Gouvernements et technologie

Blogs
  • Article ajouté le : 20 Vendredi, 2015 à 16h11
  • Author: Modou FALL

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

La croissance rapide des réseaux a entraîné une pénurie mondiale de professionnels qualifiés capables de mettre en œuvre des solutions de réseau et d'en assurer la maintenance, en particulier dans les segments dont le développement économique passe par le réseau. Par ailleurs, les citoyens ont besoin d'accéder à des formations de qualité et des offres d'emploi de haut niveau pour pouvoir s'adapter à l'économie mondiale.

 

Les gouvernements ne sont pas à l'abri des changements dus aux échanges rapides d'informations grâce à la technologie. Les fonctionnaires peuvent ainsi répondre rapidement aux urgences par le biais de données en temps réel. Les citoyens peuvent se connecter par l'intermédiaire des médias sociaux et obtenir de l'aide en vue de faire face à ces changements.

 

Les gouvernements peuvent adopter cette évolution technologique et tirer parti de celle-ci, en intégrant par exemple ces technologies dans le fonctionnement d'une ville. En 2011, le conseil municipal de la ville de Barcelone en Espagne a initié le projet « Barcelona as a People City ». Ce projet utilise des innovations techniques visant à favoriser la croissance économique et le bien-être des citoyens.

Modification des comportements

Les individus, les entreprises et les gouvernements doivent constamment s'adapter au changement.

En 2012, le nombre d'appareils connectés à Internet a dépassé le nombre de personnes vivant sur terre.

Avec cette utilisation accrue de la technologie, les individus échangent aujourd'hui plus d'informations, d'idées et d'opinions que par le passé. Internet a modifié la façon dont nous communiquons, collaborons et apprenons. Il a également changé la manière avec laquelle nous interagissons avec les autres ainsi qu'avec les produits que nous utilisons.

Comme jamais auparavant, les individus ont dorénavant la possibilité de réagir à l'actualité, aux événements, aux campagnes de marketing et aux produits. La possibilité de collecter des informations et de les traiter en utilisant la puissance de traitement de la technologie numérique est aujourd'hui disponible d'un simple clic de souris ou d'un simple toucher sur un écran.

 

Modou FALL

Instructeur Cisco – IoE

Academy Support Center Manager

Universite Cheikh Anta Diop Dakar

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :