TNT : de l’analogie vers le numérique

Blogs
  • Article ajouté le : 10 Mercredi, 2015 à 17h06
  • Author: Modou FALL

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

La transition vers la télévision numérique est le processus qui conduit une région ou un pays à interrompre la diffusion de la télévision analogique, au profit de la télévision numérique qui la remplace.

Au Sénégal, le basculement doit commencer à partir 15 juin 2015.

Ce basculement ne peut se faire que sur la base d’une démarche stratégique pour minimiser les risques et dommages qui peuvent en découler durant les premiers mois de la transition.

Toute  mutation doit nécessiter un certain nombre de mesures ou de mécanismes. Ces mécanismes de transition doivent accompagner  le processus jusqu'à  la fin de la migration.

A notre connaissance, nous n’avons pas vu jusque là des éléments de communication (si ce n’est l’organisation d’un gala de lutte) allant le sens édifier les groupes de cibles.  Quelle démarche est envisagée dans le cadre de la transition ?

Existe-il déjà des zones de test ?  Existe-il des partenaires agréés pour la vente des décodeurs, la production des contenus et leurs diffusion, à travers quel réseau ?

A cinq (5) jours du passage, les sénégalais ne sont toujours pas encore imprégnés.

Nous devons savoir que la réussite du basculement dépendra en premier lieu des téléspectateurs ; en deuxième lieu des exceptions ; en troisième lieu de la campagne nationale d'information. Il faut informer l'ensemble des citoyens sur les modalités de l'arrêt de l'analogique et du basculement, ainsi que sur ses avantages. La réussite de la transition ne peut être obtenue que grâce à une étroite coordination entre : les chaînes de télévision, l’État, les chaînes historiques, le CSA, les antennistes, les syndics d'immeubles, les gestionnaires de parcs de téléviseurs, les collectivités locales et enfin les téléspectateurs (démarche adoptée par la France).

Le traitement des exceptions est une opération capitale, existe-il au Sénégal des zones où le déploiement de la TNT serait impossible ? Qu’est ce qui est envisagé dans et pour ces zones ? Bref, autant de questions sans réponses.

Le passage doit être une réussite. Tous les sénégalais doivent bénéficier des avantages de la TNT et ce dans un délai raisonnable.

Dans le domaine de la communication, nous sommes en train de passer à coté et nous pensons qu’il faut se ressaisir pour l’intérêt des téléspectateurs sénégalais.

C’est pour cela que nous proposons la démarche suivante :

Expliquer d’avantage les bénéfices de la TNT ; Donner les mécaniques de transition  (planifier) ; Se concerter avec les acteurs concernés ; Exposer les exceptions aux populations ; Informer largement les sénégalais sur les modalités d’accès TNT ;

Le passage vers la télévision tout numérique est la conséquence de la mutation technologique.

Tous ensemble pour un passage réussi.

 

 

Degg moo woor

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :