1 ère Fusée Made In Senegal

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Chers amis!

Aujourd'hui, nous allons en savoir plus sur la toute première fusée conçue au Sénégal, par Skimikamiya Industries qui était alors à ses premiers balbutiements médiatiques. La photo ci dessous a été prise lors du SARIS 2010 où le concepteur Serigne Mactar Ba exposait la 30ème version de la fusée Skimikamiya-P. La vidéo suivante est celle de son interview lors de ce show de l'innovation et de la technologie où notre ingénieur expose brièvement les premières ambitions des Skimikamiya. (Je commencerais juste par corriger la journaliste car Skimikamiya n'était pas encore spatiale!)

Skimikamiya 30P exposée au Président Wade (SARIS 2010)

 

 

La stratégie ci nommée qui permettrait de lutter contre une invasion de criquets par exemple, a été beaucoup plus élaborée; cela un peu plus tard dans nos labos. Les fusées sont ainsi équipées de systèmes de visée et de ciblage au laser, les rendant autonomes une fois tirées, elles peuvent détecter l'essaim inopportun et le désintégrer.

Système de visée SKY

 

Système de ciblage laserTubes de sécurité Skimikamiya

Les fusées sont équipées de ce genre d'appareil pour le ciblage au laser. Et vu que, bien sur les aéroports ne se déplacent pas, mais que ces fusées si, nous avons aussi pensé à son mode de transport. Cela commence par rendre leur transport sur et éviter le maximum possible les incidents qui pourraient se produire. Raison pour laquelle elles sont placées dans des tubes prévues pour un confort et une sécurité de manipulation en déplacement. Ce mode doit aussi être le moins onéreux possible, donc surtout pas d'avions qui consomment comme des trous noirs. A la place nous proposons cela, un modèle de 4X4 Pick Up modifié, (une version du MécaToul, nous vous en dirons plus à son propos dans les prochaines semaines) ici militarisé sur l'image ci dessous.

Les « criquets » sont avertis !

Le MécaToul 4X4 Skimikamiya

 

Dans cette dernière vidéo, nous vous exposons les perspectives que les avancées et acquisitions technologiques sur les fusées nous ouvrent. De nouveaux horizons, lesquels  semblent désormais pour nous, incroyablement accessibles!

 

 

Restez avec nous pour aller toujours plus loin dans l'atteinte de notre souveraineté nationale sur tous les plans.

Skimikamiya Industries : La recherche continue…

A la semaine prochaine !

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :