Jeudi 27 Juin, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Societe

Bradage foncier : Les Marocains s’offrent 10 000 hectares dans le Fouta

Single Post
Bradage foncier : Les Marocains s’offrent 10 000 hectares dans le Fouta

Les Marocains ont pris possession d’une partie de la vallée du fleuve.  A travers le groupe Addoha, connu dans le secteur immobilier, le royaume chérifien trône sur une belle réserve foncière dans les communes de Dodel er de Démette. La société marocaine est attributaire  dans ces zones situées dans le département de Podor de 10.000 hectares destinés à un projet rizicole qui s’étend de Dodel à Dara Halaybé jusqu’à Démette.

Les 8.500 hectares ont été cédés par la commune de Dodel dirigée par Thierno Mamadou Bassirou Tall, tandis que les 1 500 restants sont situés dans le périmètre communal de Démette que préside le milliardaire Abdoulaye Elimane Dia. Des sources informent que cette vaste superficie a été presque gracieusement cédée au groupe Addoha qui, en contre partie, n’a décaissé que 2 milliards de FCFA.

Le site est destiné à un projet rizicole. Ce qui préoccupe bon nombre d’observateurs qui s’inquiètent de sa faisabilité car le groupe Addoha est novice dans le domaine. « Il aurait été plus sage de démarrer par quelque chose de moins grand », dénonce un élu local sous le couvert de l’anonymat. Le groupe marocain a obtenu le bail sur 40 ans, lequel aurait été signé sous réserve d’un protocole d’accord d’un an au cours duquel s’ils ne respectent pas le protocole, le contrat est résilié. 

La signature de ce contrat plus ou moins juteux pour les Marocains suscite une levée de boucliers dans la zone pour dénoncer un gigantesque bradage foncier.

 

 


Article_similaires

55 Commentaires

  1. Auteur

    Futanke

    En Avril, 2017 (06:42 AM)
    STOP STOP

    ARETONS CES MAROCAINS

    MACKY SALL EST ENTAIN DE VENDRE NOS RESSOURCES

    Notre pays

    YA PLEIN DE FOUTANKES QUI PEUVENT DECAISSER 2 MILLIARDS

    NON .CA SUFFIT

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (09:21 AM)
      c'est fou ce qui est entrain de se passé dans ce pays, une nouvelle facon de recoloniser le sénégal.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (09:53 AM)
      oui il y a plein de foutankés qui peuvent débloquer deux milliars, mais à part harouna dia dans une moindre mesure, as-tu vu un milliardaire foutanké investir dans un grand projet au fouta. quand je vois toute cette étendue de terre inexploitée, c'est désespérant alors que le fouta regorge de milliardaires qui ne pensent qu'à construire de belles maisons dans leur village. pour une fois qu'un projet grandeur nature va s'y implanter, il faut applaudir des deux mains au lieu de crier au patriotisme de mauvais aloi
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (09:53 AM)
      je ne sais pas si les sénégalais sont conscients de ce que macky sall est entrain de faire.brader nos terres à des étrangers.les sénégalais sont dépossédeés de leurs biens.c'est clair il y a un deal,des dessous de table.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (10:47 AM)
      le mali, comme le sénégal, la gambie, la guinnée, la mauritanie,le niger... est un territoire du vieux pays(empire du ghana, du mali, soghai,..). nouys sommes la meme nation, meme si la loi de gaston defferre de 1956 en a décidé autrement. raison pour laquelle, nos armées ne font que leur devoir, celui de proteger et venir en aide à tous les enfants de la nation.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (10:47 AM)
      le mali, comme le sénégal, la gambie, la guinnée, la mauritanie,le niger... est un territoire du vieux pays(empire du ghana, du mali, soghai,..). nouys sommes la meme nation, meme si la loi de gaston defferre de 1956 en a décidé autrement. raison pour laquelle, nos armées ne font que leur devoir, celui de proteger et venir en aide à tous les enfants de la nation.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (12:53 PM)
      ils vont juste cultiver du riz d'après cette article. donc vivement l'autosuffisance alimentaire en riz.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (16:07 PM)
      protection du patrimoine foncier
      une question de bon sens

      la course aux terres agricoles en afrique
      par jean serjanian (avec agences) | publié le 19/06/2012 à 17h57, mis à jour le 15/11/2012 à 16h02

      les chinois, les indiens, les coréens du sud et les économies pétrolières du golfe sont à la recherche de terres étrangères pour répondre à leurs besoins croissant de production alimentaire. les pays occidentaux, eux, sont intéressés par les opportunités de production pour leurs biocarburants. 

      en théorie, les transactions sur les terres agricoles peuvent constituer une chance pour un pays pauvre avec une faible densité de population, d'acquérir des nouvelles technologies, des formations et des capitaux. en pratique, le marché des terres est souvent entaché de corruption et entraîne des dégâts environnementaux.

      depuis l’an 2000, 5% de l’espace africain cultivable a été concédé à des investisseurs étrangers, notamment en afrique de l’est (tanzanie, soudan, mozambique) et centrale (rdc, cameroun), mais aussi à l’ouest (sierra leone, nigeria, mali, sénégal). l'espace africain concentre la majorité des transactions sur les terres agricoles au niveau mondial. en 2009-2010 une accélération des acquisitions a été constatée pour un total de  56 millions d’hectares vendus, soit l’équivalent de la superficie du kenya. la plupart des projets concernent des cultures alimentaires uniquement destinées à l'exportation.

      la course aux surfaces agricoles en afrique est une bombe à retardement pour un continent qui ne mange pas partout à sa faim.  ces investissements, difficiles à quantifier, provoquent déjà des  tensions. les plus spectaculaires ont eu lieu à madagascar où le groupe sud coréen daewoo espérait acquérir 1,3 million d'hectares pour y faire pousser la moitié de ses besoins en maïs. le tollé provoqué par cette transaction, finalement annulée, a contribué à la chute du président  marc ravalomanana  début 2009. mais la ruée continue ailleurs en afrique, alors que le continent aurait besoin de tripler sa production alimentaire d'ici 2050 pour  nourrir sa population  en hausse rapide, (en 2050 la population africaine sera de 2,4 milliards d'habitants soit 25% de la population mondiale, source  : onu world population prospects  : 2015 révision).

      ?les principaux investisseurs sont l'inde en ethiopie, la compagnie chinoise zie international en république démocratique du congo et le coréen daewoo à madagascar. les pays les plus courtisés sont la rdc (2e au niveau mondial, avec 8 millions d'hectares), l'ethiopie (3e avec 5,3 millions d'hectares), le soudan (7e) et madagascar (9e).






      la situation à travers le cas de  : la guinee bissau

      i. le phénomène d'acquisitions massives des terres

      l'acquisition massive des terres, ou accaparement des terres, n'est pas un phénomène nouveau et limité au seul continent africain. cependant, ce phénomène a une dimension et des conséquences extrêmement graves en afrique et plus particulièrement en guinée bissau.

      la guinée bissau a un régime foncier dual. en effet, la constitution de la république de guinée bissau en date de 1984 a consacré à son article 12 l'appartenance des terres à l'etat et l'existence d'une propriété coopérative.

      a / en république de guinée-bissau les formes de propriété suivantes sont reconnues :
      «  i la propriété de l'etat, patrimoine commun à tout le peuple ; ii. la propriété coopérative, organisée sur la base du libre consentement, qui a rapport à l'exploitation agricole, à la production de biens de consommation, à l'artisanat et aux autres activités déterminées par la loi ; iii. la propriété privée qui a rapport aux biens différents des biens de l'etat.  »
      i.
      b / sont propriété de l'etat : le sol, le sous-sol, les eaux, les richesses minérales, les principales sources d'énergie, les richesses forestières, les moyens de base de la production industrielle, les moyens d'information et de communication, les banques, les assurances, les infrastructures et les moyens fondamentaux de transport ».

      l'article 6 de la loi sur la terre portant sur les entités gestionnaires, du 23 avril 1998 a apporté des précisions importantes.

      en effet, l'article 6 garantit à la dizaine de groupes ethniques qui cohabite en guinée bissau un droit traditionnel sur un espace physique bien déterminé, communément appelé le «tchon» (sol), à l'intérieur duquel, chaque ethnie exerce ce droit à travers des manifestations culturelles et l'exploitation des ressources disponibles.

      en somme, les habitants ont le droit d'exploiter la forêt par exemple. mais le droit actuel apporte peu ou prou de garanties à la population guinéenne dans la mesure où la guinée bissau est fortement touchée par le phénomène d'acquisition des terres.

      on a constaté, entre 2000 et 2012, plusieurs cas de dépossessions massives de terres au détriment de la population et au profit, généralement, de groupes industriels étrangers sans réelle contrepartie financière ou de quelle que nature que ce soit.

      suite à ces acquisitions massives de terre, la population se retrouve incapable de subvenir à ses propres besoins.

      ces transactions financières ont aussi un impact environnemental et détruisent le lien particulier,
      ombilical, qui unit les hommes de la guinée bissau à leur terre. en effet, pour un bissau guinéen, la terre n'est pas seulement, un moyen de subsistance. elle permet également, d'unir l'homme vivant à ses ancêtres. et c'est en cela que le coût de ces transactions financières est incommensurable.

      ces transactions portent atteinte à la vie de ces hommes et femmes en ce qu'elles les affament, en ce qu'elles détruisent leur habitat naturel et leur identité et font d'eux des étrangers sur la terre de leurs ancêtres.

      par exemple, dans la province est de la guinée bissau, le village de sare djae, a fait l'objet d'une acquisition de ses terres par une entreprise espagnole, agro geba, pour la production de riz (1500 hectares). on peut aussi citer le village de bidjini...

      l'acquisition des terres se fait souvent par l'expropriation de la population ou par la vente des terres de l'etat. en effet, les acquéreurs font souvent croire à la population que ces transactions lui permettront de bénéficier d'une meilleure qualité de vie (construction de dispensaire...). or, il n'en est rien. souvent, elle se retrouve encore plus démunie.

      i. propositions d'outils juridiques permettant de lutter contre l'acquisition massive des terres

      c / le démembrement du droit de propriété (la propriété privée)

      le droit de propriété permet à chaque homme de pouvoir jouir librement de son bien dans le respect des règles définies par la loi.

      une des solutions à cette acquisition massive serait de recourir au démembrement du droit de propriété. autrement dit, la séparation des prérogatives du droit de propriété.

      le droit de propriété est divisible en trois parties à savoir  :

      – l'usus qui correspond au droit d'usage du bien
      – le fructus qui correspond au droit de jouir des fruits du bien
      – l'abusus qui correspond au droit de disposer du bien (c'est- à – dire le vendre, le donner ou même de le brûler en qualité de propriétaire du bien).

      l'idée serait que toute personne qui souhaite utiliser une terre bissau guinéenne pourra le faire uniquement en qualité d'usufuitier ( titulaire de l'usus et du fructus) mais l'abusus serait toujours aux mains des propriétaires bissau guinéens ou de l'etat.

      autrement dit, les partenaires contractuels étrangers pourraient utiliser ( habiter une maison
      ...) ou tirer des fruits de la terre (percevoir des loyers, des intérêts ou dividendes...) en qualité d'usufruitier. mais la nu-propriété (l'abusus) serait au mains des propriétaires guinéens.

      la terre ne pourrait jamais faire l'objet d'une possession pleine et entière par un non-bissau guinéen.

      cette solution présente des avantages pour la population bissau guinéenne et la guinée bissau en général. en effet, l'usufruit empêche le transfert de propriété (l’abusus). il a nécessairement une durée limitée contrairement au droit de propriété (abusus) qui par principe est imprescriptible. la terre resterait toujours au main de la population guinéenne ou de l'etat de guinée-bissau.

      la mise en œuvre d'un démembrement du droit de propriété nécessite l'identification des propriétaires, chose dans les faits extrêmement difficile à faire. en effet, la propriété est fondée sur un droit coutumier et les propriétaires, s'ils sont reconnus comme tels par l'ensemble des différentes ethnies, n'ont pas de titre de propriété et ne sont pas clairement définis au niveau individuel.

      la tâche qui consiste à établir des titres de propriétés, bien que difficile, n'est pas impossible.
      en guise d'illustration, il est possible de citer la procédure d'immatriculation des terres au profit des communautés résidentes comme cela a été fait dans le village de flack cibe avec l'aide de la fédération kafo.

      cette fédération a pu recenser une centaine de forêts communautaires et en immatriculer vingt trois au nom des paysans. autrement dit, la solution consisterait aussi à pousser les bénéficiaires d'un droit de propriété à faire officiellement reconnaître leurs droits.

      simplement dit, à l'intérieur de chaque ethnie du pays, les familles doivent s'organiser pour faire immatriculer leurs terres sous le régime de l'indivision.


      d: le respect du domaine foncier national ( la propriété publique)

      la distinction classique entre domaine public et domaine privé permet notamment de protéger la propriété des personnes publiques. par principe un bien qui appartient à une personne privée, s'il ne relève pas de son domaine privé, est un bien public soumis à une protection particulière.

      par exemple, cette propriété est dite inaliénable. ce qui rejoint l'idée de la conservation de l'abusus par les bissau guinéens, en ce que, la propriété publique, ne peut pas par principe, faire l'objet d'une vente.

      les etats africains n'utilisent pas cette distinction classique puisqu'ils font appel à la notion de domaine foncier national. notion qui englobe le domaine public tel que présenté ci-dessus et les biens de letat.

      en guinée bissau , la loi dispose que la terre est  :

      «propriété de l’État et patrimoine commun de tout le peuple».

      pour permettre la réalisation des activités productives et sociales sur la terre, l’État peut accorder aux particuliers des droits d’usage privatifs, notamment à travers l’usage commun ou la concession.

      l'application des principes de l'imprescriptibilité et de l'aliénabilité du domaine public au domaine foncier serait aussi un moyen de lutter contre l'acquisition massive des terres.

      l'imprescriptibilité empêche l'acquisition d'un bien par l'écoulement du temps. en outre, la personne publique propriétaire peut,si elle met un bien à disposition d'une personne,
      le reprendre à tout moment.

      la règle de l'inaliénabilité rend impossible pour toute personne publique de vendre un bien
      relevant du domaine public sans l'avoir auparavant déclassé, c'est-à-dire le faire passer dans son domaine privé.

      on peut imaginer que le déclassement ne puisse se faire qu'au profit exclusif d'un citoyen guinéen, membre d'une ethnie présente en masse en guinée bissau, depuis des des générations. l'inaliénabilité de l'abusus au profit des seuls guinéens serait ainsi préservé.

      e: l'intervention de la fondation heritage

      l'effectivité du démembrement du droit de propriété serait assurée s'il était inscrit dans la constitution et qu'une personne morale pouvait bénéficier d'un mandat afin de représenter les intérêts fonciers de la population guinéenne.

      la fondation heritage - appellation possible pour cette entité- assurerait la fonction de représentation des différents propriétaires. cette représentation se ferait vis à vis de l'etat et des investisseurs souhaitant utiliser les terres des villageois.

      en effet, souvent, les villageois ne sont pas assez munis pour comprendre les enjeux réels des acquisitions massives. la fondation aurait pour fonction principale d'éviter que des contrats léonins soient signés au détriment de la population.

      elle pourrait en tant qu'interlocuteur entre l'etat, la population et les entreprises étrangères  ; s'assurer que l’activité de ses dernières respecte le nouveau cadre légal et l'environnement
      (en appuie aux services de l'etat en charges de protéger l'environnement).

      elle assurerait le respect du démembrement du droit de propriété, l'aide à l'immatriculation des terres au profit de la population et la négociation des cessions temporaires d'usufruit.

      en association avec les services de l'etat et entités publiques et privées, la fondation héritage veillerait à la bonne perception des fonds en paiement des cessions temporaires d'usufruit, à leur placement ou investissement au profit des populations, et à leur bonne distribution aux populations par le biais de programmes de redistribution.

      la fondation heritage aurait une personnalité morale et la capacité d'ester en justice.

      sur la base de ses perceptions et revenus, elle pourrait aussi payer des impôts à l’etat, (sur le revenu et le foncier) en son nom et au nom des propriétaires terriens qu'elle représente.
    • Auteur

      Association Anti Macky

      En Avril, 2017 (21:32 PM)
      voila pourkoi nous disons non a macky il est entrain de vendre nos terre au etranger et tout ceux qui parle il t'enferme en prison quel dictateur tu nous a decu sur toute la ligne macky doyna. au maroc on nous maltraite et nous ls mettons a laise...
    • Auteur

      Mane Mi

      En Avril, 2017 (02:03 AM)
      d'abord les terres en question ne peuvent être vendues mais mises à la disposition d'un tiers pour être mises en valeur. et c'est ce qu' essaient de faire les marocains. où est le problème ce projet va engendrer beaucoup d'emplois et ce n'est pas comme si il ne restait plus d'espace cultivable au sénégal.
    • Auteur

      Mane Mi

      En Avril, 2017 (02:03 AM)
      d'abord les terres en question ne peuvent être vendues mais mises à la disposition d'un tiers pour être mises en valeur. et c'est ce qu' essaient de faire les marocains. où est le problème ce projet va engendrer beaucoup d'emplois et ce n'est pas comme si il ne restait plus d'espace cultivable au sénégal.
    • Auteur

      Mane Mi

      En Avril, 2017 (02:03 AM)
      d'abord les terres en question ne peuvent être vendues mais mises à la disposition d'un tiers pour être mises en valeur. et c'est ce qu' essaient de faire les marocains. où est le problème ce projet va engendrer beaucoup d'emplois et ce n'est pas comme si il ne restait plus d'espace cultivable au sénégal.
  2. Auteur

    Front National Sénégal Sunugal

    En Avril, 2017 (06:43 AM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 



    OUI MAIS EN PARLER FONCIER DE FONCIER NATIONAL

    SUR TOUTE L’ÉTENDUE DU TERRITOIRE IL NE FAUDRA

    JAMAIS CONFONDRE ICI BRADAGE ET MISE EN VALEUR





     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Sénégal Ndiaye Ak Sunugal Diop

      En Avril, 2017 (06:47 AM)
      oui les marocains viennent au sénégal pour y travailler,
      encore travailler et toujours travailler pour que ça dure

      oui les marocains viennent au sénégal pour y travailler,
      encore travailler et toujours travailler pour que ça dure

      oui les marocains viennent au sénégal pour y travailler,
      encore travailler et toujours travailler pour que ça dure

      oui les marocains viennent au sénégal pour y travailler,
      encore travailler et toujours travailler pour que ça dure

      oui les marocains viennent au sénégal pour y travailler,
      encore travailler et toujours travailler pour que ça dure
    Auteur

    Foulbés!

    En Avril, 2017 (06:48 AM)
    Nous sommes une ethnie maudite. Je ne pourrai plus promener mes vaches.

    FOULBES!!!
    • Auteur

      @ Parti De Satan

      En Avril, 2017 (08:12 AM)
      toi satan c'est toi même qui va finir par mourir dans ton
      propre enfer de con cultivateur de tribalisme au jardin








      !
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (23:47 PM)
      tu n'es pas foulbes!! ne vole pas son identité.....on connaît la plume de foulbes...
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:00 AM)
    On les appelle milliardaire dans leur milieu mais ils ne le sont pas réalité. Bluff fréquent chez nos compatriotes foutankes. On ne peut être milliardaire ici si on paye ses impôts et taxes. Faut arrêter de mentir et se mentir
    Auteur

    Foutanke

    En Avril, 2017 (07:33 AM)
    SALAM INIMAGINABLE VENDRE DES TERRES AGRICOLES AUX ETRANGERS AU 21EME SIECLE ? NON JE N Y CROIS PAS ...LOUER OUI PLUS ACTIONNARIAT DE LA POPULATION LOCALE OUI..........................SINON QU ATTENDENT LES POPULATIONS DE PODOR IL FAUT FAIRE COMME FANAYE SE BATTRE SE BATTRE SE BATTRE CAR C EST UN LEG DES SIECLES CES 2 MAIRES HOMMES D AFFAIRE SI CELA EST AVEREE IL FAUT LES POURSUIVRE EN JUSTICE OU LES FAIRE SORTIR DU FOUTA A JAMAIS ET LES BANNIR MYSTIQUEMENT  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:37 AM)
    Que Macky me donne ces terres! A moi un vrai sénégalais! Je vais y faire élevage, construire un centre sportif de haute qualité avec terrain en gazon naturel! J'y ferait creuser un canal afin d'irriguer ce contrafort du Fouta-Djalon! J'y ferait venir mes femmes et mes enfants afin qu'il me voit en maitre supreme sur des hectares arides mais regorgeant de potentiel... Et pourqoui pas dans 10 ans, la silicone valley ouest-africaine!!! J'ai des grands projets pour le Fouta porteur de croissance et renommés.... si seulement le gouvernement me faisait confiance, tiey plus egoiste que macky tu meurs....
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:40 AM)
    10.000 ha ??? Tres bien pour les Marocains ils n'ont pas de fleuve nous en avons ils ont besoin des sa !!! Wax nanu degg...ku nangu rekk nu def la ko. :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Kane

    En Avril, 2017 (07:42 AM)
    SI C EST VRAI QU ALLAH MAUDISSE CES 2 FAUX FILS DU FOUTA

    AU FRONT POUR RECUPERER NOS TERRES

    AU FRONT POUR RECUPERER NOS TERRES

    OU EST LE FORUM CIVIL

    OU EST L OPPOSITION REPUBLICAINE

    OU SONT LES VRAI DROIT DE L HOMMISTE

    OU SONT LES VRAIS ERUDITS

    OU EST Y EN A MARRE

    OU SONT LES PATRIOTES

    ALLONS TOUS AU COMBAT

    RECUPERONS NOS TERRES

    ET CHERCHONS LE VRAI PARTENARIAT POUR VALORISER NOS TERRES

    AU FRONT :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Macky Galgal

    En Avril, 2017 (07:47 AM)
    C'est Mamadou Bassirou Sall seul qui a signé ce contrat .Je suis du milieu mais c'est bien fait pour nous...il ya quelques annees nous avions refusé un projet (Dara surtout )pareil du MCA qui devrait etre pour nous uniquement parce qu'on l'appelait" Cuvette de Sinthiou ."On est maudit ...Le Maire de Dodel a vendu les terres parce qu'il sait qu'on est maudit.C'est très bien fait pour nous....sur une meme surperficie le MCA allait aménager gratuitement pour nous mais on a boycotté le projet.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (07:56 AM)
    Pauvre Fouta: culte du faux milliardiaire, mystification des élites qui raille le bas peuple, clanisme, ethnicisme, classe intellectuelle passéiste et nostalgique, exploitation du faible par le plus fort, paresse, arrierisme des mentalités, gout pour la facilite, affairisme depuis l'avènement de Macky..etc. On finira par croire qu'on est vraiment maudits. El hadj Oumar avait vu juste
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (09:27 AM)
      as you sinned, so you shall be punished. il n'y de dieu que dieu, et dieu est infaillible!
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (09:27 AM)
      as you sinned, so you shall be punished. il n'y de dieu que dieu, et dieu est infaillible!
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (23:51 PM)
      qu'est -ce que tu connais de el hadji omar, nous les foutankés nos ancêtres ont versé leur sang pour que que tu puisses aujourdhui prier en afrique...si el hadji omar al foutiyou maudit quelqu'un regarde le vers le royaume de tes ancêtres...connard de merde.
    Auteur

    Diapoulos

    En Avril, 2017 (08:01 AM)
    SI CE BRADAGE DES TERRES DU FOUTA PARTICIPE A L'AUTO SUFFISANCE FORCÉE EN RIZ PRÔNÉE PAR PERZIDAN , POURQUOI PAS ? DE TOUTE FAÇON LE FOUTANKE A TOUJOURS PRATIQUE LE REEM PETHIENE ET PAS PLUS!!! ENTRE YERO SIRA ET SES TERRES ANCESTRALES SEULE LA MORT CAR IL SAIT QU'IL N'A PAS HÉRITE CES TERRES DE SES AÏEULS MAIS LES A SIMPLEMENT EMPRUNTÉES A SES PETITS FILS QUI SERONT DONC VIGILANTS INCHALLA ???
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (08:16 AM)
    Est qu'une entreprise Sénégalaise a obtenu la moindre parcelle de terrain au Maroc???

    Aucun patriotisme économique au Sénégal. Lamentable!!!

     :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :nono:  :nono:  :nono: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:17 AM)
    Arrêter votre intoxication! A quoi sert la terre si elle n'est pas mise en valeur ? Nous les foutankés il faut qu'on change de mentalité. Ces terres sont là depuis que le monde existe et personne n'a pensé à les mettre en valeur pour le bien être des populations. Dès que des gens qui veulent et peuvent les mettre en valeur arrivent,tout le monde se met à râler en criant au bradage, les politiciens s'en mêlent pour régler leur compte en accusant le président. Qu'est que le président a à voir dans cette affaire! Macky n'est pas membre des conseils municipaux de ces communes que je sache ! Donnons la terre à ceux qui peuvent la travailler. Tant pis pour ceux qui ne tentent jamais rien dans leur vie,et passent leur temps à monter les uns contre les autres.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (12:52 PM)
      merci poste 12. le foncier est le premier frein au développement agricole du sénégal. les terres, nous ne les exploitons et nous ne permettons pas à ceux qui peuvent l'exploiter de le faire. si ce ne sont pas des râles c 'est du mysticisme que nous utilisons pour empêcher les gens de travailler la terre.
      de toute façons les marocains ne vont prendre les terres et les amener au maroc. le sénégalais pratique toujours l' agriculture et l'élevage du moyen âge.à cause de "sama soufou maame"
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:19 AM)
    Le groupe ADDOHA a tous les avantages au Sénégal. Souvenez-vous, son président fut accueilli par Marième Faye SALL. On lui a octroyé les hectares de Pompier (Gare Routière de Dakar). Il a offert 200 millions au Cabinet de Marième Faye SALL. Deux cents millions de nos francs et PERSONNE n'a trouvé qu'il faisait de la corruption et du trafic d'influence au haut sommet de l'État. Combien a reçu la famille du président? Certainement plus!

    Aussi, ces Marocains sont avantagés par nos dirigeants, surtout bancaires car leurs stratégies avaient consisté à implanter d'abord des banques, puis des entreprises et voilà l'État du Sénégal leur signer autant de droits, leur octroie autant de terres. Plus tard, on pourra rien revendiquer. Ils brandiront des preuves, des documents publics et si on les conteste, faudra les payer. Non, notre pays doit rester aux fils du Sénégal. Nous pouvons collaborer, travailler avec les autres mais nous ne devons pas brader nos terres. C'est incroyable ce qui se passe alors que notre jeunesse est mieux formée, nos hommes mieux aguerris. Mais notre classe politique chiche. Aucun parti politique ne défend le peuple qui voit tout voler haut...J'ai honte de nous. Merde à la fin!

    Dans les pays structurés, la vente des terres aux étrangers est STRICTEMENT RÉGLEMENTÉE. Pourquoi on devrait pas s'inspirer de ces exemples? Ou sont nos dirigeants lorsqu'ils doivent réflechir sur les biens communs. Personne ne bouge!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:30 AM)
    Le Maroc organise une journée sur Senghor, dans le même temps, une compagnie Marocaine ADDOHA se voit octroyer 10 000 (Dix Mille hectares) de terres au Fouta. Dix mille hectares, c'est Cent millions de m2 (100 millions de m2), c'est 10 km de longueur sur 10 km de largeur. C'est la distance Thiès / Pout en longueur et prendre la même distance en largeur. Hallucinant! Personne ne dit un mot!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:38 AM)
    wantère souniou slip yi rek mo dess
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (09:40 AM)
    Wii c sa le Senegal...Dans d'autres pays africains les etrangers n'ont meme pas droit au titre foncier...Mais ces rapaces vont vendre jusqu'a leurs maudites.....!!!Et encore comment les Senegalais sont traites au Maroc...On est capables..on croit meme que les Marocains sont plus capables que non!!! Maudit soit ce Regime!!! :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Indépendance ?

    En Avril, 2017 (10:04 AM)
    Pensons honnêtement pour une fois à nos enfants et sans politique politicienne. Le Sénégal est sur la voie de devenir le grenier de la Chine et du Maroc en plus de l'Inde. L'Afrique est l'avenir du monde et nos espaces cultivables seront assaillies par les autres y compris le Maroc boulimique. Ce riz sera exporté vers ce pays et adieu à l'autosuffisance alimentaire. Parfois, Trump faut le reconnaître est très patriote et pense aux générations futures. Tandis que le Sénégal brade ses terres et s'endette grave. Ma carte Ma voix  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonymeoijuhhhhg

    En Avril, 2017 (11:00 AM)
    Le senegalais est il devenu un incapable qui s'occupe que de lambe et de cérémonie religieuse,au moment où les autres viennent chez nous pour piller nos ressources pour leurs propres peuples,une société sénégalaise n à qu à aller demander 10000 ha au Maroc et vous verrez,sommes nous devenus trop naïf au point de penser que les autres vont nous aider à nous développer en leurs cédant une partie de notre souveraineté ,déjà qu'on nous traite de gros incapable chaque jour nous prêtons le flanc

    Auteur

    Anonymenitt

    En Avril, 2017 (11:01 AM)
    donc le desenclavement de l ile amorfile c est pour les foutankees mais pour les marocains  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (13:08 PM)
      heureusement qu'il reste des vgens intelligents dans ce pays le desenclavement de macky les pponts de wade c'est pour les investisseurs etrangers les fountankes ne sont aux yeux de nos dirrigeants que du betail electoral
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (13:08 PM)
      heureusement qu'il reste des vgens intelligents dans ce pays le desenclavement de macky les pponts de wade c'est pour les investisseurs etrangers les fountankes ne sont aux yeux de nos dirrigeants que du betail electoral
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:10 AM)
    moi je ne comprend pas ......

    vous voulez quoi , des terres vides , inexploités ?

    Que ce soit des maracains , turcs ou autres , ce n'est le probleme .

    Le plus important c'est qu'il y ait de la main d'oeuvre local et des rentrés direct pour les populations du Fouta .

    Ou vous preferez que ces terres reste desertiques ..............
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:16 AM)
    il me faut lire le contenu de ce contrat pour me prononcer valablement sur cette affaire,il peut etre avantageux pour cette zone agricole comme tl peut etre discutable ,se baser sur un simple article de journal pour juger me parait tres insuffisant,surtout quand on connait la qualité de notre presse,il faut la lire avec suspiçion.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:22 AM)
    Nous sénégalais on ne fait rien si non parler de politique pour les uns, organiser des chants religieux pour les autres. Personne ne veut mouiller le maillot. Comme on ne bouge pas , les gouvernants sont obligés de faire appel aux investisseurs étrangers pour travailler et faire avancer le pays. Et paresseux que nous sommes nous crions à l'injustice et pestons contre tous ceux qui veulent travailler( genre notre économie est entre les mains des étrangers, nos terres sont cèdées aux étrangers etc....).. Soit nous nous retroussons les manches et nous mettre au travail, soit on la ferme et laissons les autres travailler.Si personne ne bouge, comment allons nous nourrir nos enfants ?, comment allons créer des richesses et des emplois pour les jeunes si on ne fait rien et qu'on empêche les autres d'entreprendre?Il faut arrêter le bavardage et bosser. ça suffit, mettons nous au travail.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:43 AM)
    Après avoir compris que les Sénégalais n'avaient pas beaucoup d’imagination, encore moins les gros moyens financiers pour exploiter au maximum des terres aussi fertiles que les leurs, voire plus fertiles, ils se sont dits : Plutôt que continuer à exporter dans ce pays nos productions agricoles excédentaires, allons trouver des terres là-bas, nous y explorions des nationaux moins cher que chez-nous" Si tous les halpoulars originaires du FOUTA sont à Dakar, et dans les autres régions Wolofs, même quand ils ne sont plus en activité, il vaudrait mieux donner ces terres aux étrangers en fermage !
    Auteur

    Simple

    En Avril, 2017 (11:58 AM)
    C'est simple à comprendre. Si les marocains c'est qu'ils sont assurés du retour sur investissement. Donc pourquoi ne pas le réaliser nous mêmes avec notre potentiel technique de très bon niveau et trouver les financements. Rien de diable et aucune gymnastique cérébrale  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:22 PM)
    Il faut Loi d'obligation de joint-venture avec privé sénégalais( territoire national ou diaspora ).
    Auteur

    Watt

    En Avril, 2017 (12:39 PM)
    Heuuuuuu ! C'est l'ère Macky Sall ou l'ère Abdoulaye Wade ? Où sont cachés ces honnètes gens qui décriaient les comportements Wade ?
    Auteur

    Prince Du Pays

    En Avril, 2017 (14:05 PM)
    le maroc est un pays ami du senegal mieux vaut les donné ces hectares pour les exploter que les occidentaux que comme nous n'avons pas vision ni d'ambition pour ce pays.Nous passons tout notre a râler comme nos maitres les francais a parler de polique a longueur de journee des débats de bas niveau manque de civisme d'educaions.Triste realité le developpement du senegal c'est pas demain
    Auteur

    Talibe

    En Avril, 2017 (14:57 PM)
    Le Senegal est un petit pays, avec une demographie galoppante.

    Nos gouvernants sont-ils conscients de cet etat de fait ?



    Pourquoi pas des contrats d'exploitation a duree determinee?



    Est-il raisonnable d'esperer une quelconque emergence dans un proche avenir tout

    en bradant le peu d'espace que nous avons?



    Est-il coherent de brader nos terres lorsqu'on espere tirer profit du petrole et gaz sous peu?



    Sommes-nous administres par des Thiounes ?
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (15:12 PM)
    les fountankés doivent retournés et inverstir dans la terre, c'est mieux que de se regrouper comme ça à Dakar
    Auteur

    Yallabakhna

    En Avril, 2017 (15:21 PM)
    C'est un bail pas un don,et cela signifie création d'emplois pour tous ces paysans qui encombrent dakar en plus de revenus fiscaux et autosuffisance pour arreter les importations .Tous les pays du monde essaient d'attirer des investisseurs étrangers mais au sénégal on ne veut pas travailler on escroque et on n'a aucune ambition. :brawoo: 
    Auteur

    Zadig

    En Avril, 2017 (15:50 PM)
    On a donc créer cette route du Dandé Mayo pour permettre aux marocains d exploiter facilement cette terre dont les véritables propriétaires n ont meme pas été Consultés. Il n y a pas eu d etudes d impact environnemental . Que vont devenir les populations installées sur cette terre depuis des centaines d années , car avec ces aménagements , leurs villages vont disparaitre ? Où vont désormais paître leurs troupeaux de vaches et moutons ? Une bonne partie de ces terres étaient cultivée en période de décrue du fleuve , que propose t on en compensation ? Rien ou pr'sque rien

    Il faut que les habitants de cette contrée se mobilisent pour s opposer avec force à cette expropriation de la terre de leurs ancétres . Les maires de Dodel et Demette sont des business man Il y a des deals sur cette affaire La Société Civile doit aussi prendre ce dossier et défendre les populations
    Auteur

    Watt

    En Avril, 2017 (15:56 PM)
    je vois que certains ne suivant pas l'actualité, se rendent compte jamais du danger. Donnez moi le nom d'un Monsieur ou d'une Dame qui a un lopin d'hectare à l'étranger.

    Macky Sall a fait voter une loi pour transformer les baux en titre foncier. Vous pensez vraiment qu'il n'y a pas danger ?

    Ces marocains se retrouveront dans 2 ans propriétaires foncier de ces hectares déclarés.

    PAUVRE SENEGALAIS ! abrutits jusqu'à la lie.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (16:20 PM)
    Qu'est ce que vous voulez? On ne travallle pas dans ce pays, on ne fait que parler et faire de la politique pour s'enrichir. Alors laissons ces marocains ambitieux et travailleurs nous montrer la voie du développement
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (16:33 PM)
    QUE VOUS VOULEZ !



    PUISQUE NOS MILLIARDAIRES ET MILLIONNAIRES NATIONAUX NE VEULENT PAS INVESTIR DANS L'AGRICULTURE IL FAUDRA DONNER CES TERRES A DES PROMOTEURS QUI ONT LES CAPACITES DE LES CULTIVER ! CA PERMETTRA DE CREER DES EMPLOIS ET DE LA RICHESSE DANS CES LOCALITES.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (17:05 PM)
    Hehehe Sénégal way... Donc vous venez de savoir qu'on ne maîtrise rien de notre pays?

    Bon courage.

    Le Sénégal authentique n'est plus et cela depuis le 17 décembre 1962. Comprendra qui pourra !  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (17:54 PM)
    si on ne limite pas le nombre de partis politiques à quelques petites unités, ce genre de bradage de nos ressources nationales s'éternisera. Il nous faut cette réforme pour protéger notre patrimoine commun, les ressources hallieutiques, minérales, terres de cultures, etc. car il y aura plus de visibilité pour sonner l'alerte au cas où un groupe de Marocains comme c'est le cas ici sont en collusion avec des politiciens et hommes d'affaires véreux pour ce genre de coup (de poignard sur le dos de la nation)
    Auteur

    Local

    En Avril, 2017 (17:57 PM)
    SENEGALAIS. VOUS FINIREZ PAR AVOIR DES CARTES DE SEJOUR DANS VOTRE PROPRE PAYS :fbhang:  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang:  :taz-smile:  :taz-smile: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (18:07 PM)
      c'est fort possible les politiciens vont vendre ce pays pour ensuite s'expatrier à l’étranger aller sur la petite cote chercher un terrain c'est soit un français ou un belge qui vous le vendra ils ont acheter tous les terrains disponibles pour ensuite les morceler et les revendre à plusieurs dizaines de millions
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (18:07 PM)
      c'est fort possible les politiciens vont vendre ce pays pour ensuite s'expatrier à l’étranger aller sur la petite cote chercher un terrain c'est soit un français ou un belge qui vous le vendra ils ont acheter tous les terrains disponibles pour ensuite les morceler et les revendre à plusieurs dizaines de millions
    Auteur

    Anonymetranger Désolé Pr Ses F

    En Avril, 2017 (18:21 PM)
    Le Sénégal est un pays où beaucoup de ses propres ressortissants sont prêts à vendre le bien commun pour se garantir des intérêts individuels....... j'ai vraiment pitié de vous...e
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (18:26 PM)
    des terres inexploité , un bail de 40 ans , 2 milliards de récupéré , si vous étiez moins feignant les autres ne serait pas obligé de venir travailler a votre place , cela va créer de l ' emploi en plus , mais le milliardaire sénégalais préfére faire la fete et dormir que d ' investir ......... au lieu de vous agiter comme des vieiulles femmes vous devriez etre heureux que d ' autres viennent vous procurer ce que vous etes incapable de faire
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (19:29 PM)
    non on est pas incapable. un peuple on l eduque on l encadre on cree un environment propice

    pour le development. mais on insulte pas son peuple.



    les paysans n ont pas acces au pre ni education ni propre encadrement.

    10 0000 ha on peut en faire 500 milliard annuellemnt ou plus.

    on vend ca a 20 f le m2

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (19:37 PM)
    que les habitants se lèvent et disent non à ce bradage des terres on ne peut pas laisser quelques politiciens vendre nos terres pour quelques francs et nous privent de notre richesse
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (20:20 PM)
    Il ne reste plus à Macky qu'à vendre sa petite cherries de Marieme Faye Sall. Vendu va
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (20:23 PM)
    un litre d'essence deux brins d'allumettes en pleine saison sèche.
    Auteur

    Cane

    En Avril, 2017 (20:52 PM)
    FOULBES A RAISON DE DIRE QUE LES PEULS SONT MAUDITS, MON DIEU JE N'AI JAMAIS VU DES PERSONNES QUI DETESTENT TANT DEVELOPPER, RENDRE PROSPERE LEURS TERRES, ILS SONT TOUJOURS PARTIS AILLEURS ET CA NE DATE PAS D'AUJOURD'HUI. L'EXEMPLE DE DIOURBEL, MBACKE JUSQU'AU SINE SALOUM SI VOUS VERIFIEZ LA PLUPART QUI SONT VENUS PEUPLER CES ZONES VIENNENT DU FOUTA, SENEGAL ORIENTAL EN SOMMES LES PEULS QU'ON APPELLE LES TOUCOULEURS.



    VOICI LE CAS DES PEULS GUINEENS, OUI DES TRAVAILLEURS MAIS ILS FUIENT LEUR PAYS, ILS NE VEULENT DEVELOPPER LA GUINEE, ILS VONT DANS LES AUTRES PAYS COMME LE SENEGAL.



    Saviez vous comment j'appelle des gens comme ca, des envieux, des jaloux, mechants qui preferent servir les autres qu'au lieu d'ameliorer leur habitat. Il faut que ca cesse, chercher a developer votre terre, soyez des hommes et cessez de regardez l'autre. l'envie est un peche, une maladie qui est celle de voir l'autre comme ton adversaire et c'est dommage. VOICI LE MAROC QUI SAIT QUI A COMPRIS QU'IL SUFFIT DE VOUS PARLER DE RELIGION EN COMMUN ET VOUS LES DONNEREZ PAS SEULEMENT VOS TERRES MAIS BIENTOT VOS FEMMES A TRIPOTER. CHERS PEULS LE FOUTA EST A VOUS, AIMEZ VOTRE TERRE ET DEVELOPPER LE. C'EST UNE HONTE D'APPARTENIR A CET ETHNIE. POUR VOUS IMFORMER, LES MAROCAINS SONT ENTRAIN DE S'APPROPIER DE TOUTE L'AFRIQUE SOIT DISANT QU'ILS VIENNENT POUR VOUS DEVELOPPER, ILS SONT ARRIVES AU RUANDA, MADAGASCAR ETC... L'AFRICAIN EST TROP CON VOILA. je m'excuse si je vexe certains.
    • Auteur

      Wampus

      En Avril, 2017 (00:14 AM)
      et tu sais ce que j’appelle moi ton commentaire ? du bla bla por ne rien dire. au madagascar ? il s'agit du projet de valorisation et de sauvegarde du canal des pangalanes à madagascar, long de 700 kilomètres. les francais et les chinois n'en voulaient pas car vu comme un projet non lucratif pour eux . au nigeria , le maroc va procéder avec le concours de ce pays a la réalisation d'un méga-projet (jamais vu au continent ) du gazoduc transafricain qui sera un vecteur d’émergence pour tous les pays ouest-africains et va aider le nigeria a réaliser son plus grand rêve. il s’agit d’un partenariat qui porte sur l’ensemble de la chaîne de valeur agricole au nigeria. celui-ci va « de la mise en place de solutions fertilisantes adaptées à la nature des sols et des cultures nigérians à la disponibilité des engrais sur le marché nigérian, en plus de la mise en place de mesures d’accompagnement auprès des agriculteurs locaux . en Éthiopie ?. une usine d’engrais de classe mondiale sera construite dans le pays pour un investissement de 3,7 milliards de dollars.
      le projet sera mené en deux phases. la première consiste en la construction d’une unité capable de produire 2,5 millions de tonnes d’engrais par an, à l’horizon 2022, permettant ainsi à l’Éthiopie d’être autosuffisante en engrais, tout en créant des opportunités d’exportation. depuis l'indépendance des pays africains jamais coopérations bilatérales n'a atteint ces horizons et ça a l'air d'intimider quelques esprits encore ancrés dans le tribalisme . nos portyes a npus sont ouvertes a tout le monde qui peut nous aider a émerger . japonais, chinois. canadiens ,français...allemands sont déjà bien placés et grâce a eux le maroc voit une lumière au bout du tunnel . le maroc a tout fait pour attirer les investisseurs africains sans grande réussite . pourtant en afrique il y a une multitudes d'hommes d’affaire multimillionnaires qui ne font que pomper leurs pays et amasser leur fortunes au caraïbe .
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (21:58 PM)
    vous ne connaissez meme pas le nom du maire de Dodel

    et vous dites selon notre source c"est honteux

    ;
    Auteur

    Anonyme : Foutanké

    En Avril, 2017 (22:53 PM)
    aucun foutanké ne développera quelque chose au fouta, et même autre part. le ne peut pas évoluer tant que ce sont les foutanké qui y habitent, parce que en retard par rapport au temps et à plusieurs paramètres.

    le foutanké doit être formaté et procéder à un laver de cerveau avec plusieurs types de liquides.

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (23:56 PM)
      toi qui traite les foutankés....regarde un peu autours de toi les meilleurs éléves: foutankes, le plus riche homme du sénégal: foutanke, le président du sénégal: foutankes, les plus grands professeurs du sénégal: foutankes, même les miss du senegal: foutankes...alors réfléchis un peu rékk même par le cil tu trouveras la réponse.......pauvre diolfoooo...
    Auteur

    Jeune

    En Avril, 2017 (23:04 PM)
    C est parce-que vos aïeux n ont pas de terre au fouta que vous parlez ainsi
    Auteur

    Jeune

    En Avril, 2017 (23:04 PM)
    C est parce-que vos aïeux n ont pas de terre au fouta que vous parlez ainsi
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (23:36 PM)
     :rigolo:  :question: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (02:41 AM)
    La plupart des sénégalais passent leur temps à palabrer, parader et refusent de travailler sérieusement . Eh bien, d'autres vont venir travailler à nôtre place et développer ce pays. Et cela ne concerne pas seulement l'agriculture. Vous êtes avertis, c'est un phénomène inéluctable! Allez au Fouta voir comment les gens fonctionnent depuis des siècles: dès qu'on a quelques chèvres ou moutons, on se met sous des abris à palabrer pendant des journées entières. La plupart du temps, ce sont les femmes qui travaillent aux champs. Et vous croyez que tout ça va continuer éternellement? Réveillez-vous les gars, il n y a plus de frontières, c'est la MONDIALISATION! Vous envahissez le monde entier et imposez vôtre commerce des rues partout, alors attendez-vous à être envahis par d'autres!
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (04:15 AM)
      je suis revenu d'un pays de la sous-région hier. figurez-vous que la moitié des passagers était constituée de chinois et d'indiens. a méditer!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (04:15 AM)
      je suis revenu d'un pays de la sous-région hier. figurez-vous que la moitié des passagers était constituée de chinois et d'indiens. a méditer!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (04:15 AM)
      je suis revenu d'un pays de la sous-région hier. figurez-vous que la moitié des passagers était constituée de chinois et d'indiens. a méditer!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2017 (04:15 AM)
      je suis revenu d'un pays de la sous-région hier. figurez-vous que la moitié des passagers était constituée de chinois et d'indiens. a méditer!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (04:15 AM)
    Je suis revenu d'un pays de la sous-région hier. Figurez-vous que la moitié des passagers de l'avion était constituée de Chinois et d'Indiens. A méditer.........
    Auteur

    Pieuvre Marocaine

    En Avril, 2017 (09:37 AM)
    Telle une pieuvre, le Maroc ( son ambitieux roi) étend ses tentacules



    Déjà au Sahara occidental, les sahraouis sont chassés de leurs terres par lui.

    De plus, en ayant accaparé des terres au Sénégal, il aura une avance sur son droit de vote dans le cadre de l'Union africaine.

    Et ce bradage des terres avec la bénédiction de la famille Sall, tout comme les terres acquises par les chinois, l'Inde etc...ces colons là, ils vont nous faire marcher à la baguette !



     :frustre:  :frustre:  :frustre:  :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (11:35 AM)
    Thierno Mamadou Bassirou Tall ou Thierno Mamadou Bassirou Sall?
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2017 (12:56 PM)
    les senegalais champion en parlotte un groupe etranger vient cultiver la terre avec un contrat pendant40ans certains nous emmerdent

    on a oublie que des autorites de l'ancien regime avaient beneficier de 1000ha chacun dans le walo pour cultiver et Dieu seul sait s'ils ont les moyens de le faire

    nos populations n'ont pas les moyens de cultiver des milliers hectares

    nos milliardaires senegalais eu leurs milliard c'est pour la construction d'immeubles plus rentables

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR