OUI MACKY SALL PEUT GAGNER AU PREMIER TOUR EN 2019

Blogs
  • Article ajouté le : 11 Dimanche, 2018 à 08h02
  • Author: Tamba Danfakha

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

La démocratie ne peut pas fonctionner dans une société sous influence du modèle occidental, capitalistique, sans l'existence de groupes rivaux ayant, à peu près, la même capacité de lever des fonds, donc, la même capacité de nuisance.\r\n\r\n \r\n\r\n\r\nLe moteur de la démocratie est l'argent, les progrès sociaux ne sont acceptées que s'ils favorisent la bonne marche des entreprises capitalistiques.\r\n\r\n \r\n\r\n\r\n\r\nLe pouvoir en démocratie n'est pas aux mains des hommes de pouvoir mais des hommes d'argent, ce sont eux qui tirent les ficelles du spectacle complexe qui se déroule sous nos yeux..\r\n\r\n \r\n\r\n\r\n\r\nDans un pays, comme le Sénégal, où l'argent est détenu, en abondance, par ceux qui sont au pouvoir et par ceux qui croient qu'il n'y a que la neutralité politique pour vivre tranquille, il est difficile de provoquer l'alternance au pouvoir.\r\n\r\n

Certes il y a eu l'alternance de 2000 et celle de 2012 au Sénégal. La première a été rendue possible parce que le parti socialiste s'était désagrégé et cette situation, combinée avec la volonté du Président Diouf d'en finir avec son propre pouvoir avait favorisé la distribution de l'argent entre les acteurs politiques; la seconde a été rendue possible par l'implication de toutes les puissances d'argent dans le combat contre le Président Wade.

\r\n\r\n\r\n

Vu sous cet angle, l'opposition actuelle est fortement affaiblie par la conjonction de deux facteurs : l'absence de leaders charismatiques et le fait que la traque des biens mal acquis a éloigné des libéraux tous leurs soutiens financiers ou ceux qui pouvaient en être.

\r\n\r\n\r\nDès lors sans argent, beaucoup d'argent, l'opposition pourra, difficilement, faire face à la machine de fraude qui est soutenue par une administration aux ordres\r\n\r\n

En supposant que le pouvoir arrive à acheter les représentants de la cena et de l'opposition dans 5000 des bureaux de vote et que, donc, il s'y donne une majorité plus qu'écrasante, il serait étonnant qu'il n'arrive pas à gagner dès le premier tour. Or qu'est-ce qui peut empêcher l'achat des représentants de la cena et de l'opposition dans un pays frappé de plein fouet par la pauvreté ?

\r\n\r\n\r\n

En dehors de ce scénario lié à la faiblesse organisationnelle de l'opposition, due à son incapacité à trouver beaucoup d'argent, il y a un autre scénario, pour le moment spéculatif, de voir le PDS soutenir macky Sall au premier tour

\r\n\r\n\r\n

Bref, l'urgence est là pour l'opposition si elle ne veut pas assister à une déculotté électorale (la victoire de macky sall dès le premier tour) : proposer des leaders charismatiques, élaborer une feuille de route crédible et lever beaucoup d'argent pour financer une campagne électorale qui risque d’être la plus chère de notre histoire politique

\r\n\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :