Kaolack : des enfants défavorisés réclament de meilleures conditions de vie et d'apprentissage

  • Par : APS | Le 21 novembre, 2012 à 18:11:19 | Lu 4216 fois | 1 Commentaires
content_image

Kaolack : des enfants défavorisés réclament de meilleures conditions de vie et d'apprentissage

Une cinquantaine d'enfants défavorisés de la région de Kaolack (Centre) ont, sous l'égide des ONG Enda Jeunesse Action et Save The Children, invité mercredi les pouvoirs publics à améliorer leurs conditions de vie et d'apprentissage à l'école.

Des enfants malades ou vivant avec un handicap, des ''talibés'' (pensionnaires d'écoles coraniques), des enfants venus de villages de reclassement social et de zones défavorisées se sont réunis le même jour dans la ville de Kaolack, à l'initiative de ces deux ONG, à l'occasion du 23ème anniversaire de la Convention des Nations unies sur les droits de l'enfant. Ils ont réfléchi sur les problèmes auxquels ils sont confrontés et proposé des solutions aux autorités administratives et politiques, afin que ces dernières puissent améliorer leurs conditions de vie et d'apprentissage. Après avoir travaillé sur plusieurs thèmes, ils ont souhaité, dans un document remis au préfet de Kaolack, le respect du quantum horaire par les enseignants, l’élimination des pires formes du travail des enfants, la lutte contre la maltraitance des enfants dans les écoles, les ''daara'' (écoles coraniques) et les foyers. Ils ont aussi dénoncé les ''stigmatisations'' dont sont l'objet ceux d'entre eux vivant dans des villages de reclassement social. Aussi ont-ils demandé l’abrogation de la loi 76-03 du 25 mars 1976 portant création des villages de reclassement social, c'est-à-dire des villages regroupant des personnes atteintes d'une maladie comme la lèpre. Les enfants ont préconisé la gratuité de l’école élémentaire pour tous. Ils souhaitent que des actions de prévention des viols soient entreprises par les pouvoirs publics et que soient dénoncés les auteurs de tels agissements. L’accompagnement psychosocial des enfants victimes de viol et la sensibilisation des parents sur les méfaits de l’excision sont sur la liste de leurs revendications. Les enfants ont préconisé la mise en place de centres d’accueil pour lutter contre l’''errance'' de certains des leurs et la prise en charge sanitaire et sociale des ''talibés''. Ils appellent les autorités politiques et administratives à veiller à l'insertion des enfants travailleurs dans les circuits productifs, à la sensibilisation et à la conscientisation des enfants sur la liberté d’expression. Ils ont étalé les difficultés qu’ils rencontrent dans la vie, les châtiments corporels, les mariages précoces ou forcés, la maltraitance de ceux d'entre eux par des tuteurs, l’inadaptation de l’environnement scolaire aux enfants handicapés, le travail domestique excessif, l’automédication dans les ''daara'' et le manque de mesures d’accompagnement des enfants dans les villages de reclassement social. Le coordonnateur de l’ONG Enda Jeunesse Action, Mansour Sow, a salué la pertinence des idées produites par les enfants. Les droits de l'enfant sont très souvent violés, selon lui. ''Il est effectivement aberrant de maintenir la loi 76-03 du 25 mars 1976 portant création des villages de reclassement social, d’autant plus que la chaîne de transmission de la lèpre est rompue depuis 1994, avec la découverte du médicament'', a signalé M. Sow. 

Il a remis, au nom de l'ONG, un diplôme d’honneur à l’inspecteur de l’éducation à la retraite Ibrahima Seydi, pour sa ''contribution significative'' à la protection de l’enfant.


APS

Commentaire (1)


Dial En Novembre, 2012 (20:05 PM) 0 FansN°: 1
aucun commentaire vous partez tous ouvrir vos gueules sur des débats que vous ne maîtrisez en rien .C'est ça le projet social que nous sommes tous tenus de participer et améliorer les conditions de vie de nos frères et sœurs mais non a des ONG pour nous sauver !!Teranga les gars mais la c'est pas le cas en plus c'est le bastion des communautés religieuses ,vous êtes tous interpeller .Bonne soirée

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]