Mort des deux soldats senegalais au Mali: Une lachete individuelle d'abord, celle du president et puis collective, celle de nous tous senegalais.

Blogs
  • Article ajouté le : 22 Dimanche, 2013 à 00h25
  • Author: Cheikh Dia

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

 

   Aux deux soldats senegalais tombes au Mali, reposez en paix et a leurs familles nos condoleances les plus attristees.  A nos soldats blesses, un retablissement prompte sans sequelles physiques ni psychologiques. Toutes les guerres, surtout en Afrique Noire, ne sont que la continuation des politiques nefarieuses de nos dirigeants corrompus, soumis aux humeurs et aux politiques de l'Occident et surtout a la solde d'une France faible qui n'est une puissance que de nom et surtout de par son passe colonialiste.  Le president Macky Sall n'aurait jamais du succomber a la pression du president francais Francois Hollande et envoyer nos soldats au Mali, son instinct premier qui etait de ne pas franchir notre frontiere orientale etait le bon mais comme tous nos presidents avant lui, il n'a pas pu resister aux injonctions de la France et maintenant apres deux morts et de nombreux blesses, nous sommes empetres dans un bourbier dont il nous sera tres difficile d'en ressortir indemnes.  Le fait que le president de la republique persiste et signe quant a son entetement en reiterant,  lors de la ceremonie honorant nos deux diambars,  notre engagement continu dans la guerre au Mali est plutot inquietant.  Les beaux discours de nos pseudo-gouvernants sur l'Islam et sur le terrorisme qui se veulent fermes pour apaiser americains et europeens n'est rien d'autre qu'un subterfuge pour divertir les senegalais des problemes interieurs reels du pays. Et pourtant les priorites de l'armee senegalaise sont ailleurs a commencer par cette situation de ni guerre ni paix en Casamance, ensuite par les absences repetees et remarquees du genie civil de l'armee et des militaires eux-memes lors des inondations terribles qui ont jalonnees les ces vingt derniers hivernages au pays. Et enfin notre armee, au lieu d'aller combattre dans une guerre qui n'est pas la sienne et contre un ennemi qu'elle ne peut pas vaincre ferait mieux de se consacrer a sa mission regalienne qui est la defense de l'integrite et de l'integralite du Senegal en commencant par la securisation de nos frontieres.  

Mr le President, nos soldats ne sont des mercenaires ni au service des Nations Unies ni encore moins au service d'une France avec des arriere- pensees neocolonialistes surtout depuis la presence croissante et l'influence grandissante de la Chine en Afrique Noire.  Tout soldat tombe ou blesse au Mali est un mort et un blesse de trop et tres franchement une occurence previsible car le modus operandus des terroristes a travers le monde, leur maniere d'operer est la guerre asymmetrique avec l'utilisation prolifique d'engins explosifs et de suicides a la bombe afin de causer le plus de morts possibles et d'inflicter le maximum de dommages physiques et psychologiques aux populations, en somme causer plus de terreur.   Ou est notre indignation nationale nous les senegalais?  Ou est notre outrage?  Ne sommes nous pas compliceS de cet acte lache du president qui consiste a envoyer de valeureux fils du pays a une mort quasi certaine. 

 Il est grand temps pour nous tous senegalais de dire a Mr Macky Sall,  Mr le President s'il vous plait ramenez nos soldats a la maison et surtout de grace  ne les envoyez pas en Centrafrique, nous n'avons besoins ni d'une armee de mercenaires ni deTtirailleurs du 21eme siecle au service de la France car non seulement nous partageons tous la responsibilite quant a la mort des deux soldats tombes au Mali mais ne seront aussi comptables de toute autre mort prochaine de diambars.  Et en ce moment la lachete et la coupablite ne seront plus individuelles, celle de notre cher president mais plutot collective, celle de tous les senegalais, de toute une nation. 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :