Samedi 24 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Chronique

[Audio] La diplomatie du bon voisinage (Par Mamadou Ibra Kane)

Single Post
[Audio] La diplomatie du bon voisinage (Par Mamadou Ibra Kane)
Autre temps, autres mœurs et autres acteurs ! Il fut un temps où le Sénégal et le Mali étaient un seul et même pays. Unis et réunis qu'ils étaient dans une même fédération. Un peuple, un but, une foi. Ne partagent-ils pas toujours cette devise ? Il fut un temps où le Sénégal et la Gambie étaient une confédération. Aujourd'hui encore, la Sénégambie est chantée sur tous les toits et sur tous les tons, malgré la parenthèse Kukoy Samba Sanyang. Il fut un temps où le Sénégal et la Mauritanie avaient une capitale commune : Saint-Louis. Que dire des deux Guinée ? Le Sénégal et ses voisins : toute une histoire. Même destin ? Assurément !

Quand bien même les relations entre notre pays et chacun de ses voisins n'ont pas toujours été une mer calme. C'est le propre de tout voisinage. Il y a eu par-ci des vagues, par-là des tempêtes. Mais rarement de naufrage.

La diplomatie, la bonne, commence par le bon voisinage. En se rendant en Guinée-Bissau avec dans ses valises, la RTS pour aider à la retransmission des festivités de la Fête nationale du voisin, le président Macky Sall ne fait pas qu'honorer une invitation parmi la huitaine d'autres convives de l'iconoclaste Président Umaro Sissoco Embaló. C'est également grâce à Dakar que les Bissau-guinéens, pour leur première participation à une phase finale de la CAN, ont pu suivre en direct les matches de leur équipe nationale. La diplomatie c'est comme l'amour : elle exige des preuves.

Le chef de l'Etat sénégalais a ainsi débarqué à Bissau, non pas les mains vides mais plutôt pleines. Pas seulement à cause de sa relation personnelle avec son hôte qui relève d'un secret de polichinelle. Mais en raison surtout de l'importance géopolitique que la Guinée-Bissau et le Sénégal représentent l'un pour l'autre. Il n'est guère étonnant, pour les observateurs avertis, que l'élection présidentielle bissau-guinéenne d'il y a quelques mois ait été âprement disputée… au Sénégal. Dakar avait à peine, caché sa préférence - que d'aucuns ont qualifiée d'ingérence – pour le candidat du Mouvement pour l'alternative démocratique, Madem G-15, une coalition de partis d'opposition face au candidat du PAIGC, Domingoes Simões Pereira. Pereira, il faut le rappeler, avait eu le soutien d'un opposant sénégalais. De bonne guerre ?

En tous cas, un fait inédit quand on sait la prudence et la retenue dont les hommes politiques font preuve sur les questions éminemment diplomatiques. Au-delà de l'insolite, c'est l'enjeu d'une paix irréversible en Casamance qu'il faut voir dans le jeu de positionnement du Sénégal à chaque fois qu'il s'agit de la Guinée-Bissau. L'intervention de l'armée sénégalaise en 1998, sur décision du Président Abdou Diouf au nom des accords de défense entre les deux pays, était à lire sous ce rapport. Par la rapidité de l'action qui traduit une certaine capacité de projection, Diouf n'avait pas seulement volé au secours de son homologue, feu Nino Vieira menacé par une rébellion de l'armée conduite par le défunt général Ansoumana Mané.

Il y a surtout que le successeur du Président Senghor n'avait pas perdu de vue que le célèbre général avait été limogé, avant de se rebeller, pour une sombre affaire de trafic d'armes à destination de la Casamance. L'Opération Gabou, nom de code de l'intervention des armées du Sénégal et de la Guinée Conakry, avait été durement critiquée par le chef historique et incontestable de l'opposition sénégalaise d'alors. Me Abdoulaye Wade, puisque c'est de lui qu'il s'agit, avait tenu les propos suivants : "Cette intervention, qui avait été qualifiée d'opération de simple police, est une véritable guerre entraînant l'utilisation d'armes lourdes et provoquant d'importantes pertes en vies humaines."

Toujours est-il que si le coup de poker du Président Abdou Diouf ne fut pas un succès total, il n'était pas non plus un échec. Loin s'en faut !

La Casamance avait été fort probablement préservée d'une situation de troubles majeurs qui aurait pu, peut-être, la détacher définitivement du reste du Sénégal. Le "petit frère" Embaló, son pays ne comptant que deux millions d'habitants, veut jouer dans la cour des "Grands". Cet adepte du "parler cash" à l'image d'un certain capitaine Sankara, n'a pas tremblé en tutoyant récemment certains de ses aînés de la sous-région. Il a osé assimiler "troisième mandat" et "coup d'Etat". Bienvenue au club… des révolutionnaires ! est-on tenté de dire. Mais "la révolution dévore (souvent) ses propres enfants". Au jeune Président bissau-guinéen de faire mentir l'adage. Le "grand frère" Sénégal veille. A coup sûr.

liiiiiiiaffaire_de_malade

21 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2020 (12:47 PM)
    Un journaliste qui a fermé sa gueule depuis l’arrivée de Macky au pouvoir et qui joue le rôle de communicant pour ce dernier . Pitoyable !
  2. Auteur

    Reuthiou

    En Septembre, 2020 (12:53 PM)
    nètoko bandoum
    Auteur

    En Septembre, 2020 (13:01 PM)
    Comme a son habitude. Lamentable ..Tout est prétexte chez ce sour-nalistes pour chanter Macky et dézinguer ses adversaires Principalement Wade son ennemi de tous les jours et la comète Sonko qui engloutira toutes les planètes opportunistes .



    La presse Sénégalaise ba le billet de MIK fait honte à tous hommes de bonne foi.
    Auteur

    Soporifique

    En Septembre, 2020 (13:30 PM)
    M.i.k vos chroniques n'ont que pour objectif de nous détourner de la réalité. Nous avons compris. Vous n'êtes plus crédible, vous êtes dans le maky depuis...ayez le courage de faire tomber votre masque.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (13:41 PM)
    Pfffffffff très nul ce fars
    Auteur

    En Septembre, 2020 (13:45 PM)
    Mamoudou Ibra kane, Alassane samba diop, barka ba n’usent des médias que pour faire la propagande de Macky
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2020 (14:21 PM)
      ils sont nombreux dans la presse actuellement. actuellement je regarde que la sentv et walfadjiri tv. a la sentv il y a des femmes journalistes trés courageuses elles le sont presque toutes j'en cite une ndeye dimet. par contre dans l'émission grande gueule ce pouye là l'animateur simon et le pape matar qui se fait dans la ruse en faisant semblant de critiquer le régime font que je n'écoute plus cette émission.
    Auteur

    Fiimooysenegal

    En Septembre, 2020 (13:57 PM)
    Est-ce ce journaliste MIK de IMedia qui a fait passer la fausse information selon laquelle le Sénégal sera autorisé à franchir les frontières de l'espace Schengen si les résultats actuels -à la baisse) de la COVID-19 se maintenanit après le Magal? C'est de l'Infox ! Le Conseil de l'Union Européenne qui statue sur les pays autorisés ou non a une hgrille de critères d'appréciation esentiellement liés à la gestion de la COVID-19. La dernière évaluation du Consei date de fin août dernier. La prochaine sera faite au 30 septembre 2020. C'est dire qu'aucune n'a encore faite pour apprécier la situation de la COVID-19 sur la deuxième quinzaine de septembre (qui est en cours). Où est-ce qu'Imeda (presse visée par les autres ourganes) a pu tirer des résultats récents d'évaluation par le Conseil . Par ailleurs, pourquoi tenir compte du Magal si l'on sait qu'il y a, en plus du Sénégal, plus de 160 pays non autorisés comme le Sénégal ? Les évènements nationaux (religieux, culturels, économiques...) ne font pas partie des critères, nom de Dieu ! C'est de l'infox !Attendons fin Septembre 2020 !
    Auteur

    Amsa

    En Septembre, 2020 (14:09 PM)
    Je ne savais pas qu'il est de la trempe des Jules Souleymane Diop, Madiambel Diagne , Latif Coulibaly et autres ???



    Decidemment Macky a une valse de jounalistes, chanteurs, marabouts et transhumants autour de lui !!!



    Auteur

    Anti Neddo Ko Bandoum Système

    En Septembre, 2020 (15:26 PM)
    Insipide comme d'habitude. Arrête tes chroniques anachroniques .journaliste ethnocentriste
    Auteur

    Degage|||

    En Septembre, 2020 (16:17 PM)
    Tu es pathétique, honte a toi. De même que hajd assane gueye, il a retourné sa veste.le peuple se réveillera et vous vomira.hypocrite de merde
    Auteur

    En Septembre, 2020 (16:49 PM)
    Mamadou I Kane est un journaliste partisan de Macky Sall.L'opposant dont il parle dans son texte n'est autre que Sonko.Mais comme il voue une haine féroce à ce dernier ,il ne cite pas son nom. Je me marre quand j'entends ces gens là parler d'éthique et de déontologie. Journalistes ethniciste et partisan voila ce qu'il est.
    Auteur

    Kalz

    En Septembre, 2020 (16:53 PM)
    Un des meilleurs journaliste.toujours imparcial.veridique
    Auteur

    Crayon Blanc

    En Septembre, 2020 (16:57 PM)
    MBETTER REDACTION CM2
    Auteur

    Crayon Blanc

    En Septembre, 2020 (16:57 PM)
    MBETTER REDACTION CM2
    Auteur

    En Septembre, 2020 (18:29 PM)
    Feux croisés des disciples enragés du gourou mythomane et megalomane SONKO, qui, comme à leur habitude, sont dans l'injure chaque fois l'on ne balance pas de fleurs à leur Ayatollah. Bon Dieu de bon sens, Macky n'est pas un pestiferé ou un être satanique dont il faut brosser un portrait diabolique pour mériter d'être un journaliste patriote. Tous les gens doués de raison savent que cet article est de très haute facture tant par la forme que le contenu. Merci Mamadou
    Auteur

    Sincérité

    En Septembre, 2020 (19:12 PM)
    Vous les wolof vous aimez marier que des femmes peulhs en revanche vous nous ammérdé avec vos paroles racistes presque tous vos femmes sont des halpuulars .Ce qui fait toutes les femmes wolofs sont des célibataires,elles se retournent méme pour faire la prostitution parceque elles n'ont pas de mari.
    Auteur

    Sincérité

    En Septembre, 2020 (19:12 PM)
    Vous les wolof vous aimez marier que des femmes peulhs en revanche vous nous ammérdé avec vos paroles racistes presque tous vos femmes sont des halpuulars .Ce qui fait toutes les femmes wolofs sont des célibataires,elles se retournent méme pour faire la prostitution parceque elles n'ont pas de mari.
    Auteur

    Sincérité

    En Septembre, 2020 (19:12 PM)
    Vous les wolof vous aimez marier que des femmes peulhs en revanche vous nous ammérdé avec vos paroles racistes presque tous vos femmes sont des halpuulars .Ce qui fait toutes les femmes wolofs sont des célibataires,elles se retournent méme pour faire la prostitution parceque elles n'ont pas de mari.
    Auteur

    En Septembre, 2020 (22:33 PM)
    Elhadji Assane GUEYE, tout comme Mamoudou Ibra KANE ont véritablement retourné leurs vestes Écoutez Assane GUEYE le matin, dès qu'un auditeur appelle et attaque le pouvoir, il le coupe ou devient RAIDE. Il l'a fait mille fois au gars de Nakhnekh (lui aussi avec le nom de village, vraiment bizarre, Assane GUEYE a feigne de l'écouter et à la réaction du gars, il a prétendu faire autre chose. Quel manque de respect. Il a lâché du lest, je dois dire. Quand à MIK ou Mamoudou Ibra KANE, ses chroniques en disent long sur son niveau. Il est NUL, ce gars. Et comme dit un forumiste, c'est comme une rédaction de niveau de CM2...
    Auteur

    En Septembre, 2020 (22:34 PM)
    Elhadji Assane GUEYE, tout comme Mamoudou Ibra KANE ont véritablement retourné leurs vestes Écoutez Assane GUEYE le matin, dès qu'un auditeur appelle et attaque le pouvoir, il le coupe ou devient RAIDE. Il l'a fait mille fois au gars de Nakhnekh (lui aussi avec le nom de village, vraiment bizarre, Assane GUEYE a feigne de l'écouter et à la réaction du gars, il a prétendu faire autre chose. Quel manque de respect. Il a lâché du lest, je dois dire. Quand à MIK ou Mamoudou Ibra KANE, ses chroniques en disent long sur son niveau. Il est NUL, ce gars. Et comme dit un forumiste, c'est comme une rédaction de niveau de CM2...
    Auteur

    En Septembre, 2020 (22:34 PM)
    Elhadji Assane GUEYE, tout comme Mamoudou Ibra KANE ont véritablement retourné leurs vestes Écoutez Assane GUEYE le matin, dès qu'un auditeur appelle et attaque le pouvoir, il le coupe ou devient RAIDE. Il l'a fait mille fois au gars de Nakhnekh (lui aussi avec le nom de village, vraiment bizarre, Assane GUEYE a feigne de l'écouter et à la réaction du gars, il a prétendu faire autre chose. Quel manque de respect. Il a lâché du lest, je dois dire. Quand à MIK ou Mamoudou Ibra KANE, ses chroniques en disent long sur son niveau. Il est NUL, ce gars. Et comme dit un forumiste, c'est comme une rédaction de niveau de CM2...

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email