable porcs ces gens la !!! Dakar et les autres villes du Sénégal sont devenue inhabitable a cause de la saleté et de la puanteur !!!



    {comment_ads}
    Auteur

    Sicap Zac Mbao

    En Septembre, 2019 (18:59 PM)
    Il y a beaucoup à faire pour faire changer la mentalité des sénégalais sales et paresseux . Ici à la zac Mbao je passe mes journées à faire la morale aux riverains qui versent leur poubelle sur les terrains non encore construits mais c est comme vouloir arrêter la mer avec ses bras....et avec ce maire Abdoulaye Pouye et son équipe d'incapables on est pas sortie de l auberge
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email