Lundi 18 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Culture

61e cérémonie des Grammys : Ce qu'il faut retenir de la soirée

Single Post
61e cérémonie des Grammys : Ce qu'il faut retenir de la soirée

Dimanche soir, la 61e cérémonie des Grammy awards dévoilait son palmarès. Comme à chaque édition, l'événement, qui réunit la crème de la scène musicale mondiale, n'a pas manqué de rebondissements. Résumé.

La soirée des Grammy Awards a débuté dimanche à Los Angeles avec un parterre de stars mondiales, rappeurs et femmes en tête pour une cérémonie marquée par la diversité. Un palmarès qui s'annonçait très féminin dès le coup d'envoi puisque cinq nominés sur huit pour l'album de l'année étaient des femmes. Ainsi que six sur huit dans la catégorie de la « Révélation de l'année ».

Michelle Obama, invitée surprise

Cette année, c'est Alicia Keys, qui a remporté quinze statuettes au cours de sa carrière, qui a animé la soirée. Dès l'ouverture, la cérémonie a frappé fort avec la présence surprise de l'ex « Première dame » des Etats-Unis Michelle Obama qui a pris la parole aux côtés d'Alicia Keys mais aussi des chanteuses Jennifer Lopez, Lady Gaga et Jada Pinkett Smith.

« La musique m'a toujours aidé à raconter mon histoire. Et je sais que c'est la même chose pour chacun ici. Que nous aimions la country, le rap ou le rock, la musique nous aide à partager, notre dignité et nos soucis, nos espoirs et nos joies », a lancé Michelle Obama. « La musique nous permet de nous entendre les uns et les autres (...) La musique nous montre que tout ça est important, chaque histoire et chaque voix, chaque note au sein de chaque chanson », a-t-elle ajouté.

"This is America" chanson de l'année

Childish Gambino, alter ego musical du comédien Donald Glover ("Atlanta"), a remporté dimanche le prix de "la chanson de l'année" récompensant les auteurs/compositeurs lors de la cérémonie des Grammy Awards pour son hymne politiquement incorrect "This Is America".

Cet hybride de gospel et de rap, truffé de pamphlets contre les excès de tous bords qui secouent la société américaine, a balayé les favoris Drake ou Lady Gaga dans la course à ce prix prestigieux. Le clip accompagnant le tube, vidéo choc dénonçant le règne des armes à feu et du racisme, a lui aussi été primé dimanche.

Trois Grammys pour Lady Gaga

Lady Gaga a remporté une récompense pour « Shallow », la ballade romantique enregistrée avec Bradley Cooper pour le film « A Star Is Born », où elle joue également, et une pour la « meilleure performance pop solo » pour son morceau « Joanne ». Elle a ensuite reçu la statuette de la meilleure performance en duo, toujours pour « Shallow ». ?

Une robe pro-Trump sur le tapis rouge

La chanteuse Joy Villa est arrivée sur le tapis rouge, vêtue d'une robe pro-Trump. Les motifs du vêtement représentaient très distinctement le mur de la frontière, souhaité par Donald Trump. Avec une inscription, dans le dos de la robe : "Construisons le mur".


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR