Mardi 18 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

Ethnie, religion : Sénégal, la tentation du diable

Single Post
Ethnie, religion : Sénégal, la tentation du diable

Depuis quelques jours, le Rwanda célèbre les 30 ans du génocide des Tutsi perpétré en 1994. Le pays de Paul Kagamé cherche à exorciser les démons qui ont abouti à une tentative d’extermination de Rwandais par d’autres Rwandais. C’est ainsi que des stratégies multiples sont déroulées pour réunir les victimes (directes ou familles) et leurs bourreaux.

Au même moment, le Sénégal semble se lancer dans une quête d’alliance avec le diable. Dans notre pays, on semble inviter les démons de la division à prendre quartier. Si ce n’est pas sur l’ethnie, c’est alors sur la religion et parfois même le territoire. Il y a quelques jours, le président Bassirou Diomaye Faye s’est rendu à Touba et Tivaouane, deux foyers religieux. Pour beaucoup, ces deux déplacements mettent fin au débat sur le rejet des confréries par les nouvelles autorités, notamment le président Bassirou Diomaye Faye et son Premier ministre Ousmane Sonko qui seraient contre l’islam soufi.

Avant ces visites, le président Faye a été fortement critiqué parce qu’il n’est pas allé voir ces autorités religieuses immédiatement après son élection. Il était même dit qu’il ne voulait pas donner la main à ces guides spirituels. Maintenant que c’est fait, d’aucuns estiment que ce débat est clos. En réalité, il n’en est rien. Durant tout le quinquennat de Bassirou Diomaye Faye, cette question va revenir en permanence. Le président, son PM et les membres du Pastef seront épiés sur ce point. Les moindres gestes et paroles seront analysés et interprétés de diverses manières.

D’ailleurs, ce débat ne date pas de l’élection de Bassirou Diomaye Faye. Depuis des années, certains ont tout fait pour présenter Pastef comme un parti de salafistes, des anti-soufis. Le journaliste et éditorialiste Madiambal Diagne a beaucoup puisé dans ce registre dans ses écrits hebdomadaires, surtout au temps de la forte tension politique. Certains médias occidentaux ont parlé de proximité avec le Qatar, toujours dans ce registre.

Alors même que cette polémique s’enflait, une autre s’est invitée : la religion du ministre de l’intérieur, Jean Baptiste Tine, chargé du culte. Certains se demandaient comment un ministre chrétien allait gérer les fêtes religieuses dans un pays à 95% de musulmans. Non seulement on oublie que le pays a été dirigé pendant 20 ans par Senghor, un chrétien convaincu, mais aussi le Sénégal a connu sous Diouf un ministre de l’Intérieur catholique en la personne d’André Sonko. Cette méconnaissance de l’histoire est à corriger par le système éducatif qui apprend aux Sénégalais à connaître plus les autres qu’eux-mêmes. Mais ça, c’est un autre débat.

En attendant que des thèmes sérieux et d’intérêt national soient débattus, le Sénégal passe d’une question délicate à une autre question tout aussi sensible. En effet, durant les 12 ans de Macky Sall au pouvoir, l'ethnicisme a été au cœur des débats. D’où le concept ‘’neddo ko bandounisme’’ du Pr Malick Ndiaye. Il faut dire aussi que l’ancien régime a beaucoup tiré sur la fibre ethnico-linguistique.

Certains ministres ont même cherché à privilégier le pular sur le  wolof lors d'interviews avec la  presse. Les bastions électoraux qui étaient une réalité politique bien avant Macky Sall glissaient peu à peu vers des considérations ethniques et régionalistes. Avec le départ de Macky Sall du pouvoir, on pensait en finir avec ce jeu dangereux. Mais voilà qu’on passe d’un débat sur l’ethnie à un autre sur la religion.

Le tout sans compter la violence extrême connue pendant des années sur le champ politique et qui a fortement divisé les Sénégalais. C’est à croire que certains veulent tenter autre chose que notre cher commun vouloir de vie commune. Et pourtant, il suffit de regarder dans certains pays voisins et d’autres de la sous-région pour comprendre que les Sénégalais ont intérêt à œuvrer ensemble pour l’unité et la cohésion nationale. Nous ne gagnerons rien à inviter le diable à s’installer chez nous et nous diviser. Le Rwanda qui l’a connu cherche à comprendre comment c’est arrivé mais surtout comment l’exorciser définitivement. Ne prenons pas le chemin inverse !


22 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2024 (10:41 AM)
    Ces débats d'ethniciste sont derrières nous depuis que Macky Sall n'est plus président dans ce pays
    • Auteur

      Amadou

      En Avril, 2024 (12:44 PM)
      Article sûrement écrit par un raciste wolof .
      Un ministre peul n'a pas le droit de parler sans sa langue ?
      C'est peine perdu on abandonnera jamais notre langue au profit du wolof car on est pas des  wolofs.
      Dieu nous a donné une langue et on l'a parlera si vous êtes pas content c'est votre problèmes .
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Avril, 2024 (10:47 AM)
    Le Sénégal ne sera le Rwanda car au Sénégal nous avons ce qu'on appelle le "kall" ou taquineries entre éthique. Ce qui est un bouclier qui sécurise la paix entre ethnies. Et si ceka existait au Rwanda, il n'y aurai jamais de Génocides là-bas.

    Grand Merci a nos Grands parents d'avoir si bien pensées 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (11:10 AM)
      le kall n'a aucune valeur. la plupart des gens qui le font, c'est par intérêt mais restent repliés sur leur identité. penses tu que certains donnera sa fille d'autre si facilement parce que ils sont kall...(suivez mon regard) non, faut pas rêver, le kall , c'est pour la populace, mais ne garantit pas l'équilibre socio-ethnique du pays.
      rien qu'au sein de certaines communautés certaines couches ne se fréquentent pas, 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:49 AM)
    Le seul probleme pour le moment c'est ton cerveau qui sort ce genre d'ineptie noseabonde
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (10:53 AM)
    C est quel genre d article?

    aucune valeur?
    {comment_ads}
    Auteur

    Zero

    En Avril, 2024 (10:57 AM)
    Tolerance zero a la matière vous savez ça commence par le petit blague ou un médiocre en mal des idées qui empruntent ces genres d'arguments très dangereux ils faut jamais tolérer que quelqu'un commence à en parler. Vous la majorité des gens sont faibles et influençables ils suffisent que quelqu'un prend ce genre d'arguments pour semer les troubles dans la haine dans société attention attention y'a pas petit danger ‼️ 
    Auteur

    En Avril, 2024 (11:19 AM)
    Quand un ministre parle pulaar 'il est ethniciste et les ministres qui parlent Wolof's au longueur des ânes et les radios qui marginalisent les autres langues comme pulaar sereres ne sont pas ethnicistes ?une analyse vide et partisane 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (13:53 PM)
      Malheureusement, c'est la mentalité des Wolofs dont la majorité vient de Mauritanie. Même pas des Sénégalais de souche. Cheikh Anta Diop l'a d'ailleurs écrit. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Azele

    En Avril, 2024 (11:23 AM)
    Les élections présidentielles récentes au Sénégal ont livré un verdict significatif, consacrant la victoire du candidat du PASTEF. Cependant, ce changement de pouvoir offre également une occasion de réfléchir aux pratiques politiques passées, en particulier à l'ethnocentrisme qui a marqué les douze années de règne précédent.

    Durant cette période, l'ancien président Macky Sall a été vivement critiqué pour avoir favorisé les membres de son ethnie au détriment des autres groupes. Les nominations gouvernementales ont souvent été partiales, avec une surreprésentation des membres de son ethnie. De même, le choix de son successeur a été perçu comme une continuation de cette préférence ethnique.

    Ces pratiques ont exacerbé les tensions interethniques et ont érodé le tissu social du Sénégal. De plus, des menaces ouvertes ont été proférées à l'encontre des autres ethnies en cas de désaccord politique. Le cas du sinistre Moussa Bocar Thiam est toujours présent dans nos esprits.

    Personnellement, j'ai toujours été troublé par ces pratiques et j'ai exprimé mon désaccord au sein d'un forum que je partage avec des amis. Malheureusement, mes prises de position n'ont pas toujours suscité de réactions ou de débats constructifs au sein du groupe.

    Avec l'avènement de nouveaux dirigeants progressistes, il est primordial de rompre avec ces pratiques d'ethnocentrisme politique. Nelson Mandela disait que "pour être libre, c'est vivre d'une manière qui respecte et renforce la liberté des autres". En dénonçant ouvertement ces pratiques, nous pouvons contribuer à la construction d'un Sénégal où chaque voix est respectée, quelle que soit son origine ethnique.

    Ensemble, en promouvant des valeurs d'égalité, de justice et de respect mutuel, nous pouvons œuvrer pour un Sénégal plus inclusif et uni. Il est temps de tourner la page sur le passé et de travailler ensemble vers un avenir où la diversité est célébrée et où chaque citoyen a sa place légitime dans la société sénégalaise.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (11:25 AM)
    La séparation des pouvoirs doit être claire en ce qui concerne la politique et la religion on a une république démocratique et le suffrage universel c'est le peuple qui le donne et non les guides religieux , il faut les respecter et ça s'arrêtent là.

    Les finances publiques sont pas faites pour récompenser tel ou tel tahira c'est pour l'ensemble des sénégalais et chaque région aura sa part.

    Par contre pour devenir président de la république il faudra une loi ,être exclusivement de nationalité sénégalaise et  d'origine sénégalaise et au mois trois générations de progénitures qui sont sénégalais !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (13:55 PM)
      Sur plusieurs générations, beaucoup de Wolofs seraient exclus alors: entr ceux qui.ciennent de Mauritanie et les Bambaras: Diop, Fall qui ont renié leurs origines, il y aura bcp d'exclus.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (19:30 PM)
      Vous devez être maudits, comment des étrangers peuvent venir vous coloniser jusqu'à absorber votre langue et culture. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Kassé

    En Avril, 2024 (11:25 AM)
    Seul les toucouleurs font le con ici. s'ils ne font attention, les sereres vont les ramener a l'esclavage.
    Auteur

    Senegal

    En Avril, 2024 (11:39 AM)
    Si le Sénégal n'est pas dans la mère comme mes autres pays voisins, c'est parce qu'il y'a les wolofs et il sont très majoritaires, voici une ethnie très spéciale en Afrique qui est au dessus de ces considérations cliniques. Si Macky n'était pas soutenu par les wolofs il ne serait jamais président et si PASTEF n'était pas soutenu par les wolofs il ne gagnerait jamais les élections.  Si PASTEF passe à côté les wolofs seront les premiers à les combattre pour défendre le Sénégal.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (11:54 AM)
      Aux Francais nopaloukou lën. Le Senegal est un et indivisible
      Vous ne parviendrez jamais a diviser ce pays
      Multipliez vos postes par milliers meme
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (13:49 PM)
      D'un, les Wolofs ne sont pas très majoritaires. De deux,  ils ne sont en rien spéciaux. 
      Ils ont juste fait de l'hypocrisie leur meilleure arme. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (11:56 AM)
    Le Guinéens sont nos frères et ils le resteront jusqu'a l'eternité
    {comment_ads}
    Auteur

    H;if F

    En Avril, 2024 (12:35 PM)
    MERCI POUR CETTE BELLE INTERVENTION. Certains senegalais aimemt maintenant jouer avec le feu
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (12:43 PM)
    Qui disait que le Fouta est le titre foncier de Macky Sall ? Qui a menacé les wolofs s'ils votaient contre Amadou Ba ? Ces dérives n'ont jamais été condamnées ni punies par le pouvoir et ses souteneurs donc revenir ici s'indigner de pareils actes et garder le silnece au moment des faits c'est faire du fumiste et du nafégue 

    On a vu le groupe foutanké à l'oeuvre durant 12 ans khamadi arrogant badola ils seront tous poursuivis et liquidés un a un vous verrez 
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (17:16 PM)
      Les wolofs renvoyer votre manière d'être c'est toujours vous conté les cultivateurs, contre les malinkes, les haussa, les houtous, les bambaras même entre vous c'est tuerie et division et vous êtes les bras armées des terroristes pour déstabiliser les pays du sahel, les peuls sont un peuple pacifique et fédérateurs. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:03 PM)
    En avant! Toutes voiles dehors! DÉ.POU.LA.RI SA.TION rekk. 12 ans de clanisme, ça suffit. Nous devons reprendre notre pays.
    {comment_ads}
    Auteur

    Africain

    En Avril, 2024 (13:10 PM)
    Au Sénégal, l'affaire d'ethnies n'existe pas mais l'affaire generationnel est bel et bien là.  Les jeunes ne veulent plus voir les vieux. Les vieux pareils donc le combat continu. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:44 PM)
    beaucoup de wolofocentristes ne digerent toujours pas l'accession de Macky SALL un poular au pouvoir 

    pourquoi on ne parle jamais de l'ethnicisme des autres cet article est un Appel a peine voile a la haine voire au lynchage physique du peul qui fait fantasmer beaucoup et apparait en permanence dans le langage de certains esprits faibles

    sachez que ce pays n'appartient a personne et que le privilege de le diriger n'est l'apanage d'aucune ethnie pour le reste essayez voir
    {comment_ads}
    • Auteur

      Vex

      En Avril, 2024 (14:11 PM)
      Les wolofs ne sont pas tribalistes, les wolofs ont dégommé un wolof (Wade) en 2012 pour le remplacer par un toucouleur/peul qui a fini par montree son vrai visage d'ethniciste juska sa gestion du pouvoir. Macky a rendu un mauvais service à sa communauté qu'il a mis à dos des autres sénégalais et c'est bien dommage. Ils pensaient détenir le pouvoir à vie tout en oubliant qu'ils sont minoritaire au Sénégal. 
      Bou trac bi commencé baniouy leinn di yobou rebeuss boufi beine peul waah car bay Macky di leinn fal poste yeup nioko ci donn diapalé.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (11:37 AM)
    MACKY EST RESSABLE DE TT CA
    Auteur

    En Avril, 2024 (15:13 PM)
    Pas Macky sall lui meme surtout son entourage c'est des des racistes j'ai pas peur de le dire en tant que peul, c'est meme pas pour les ethnies juste leur petit groupe eux des voleurs 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (17:17 PM)
    Arrêtez de vouloir créer une haine envers une certaine ethnie.  Sérieusement vous devez revoir les articles que vous publiez.  Qu'est qu'il y'a de mal à vouloir parler Pilar devant une audience à majorité Halpulaar? Ce que vous pouvez peut être reprocher c'est de n'avoir pas penser à prendre un interprète en Wolof.  Combien de fois voyons nous des discours en Français alors que plus de 50% de la population Sénégalaise est analphabète.  Cette fixation sur les Halpuulars commencent à être une obsession 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (23:34 PM)
      Le mal il faut le dénoncer de quel bord il vient, les sénégalais sont sortis traumatisé de la gouvernance de macky qui entouré de son ethnie les à humiliés, tués emprisonnés, ils ont subi toute sorte d'atrocité ce qui a fait qu'ils ont formés un blocus pour mettre fin à la pulaarocratie. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (23:35 PM)
      Le mal il faut le dénoncer de quel bord il vient, les sénégalais sont sortis traumatisé de la gouvernance de macky qui entouré de son ethnie les à humiliés, tués emprisonnés, ils ont subi toute sorte d'atrocité ce qui a fait qu'ils ont formés un blocus pour mettre fin à la pulaarocratie. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:31 PM)
    Au Sénégal les plus racistes sont les peulh et je ne parle des peulh Fouta de la Guinée mais du Sénégal, préfèrent se marier entre eux,un père qui prend sa retraite fera tout pour que son fils le remplace ,quand il s'agit de prendre de nouveaux et qu'il dirige les embauches prendra que des halpular et ainsi va leur vie.Wasalam
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:43 PM)
    Au Sénégal les plus racistes sont les peulh et je ne parle des peulh Fouta de la Guinée mais du Sénégal, préfèrent se marier entre eux,un père qui prend sa retraite fera tout pour que son fils le remplace ,quand il s'agit de prendre de nouveaux et qu'il dirige les embauches prendra que des halpular et ainsi va leur vie.Wasalam
    Auteur

    En Avril, 2024 (21:49 PM)
    J'ai pas voté Amadou Ba en plus peul de la Guinée car m'ayant démontré son racisme lors d'un événement dans une mosquée peulh à la Medina. Wasalam
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email