IMAM ALIOUNE BADARA NDAO SERAIT TORTURÉ DANS SA CELLULE

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Selon les propos de Monsieur Mamadou Bamba NDIAYE, ex-Ministre des Affaires Religieuses sous le Président WADE, la situation de l’Imam Alioune Badara NDAO est dégradée. Il rapporte : « Un bruit répétitif et assourdissant semble troubler nuitamment son sommeil et une odeur nauséabonde l’accablerait quotidiennement du fonds de sa cellule. »

\r\n\r\n

Pourquoi l’Administration Pénitentiaire utiliserait-elle de telle méthode contre lui ? Veut-elle le contraindre à l’aveu des accusations faites contre sa personne ou le tuer à petit feu ? Nous savons que la torture auditive existe : elle consiste à exposer quelqu’un, de manière continuelle, à un même signal auditif. Nous savons aussi qu’il y a une autre forme de torture qui repose sur le fait de répandre dans une cellule une odeur de chair en putréfaction. Elles sont toutes les deux utilisées pour neutraliser psychologiquement certains détenus.

\r\n\r\n

Voilà le texte intégral du Ministre Mamadou Bamba NDIAYE : « Arrêté depuis la fameuse nuit du 26 au 27 octobre 2016, Imam Alioune Badara Ndao de Kaolack est toujours en détention préventive. Transféré à la prison de Saint-Louis, Puis à Rebeuss, ensuite au Cap Manuel, l’Imam de Kaolack est maintenant détenu au Camp Pénal de Liberté -VI.  Si l’on admet que les conditions de détention ne sont bonnes nulle part dans les prisons sénégalaises, force est de reconnaître que la situation de l’Imam Alioune Badara Ndao s’est complètement dégradée depuis qu’il a été transféré au Camp Pénal. Un bruit répétitif et assourdissant semble troubler nuitamment son sommeil et une odeur nauséabonde l’accablerait quotidiennement du fonds de sa cellule.  Près d’un an de détention, l’Imam Ndao n’est toujours pas  jugé et ses demandes libertés provisoires ont été toutes rejetées. 
\r\nA défaut de ne pouvoir commenter les faits judiciaires en cours, nous pouvons quand même,  joindre notre voix à celles de tous les militants des droits de l’homme, afin que l’Imam Ndao, à l’image des  autres détenus du Sénégal, puisse bénéficier de conditions de détention plus humaines et plus respectueuses des droits, garantis par notre Constitution. 
\r\nIl est bon de rappeler que l’Imam Alioune Badara Ndao a été arrêté par des éléments de la section de recherches de Colobane, le 27 octobre dernier 2015, à son domicile de N'gane de la commune de Kaolack. Il sera inculpé pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes en bandes organisées et complicité entre autres chef d’accusation, que l’Imam semble avoir nié en bloc, si l’on se fie au compte rendu d’audition, publié par le journal « L’Observateur », en date du 4 mai 2016, selon le site Xalima News qui relate  : « Le journal L’Observateur est revenu aujourd’hui sur l’audition de l’imam Alioune Ndao de Kaolack, arrêté en novembre(Sic) dernier dans une supposée affaire de terrorisme. Face au doyen des juges, l’imam Ndao s’est lavé à grande eau. « Je ne suis pas terroriste » a t-il déclaré avant d’affirmer qu’il n’a jamais fait l’apologie du terrorisme. Il déclare également n’avoir aucun lien avec ses co-inculpés », rapporte le site. »

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :