Lundi 15 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Societe

Plaidoyer pour la légalisation de l'avortement médicalisé

Single Post
Plaidoyer pour la légalisation de l'avortement médicalisé

L'Association des juristes sénégalaises (AJS) a plaidé, samedi à Dakar, en faveur de la mise en application par l'Etat du protocole de Maputo sur l'avortement médicalisé, afin de sauver la vie de nombreuses femmes et filles, faisant recours à l'avortement clandestin en cas d'inceste ou de viol.

"L'avortement médicalisé est un principe posé dans la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples relatif aux droits des femmes en Afrique (…) pour sauver des vies", a dit Fatou Kiné Kamara, présidente de l’association.

Le Protocole de Maputo qui veut établir la légalisation totale de l’avortement a été signé par le Sénégal depuis 2004, a rappelé la juriste qui s’exprimait au cours de la célébration des 40 ans de son association. 

"Depuis 2004, l’Etat du Sénégal a signé et ratifié ce protocole, et il est temps, 10 ans après, qu'il soit mis en œuvre, d'autant que chaque jour qui passe, il y a des femmes et des filles qui meurent", a-t-elle déploré.

Selon elle, des conditions ont été posées pour l'application du Protocole de Maputo."On a dit en cas de viol, d'inceste en cas d'atteinte à la santé mentale et physique lorsque la vie de la mère ou du fœtus est en danger", a-t-elle précisé.

Recevant un prix de décerné par l'AJS pour sa participation à la promotion et la protection des droits des femmes et des enfants, le président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) , Moustapha Diakhaté, a indiqué que 'la loi sur la légalisation de l’avortement en cas d'inceste ou de viol n'est pas encore parvenue à l’Assemblée nationale'.

Cependant, il a invité l’Etat du Sénégal à respecter la signature de cette convention "'qui, juridiquement, (est) supérieure à notre Constitution et en même temps aux lois organiques".

"Nous devons tout faire pour que même avant la fin de l'année, une loi soit votée pour légaliser l'avortement en cas d'inceste ou de viol. Mobilisons nous pour une loi forte en cas d’inceste ou de viol", a-t-il exhorté.

De son point de vue, "une femme victime d’inceste ou de viol n'a pas sa demeure dans une prison encore moins aux cimetières. Le Sénégal qui est une République ne doit pas confiner la femme à ce statut de précarité et à la limite même victime sans réparation de la violence". 

Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Senegal En Danger

    En Octobre, 2014 (19:30 PM)
    Ces satan ne seront pas à laise que qu'elles obtiennentce qu'elles veulent.qu Allah les immilie .une organisation du mal pour la societé et qui ne visent que le mal. :sn: 
    • Auteur

      Seynabou Diallo

      En Octobre, 2014 (20:04 PM)
      gawe léne bok
      comme ca on pourra avorter , c'est difficile la clandestinité
      nous aussi on veut profiter du plaisir comme les hommes
    • Auteur

      Dakaroise

      En Octobre, 2014 (10:15 AM)
      tu dois être un homme, doublé d'un fanatique religieux pour dire ça. jamais personne n'a pris l'avortement comme un moyen de contraception.

      par contre nous avons déjà l'avortement traditionnel qui est pratiqué dans tout le pays et facilement accessible, qu'apporterait l'avortement médicalisé de plus? je pense que l'avortement médicalisé va faire perdre des revenus à celle qui pratiquent l'avortement traditionnel. ces femme doivent nourrir leurs familles.
  2. Auteur

    Sine Saloum

    En Octobre, 2014 (20:03 PM)
    Combien de grossesses issues d'incestes ou de viols au Sénégal ?

    Avez vous les chiffres ?

    • Auteur

      Baba

      En Octobre, 2014 (22:17 PM)
      s'ils veulent legaliser quelque chose , ils se trouvent tjr des motifs..
      pour le cas de l'avortement par exemple : ils ont mis l'accent sur un cas tres sensible qui est le viol .
      pour le cas du planing familial : c'etait l'espacement de naissance ''moytou neff ''

      toutes ces saloperies n'ont qu'un seul but : reduire la population mondial, a l'occurence celle de l'afrique ,
      limiter les naissance , reduire le taux de fécondité des pays du tièr monde ....
      ah africains, nous avons pourtant dotres priorités que de nous diminuer
    • Auteur

      Diaw2

      En Octobre, 2014 (10:21 AM)
      notre démographie est pourtant une des principales cause de notre pauvreté ça devrait être une de nos priorité mais ça ne passe pas par l'avortement.
    • Auteur

      Baba

      En Octobre, 2014 (10:49 AM)
      je dis non , notre priorité c'est l'emergence .nous avons beaucoup de problèmes :
      la santé ,l'education , la sécurité , le chomage , l'independance economique et monaitaire, l'assainissement .... en bref la pauvreté
      nous avons pas de problème avec la croissance ou l'acceleration demographique mais avec la pauvreté.
    • Auteur

      Diaw2

      En Octobre, 2014 (17:36 PM)
      réfléchis.

      c'est notre démographie qui créent le chômage (beaucoup trop de jeunes entrent sur le marché du travail pour trop peu d'emploi disponibles). notre croissance démographique excède notre croissance économique. nos économies ne peuvent pas absorber le surplus démographique ce qui crée du chômage. c'est le chômage qui crée la pauvreté et tous les problèmes que tu cites et qui découlent de la pauvreté. il n'y a du chômage que parce que notre économie, malgré une croissance économique plus forte que l'occident, ne peut pas assimiler notre natalité qui est encore plus forte. la seule solution pour nos jeunes est donc de partir.

      en plus cette démographie pose un gros problème sur l'investissement. avec ce type de croissance démographique il n'y a aucune épargne, pas d'assurance-vie, aucun patrimoine en héritage au moment du décès de la génération précédente. l'intégralité des revenus passe dans l'alimentation des famille et rien ne va dans l'épargne ce qui réduit à zéro tout investissement local dans l'économie et nous rend complètement dépendant aux investissement extérieurs (dette).

      la chine a commencé à se développer dès qu'elle a mis en place la politique de l'enfant unique associé à la levée de ses droits de douane (zes). les occidentaux, asiatique, pays arabes ont réduit leur démographie. ce n'est pas sans raison, ils ne sont pas suicidaires mais réalistes.
    • Auteur

      Diaw2

      En Octobre, 2014 (17:41 PM)
      la démographie africaine est surtout bonne pour que nous n'investissons pas, ne nous développons pas et que nous passons notre temps à consommer et importer les biens produits par les autres à cause de notre besoin de nourrir toujours plus de bouches.
    Auteur

    Diaw

    En Octobre, 2014 (20:43 PM)
    Femmes sataniques vous etes prevenues qui tue son fils ici on la met en taule si par chance on ne la tue pas elle aussi.qui subit un viol ne la donne pas le droit de tuer.ARRETEZ VOS PERVERSIONS.
    Auteur

    Diop Khalifa

    En Octobre, 2014 (21:13 PM)
    thieuy yalla ,yalnag niou samm .

    Tout ça c'est le pékhé babylon .

    Auteur

    [email protected]

    En Octobre, 2014 (21:35 PM)
    Moustapha DIAKHATE est un hypocrite, un homme dangeureux pour le Senegal. Un énurgumène sans suite logique dans ses idées. Quelqu'un à combattre
    Auteur

    Bator

    En Octobre, 2014 (22:06 PM)
    C'est une étape vers la légalisation. Elles ne font qu'utiliser des artifices pour arriver à leur fin en plusieurs étapes. Être victime de viol ou d'inceste ne donne pas le droit de tuer un bébé. Je rappelle que l'avortement thérapeutique est légal au Sénégal. Faisons attention à ces femmes juristes qu'Allah le tout puissant nous protège
    Auteur

    Careful

    En Octobre, 2014 (01:05 AM)
    DIAKHATE est complètement manipulé. Il le comprendra plus tard et ce sera trop tard. L histoire retiendrsa le rôle qu il a joué dans la déstructuration sociale entraînée par cette loi dictée par les ONG qui financent et qui ont lancé la commande que les nègres de services vont exécuter.
    Auteur

    Wakhatinaa....

    En Octobre, 2014 (04:20 AM)
    C'est trop facile , chaque fois que vous (juristes) avez du mal a appliquer les lois , vous baissez les bras et demandez la legalisation ... Apres ce- la qu'allez vous demander de plus : legalisation de l'homosexualite , des abus de biens sociaux , de l'usage des drogues .....

    Auteur

    Refus Catégorique

    En Octobre, 2014 (07:17 AM)
    Doufi Meussa am Inchallah. Baissez les bras nous sommes plus déterminés que vous à refuser

    l'application de cette loi satanique.
    Auteur

    Inutile

    En Octobre, 2014 (10:18 AM)
    Ça sert à rien car il y a tellement de tradipracticiennes qui font des avortements dans notre pays que c'est pareil que s'il était déjà légal.
    Auteur

    Un Medecin

    En Octobre, 2014 (07:20 AM)
    ATTENTION AU PIEGE DE L' ARGUMENTAIRE DE L AJS. LE VIOL EST UNE NOTION JURIDIQUE : TOUTE FILLE QUI N' A PAS LA MAJORITE LEGALE POURRA ARGUER DU VIOL POUR INTERRROMPRE SA GROSSESSE. LES JURISTES DE L' AJS ET LES FEMMES QUI PARLENT AU NOM DE L'ASSOCIATION DES FEMMES MEDECINS, SANS EN AVOIR LE MANDAT, LE SAVENT ET MENTENT AUX POPULATIONS DANS LEURS COMMUNICATIONS. EN VERITE, CEUX QUI SONT ATTENTIFS SAVENT DEPUIS LONGTEMPS QUE L'AJS ET L'AFM NE SONT QUE DES CHEVAUX DE TROIE DE LOBBIES ETRANGERS. LES FEMMES MEDECINS QUI DEFENDENT L' AVORTEMENT SONT DANS L' ENTOURAGE IMMEDIAT DU MINISTRE DE LA SANTE. ELLES DISENT CE QUE LE MINISTRE N'OSE PAS DIRE ET PORTENT SON COMBAT. EN RETOUR ELLES SONT RECOMPENSEES DE POSTES DE CONSEILLERES. AVORTER C'EST TUER. AUCUNE ARGUTIE JURIDIQUE NE PEUT MASQUER CETTE REALITE.
    Auteur

    Kxxxxxxxxxxxxxxxx

    En Octobre, 2014 (08:28 AM)
    DANGER!!!! pour les hommes.... si cette loi est votee toutes les filles enceintes diront qu'elles ont ete violees.... procureur dina beuri plainte daaal
    Auteur

    Fuabisalu

    En Octobre, 2014 (14:57 PM)
    Avec une telle loi, toutes celles qui veulent avorter vont dire qu'elles ont été violées ou victimes d'inceste!



    Il y a effectivement queLQUES FEMMES violées ou victimes d'inceste qui meurrent en faisant un avortement clandestin. Mais pas toutes heureusement! Il faut faire quelque chose. Mais la solution est-ce de tuer des milliers de bébés par avortement légalisé à cause de ces quelques femmes ? Ou bien les aider à garder leur bébé, pour qu'elles restent vivantes.et leur bébé aussi?



    Et lutter de toutes nos forces contre l'inceste et le viol, par une véritable éducation sexuelle des jeunes et des adultes...Pas seulement distribuer des condoms ou des contraceptifs!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR