Quand, les académiciens du monde entier se réuniront-ils pour corriger les langues incorrectes comme le français?

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: diop galass

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Pour éviter de faire long, j’analyse une seule des peines, elle sera celle d’articles « le-la.» On va voir dans quel point la français amuse avec la capacité de la mémoire du cerveau humain et abuse de faire sa festive. Analyse. Tous les noms d'objets d’animaux et d'autres dans le monde que l'on compte en milliards, on doit les distinguer entre masculin et féminin et, on doit respecter le genre de chaque nom dans quel que soit son emplacement sur une phrase. Quel effort pénible et futile!  Dans le monde, aucune langue ne contient autant de pénibilités inutiles évitables que le Français. Et pourtant cette règle n'est pas fondée car, il n'y a ni dans l'inscription ni dans la forme physique d'aucun nom d'un objet ou d'autres pour montrer qu'il doit être féminin ou masculin, seule la décision humaine désigne ça, exemple, dans une table avec ses quartes pieds rien ne montre sa féminité, encore moins dans l'inscription de son nom (table) etc.  Et, on ne peut montrer aucune utilité à propos de cette règle.

\r\n\r\n

Malgré je suis très loin d'être ni un académicien ni même un écolier, mais, cela ne m'empêche pas de poser les questions suivantes. Dans le cadre de simplification et facilitation pour les francophones. Pourquoi le langue française n'a pas doté un autre article dédié à tous les noms non animaux et limite le-la seulement pour le nom animal dont l'Homme est parmi eux, ou l’article la soit concerné tout ce qui  n'est pas l'animal mâle? Même si le Français a reçu avec son charme de bloquer un pays entier comme le Sénégal. (Comment le bloque-t-il? Nous y reviendrons dans un autre article titré  Les dégâts publics liés à la langue officielle au Sénégal. ) Est-ce que ce n’est pas les pénibilités du français  qui l’empêche d’être ni la langue la plus populaire ni le langue le plus influent du monde?  MERCI !

\r\n\r\n

____________Désolé pour les corrigeables involontaires et volontaires ! ____________               

\r\n\r\n

Auteur de l’artile Galass Diop ad web www.galassdiop.seneweb.com         Date. 01 février  2018 

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :