Societe

L’enseignement du chinois est un défi pour l’Afrique (officiel)

  • Par : Aps | Le 03 décembre, 2012 à 13:12:32 | Lu 5023 fois | 8 Commentaires
content_image

L’enseignement du chinois est un défi pour l’Afrique (officiel)

L’enseignement de la langue chinoise demeure ''un défi important’’ pour l’Afrique, a estimé lundi à Dakar, le professeur Amadou Tidiane Guiro, Directeur de l’enseignement supérieur, qui s'est appesanti sur l'influence de la Chine sur la scène mondiale.''Aujourd’hui, si l’on prend en compte l’exceptionnelle croissance économique de la Chine, et son influence de plus en plus importante sur la scène mondiale, l’enseignement du chinois, en tant que langue étrangère, demeure un défi important, notamment en Afrique’’, a-t-il dit. S’exprimant à l’ouverture du premier Institut Confucius au Sénégal, au sein de l'Ecole nationale supérieure d'enseignement technique et professionnelle (ENSETP), le Professeur Guiro a indiqué que cet institut est créé, afin de ‘’promouvoir la langue et la culture chinoises’’. 

‘’C’est un jour à marquer d’une pierre blanche, qui place nos ambitions communes de réussite pour la formation des futures générations’’, a souligné le Directeur de l’enseignement supérieur. Il a par ailleurs ajouté que l’offre de l’institut Confucius se diversifiera avec l’organisation de conférences, de colloques et de formations spécifiques pour le monde de l’entreprise. Prenant la parole, l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Xia Huang, s’est félicité de cette initiative, tout en indiquant qu’il ne doute pas sur sa réussite. L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar va abriter le premier institut de langue et civilisation chinoises en Afrique. Celui-ci aura pour ‘’ mission d’enseigner le chinois et de diffuser la culture chinoise, afin de renforcer la coopération, déjà dynamique, sino-sénégalaise ‘’. Un immeuble sera construit à l’UCAD pour accueillir l’institut Confucius. 

Les travaux démarreront à la fin de cette année ou au début de l’année 2013, et dureront 8 mois, pour un coût global de 800 millions de francs CFA. L’institut sera dirigé par deux Directeurs (un Chinois et un Sénégalais) et ses enseignants seront payés par le Bureau de la commission pour la diffusion de la langue chinoise. Les cours seront gratuits et les meilleurs étudiants de l’institut pourront bénéficier de bourses, afin de poursuivre leurs études à l’Université de Liaoning, qui accueille déjà plus de 1.000 étudiants étrangers. L’idée de la création de l’institut Confucius est née lors de la visite, en 2009, au Sénégal, du président chinois d’alors, Xu Jintao. En mars 2011, l’accord avait été signé et avait été finalisé lors de la dernière visite du recteur, Saliou Ndiaye, en Chine.


aps


Commentaire (4)


Laylaaa En Décembre, 2012 (14:25 PM) 0 FansN°: 1
Une nouvelle Colonisation!
Xeme En Décembre, 2012 (17:44 PM) 0 FansN°: 1
je la préfère à celle que tu supportes en ce moment.
Tu Es Un Minable En Décembre, 2012 (18:43 PM) 0 FansN°: 1
une colonisation arabo-musulmane: par la force et par la religion

une colonisation occidentale :par la force et en occupant nos terrirtoires

une colonisations chinoise: qui se prépare.

nous sommes des prostitués. nous acceptons ce que tout le monde refuse. et le plus grave , c'est que les colonisateurs ont toujours des traitres locaux sur qui s'appuyer pour aliener nos peuples.

honteux!
Dino En Décembre, 2012 (15:04 PM) 0 FansN°: 2
BRAVO C'EST UNE BONNE CHOSE,Nous attendons que ça.La chine va devenir d'ici 2020 la première puissance mondiale;il est important de maitriser la langue chinoise.Un pays qui ne comprend pas cette réalité va directement le regretter sous peu.
Le Maire  En Décembre, 2012 (15:34 PM) 0 FansN°: 1
excellente chose, les pays africains doivent se tourner vers la chine pour aspirer à un développer dans 20 ans. les exigences de l'union européennes et même de l’amérique en termes d'appui ne faciliteront jamais le développement de l’afrique.
bravo au professeur guro vous êtes sur le bon chemin
Guestone En Décembre, 2012 (16:53 PM) 0 FansN°: 3
Franchement je me demande si les Africains reflechissent des fois. Pourquoi apprendre une autre langue pour se developper, la chine n'est un exemple que par son unite et sa grandeur et l'Afrique en terme de population et d'espace n'a rien a envie a la chine. En plus les chinois n'ont pas de technologies qui leur est propre, ils n'ont fait que copier, si on doit copier aussi pourquoi pas ne pas le faire chez l'inventeur 1er, inventeur ou concepteur que l'ont maitrise sa langue depuis longtemps. Le probleme n'est pas chinois arabe ou americain, l'Africain cherche toujours et continuera a se dedouaner sur les autres, a toujours accuser l'autre de n'avoir pas voulu partager avec lui.
Raysha En Décembre, 2012 (04:25 AM) 0 FansN°: 1
merci guestone yaw o moins tu reflechis. chine nga xam ni gneupa lene bayi. africain kou gneuw nakhlene. melni ay dof di daw si ay deuk yo xamni taye heure bi gno waron daw sunu ganaw. mais dedet xolale bataye gnom diemou concurrence mais daniouy xare pour chine developper. c'est grave et je regrette d'etre africains.
Rc En Décembre, 2012 (13:33 PM) 0 FansN°: 4
pourquoi ne pas apprendre nos propres langues au lieu celles d'autrui ? Tous les pays développés parlent leur propre langue. en Afrique on est fatigué de continuer à apprendre des langues qui ne nous servent pas grand chose

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]