Dimanche 25 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Guinée-Bissau: l'état-major dit avoir arrêté le chef des rebelles et repris le contrôle de la situation

Single Post
Guinée-Bissau: l'état-major dit avoir arrêté le chef des rebelles et repris le contrôle de la situation

L'état-major bissau-guinéen a dit vendredi détenir le chef de l'unité des forces de sécurité impliquée dans une nuit d'affrontements dans la capitale, et a assuré que l'armée contrôlait la situation.

"Le colonel (Victor) Tchongo est entre nos mains. La situation est totalement sous contrôle", a dit le capitaine Jorgito Biague, un porte-parole de l'état-major militaire de ce petit pays pauvre d'Afrique de l'Ouest politiquement instable.

Un responsable militaire s'exprimant sous le couvert de l'anonymat compte tenu de la sensibilité de la situation a dit que le colonel Tchongo, de la Garde nationale, s'était rendu. Une photo censée le montrer entre les mains de l'armée a été envoyée à des journalistes.

Il a indiqué par ailleurs que deux membres du gouvernement que les éléments de la Garde nationale sont soupçonnés d'avoir soustrait à la police alors qu'ils étaient en cours d'interrogatoire avaient été récupérés sains et saufs.

Des tirs, nourris par intermittence, ont retenti une partie de la nuit et vendredi matin dans la capitale Bissau entre les éléments de la Garde nationale d'une part et les forces spéciales de la Garde présidentielle de l'autre, après l'extraction des deux membres du gouvernement des mains de la police, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Les coups de feu ont commencé jeudi soir aux alentours d'une garnison du quartier de Santa Luzia.

Des membres de la Garde nationale s'y étaient retranchés après avoir libéré le ministre de l’Économie et des Finances, Souleiman Seidi, et le secrétaire d'Etat au Trésor public, Antonio Monteiro, selon des responsables de l'armée et du renseignement de ce pays coutumier des crises.

Tous les accès aux quartiers sud de la ville ont été bloqués par des forces de sécurité.

Des habitants ont dit fuir le sud de la ville pour le nord après une nuit de peur.

"Mes enfants et moi n'avons pas fermé l'œil à cause des tirs. Les enfants ont peur et se collent à moi chaque fois que les armes crépitent", a dit une institutrice jointe par téléphone et taisant son identité pour sa sécurité, alors que les rafales continuaient à retentir.

Le ministre de l’Économie et le secrétaire d'Etat au Trésor public avaient été convoqués jeudi matin par la justice, puis placés en garde à vue.

Ils ont été interrogés pendant plusieurs heures par la police judiciaire à propos du retrait de dix millions de dollars des caisses de l'Etat, selon les mêmes sources.

M. Seidi, questionné lundi sur ce retrait par des députés lors d'une séance à l'Assemblée nationale, avait affirmé qu'il était légal et destiné à soutenir le secteur privé national.

- Tirs nourris -

Les sources de l'armée et du renseignement ont indiqué que les forces spéciales étaient intervenues contre la Garde nationale après plusieurs tentatives de médiation infructueuses.

Des éléments de la Force d'appui pour la stabilisation de la Guinée-Bissau, déployés dans ce pays par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao), ont été vus vendredi matin en patrouille dans les rues.

Ces événements surviennent alors que le président Umaro Sissoco Embalo, élu en décembre 2019 pour cinq ans, se trouve à Dubaï pour assister à la 28e conférence des Nations Unies sur le climat (COP28).

Petit pays pauvre d'Afrique de l'Ouest, la Guinée-Bissau souffre d'une instabilité politique chronique et a été victime depuis son indépendance du Portugal en 1974 d'une kyrielle de coups de force, le dernier en février 2022.

Les législatives de juin 2023 ont donné la majorité absolue à la coalition d'opposition Pai-Terra Ranka, imposant une cohabitation au président Embalo, dont la famille politique n'est pas représentée au sein du gouvernement.

En septembre, le président Embalo avait nommé deux généraux, Tomas Djassi et Horta Inta, respectivement chef de la sécurité présidentielle et chef d'état-major particulier du président. Ces deux postes, prévus dans l'organigramme officiel, n'étaient plus pourvus depuis des décennies.

Ce renforcement de la sécurité présidentielle est intervenu alors que les coups d'Etat ou tentatives se multiplient en Afrique de l'Ouest, au Gabon, au Niger, au Mali, au Burkina Faso, en Guinée et, cette semaine encore, en Sierra Leone.



12 Commentaires

  1. Auteur

    Jp

    En Décembre, 2023 (11:22 AM)
    Quand est ce que ce pays trouvera la paix
  2. Auteur

    Passant

    En Décembre, 2023 (11:28 AM)
    Tout ce qui tourne autour de la case finit dans la case. Ce fanfaron de mbalo finira par tomber. Un incompetent qui ne pense qu'a jouir du pouvoir au lieu de travailler pour le bien etre de sa population ne merite pas un jour de plus sur ce pouvoir. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (11:29 AM)
    Un continent de zoos...toutes les semaines une tentative de coup d'état...
    {comment_ads}
    Auteur

    Keur Madiop Dieumb

    En Décembre, 2023 (11:33 AM)
    Senegal petit pays de l'Afrique de l'Ouest sans stabilité depuis que dictateur sall a pris le pouvoir 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2023 (11:46 AM)
      Si on avait de vrais militaires, ils auraient débarrassé le Sénégal de ce salopard. Mais au lieu de ça, on a des comédiens comme militaires.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2023 (14:15 PM)
      Les forces armées du Sénégal ne sont pas au service de votre gourou sonko. Elles sont au service de la patrie 
    {comment_ads}
    Auteur

    Raoulo

    En Décembre, 2023 (11:37 AM)
    C'est pluttôt une grosse confusion issue de rumeurs dans les RS. Faut saluer le professionalisme des soldats de l'ECOWAS dont les sénégalais, j'ai eu la chair de poule en les voyant se déployer. Mais faut qu'on se pose la question pour nos pays, ce n'est pas demain la veille pour un décollage économique et bien etre social. Nous avons besoin d'ordre, de stabilité, de discipline pour avancer mais c'est le contraire partout. Un vrai ndeup doit etre fait et je ne parle de pseudo patriotes ou panafricains de médeu, je parle d'une vraie introspection sur nos tares et faiblesses. Nous pouvons le faire en mode accéléré mais faut qu'on se dise la vérité, les piloticiens et opposants dont je vois partout dans notre zone ne sont pas les leaders qui feront l'affaire. ça doit venir de cette masse silencieuse consciente des défis....
    Auteur

    Marley Bob

    En Décembre, 2023 (12:37 PM)
    Voila pourquoi Sonko devait cesser de jouer avec les institutions. Barth et Khaf avaient bien compris.Moussa Diop aussi. Sonko subira la Raison d'Etat!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (12:54 PM)
    Il y aura pas de coup État en Guinée Bissau tant que l armée sénégalaise est dans ce territoire 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (13:27 PM)
    Voilà ce qui arrive quand Assimi Goita, Ibrahim Traoré et Thiani doivent des modèles adulés par les panafricons. Pendant que le monde entier est entrain de se battre pour relever les défis auxquels l'humanité est confronté l'africain se bat pour le pouvoir. 

    L'Afrique est le seul continent où des officiers d'opérette se prennent pour des messies.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (13:32 PM)
    petit pays pauvre de l'Afrique de l'ouest, est ce qu'il y a un pays riche en Afrique de 'ouest ?
    Auteur

    Jambaar

    En Décembre, 2023 (13:35 PM)
    Le Pr Macky Sall en leader averti , intelligent et responsable a compris très tôt que sans la stabilité de la Gambie et de la Guinée Bissau, il n'y aura pas de paix ni de sécurité au Sénégal. C'est ce qui explique une forte présence discrète de nos Braves et professionnelles FDS dans ces 2 pays pour veiller à d'éventuelles crises politico militaires. La raison vaut le prix à payer. Jaajeufati.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (14:43 PM)
    qui a dit qu'il s'agissait d'une tentative de coup d'etat ? 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (15:54 PM)
    QUI A COMPRIS? OU C'EST ECRIT PAR LE STAGIAIRE
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email