Lundi 19 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Mortalité maternelle et néonatale : 8,1 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde

Single Post
Mortalité maternelle et néonatale : 8,1 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent chaque année dans le monde

Les acteurs se réuniront ce jeudi 6 octobre 2011 à Bamako pour établir la revue finale de l’initiative des Premières Dames d’Afrique appelée «Vision 2010», lancée en mai 2001 par huit épouses de Chef d’Etat dont celle du Mali. 

L’objectif étant de réduirede 50% la mortalité la mortalité maternelle, infanto-juvénile et néonatale par rapport à son niveau de 2001 et la morbidité de 30% sur la même période. Dix ans après,les tendances des taux de cette tragédie, ont légèrement baissé dans notre pays. 

Ces informations ont fait l’objet d’un point de presse tenu hier, jeudi 29 septembre 2011 dans la salle de conférence du ministère de la Santé par le Pr. Amadou Dolo, sous la supervision du conseiller technique, Mountaga Bouaré et d’autres personnalités dont le directeur du CHU Gabriel Touré, Dr. Coulibaly. 

L’aboutissement des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) reste incertain au Mali, et pourcause trois des huit objectifs sont à la traine dont la réduction de lamortalité infantile. L’heure du bilan de l’Initiative «2010» a sonné. 

Cependant, malgré tous les efforts consentis par notre gouvernement et ses partenaires au développement, notre pays reste toujours classé parmi les pays dont les progrès sont considérés comme insuffisantsen matière de santé maternelle, néonatale et infantile.

Entre 2001 et 2006 le taux de la mortalité néonatale est passé de 57% à 46% à ce rythme il sera de 19% d’ici 2015quant la mortalité infantile sur la même période, elle a chuté de 113% à 96% et devra se trouverà 38% en 2015parlant de la mortalité infanto-juvénile, elle a connu un recul de 229% à191% en 5 ans soit 2001 2006, elle sera d’ici 2015 à 83%. 

 

Taux de mortalité très élevé 

Selon, le rapport 2010 SOWC de l’Unicef, sur la planète, il y’a encore 8,1 millions d’enfants de moins de 5 ans qui meurent chaque dans le monde, principalement dans les pays pauvres2 millions meurent dès le premier jour de leur vie, 4 millions au premier mois. 

Pour les spécialistes 90% de ces décès sont évitables avec des interventions simples, connues et moins couteuses, mais non déployées à temps.Selon le rapport de l’Organisation mondiale de la santéen 2005 les taux de mortalité maternelle en Afrique de l’ouest et du centre atteignait des niveaux inacceptables variant entre 500 à 2000 décès maternels pour 100naissances. Le taux de mortalité néonatale était de 45 pour 1000. D’où l’engagement des premières Dames du continent pour inverser cette tendance. 

A cet effet, le forum de la vision 2010 tenu à Bamako du 7 au 8 mai 2001 visait essentiellement à mobiliser au niveau de la région les épouses de chef d’Etat, les ministres de la santé, des affaires sociales et de la promotion de la femme et d’autres acteurs avec comme objectifde faire de la Vision 2010 un instrument de développement et de solidarité pour l’Afrique. 

Dans la ligne de mire de ce programme on notait la réduction de la mortalité maternelle et néonatale de 50% et la morbidité maternelle et néonatale de 30% en dix ansil fallait prendre un certain nombre d’engagements dont l’institutionnalisation de chaque 8 mai comme journée Africaine de la réduction de la mortalité maternelle et néonataleet la mobilisation des fonds conséquents pour freiner ce phénomène. 

Et aussi et surtout à travers l’organisation de plusieurs activités et de suivis évaluations dans plusieurs pays du continent à travers un comité. 

 

 Résultats mitigés :

L’ensemble les résultats sont mitigés, cependant un effort louable a été fait dans deux pays de la sous région la Gambie et la Mauritanieces deux pays ont réévalué le pourcentage du budget de l’Etat à la santé à hauteur de 15%. 

A noter que dans la plupart des pays, le budget alloué à la santé reste médiocre, généralementinferieur ou égal à 10% et le nôtre ne fait pas exception. Aussi, le conférencier a révélé qu’un déficit notoire en ressources humaines spécifiques notamment en ce qui concerneles sages-femmes a été décelé dans tous les pays surtout en zones rurales.L’insuffisance en matériels, en équipements,en médicaments, la couverture nationale et le manque de personnels en qualitéet en quantitésont les contraintes majeures dégagées. Mali, on note une légère baisse sur toutes tendances des taux de mortalité néonatale, infantile et infanto-juvénile. Pour faire le point complet et tirer tous les enseignements afin d’adopter des nouvelles stratégies pour l’atteinte des objectifs, les acteurs et partenaires techniques et financiers seront en conclave ce jeudi 6 octobre 2011 au Centre international de conférence de Bamako pour faire la revue finale de la vision 2010

Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Dnasmou

    En Septembre, 2011 (12:33 PM)
    Thieye sous développement !
  2. Auteur

    Le Bouc

    En Septembre, 2011 (12:38 PM)
    qui vivra verra louway def boppam
    Auteur

    Ahaha

    En Septembre, 2011 (13:11 PM)
    khana l'auteur de cet article a des problèm avec sa machine??? di takalé motq rek sans y mettre de l'espace!!!!ishhhh!!!
    Auteur

    Tata

    En Septembre, 2011 (13:58 PM)
    pour le combattre il faut virer les sages femmes incompétentes.

    je me suis mariées y'a 2ans et le mois passé j'ai perdu mon bb a cause des sages femmes incompétentes d'un hopital de la place.elles n'avaient méme pas la force de tirer mon enfant pour k'il sorte alors que j'ai fait tellement d'efforts.je vous jure que les filles qui étaient la pour m'assister n'avaient aucune experience dans ce domaine.

    elles ont laissé jusk'a la téte du bb soit sortie pour m'évacuer dans un autre hopital.

    dans l'ambulance je sentais que mon bb etait entrain de mourir car la tete etait deja sortie donc avec les contractions qui continuent,il etait étranglé.

    quand je suis arrivée à l'hopital ou elles m'ont transférées.l'homme n'a méme pas fait 1mn pour sortir l'enfant mais dommage il etait déja mort.

    je n'ai que 22ans mais je ne veux plus avoir d'enfants car j'ai tellement souffert durant ma grossesse et à l'accouchement c'etait pire encore

    j'ai tellement de m'épris pour ces soient disant sages -femmes
    Auteur

    Je S8 Un Enfant De 8 Ans

    En Septembre, 2011 (16:53 PM)
    khaleyi amougnou topato ont doit manger des aliments vitamine
    Auteur

    Pfff

    En Septembre, 2011 (22:01 PM)
    Ils sont quand même un peu nuls nos journaleux. Il n'est pas difficile de voir qu'il y a des erreurs dans leurs chiffres; 96% de mortalité infantile au Sénégal (9 enfants sur 10 meurent aven 5 ans), quelle aberration !



    Le taux de mortalité infantile est de 9,6% soit 96 pour mille. Les autres chiffres sont aussi à corriger.



    @Seneweb : un peu d'effort éditorial, les articles-poubelle deviennent de plus en plus fréquents sur ce site.



    Wasalam!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR