Dr Bakary Samb, arrêtez de polémiquer dans le vide

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Le chien aboie, la caravane passe cher frère ! Depuis un moment, nous lisons vos publications visant à diaboliser l'apport significatif du Dr Mouhamad Ahmad LO. Ainsi, par vos écrits, vous commencez à vous démasquer. Vos postulats ne reflètent aucunement l’attitude d’un chercheur mais plutôt celle d’une personne qui éprouve la haine envers une autre. On attendait de vous une réaction positive par rapport à cette décision prise. Les arabophones ont longtemps sollicité un tel projet, surtout par ceux qui envisageaient approfondir leurs études supérieures. Ce qui entre, d’ailleurs, dans la diversité de l'offre éducative que beaucoup de sénégalais souhaitaient.

\r\n\r\n

Arrêtez de polémiquer dans le vide ! Ce projet universitaire entre dans le cadre d’une expansion de la faculté africaine d’études islamiques qui existe depuis près de 20 ans. Ses sortants sont actuellement parmi les tenants du système éducatif sénégalais. Ils sont présents dans le secteur de l’enseignement comme inspecteurs ou enseignants entres autres.

\r\n\r\n

Cette Faculté est administrée par des spécialistes chevronnés, avec des unités d’enseignement qui répondent aux exigences du Ministère de l’Enseignement Supérieur. Un corps professoral hautement qualifié, dont un bon nombre enseignent dans nos universités publiques et privées. On n’y trouve personne qui a soutenu une thèse en sciences politiques et qui se déclare spécialiste des sciences religieuses en osant se prononcer, de manière malhonnête, sur des questions qu’il ne maîtrise guère.

\r\n\r\n

En lisant votre dernier article intitulé : « Sénégal : le projet d’université arabo-islamique livré aux salafistes », on se pose la question de savoir : comment pouvez-vous, manquer d’objectivité à ce point ?

\r\n\r\n

Pourtant à travers notre territoire, on note des universités arabes appartenant à des étrangers. Pourquoi ne nous félicitons-nous pas du fait que l’Ecole supérieure africaine d’études islamiques soit un produit contributif dans l’offre éducative? Pourquoi essayez-vous de leurrer les gens en les faisant croire que cette noble décision de la création de cette université islamique constituerait un obstacle à la cohésion nationale ? Qu’Allah, exalté soit-Il, vous pardonne d’avoir proféré ces extravagances en ce mois béni de Ramadan.

\r\n\r\n

Néanmoins laissez-les travailler tranquillement. Puis critiquez-les objectivement ; ainsi vous verrez que cette faculté est une aubaine pour les arabophones du Sénégal.

\r\n\r\n

En effet cette faculté regroupe d’imminents intellectuels qui pouvaient répondre, à tout instant, à vos polémiques stériles mais ils ont choisi d’œuvrer positivement pour relever le défi de la Oumma en offrant à la population sénégalaise un enseignement et une éducation qui répondent aux exigences de l’heure.

\r\n\r\n

Cher frère, il est vraiment temps, pour vous, de sortir de votre suivisme de l’Occident qui vous plonge sans cesse dans cette haine.

\r\n\r\n

Il faut que l'on sache que la diversification de l'offre éducative est devenue plus que jamais une demande nationale. Il est temps de se décomplexer. Si vous êtes gênés de ne pas vous ranger au côté de la théologie et de la littérature arabo-islamiques, dites-nous comment vous comptez sauvegarder notre patrimoine islamique ?

\r\n\r\n

Vous nous invitez à préserver l’héritage de nos Cheikhs tout en voulant nous privés des outils qui permettent de s’atteler rigoureusement à cette tâche. Vous savez très bien que ces deux éléments sont essentiels pour étudier notre patrimoine musulman. Quel paradoxe !

\r\n\r\n

En réalité la démarche la plus saine est celle de l’inclusive qui fait appel à toutes les compétences sans rancune, ni haine pour bâtir une société de la connaissance et des valeurs universelles de l’Islam. Le Sénégal a besoin de la contribution de tous ses fils sans discrimination.Les arabophones saluent cet effort significatif du Dr Mouhamad Ahmad LO dans l'éducation et l'enseignement arabo-islamique.

\r\n\r\n

Jadis, nos jeunes compatriotes, assoiffés des sciences islamiques faisaient le tour du monde arabe pour s’instruire. Maintenant si nous l’avons chez nous, nous ne pouvons que nous en réjouir.

\r\n\r\n

Nous ne vous suivons pas cher frère ! Comme si vous semblez défendre à la fois une chose et son contraire. Bref, vous n’êtes pas logique dans votre démarche. Vous demandez à l’Etat de barrer la route aux partenaires saoudiens et au même moment vous faites un clin d’œil aux occidentaux qui financent certain centre de recherche ! Quel manque d’honnêteté !

\r\n\r\n

De toute façon, notre pays se réjouit de l’étroite collaboration avec les pays musulmans en commençant par l’Arabie Saoudite qui a beaucoup contribué dans la mise en valeur d’un capital humain de qualité qui ne cesse de participer efficacement dans tous les segments de la société sénégalaise.

\r\n\r\n

Nous savons pertinemment que vos yeux sont tellement braqués sur les activités des associations islamiques, leur enseignement… Et nous n'avons jamais vu de votre part une moindre appréciation positive, tout en sachant que ces associations islamiques ont bel et bien apporté de grosses pierres dans l'édifice éducatif du pays.

\r\n\r\n

Nous vous invitons cher frère à revoir votre démarche ainsi que votre approche descriptive très déséquilibrée. Nous vous invitons aussi à épouser la démarche réflexive dans vos analyses pour éviter certains dérapages. L'école unificatrice est une école qui s'inspire de ses racines idéologiques et qui reconnaît les choix en les unifiant.

\r\n\r\n

A l'heure actuelle, le système éducatif a besoin du renouveau, de l'ouverture pour la réforme de son offre éducative, mais aussi pour la réforme des connaissances en sciences religieuses d’où la pertinence d’une université islamique de qualité pour cette nouvelle ère.

\r\n\r\n

Qu’Allah bénisse ce projet !

\r\n\r\n

Qu’Allah nous protège en nous guidant vers le droit chemin !

\r\n\r\n

 

\r\n\r\n

Mouhamadoul Fadil KANE

\r\n\r\n

Docteur en sciences de l’éducation

\r\n\r\n

[email protected]

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :