Mardi 15 Juin, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Tiep ou Jollof rice : Comment le Sénégal a inventé ce plat que le Ghana et le Nigeria n'arrêtent pas de se disputer

Single Post
Le Jollof a commencé comme un plat appelé thieboudienne, préparé avec du riz, du poisson, des crustacés et des légumes.

Avec son arôme séduisant, sa couleur rouge profond et sa saveur épicée, le Jollof est la reine incontestée des cuisines d'Afrique de l'Ouest. C'est notre trésor culinaire bien-aimé et un plat cher à notre cœur et à notre âme. Mais il suffit de murmurer le mot "Jollof" en Afrique de l'Ouest pour déclencher une violente querelle passionnée. En effet, déterminer quelle nation ouest-africaine fait le meilleur Jollof est un sujet permanent de fierté et de dispute locale.

Le riz Jollof est à l'Afrique de l'Ouest ce que la paella est à l'Espagne, le risotto à l'Italie, le biriyani à l'Inde et le riz frit à la Chine.

Enfant, j'ai grandi au Ghana et j'ai englouti du Jollof lors de réunions familiales, d'anniversaires, de cérémonies de passage à l'âge adulte, de fiançailles et de mariages.

Constituant un repas principal, ce plat riche et appétissant est composé de riz cuit dans une sauce savoureuse à base de tomates, d'oignons et d'épices aromatiques.

À ces ingrédients de base s'ajoutent souvent du gingembre, de l'ail, du thym, des grains de selim (une épice d'Afrique de l'Ouest), de la purée de tomates, du curry en poudre et des piments, bien que les composants exacts et la préparation diffèrent d'un pays à l'autre, voire d'une maison à l'autre.

    Des légumes

    CRÉDIT PHOTO,

    REDA&CO

    Légende image,

    Les légumes sont très important dans la préparation du Tiéboudieune au Sénégal

    Si chaque assiette de Jollof peut varier, chacune d'entre elles apporte des saveurs stimulantes.

    La saveur sucrée des oignons est très importante.

    L'assaisonnement est crucial.

    Et le choix de la viande - mouton, bœuf, poulet, chèvre, agneau ou même poisson - offre un délice différent à chaque fois. La viande est épicée et délicatement mijotée dans un bouillon jusqu'à ce qu'elle soit tendre, avant d'être frite et remise dans le bouillon.

    Ensuite, le riz est ajouté à la viande, au bouillon et à la sauce épicée et mijote jusqu'à ce qu'il absorbe tout le liquide savoureux, laissant chaque grain aromatisé, savoureux et d'une succulente teinte rouge orangée.

    Les origines du riz Jollof remontent aux années 1300 dans l'ancien empire Wolof (également appelé empire Jolof), qui s'étendait sur des parties du Sénégal, de la Gambie et de la Mauritanie actuels.

    La riziculture était florissante dans cette région, et le Jollof a commencé comme un plat appelé thieboudienne, préparé avec du riz, du poisson, des crustacés et des légumes.

    Au fur et à mesure de l'expansion de l'empire, les Wolofs se sont dispersés dans la région et se sont installés dans différentes parties de l'Afrique de l'Ouest, emportant avec eux leur somptueux plat de riz.

      Jollof rice

      CRÉDIT PHOTO,

      NDUDU BY FAFA

      Légende image,

      Le Jollof est la reine incontestée des cuisines d'Afrique de l'Ouest.

      Malgré son omniprésence dans la région, peu d'aliments ont suscité autant d'émoi que le Jollof.

      Aujourd'hui, chaque pays d'Afrique de l'Ouest possède au moins une variante du Jollof, qui divise et unit à la fois la région.

      Chaque nation et chaque famille ajoute sa propre touche et sa propre interprétation, ce qui est peut-être à l'origine de la compétition féroce qui se déroule sur les réseaux sociaux, dans les fêtes et les conversations de rue.

      Le site Black Foodie, qui explore la nourriture et la culture à travers un prisme noir, l'a décrit comme "l'un des débats alimentaires les plus intéressants et les plus passionnés de la diaspora... il s'agit de la bataille alimentaire la plus épique de tous les temps".

      Jollof rice

      CRÉDIT PHOTO,

      PATTI SLOLEY

      Légende image,

      Le riz jollof est un plat populaire lors des fêtes, des cérémonies et des mariages en Afrique de l'Ouest.

      Les principaux protagonistes de la controverse sur le meilleur Jollof rice sont le Ghana, le Nigeria, la Sierra Leone, le Liberia et le Cameroun.

      La Gambie et le Sénégal sont plutôt décontractés et entrent rarement dans la controverse sur le Jollof ; après tout, ils l'ont donné au monde.

      Une myriade de variations alimente la compétition permanente, avec autant de similitudes que de différences ; et avec les traditions orales de transmission des recettes, que pourrait-on attendre d'autre ?

      Par exemple, ma mère ghanéenne faisait mijoter le riz avec la sauce et la viande dans un plat unique, ce qui est, bien sûr, ma préparation préférée.

      Les Nigérians et les Libériens utilisent parfois de l'huile de palme à la place de l'huile végétale pour donner une saveur plus riche, notamment lorsqu'ils cuisinent du poisson fumé et séché.

      Au Nigeria et au Cameroun, les poivrons rouges sont souvent mélangés aux ingrédients de base que sont les oignons, les tomates et le piment pour ajouter de la vivacité et une douceur subtile.

      Ces deux nations aiment également ajouter du paprika fumé pour donner au Jollof un goût fumé, semblable à celui de la cuisson sur un feu de bois ouvert. Une amie gambienne se vante d'ajouter des escargots fumés à son Jollof, un ingrédient traditionnel en Gambie et au Sénégal.

      Le plat est parfumé au gingembre, à l'ail, au thym, aux oignons, aux grains de selim et aux piments Scotch bonnet

      CRÉDIT PHOTO,

      PATTI SLOLEY

      Légende image,

      Le plat est parfumé au gingembre, à l'ail, au thym, aux oignons, aux grains de selim et aux piments Scotch bonnet

      L'écrivain gastronomique nigérian Jiji Majiri Ugboma estime que "la querelle du Jollof entre le Ghana et le Nigeria est sans doute le débat alimentaire le plus animé de toute la diaspora".

      En tant que Ghanéen ayant de nombreux amis nigérians, je ne pourrais être plus d'accord. Ces deux nations passionnées semblent aimer se détester, et toutes deux pensent que leur riz Jollof est le meilleur.

      La principale différence réside dans le type de riz utilisé. Les Ghanéens utilisent du riz basmati aromatisé, ce qui lui donne une saveur supplémentaire, tandis que les Nigérians utilisent du riz à grain long, car ils pensent qu'il est le meilleur pour absorber les saveurs.

      Les deux pays apprécient cette douce taquinerie, qu'ils considèrent comme une bataille d'esprit où chacun essaie d'épuiser l'autre avec des mots.


      "Ironiquement, cette querelle rapproche les Nigérians et les Ghanéens", explique M. Ugboma. "C'est un langage d'amour entre les deux pays et c'est similaire à la dynamique des frères et sœurs qui se taquinent mutuellement."

      Les musiciens se sont également joints au badinage, Akon affirmant que le Jollof libérien est le meilleur, même s'il est originaire du Sénégal. La musicienne ghanéenne Sister Deborah a publié un hymne en 2016 intitulé Ghana Jollof avec des paroles telles que "Ghana Jollof, miam ; Nigerian Jollof, c'est drôle".

      Riz jollof avec poulet et bananes plantains frites au restaurant nigérian Obosa dans le quartier de Roslindale à Boston.

      CRÉDIT PHOTO,

      BOSTON GLOBE

      Légende image,

      Jollof avec poulet et bananes plantains frites

      Le chef sénégalais Pierre Thiam, qui possède le restaurant Teranga à New York, estime que ce badinage est à la fois "ludique et vraiment sérieux".

      "J'aimerais que toutes les guerres soient menées comme la guerre du Jollof. Pas de tueries ! Pas de sang", a-t-il déclaré. "Je crois aussi qu'il n'y aura jamais de gagnant. Chacun pense que sa mère fait le meilleur. J'apprécie les plats de Jollof nigérians, ghanéens et même sierra-léonais, mais à mon humble avis, rien n'est comparable à l'original : le Jollof du Sénégal."

      Bien que les Ouest-Africains apprécient ces différences d'opinion bon enfant, il ne fait aucun doute que notre amour pour ce plat peut nous rassembler.

      Il est facile de comprendre pourquoi l'enfer s'est déchaîné lorsque le célèbre chef Jamie Oliver a cuisiné du riz Jollof et partagé sa recette sur son site internet en 2014.

      Les Africains de l'Ouest ont oublié qu'ils avaient une guerre du Jollof en cours. Outrés, leur réponse collective a été de tout laisser tomber, de se tenir la main et de charger le site web d'Oliver.

      Ils se disputaient peut-être pour savoir quel Jollof était le meilleur en Afrique de l'Ouest, mais ils n'allaient pas permettre à quiconque de salir leur trésor culinaire.


      Des hashtags comme #jollofgate se sont déchaînés sur Twitter.

      Avec des ingrédients comme le citron, la coriandre et le persil, le Jollof d'Oliver était pour beaucoup un peu trop fort, même s'il a souligné que sa recette était sa propre version du Jollof.

      Les Africains craignaient que, si cela n'était pas contesté, un détournement culturel pourrait facilement faire de la version d'Oliver le riz Jollof officiel.

      La cuisine ouest-africaine a gagné en popularité ces dernières années.

      CRÉDIT PHOTO,

      RIMMA BONDARENKO/GETTY IMAGES

      Légende image,

      La cuisine ouest-africaine a gagné en popularité ces dernières années.

      Pourtant, dans l'ensemble, le débat sur le Jollof a été positif et a permis de mieux faire connaître les aliments d'Afrique de l'Ouest et d'accroître l'intérêt pour ces derniers.

      Le top 10 des tendances alimentaires à la croissance la plus rapide pour 2020, prédit par Whole Foods, comprend des aliments d'Afrique de l'Ouest : les cacahuètes, la citronnelle et le gingembre ; les céréales comme le teff, le sorgho, le fonio et le millet ; et le moringa, un super aliment, sont tous mentionnés comme des saveurs traditionnelles d'Afrique de l'Ouest qui "apparaissent partout dans les aliments et les boissons".

      Et, comme s'il s'agissait d'un réveil dans la diaspora, le Jollof est soudainement partout aussi.

      Des festivals de cuisine du Jollof ont été organisés à Washington, DC et à Toronto, et des concours de Jollof au Nigeria.

      La Journée mondiale du Jollof est célébrée chaque année, le 22 août, depuis 2015, avec des photos et des vidéos déchaînées sur les réseaux sociaux.

      Ce plat classique de riz cuit dans une sauce savoureuse à base de tomates est populaire dans toute l'Afrique de l'Ouest.

      CRÉDIT PHOTO,

      OSARIEME EWEKA/GETTY IMAGES

      Légende image,

      Ce plat classique de riz cuit dans une sauce savoureuse à base de tomates est populaire dans toute l'Afrique de l'Ouest.

      Alors que les restaurants africains du monde entier deviennent de plus en plus populaires, ils ajoutent encore plus de variations et d'interprétations à leur offre de Jollof rice.

      L'Ikoyi de Londres propose du Jollof rice fumé avec une crème au crabe, tandis que le Jollof rice de Teranga trouve une nouvelle forme dans un "Ancient Vegan Bowl", garni d'un ragoût de patates douces et de pois à œil noir, d'un ragoût de chou frisé et d'huile de palme rouge bio, et de plantains épicés.

      Avec l'augmentation de la popularité du Jollof dans le monde, Thiam pense que "nous verrons un intérêt croissant pour ce plat et pour les aliments africains en général". Guettez le Jollof rice dans les rayons de votre supermarché".

      Aussi enthousiastes que nous soyons à l'idée que le monde entier adopte le riz Jollof, pour les Africains de l'Ouest, il s'agit plus que d'un plat de riz coloré et savoureux sur lequel nous aimons nous disputer : il est lié à notre riche patrimoine et restera à jamais dans nos cœurs. Même si nous nous rapprochons les uns des autres, le feu dans la cuisine du Jollof continue de brûler.

      Jollof

      CRÉDIT PHOTO,

      PROMAISIDOR GHANA

      Légende image,

      Le jollof d'Afrique de l'Ouest a la même apparence à l'œil, mais la différence réside dans la dégustation.



      44 Commentaires

      1. Auteur

        Hoho

        il y a 4 jours (12:50 PM)
        Cheuteuteuuuuuuu comme tu sais inventé dehh. Les wolofs se sont éparpillés dans l Afrique de l ouest. Oh mon Dieu
        {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
        • Auteur

          Avis

          il y a 4 jours (15:25 PM)
          Je me demande bien ou en est-on avec le dossier que le Sénégal avait introduit au Niveau de l’UNESCO pour reconnaitre le Sénégal pour son invention du Tiebou Dien en l’inscrivant au patrimoine immatériel de l’humanité. Le Xooy et le Kankourang figurent déjà dans le patrimoine immatériel de l’humanité.
        {comment_ads}
        • Auteur

          Devenu, Thèbou Bouillons..

          il y a 4 jours (16:05 PM)
          Malheureusement, nous l'avons perdu avec ses bouillons, nescafé, oeufs, saucices, pâté, crevettes, maïs macédoines... On a tout mis dedans par économie. Il faut aller à Paris, New York,.. ou dans les villages, pour manger un vrai Thièboudien Appellation-controlée, au feu de bois de nos grand-mères.
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 3 jours (22:53 PM)
          Donc pour toi nous sommes restés sur place pendant que les Cissé, Touré, drame etc... se dispersaient ?  Quel genre d'esprit es tu? Un inculte? Un compléxé ou simplement un idiot crétin?
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 1 jour (23:44 PM)
          Je suis sénégalais vivant au Ghana mais à force de leur expliquer que le djolof vient de chez nous et que notre langue wolof vient du royaume du Djolof... Finalement dama tchi sonnou sakh. Au début ça m'énervait mais légui Je les laisse croire à ce qu'ils veulent....
        {comment_ads}
      2. Auteur

        il y a 4 jours (12:53 PM)
        Thieuy thiéébou Djeunn yeungeul Adouna
        {comment_ads} {comment_ads}
        Auteur

        Riceman

        il y a 4 jours (12:54 PM)
        Très intéressant, très ludique. Merci pour ce bel article.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (12:59 PM)
        Ce sujet me fait sourire : en Inde, lors de ma formation, on a eu une journée libre (une sorte de concours) à la cuisine de l'Institut. Chaque pays qui le souhaitait devait préparer un plat local et le présenter aux autres participants. Il suffissait juste de communiquer la liste des ingrédients la veille de cette fête. A l'heure du déjeuner, j'ai eu la surprise de voir un plat de Thiébou djeun tout rouge et tout bon exposé au buffet. Je l'ai goutté et il était tout bon comme un thiébou préparé à St-Louis. Après j'ai su que c'est une étudiante libérienne qui l'avait préparé et le revendiquait comme un trophée.  je me suis presque "chamaillé" avec elle ayant du mal à rentrer dans sa tête que ce plat venait plutôt de chez nous. 
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (13:28 PM)
          tres interessant votre commentaire;non seulement il fait bon de vous lire mais ca donne beaucoups plus de tonus a l'article.si je ne ,e trompe vous n'etes pas habitue  des commentaires quotidiens ou n'apparaisse quant de pareilles circonstances (articles )
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (13:45 PM)
          Sath rék c'était moi j'allais dire que c'était du Sénégal diap sama niambour 
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (13:49 PM)
          Pareil, je travaille avec plus de 15 nationalités et on avait organisé un degustation des plats de chaque pays. Ma femme m'a préparé du thébou djeune bou tothie. Le jour J, il a été la star, gayi dagne ko lekk baye gnitteu ! Et toute la semaine on me demandait la recette, même un collégue dont je me disputais souvent m'a proposé de se réconcillier pour de bon devant un bon thiep lol
          Souniou thiébou djeune bi amna solo la wakh
        • Auteur

          Ohio

          il y a 4 jours (14:39 PM)
          Tu es loin d'être le seul mon gars. Tous les expat sénégalais ayant un peu fréquenté les diasporas africaines ont eu ce genre de problème. Après il faudra passer des heures a leur expliquer que "Jollof" est l'ancien empire des Wolof au Sénégal
        {comment_ads}
        • Auteur

          Avis

          il y a 4 jours (15:39 PM)
          C'est bien cela. Hors du Senegal le tiep est appele "Joloff rice" (ecriture anglaise), pour faire reference a sa provenance l'empire du Diolof au Senegal. Evidemment, au Senegal on ne peut pas l'appeler Joloff car on est deja au Diolof. A la place on l'appelle Tieboui Dien est est donc l'appellation originale.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (13:01 PM)
        Thiébou dieun bou nékh am geudj Ndiané ak geudj beurre ak bissap tak ak guénou kassaw ak chou ak niambi batansé carotte navet limon ak yaboye ak kani teumbeul ak khogne ak diakhatou ak dakkar ak bouppou thiof 

         

        oh no 

        oh no
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (13:46 PM)
          Ma femme saf lokho te cuisine ce plat les yeux fermés. Thiebou dieun Senegal Yalna diame yague 
        {comment_ads}
        • Auteur

          il y a 3 jours (21:22 PM)
          Tu devrais etre un Seckene ou un Diawfara...mais la salive vient indonde ma bouche ..suis hors du pays...et c est pas le meme Thiebou Dieun dont tu decris qu on achete dans les restauts Senegalais...Suis Mbourois ...je connais bien ce plat fait avec du poisson frais...Joli cmtaire Mon Cher.
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 3 jours (08:45 AM)
          Le meilleur tieboudiene que j'ai manger   c était chez la mère d un  ami de classe libanais où on déjeunait souvent ! Superbement bien fait. Propre et pas huileux 
        {comment_ads} {comment_ads}
        Auteur

        Ignrant

        il y a 4 jours (13:12 PM)
        c'est le blanc qui inventait ce plat pas une certaine penda mbaye don't you know 

        c'est pareil avec la lutte avec frappe 

        source souleymane bachir diagne historien
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 3 jours (11:32 AM)
          non le blanc n'a fait qu'introduire le riz dans la consommation locale c'était pour permettre aux paysans de se concentrer plus sur la culture commerciale arachidiere pour de meilleur rendement. Mais le plat en tant que tel est une création des sénégalaises car à l'époque y avait bcp de poisson.
        {comment_ads}
        Auteur

        Wave

        il y a 4 jours (13:19 PM)
        Copie collé article de BBC 
        {comment_ads}
        • Auteur

          Maintenant Fini Le Jièn

          il y a 4 jours (16:21 PM)
          Certains on jugé bien de vendre à bas prix, nos  poissons nobles aux laboureurs des océans, pour les racheter plus cher en boîtes sans têtes.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (13:21 PM)
        Mais le Jollof a plusieurs variantes, avec viande ou poisson. Le ceeb est unique, que du poison, le penda Mbaye, de Saint-Louis, est un et inimitable. . 
        {comment_ads}
        Auteur

        Le Bon Vieux Temps !!!!!!

        il y a 4 jours (13:35 PM)
        Ndeyssane.....Hélàs, cela fait très longtemps que le BON THIEBOU DIEUNE de notre enfance n'existe plus au Sénégal à cause de la crise économique, de la corruption qui ont appauvris les sénégalais.

        Le bon poisson (Thiof, Seudeu etc) a disparu de nos eaux car surpêché par les puissants bateaux européens à qui l'état a bradé les licences de pêche. Il faut débourser au moins 5000 Cfa pour acheter une petite portion de 100g. L'huile et le riz coûtent chers. La tomate locale est de mauvaise qualité avec une couleur plutôt  noirâtre très différente de la belle couleur rouge des grands pots de tomate "DIEGG BOU DIAR" de notre enfance. Et pourtant, on cultive toujours de la tomate au Sénégal mais celle vendue en pots ne contient plus à peine que 5% de vraie tomate, le reste étant des produits chimique. On peut dire pareil du "TIGA DéGUé" qui est devenue de très mauvaise qualité malgré nos milliers de tonnes d'arachides récoltés chaque année. L'huile produit localement est devenue de couleur blanchâtre au lieu de la belle couleur jaune de l'huile d'arachide. 

        Bref, les sénégalais ne mangent plus le bon THIEP DIEUNE riche de l'époque ni non plus le bon mafé. Les sénégalais ne mangent plus à leur faim. Le sénégalais mange très mal et ne mange. Bcp de nos compatriotes ne mangent qu'une seule fois dans la journée. Le THIEP DIEUNE qu'ils mangent maintenant est du "TAF YEUNGEUL" bourré de bouillons avec des poissons de marigots car même le poisson YABOYE qui était le plus abordable et le moins chers de l'époque est devenue introuvable sur nos marchés.

        "Sénégal fofe ko tampi".
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (13:43 PM)
          Cuisiner le thiebu dieunde est devenu cher partout mais surtout en occident où poisson Gedj yet  coûtent cher
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (14:09 PM)
          Deug bou woor Toubab bi dafay yobale leup lou bakh bayi fi dessett yi. Un jour il iront jusqu a nous imposer a manger de merdique boite de conserve  tellement les thiofs et yaboye (riche en fer et vitamines) seront hors de prix. Alors que normalement chaque famille devrait en beneficier a moindre cout. Voila les vrai debats.
        {comment_ads}
        • Auteur

          Fast Food Neims En échange

          il y a 4 jours (16:33 PM)
          Pizza, suchi, Kfc, Dobble Mac Do pour les riches et Maïga, pain-thon, Mère fondé, Ndambé, maafé maçon..pour Lambda basiques. Covid couvre feu et Ter Airbus obligent...
        Auteur

        il y a 4 jours (13:47 PM)
        Ce plat a bel et bien ete créé à partir d'un plat d'origine méditerranéenne par Penda Mbaye, cuisinière chez un colon Français.

        Ça, tous les Saint louisiens des générations passées le savent

         
        {comment_ads}
        Auteur

        Volai414

        il y a 4 jours (13:50 PM)
         

        C’EST VRAIMENT BON MAIS….

        Le thiebou djeun, c’est vraiment bon. La preuve en est que les Seck, Guèye et Diaw sont unanimement d’accord là-dessus. Mais alors, quelle bombe quand on pense diététique ! Une fois par semaine, avec du sport en plus, et c’est largement suffisant.

        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (13:52 PM)
        Eh oui, le fameux métissage tant chanté par Senghor.

        Il est vrai que, de nos jours, peu de jeunes détiennent une bonne culture générale.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (13:53 PM)
         Maaro adi suddeede ko Ndar, Ma o seera nde o fayii Dakaar. 

         Ajmalou ma youakalou fii soudaani thieboun wa dienoun khoulida bi kaanii

         

         
        Auteur

        Xalass

        il y a 4 jours (13:55 PM)
        N'acceptons pas qu'on change l'appellation. "jollof", merci pour le cours d'histoire (je ne savais pas) mais le nom de notre cher plat national est Thiebou Dieune. Posez la question aux Diagnenes, aux Nianguenes, aux Mbenguenes, aux Fallenes et autres Dienguenes. Pas besoin de leur souhaiter bon appétit. De vrais "beugues thiep" 
        {comment_ads}
        Auteur

        Phil

        il y a 4 jours (14:00 PM)
        Merci également pour ce bel article (complet aussi bien sur la forme que sur le fond)

        Cela fait la fierté de la cuisine sénégalaise.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (14:07 PM)
        Chapeau à Penda Mbaye.

        On ne peut créer à partir du néant.

        Ça doit aussi nous pousser à être plus humble.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (14:10 PM)
        Tiébou dieune ak yet ak guédjou tambadieng. Yet+Guédj=obligatoires
        Auteur

        DÉtrompez-vous

        il y a 4 jours (14:15 PM)
        D abord c est notre THIEBOU DIEUNE NATIONAL et pas Djollof rice comme vous voulez changer le nom. partout où tu vas tu dis THIEBOU  DIEUNE et on dit que c est le Sénégal ça.

         

        Deuxiemement, la moitié' des pays consommateurs sérieux  de riz comme nous, ces pays ont au minimum un plat de riz frit rouge. Faut juste ajouter des légumes. C est juste le goût qui va être un pet différent selon les pays. Notre Thiébe pourrait même venir de la CHINE!!!! On n était pas la hier quand l histoire se transformait!!!!
        {comment_ads}
        Auteur

        Senegal Rice

        il y a 4 jours (14:16 PM)
        Billah même ici au Pays-Bas un collègue Ghanéen disait que Joloff rice sa vient du Ghana, finalement c'est une ami Antillais, qui avait des amis Sénégalais qui ma donné raison. Haahhha notre si délicieux TIÉBOU DIEUNE ET SÉNÉGALAISE 😋😋
        {comment_ads}
        Auteur

        Souloukhou

        il y a 4 jours (14:17 PM)
        Le bon et vrai thiébou dieune ne se déguste qu'en Europe et en Amérique du Nord eux qui nous ont pris tous les poissons nobles la matière première  incontournable du Thiép 
        {comment_ads}
        Auteur

        Samba Tambedou

        il y a 4 jours (14:19 PM)
        Bel article sur l'art culinaire...Mais l'histoire du Jollof rice n'a rien avoir avec l'empire du Jollof....Ce c'est un plat quia ete cree a Saint Louis avec le riz importe d'Indochine.C'est une resultante de la politqiue coloniale qui a force les Cayor,Le Baol et le Djolof a cultiver l'arachide en susbtitution du Mil....

        Y'a pas longtemps,quand on quittait Dakar ou saint Louis,on ne voyait plus de tiep...
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (14:47 PM)
          La Casamance  a connu le riz, il y a plusieurs dizines siècles.
          La culture du riz y est un culte!
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 3 jours (01:02 AM)
          C'est un mensonge . Le riz était cultivé et consommé dans la vallée du fleuve bien avant l'arrivée des colons. Il faut éviter de colporter ces mythes sans fondement 
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (14:19 PM)
        La premiere fois que j ai vu ce plat "Jollof rice", version nigeriane, c etait a Londres dans le quartier de Camden Town. Je l ai essaye, il etait bon, mais manque de bcp de choses du Thiebu djene senegalais. C est quand meme bien qu une recette africaine soit devenu un label ouest-africain, disons mondial. On ne peut qu en rejouir.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (14:22 PM)
        C'est comme le bonnet Tchèque qu'arborent fièrement nos paysans.

        Sans avoir aucune idée sur son origine.
        {comment_ads}
        Auteur

        Jilli 4

        il y a 4 jours (14:29 PM)
        Jollof Rice alias tiéboudieune le fameux plat créé par les wolofs, trop bon
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (14:31 PM)
        Merci au patron de Penda Mbaye qui lui a fait découvrir la cuisine méditerranéenne.

        Et merci à Penda Mbaye qui a su si bien l'adapter à nos goûts.

        Ainsi va la vie.
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 4 jours (14:41 PM)
          Moi j'ai reussi a draguer une belle femme apres l'avoir fait goutte notre bon thiebou djeune elle n'arretait pas de me demander de l'inviter a manger du thiep chez moi parfois elle m'invitait chez elle pour lui preparer le thiep c'est comme ca qu'elle a fini par tomber amoureuse de moi.
        {comment_ads} {comment_ads}
        Auteur

        Saint Louis

        il y a 4 jours (15:11 PM)
        Intéressant article merci. Je pense qu'il est originaire du Sud le riz. C'est bien plus tard qu'il est arrivé dans le Nord. Il y a aussi des études sérieuses qui disent que le thiebou jēn est du 19eme siècle, lié à la construction du chemin de fer. Dit on. C'est qu'il fallait quelque chose de consistant pour nourrir les ouvriers. Le couscous se digére vie. C'est c'est ainsi que les Européens avaient importé du riz du Tonkin et du Laos... Les femmes de Saint Louis firent de la magie avec. Cette piste est intéressante vu que les légumes du ceep sont tous importés... Mais bref, qui sait?
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (15:15 PM)
        Thiebou Dieune , on doit en faire une appellation d'origine contrôlée .
        {comment_ads}
        Auteur

        Lissa

        il y a 4 jours (15:16 PM)
        Mon amie coreennedit que son plat prefere au monde cest le thiebu dieune ainsi que ma grand mere lituanienne.  
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (15:20 PM)
        Cet article est un tissu de mensonges. Le thiebou diene est très récent au senegal et vient de Saint-Louis, de la dame Penda Mbaye. La consommation de riz au senegal, mis a part le Sud, est tres récente.

        Arretez de confondre vos points de vue avec l information.

         
        Auteur

        Facts Only

        il y a 4 jours (15:26 PM)
        Il y a 15 ans, je me rappelle avoir été surpris de découvrir le Joloff dans les restau d'Accra au Ghana, et personne ne me prenait au sérieux quand je disais à mes collègues que c'est un plat inventé au Sénégal. Tout cela me fait bien rire. Cela étant dit; le Joloff du Nigeria est nul et trop pimenté. Le Joloff du Ghana est sublimement bon. Je me rappelle encore - une dizaine d'années après - cet exquis plat de Joloff rice + Goat meat qui m'a été servi dans une gargotte de la région de Wa au Nord du Ghana.

        Rendez à César ce qui lui appartient though. Joloff rice is Senegalese and will always be.
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (15:27 PM)
        Lol ils ne Connaissent même pas que le mot "JOLLOF" vient du Sénégal et le mot rice qui veut dire riz n'est pas non plus les leurs mais des anglais.
        {comment_ads}
        Auteur

        Samb

        il y a 4 jours (16:49 PM)
        Mère Penda Mbaye amouniou fayame Yalla naniouko Yalla fayal 🙏

         
        {comment_ads}
        Auteur

        il y a 4 jours (17:18 PM)
        Sheeeeuteuteuteut wa mais ki hana Ndiobene la
        Auteur

        il y a 3 jours (21:33 PM)
        Je voulais dire son patron Toubab.
        {comment_ads} {comment_ads}
        Auteur

        il y a 3 jours (04:22 AM)
        Thiebou Djeune moy tourbi et non jolof rice, un plat principal sénégalais. Et toi arrête de mentir avec ton toubab. Meun ngene rabaisser sene bopp Lilou.
        {comment_ads}
        Auteur

        Tieb Bou Khonke

        il y a 3 jours (09:46 AM)
        Je suis surprise et ravie de la qualité de cet article ss verser ds la langue de bois notons un niveau élevé d idees ss insultes aucune et instructif.

        Cela change de notre quotidien gache par ces politiques qui ns pompent l air.

        Étant diabétique je le mange une fois toutes les 15 jrs. Mais bilay dara dakhoul nga tok autour du plat ak tes amis dieul lokho Di tiapeu bagass yi ss compter mn fameux diaga crevette bou guedj yi tass waye legui nak niamba'e mangooooo bi fofou tojt. 

        Yetou fadiouth guedj casamansse

        Ataya bi fekeu leu feu bol bi dou diog lang wakhtane dieumeule timiss

        Yalla '' diam yagg te doli soutoura waye

        Bougnou kene yakhal.Peace.love harmony

        Diarawlak.
        {comment_ads}
        Auteur

        Everyone

        il y a 3 jours (10:12 AM)
        Il a été inventé au Sénégal mais ce n'est pas le Sénégal qui l'a inventé ! C'est le Colon qui a eu l'idée de demander à "Penda Mbaye" (Penda Sarr?) de lui préparer du riz au poisson.

        C'est pareil pour " la lutte avec frappe" : c'est le Colon qui a introduit la frappe pour s'amuser en regardant les indigènes se boxer jusqu'au sang...

        Consultez le web ou YouTube pour écouter Souleymane Bachir Diagne pour en savoir plus.

        On aime se glorifier pour rien !
        {comment_ads}
        Auteur

        Everyone

        il y a 3 jours (10:13 AM)
        Il a été inventé au Sénégal mais ce n'est pas le Sénégal qui l'a inventé ! C'est le Colon qui a eu l'idée de demander à "Penda Mbaye" (Penda Sarr?) de lui préparer du riz au poisson.

        C'est pareil pour " la lutte avec frappe" : c'est le Colon qui a introduit la frappe pour s'amuser en regardant les indigènes se boxer jusqu'au sang...

        Consultez le web ou YouTube pour écouter Souleymane Bachir Diagne pour en savoir plus.

        On aime se glorifier pour rien !
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 3 jours (15:51 PM)
          Nôtre plat national et nôtre sport national ne sont donc pas de chez nous?
          Sacrilège!!!
        {comment_ads}
        • Auteur

          Reply_author

          il y a 2 jours (21:02 PM)
          kawtefff gnoko mome deh dara douko dindi wakhal toubab yi gnu togal la riz au poisson dotoko defati
        {comment_ads}
        Auteur

        Valeur , Honneur

        il y a 3 jours (12:27 PM)
        Le Sénégal et ses INCROYABLES  TALENTS  , dans plusieurs domaines  . Merciii infiniment  
        {comment_ads}
        Auteur

        Chine

        il y a 3 jours (12:43 PM)
        Vous ne racontez tous que des salades!!!

        ce plat vient de la Chine!!!!!!

         
        {comment_ads}
        Auteur

        Lebaolbaol Tigui

        il y a 2 jours (19:06 PM)
        seneweb vous avez supprimè mes contributions ! Vous avez tort . Vous voulez pas vous guerir...tant pis ....Garab nu nex !
        Auteur

        Akanioamefitt

        il y a 2 jours (23:28 PM)
        A peu près la même histoire déjà racontée plus haut.

        En plein buffet à l'hôtel Méridien au Nigéria, j'entends trois de mes collègues (nigeriane, ghanaenne et tanzanienne), se disputer la propriété du "Jolof Rice" comme ils l'appellent. J'étais surprise car je ne pensais pas qu'une autre nationalité oserait revendiquer notre thiebou djeune national, étant persuadée qu'elles le consommaient tout en sachant que c'était sénégalais.

        Il m'a fallu leur faire presque un cours d'histoire pour qu'elles comprennent que le terme jolof les departageait, c'était...ouf
        {comment_ads}
        Auteur

        Boy Pourtou

        il y a 1 jour (00:27 AM)
        le tiebou dieune n'est pas senegalais

        1) l'arachide...c'est vrai

        2) les tomates concentres...hmmm

        3) les carrottes (niamou toubab) hmmm

         

        L'huile...hmmm

        le feu...hmmm...

         

         
        {comment_ads}
        Auteur

        Xeel

        il y a 20 heures (09:50 AM)
        Bravo à l'auteur de cet essai intéressant. Cela permet de réflechir sur la puissance des empires de l'Afrique de l'Ouest, notre union originelle et peut etre tendre vers une confération ou une fédérations d'Etats.

        Il faut voyager pour se rendre compte que les cultures africaines sont identiques. On retrouve presque partout les memes traditions avant meme l'arrivée du blanc en Afrique. Il faut arreter les sentiments de fierté nationale lorsqu'on est en Afrique. Au moment où les autres sont à l'Union on s'accroche sur des sentiments de fierté nationale. Il faut etre fier d'etre africain, fier du jollof qui est peut etre une simple coincidence troublante (J'ai fait des pays africains et je me suis rendu compte que nos langues vernaculaires se recoupent) où l'oeuvre de seneglais ayant ouvert des restaurants dans d'autres pays ont montré la particularité de la saveur sénégalaise du thiep. Je me demande si Lat Dior connaissait le thief. Le paradoxe est que dans les récits du passé  ont  rapporté que des grands hommes du Sénégal mangeaient plus le thiéré ( attention mes parents sérères le thiéré n'a pas une origine sérères on le retrouve chez les bambara, Mali Burkina Faso..) que le jollof.

        Oui le Sénégal a valorisé le thiefboudiene et en a fait son plat national, son patrimoine culinaire  et est roi en la matière.

        Je reste très dubitatif sur une origine sénégalaise du thiepboudiene. Le premier village wolof ( waa laaf) du walo a été fondé par un homme d'origine manduingue. Il y a certes eu une tentative d'agrandir l'empire du djollof ( Gambie, Mauritanie et Sénégal) mais cela a échoué. Ce qui a été a l'origine de plusieurs royaumes.

        Nagnou guestou avec objectivité Ouest Afrique c'est un seul empire ( empire du Mali, empire du Ghana empire...)

         
        {comment_ads}

      Participer à la Discussion

      Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

      Repondre á un commentaire

      Auteur Commentaire : Poster ma reponse
      Banner 01

      Seneweb Radio

      • RFM Radio
        Ecoutez le meilleur de la radio
      • SUD FM
        Ecoutez le meilleur de la radio
      • Zik-FM
        Ecoutez le meilleur de la radio

      Newsletter Subscribe

      Get the Latest Posts & Articles in Your Email