Dimanche 14 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Contribution

[ Contribution ] JE ME MANIFESTE POUR WADE

Single Post
[ Contribution ] JE ME MANIFESTE POUR WADE

Je me manifeste pour Wade. Non pas à l’endroit des militants et partisans qui sont d’un bord ou de l’autre, pour ou contre, parfois sans raison, mais simplement parce que c’est l’autre qui parle.
Je me manifeste pour Wade en direction de tous les sénégalais qui critiquent son action. Parce que parmi ceux-là, il ya une bonne partie qui critique sincèrement. Avec ceux là, je voudrais partager ma compréhension de l’action politique et économique de Wade, pour leur permettre de continuer à critiquer en toute liberté mais en toute connaissance.
Gouverner, c’est d’abord faire des choix. Parce qu’on ne peut pas tout faire en même temps. Et c’est parce qu’on ne peut pas tout faire en même temps que gouverner, c’est aussi, à un deuxième degré, décider des niveaux d’allocation des ressources pour chaque secteur.
C’est pourquoi, Me Abdoulaye Wade, tout en se souciant du bien-être actuel des sénégalais, a un regard appuyé sur le long terme.
Il a compris (pour prendre un exemple) que, dans le domaine des infrastructures  nous devons affecter une part importante de nos ressources, si notre ambition est de développer notre pays.
Cela, il l’a expliqué dans la première mouture du plan OMEGA (qui avec la MAP des Thabo Mbecki a donné le NEPAD) à travers la belle image du chat poursuivant la souris de laquelle il était séparé par un plafond translucide.
Il a compris que sur ce plan (celui des infrastructures), nous avons un gap important qu’il nous fallait d’abord combler avant de pouvoir amorcer notre décollage économique. Tous les partenaires au développement, sceptiques au début, ont fini par se rallier à ce point de vue et accompagnent notre pays pour construire routes, ponts, ports...
C’est le même chemin qui est suivi pour d’autres secteurs : l’éducation avec la construction d’écoles, de centres régionaux universitaires et d’universités. Tout n’est certes pas parfait. C’est vrai. Mais tout vient seulement de commencer. Certaines écoles ne sont peut-être pas entièrement équipées comme aiment le rappeler certains ; il s’agira demain de mettre des équipements, et après demain d’amener les PC et ainsi de suite jusqu’à avoir une école performante et de qualité.
Ce chemin est long, il est aussi difficile, mais  c’est le chemin du développement. Nos économistes ne disent-ils pas que tout développement a un prix ? Dans notre société à l’entame de chaque entreprise, les premiers conseils  donnés sont la patience, l’endurance et le courage, car  tout début est  difficile.
En choisissant donc  ce cheminement, WADE savait que le riz couterait peut-être plus  cher ; Il savait qu’on n’aurait pas de poulet et qu’on se contenterait de quelques morceaux de viandes et de haricots pour assurer l’ordinaire. Mais il savait aussi, qu’on le fasse aujourd’hui  ou dans quarante ans (tiens!), qu’on le fasse timidement en millions ou hardiment à coup de milliards, si l’ambition est de développer ce pays, on ne peut faire l’économie de ce chemin qui est une espèce de passage obligé.
Gouverner c’est également  faire des choix ; et d’autres avaient choisis de régler exclusivement le quotidien des sénégalais (Ont-ils vraiment réussi à le faire ?).
Le Sénégalais a faim ? On se dépêche de lui fournir la baguette de pain. Il souffre ? Vite voilà une aspirine. Et les deniers de ce pays ont été engloutis pendant un demi-siècle dans le quotidien et la monotonie de la vie de tous les jours. « Le nez contre » (Saint-Exupéry), ils ont tenté de gérer le ventre sans jamais lever la tête pour regarder loin devant.
Ont-ils eu tort ? Ont-ils eu raison ? Le propos, n’est assurément pas de discuter  de cela. Mais de constater simplement que cette politique à la courte vue, aussi apaisante qu’elle soit socialement, n’a jamais dans l’histoire et nulle part dans le monde conduit un  pays à son développement.
Wade a choisi un autre chemin. Un peu moins de riz pour un peu plus d’écoles. Un peu moins de sucre pour un peu plus de routes.
Chemin difficile, long, mais  chemin vrai.
Là aussi, a-t’il tort ou raison ? Il ne s’agit pas non plus de cela. Il s’agit de le juger sur son ambition de développement et reconnaitre avec lui qu’il n’ya pas d’autres  solutions.
Cela peut  ne pas paraitre parfait pour le Sénégalais d’aujourd’hui qui hélas souffre (c’est le prix à payer),  mais à terme, à la fin de la journée, on saura que c’est le meilleur choix pour le Sénégal.
Car il faut le préciser, le Sénégal, c’est bien entendu le Sénégalais d’aujourd’hui et on doit s’intéresser à sa faim, à sa soif. On doit s’intéresser à  son électricité et à son confort. On doit le soigner, le vêtir, le sortir des inondations. Tout cela est vrai et tout gouvernant doit s’y atteler au risque de passer à coté de sa tâche essentielle.
Mais le Sénégal, c’est aussi le Sénégalais d’hier, il faut s’en souvenir et prier longtemps pour les morts « J’exige que dans mon royaume, on pleure longtemps les disparus » (Saint-Exupéry), et  faire des monuments pour qu’on se souvienne du passé et qu’il serve de terreau fertile.
Mais le Sénégal, c’est encore le Sénégalais de demain auquel il faut prioritairement penser. L’école, qui n’est peut-être pas encore complètement équipée, c’est pour lui (demain il ne s’agira plus que de l’équiper). La route à moitie faite, ce sera pour lui (demain, il s’agira de mettre la lumière et après demain de dresser le monument qui embellit, signifie et contient).
C‘est la bonne compréhension de tout cela qui a guidé les choix du président WADE. Des choix qui parfois (pas toujours) peuvent sembler durs pour nous, mais des choix vrais qui vont à notre au-delà et à notre en-deçà et qui transcendent et dépassent sa propre personne.
L’important ici, c’est plus le sens, la direction prise que le résultat immédiat (qui est aussi important).
Ainsi, les générations présentes et à venir n’auront pas « à allumer une torche en plein midi » pour chercher la voie, car Wade l’aura déjà tracé ; et la direction, il l’aura déjà indiquée.
Une direction faite de travail, de culte du travail, de buts fixés et de résultats atteints ou non atteints, mais aussi d’évaluation et de rectification.
Lorsque viendra l’heure qui, inéluctablement, viendra pour chacun d’entre nous, WADE pourra s’écrier à l’instar de Victor Hugo : « Mon sillon le voici, Ma gerbe la voilà ».
Il viendra aussi une heure, ou ceux qui font les comptes et les mécomptes se rendront compte, lorsque les graines que Wade est en train de semer se mettront à éclore une à une, et porteront fleurs et fruits, qu’en réalité sa voie était incontournable.
Que oui, il y’a eu mécomptes (car aucune œuvre humaine n’est ni parfaite ni vraiment finie et on ne pourra jamais crier dans ce monde que tout marche comme « dans le meilleur des mondes possible »). Que ça et là quelque chose n’a pas bien marché ; que oui il y a quelques casseroles. Oui  la SENELEC, oui les inondations… Mais qu’au final, les comptes ont eu une bonne tenue parce que le résultat l’aura montré.
Tous alors se rendront compte que la voie choisie était la plus difficile, mais que c’était le prix à payer pour notre développement. Avancer en titubant. Avancer et tomber. Puis, se relever et continuer mais toujours dans la même direction et avec la même ferveur.
C’est comme cela que patiemment se sont construites, à travers les siècles, les grandes civilisations dont nous envions tant les réalisations.
Au début, il y eut bien entendu un constructeur de civilisations.

Mohamed Fadel GAYE
Sénateur de Dakar
Secrétaire General Section Communale  PDS de Dakar Plateau.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email