Lundi 17 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

[Audio] Stop aux camions tueurs ! (Par Mamadou Ibra Kane)

Single Post
[Audio] Stop aux camions tueurs ! (Par Mamadou Ibra Kane)
Le journalisme, quelle noblesse ! Quel sacerdoce ! Mais alors quel dévouement ! Mieux, un don de soi. Ainsi, Abou Mamadou Sy, Ousmane Ndiaye et Yoro Mamadou Diallo, trois jeunes vaillants soldats de l'information sont tombés sur le champ de l'honneur. Soudain, l'horreur. Nos confrères du groupe Leral ont perdu la vie dans un accident sur le dangereux axe Tambacounda-Kédougou alors qu'ils assuraient la couverture de la tournée économique du président de la République. Morts en mission. Et à la tâche. Loin des douillettes salles de rédaction. Morts sur le terrain. Ce terrain qui donne sens au métier de journaliste et qu'il ne doit jamais quitter. En Abou, Ousmane et Yoro la presse et le Sénégal tout entier perdent trois promesses pour demain. Dieu fasse que leur disparition cruelle ne passe pas par pertes et profits. Qu'ils ne soient pas sacrifiés, comme d'autres avant eux, sur l'autel de nos incuries.

Dieu ? Oui Dieu ! Mais, aide-toi, et le Ciel t'aidera. Les circonstances de la mort des trois jeunes reporters sont rageantes. Et au-delà de cette rage difficilement supportable, le temps doit être à l'action. L'action réfléchie et paramétrée. Agir par tous les moyens : humains, financiers, matériels et moraux pour mettre les camions tueurs hors d'état de nuire. Peu importe que ces gros porteurs soient maliens, sénégalais ou chinois. Ils sèment la mort sur nos routes, à l'image du gros pneu fou qui s'est détaché du camion pour aller heurter le véhicule de reportage de Leral. La seule réalité qui compte donc est qu'ils tuent abondamment en campagne comme en ville.

Ces camions n'abrègent pas que la vie des journalistes. Le même jour de l'accident mortel des confrères, un autre mastodonte a écrasé jusqu'à ce que mort s'en suive un jeune de la ville de Gandiaye, situé à environ 25 km de Kaolack. Un deuxième qui arrivait derrière à vive allure est passé sur le corps sans vie de la victime, témoignent les habitants qui n'avaient que leurs yeux pour pleurer et que des pneus pour brûler au milieu de l'asphalte. Les pauvres populations de Gandiaye régulièrement endeuillées, pour ne pas dire de manière permanente, nous déclarent avoir enregistré pas moins de 30 morts du fait des dangereux camions et autres bus. Gandiaye est aujourd'hui tristement peuplé de veuves, veufs et orphelins. Les ralentisseurs et dos d'âne réclamés par tout Gandiaye et environs sont restés lettre morte, sous le prétexte servi par les pouvoirs publics, que la loi sur la RN (Route nationale) ne l'a pas prévu. Et pourtant cette même loi interdit aux camions de circuler à certaines heures. Il faudrait plutôt des dos de chameau au regard de la profondeur du mal. STOP.

Les statistiques donnent froid dans le dos. Un officier supérieur de nos forces de défense et de sécurité laisse entendre que près de mille camions lourdement chargés empruntent quotidiennement l'axe routier Dakar-Bamako via Kaolack et Tambacounda. Ahurissant comme chiffre. On en est estomaqué !

"Notre métier, parlant du journalisme, n'est pas de faire plaisir, non plus que de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie". Paraphrasant le célèbre reporter anglais Albert Londres, il n'est que temps pour le Sénégal, ses gouvernants au premier chef, de comprendre que la grosse plaie du pays aujourd'hui est bien L'INSÉCURITÉ ROUTIÈRE. Et la priorité absolue parce que priorité des priorités, c'est la réhabilitation du chemin de fer et sa densification. Tant pour les lignes intérieures que les lignes extérieures synonymes d'intégration, allant de Dakar à Djibouti en passant par Bamako.

Un nouvel Ordre de Priorités ou une Réorientation des Priorités s'impose d'urgence. Certes, la politique des infrastructures routières, avec des voies à la hauteur de nos ambitions, doit être poursuivie et accentuée compte tenu du retard accusé sur près d'un siècle. Mais l'accent doit être davantage mis sur le ferroviaire, l'aérien et le maritime. Après la terre, le temps est venu de conquérir le fer, la mer et les airs. En un mot : battre le fer quand il est chaud.


15 Commentaires

  1. Auteur

    En Juin, 2021 (10:45 AM)
    Al hamdulillahi qu'elle magnifique plume .

    Superbe
    Top Banner
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2021 (11:35 AM)
      Il est soumis à votre maître nourrisseur donc il faut le faire passer pour une lanterne ?
       
      Ce gars ba perdu toute crédibilité. Normalement, on ne mange pas la bouche pleine. Donc qu'il se taise
    {comment_ads} {comment_ads} {comment_ads}
  2. Auteur

    Divagations Hebdomadaires.

    En Juin, 2021 (10:59 AM)
    Les élucubrations hebdomadaires du fou du roi.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2021 (11:05 AM)
    Aucune réglementation sur les routes meurtrières du Sénégal. Les camions sont surchargés à bloc roulent sur les routes étroites, mettant en danger beaucoup de monde. Ces des diolas ambulants.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2021 (11:18 AM)
    Il fallait dire Stop à la campagne politique .
    {comment_ads}
    Auteur

    Amath Gueye Ndao

    En Juin, 2021 (11:19 AM)
    Merci pour le soutien aux populations de Gandiaye.De braves jeunes ont été mis en garde à vue  pour avoir demandé des ralentisseurs.Pourtant il y'a des ralentisseurs sur la RN 1 à FATICK, à SANDIARA......etc.c'est de l'injustice.

    Merci Mamoudi

    UN citoyen de la commune de GANDIAYE
    Top Banner
    • Auteur

      Diaw

      En Juin, 2021 (16:54 PM)
      Merci bcp vous avez parfaitement raison les jeunes on longuement demandé la mise en place de ralentisseurs et se font toujours arrêté alors qu'ils combattent pour le bien être des populations. 
      Espérons que ce cri de cœur soit entendu. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Parfait

    En Juin, 2021 (11:26 AM)
    Tu as tout dit; les camions ne doivent pas rouler en meme temps que les particuliers. Nos etats africains ne travaillent pas, leur seule mission est de défendre les intérets de l'ancien colon et de s'enrichir sur le dos de leur peuple.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Malle Ndiaye

    En Juin, 2021 (11:30 AM)
    Mamadou ibra Kane. Il fallait pousser ta reflexion jusqu au bout en enumerant toutes les responsabilites de maniere claire. Et l etat dans ca. Qui doit reglementer ? Qui doit veiller au respect des regles ? Et pourquoi tu ne le dis pas ? Et pourtant quand il s est agi de parler des activistes qui etaient recus par le khalif general des mourides, tu as pousse le bouchon jusqu a l eclatement. Ton jeu est compris
    {comment_ads}
    Auteur

    Jimi Free

    En Juin, 2021 (11:55 AM)
    On ne le soulignera jamais assez la route fait plus de victimes que le banditisme au Sénégal. L'incurie et la passivité de l'Etat ne fait qu'ajouter de l'huile sur le feu
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2021 (12:46 PM)
    Ce mec devient de plus en plus pathétique avec ses textes longs justement comme une autoroute haa si vous avez le pouvoir à transformer vos textes longs en autoroute il y aurait plus de morts sinon moins sur les routes. Il y a des morts tous les jours mais puisque cette fois ci c'est il s agit des confrères on vous entend pour finir qui disait de prendre les routes dégradées si on a pas les moyens d emprunter les. autoroutes. 
    Top Banner
    Auteur

    M. Ba

    En Juin, 2021 (15:27 PM)
    Merci M. kane 

    Le Sénégal en général et gandiaye en particulier souffrent énormément de ces accidents. 

    Il est temps d'agir en mettant en place des ralentisseurs avant que ça soit trop tard.

    Je crains vraiment le pire si le pouvoir public continue de faire la sourde oreille.

    y a t il sur la RN1 un peuple qui mérite plus vie et considération?

    Des ralentisseurs il en existe dans certaines zones situées sur la RN1.

    je dénonce avec la plus grande énergie cette discrimination notoire. Nous tous égaux devant la loi.

    La vie d'un kaolakois ou fatikois n'est pas plus sacré que celle d'un gadiayois.Il faut qu'ils arrêtent
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Ouz

    En Juin, 2021 (16:27 PM)
    parle nous de ses delinquants qui ont mie se pays a genou voleurs  du contribuable senegalais au lieu de nous timpaniser  de ton soit disant cronique
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2021 (16:45 PM)
    Subtile manière d'accuser à raison les camions maliens en généralisant. Ces camions sont un vrai fléau qu'un état responsable doit réguler. Non seulement les chauffeurs sont insolents dans leur conduite, n'évitent rien et n'aiment pas être dépassés , même si cela doit résulter par un accident. Sans xénophobie aucune, les deux dangers du Sénégal actuellement ce sont les camions maliens et la communauté guinéenne qui compte plus de trois millions de personnes.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2021 (16:59 PM)
    Ancien colon..il y en a combien?

    BP, petrole -Dubai, DP World-ICS, Inde-AIBD, Turquie-Or, Australie Arachide, Chine...
    Top Banner
    Auteur

    Ndeye Ndiaye

    En Juin, 2021 (17:10 PM)
    Merci Ibra Kane, on ne peut pas tout dire dans un articicle, tu as posé le débat de la survie des sénégalais au fléau des camions notamment maliens. Pour moi cette histoire de CEDEAO ne nous apporte que de la souffrance. Les autres pays continuent à se barricader pendant que la Sénégal devient tout sauf un pays acccueillant plus les déchets des autres pays. Laisser aller dans tous les sens : ouverture des frontières aux mendiants, malfaiteurs et autres catégories sans aucune plus value soci économique pour le Sénégal. Un pays c'est une planification en fonction de sa population, pour le sénégal, les politiques de populations ne sont pas  efficaces car il n'ya pas de maitrise de la population avec les ventes de nationalité et de pièces d'état civil par des fonctionnaires et agents des coll terr qui ne méritent que la radiation, aucun sens patriotique ! Dommage pour le Sénégal!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2021 (18:29 PM)
    Il y a tellement de désordre sur la route que Nous en sommes arrivés à élaborer  notre propre code de la route. tous les jours,  qui brûle le feu rouge, s'arrête sur la chaussée, achète des pneus d'occasion, surcharge son véhicule, utilise de fausses pièces détachées achetées a crédit foncier, a une vue défaillante, ne dort pas assez, ne mange pas à sa faim, dort sous le camion ou dans le bus,  est mal payé, à un véhicule qui roule depuis plus de 30 ans, sans airbags, Sans feux de signalisation, sans assurance parfois, sans climatisation et j'en passe... celui-là devient un danger public mortel si vous le croisez sur votre route. Il n'y a plus de délit d'excès de vitesse, les feux rouges ont disparus de la circulation. Les auto-écoles sont tenues par des moniteurs -chauffards. Rien de pire qu'un accident de la route avec mort et blessés. Le Président l'a vécu presqu'en direct. J'espère qu'il prendra les mesures nécessaires. Arrêter d'importer des voitures de plus de 5 ans. Renouveler le parc et interdire les véhicules de plus de 20 ans. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email