Ziguinchor : une délégation du CICR a rencontré mercredi les démineurs enlevés

  • Par : APS | Le 09 mai, 2013 à 11:05:51 | Lu 5286 fois | 4 Commentaires
content_image

Ziguinchor : une délégation du CICR a rencontré mercredi les démineurs enlevés

Des délégués du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont rendu visite mercredi aux 12 démineurs enlevés la semaine dernière par des combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC, rébellion), a annoncé l’organisation humanitaire.

"Le but de note visite purement humanitaire était de nous rendre compte du traitement qui leur est réservé et d’évaluer leurs conditions de détention", a expliqué, dans un communiqué adressé jeudi à l’APS, Thierry Parodi, le chef de la sous-délégation du CICR à Ziguinchor.

Des individus armés ont enlevé 12 démineurs, dont trois femmes, vendredi à Kaylou, dans le département de Ziguinchor.

"Nous avons pu leur parler sans la présence de tiers. Comme il est d’usage pour le CICR, la visite s’est conclue par un entretien avec les responsables du MFDC, auxquels nous avons fait part de nos observations et recommandations", a expliqué M. Parodi dans le communiqué.

Selon lui, les personnes enlevées "ont eu la possibilité d’écrire à leurs proches un message Croix-Rouge contenant uniquement des nouvelles à caractère familial".

"Les familles ont le droit d’être informées du sort de leurs proches" enlevés, a affirmé Thierry Parodi. Les membres de la délégation du CICR ont remis des articles d’hygiène, des nattes et des couvertures aux personnes enlevées, a-t-il annoncé. 

"Le CICR est prêt à [répéter] les visites [autant de fois] que cela s’avérera nécessaire. A la demande des parties concernées, il pourrait offrir ses services en tant qu’intermédiaire neutre, afin de faciliter la libération de ces personnes" enlevées, indique le communiqué.

En décembre dernier, le CICR a facilité la libération de huit soldats détenus par une faction du MFDC dans le nord de la région de Ziguinchor. Les soldats venaient de passer un an entre les mains des indépendantistes. 

La "zone rouge est atteinte", avaient averti en mars dernier des éléments se réclamant de César Atoute Badiate, l'un des chefs du MFDC. Les indépendantistes, qui se prononçaient ainsi, participaient à une rencontre tenue à Sao-Domingo (Guinée-Bissau), dans le but d'accélérer le déminage des terres de la Casamance.

"Au-delà de cette zone rouge, la sécurité des démineurs n’est plus garantie", avaient-ils déclaré.

ASB/ESF




APS

Commentaire (3)


Ndiayde En Mai, 2013 (13:12 PM) 0 FansN°: 1
Ils auraient dû en profiter pour enlever les délégués du CICR
Lejuge01 En Mai, 2013 (14:44 PM) 0 FansN°: 2
je me demande c est quel genre de mouvement le mfdc..tres unitile quel est leur but le senegal dans le senegal ...tueries viols , dieu vous attend vous verrez
Diakhoumpa En Mai, 2013 (15:50 PM) 0 FansN°: 3
Non mais sérieusement a-ton une foutue armée ou force de sécurité et de défense dans ce foutue pays !

le cicr accède pépère aux otages, et tout ça sur le territoire sénégalais ! qu'attendent ils pour les localiser et faire un siège de toute la zone, s'ils sont à la frontière de la gambie ou de guinée que ces états soit suffisamment avertis que nous poursuivrons ces crétins s'ils les passer passer leur frontière

Très dégoutée par ce laxisme de l'état qui depuis le début fait que des conneries

Au sud y'a rien à négocier soit les rebelles sont plus fort ils arrachent leur indépendance soit l'état est plus fort et il impose sa force et sa loi !

Le jour ou on aura un dirigeant qui a de vrais couilles, la casamance sera règlera en 2 mois ! y'aura des morts certes regrettables mais après personne n'osera plus parler d'indépendance !
Bingo En Mai, 2013 (09:23 AM) 0 FansN°: 1
ces rebels ne sont pas en territoire sénégalais, ils sont en guinée bissao en face d'oussouye précisement a kassolole c'est leur base de repli. il viennent au sénégal faire leur sale besogne puis ils se replient labas. le gouvernement bissao guinéen n'a pas les moyens de controler leur frontière le sénégal non plus.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]