Jeudi 30 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Ndella, les bébés, l’échec de la tutelle et l’hypocrisie d’une société laxiste (Par Babacar Ndiaye)

Single Post
Ndella, les bébés, l’échec de la tutelle et l’hypocrisie d’une société laxiste (Par Babacar Ndiaye)
L’affaire Ndella Madior édifie à bien des égards sur l’hypocrisie qui gangrène notre société. Elle renseigne aussi sur le niveau de laxisme de certains de nos corps d'État qui n’ont cure de leurs missions. Ndella Madior DIOUF est une femme atypique c’est vrai. Personnage haut en couleurs qui ne passe pas inaperçu tant pour sa verve, son look que ses initiatives (entrepreneuriales, politiques ou sociales). 

Cette dame a une vie bien remplie. Son originalité fait qu’elle est un bon client pour les médias qui se plaisent en sa compagnie, tant pour son franc parler que pour sa dégaine. C’est cette candidate souvent déclarée à la présidentielle et connue de tous qui a soudainement abandonné tous ses fantasmes pour initier la pouponnière au nom si évocateur : KEUR YEURMANDÉ est lancée, annonce-t-elle, pour lutter contre les infanticides (fréquents), les grossesses non désirées et accouchements clandestins etc. 

De prime abord, le geste est on ne peut plus noble. Ndella tenait sa pouponnière dans une bâtisse de 5 étages, installée, ni en rase campagne, ni en brousse, mais en plein cœur de Dakar, dans le quartier huppé de Sacré Cœur. Avant, le site abritait aussi sa radio Saphir Fm, spécialisée dans la voyance et les faits de société. Sacré Cœur est bien sûr l’un des quartiers de luxure et de finesse de la capitale où se côtoient une certaine classe de privilégiés, des entreprises et ou résident des décideurs de tous bords. Tout ceci pour dire que Ndella ne se cachait pas du tout. Mieux, elle faisait baptiser « ses bébés » par un imam. Elle leur donnait souvent le nom d’une personnalité connue de tous. Ses cérémonies étaient largement partagées par ses équipes sur les réseaux sociaux et constituaient une sorte de mercatique à la fois relationnelle et virale. 

Ce rituel donnait de la visibilité à son activité et servait à titiller l’empathie et la générosité des parrains qui par leurs dons divers, participaient à l’entretien de leur filleul, et donc de la pouponnière. Non, Ndella ne se cachait pas. Elle exhibait quotidiennement ses bouts de chou tels des trophées de guerre sur les réseaux sociaux. Facebook, YouTube etc .. pullulent de ses lives qui montrent maman Ndella aux petits soins, cajolant, bichonnant ses petits anges. On raconte même qu’elle aimait s’endormir entourée de la marmaille. 

Aujourd’hui, c’est Ndella qui est traînée dans la boue, empalée et conduit à l’échafaud. La clameur populaire la poursuit. La vindicte est mise en marche contre elle, dès lors, semble-t-il, que l’irréparable s’est produit avec le décès fort regrettable de 6 bébés dans des circonstances non encore élucidées. Je rappelle qu’elle se targuait publiquement d’en avoir recueilli une cinquantaine. 

Alors, ma question est celle-ci. Pendant tout ce temps là, où étaient les autorités ? Où étaient donc les services dédiés à l’enfance dans ce pays ? Où était le ministère de la femme et de la famille ?  La direction de la protection de l’enfance et toute la panoplie d’organisations de défense des droits des enfants et tutti quanti, qu’elles relèvent de l’Etat ou même de la société civile ? Où étaient donc ceux qui sont payés grassement pour faire ce qu'elle a tenté de faire sous leur nez, semble-t-il sans autorisation, pendant que eux se tournaient les pouces ? Où étaient tous les corps de sécurité publique dans ce pays ? Où était le maire du lieu d’implantation de la pouponnière ? Où étaient tous nos compatriotes qui s’indignent là aujourd’hui en jetant l’opprobre sur elle et s’offusquant à tort ou à raison ? 

Je rappelle que récemment, nous avons vécu l’épisode d’un bébé embarqué dans une machine à laver à l’hôpital Abass NDAO, je ne remonte pas jusqu’aux 11 bébés calcinés, cramés à l’hôpital de Tivaouane et il en reste. Aurions nous un problème avec la sacralité de la vie ? Ne détournons pas le regard, assumons chacun notre part de responsabilité dans cette affaire qui cache ou en éveille bien d’autres sur lesquelles, comme à notre habitude, nous fermons les yeux. 

Tous coupables 

Notre société est malade, malade de son hypocrisie, de son légendaire laisser aller et de ses sautes émotionnelles et circonstancielles. Nous l’avons vécu avec le Joola et toutes sortes d’autres catastrophes. Au passage, que faisons nous pour sortir les enfants talibés de la rue ? Ceux là galeux, et en guenilles, vadrouillant au grès de leurs pieds nus, visages rabougris, émaciés et tristes, portant les stigmates de l’abandon parental et d’une société honteusement coupable et repue du fallacieux prétexte de l’initiation coranique dont nous tous savons que ce n’est pas vrai. Société malade, âmes sacrifiées.

Babacar NDIAYE Communicant, conseiller


18 Commentaires

  1. Auteur

    En Décembre, 2023 (10:32 AM)
    Grand MERCI Babacar.

    Bien dit.

    Ces tirs groupés sur Ndella Madior DIOUF devaient être dirigés vers d'autres personnes. 

    Nous espérons que désormais, les services d'inspection de l'Etat seront plus présents dans les pouponnières et les daaras.
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Décembre, 2023 (10:32 AM)
    Dans un pays où les postes de direction sont occupés par des politiciens voici le résultat. Car l'état a tout prévu car chaque direction a une mission bien précise mais malheureusement les politiciens 
    {comment_ads}
    Auteur

    Milk

    En Décembre, 2023 (10:46 AM)
    La médiocrité a atteint des proportions jamais egalées au Sénégal .

    La wolofisation des débats ,le nivellement par le bas et les scandales jamais sanctionnés en sont les causes principales. 

    La destruction de l'école par le recrutement d'enseignants sans niveau a fait le reste.

    Nous devons tous avoir honte!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (10:55 AM)
    Ana Diéguy DIOP, Directrice de la protection de l'enfant jusqu'en novembre 2023 ? 

    Au lieu d'aller travailler, elle préfère aller écumer les plateaux de télévision pour insulter SONKO.

    Ce pays est foutu. 
    {comment_ads}
    Auteur

    L'enfant Sacrifié

    En Décembre, 2023 (11:00 AM)
    Je suis parfaitement d'accord avec vous. 

    Allez visiter les hôpitaux et demandez la liste des enfants gravement malade atteint de maladie qu'on peut soigner au Sénégal ou à l'étranger mais faute de moins des parents, ces enfants n'ont aucune valeur aux yeux de nos autorités et de la société. 

    Dans ce pays, vous verrez un politicien qui dépense plus de 300 millions dans un metting pour que ces militants chantent et dansent pour lui. Cependant, il ne deboursera pas un franc si une facture d'hopital pour un enfant quiconque lui est présenté. 

    J'ai peur de cette insensibilité en face d'une situtation qui peut être même régler et qui peut sauver la vie sacrée d'un enfants.

    Personne ne croit à personne, personne ne pense à personne, personne n'est la pour personne et personne n'aide personne alors que s'il nétait pas personne, personne ne saurait être personne. 
    Auteur

    So

    En Décembre, 2023 (11:09 AM)
    Bien DIT Monsieur Ndiaye! Vous avez extrêmement bien résumé le problème de cette société sénégalaise malade, hypocrite et irresponsable, encline au sensationnel et aux larmes de crocodiles! Au delà de Ndella, je pense que les premiers responsables dans cette honteuse affaire qui aurait pu être évitée comme tant d'autres, sont les autorités de ce pays. Ces innombrables services et agence en tout genre qui ont oublié depuis fort longtemps leurs vocations et qui ne sont en réalité que des nids d'enrichissement illicite pour nos piteux politiciens. Vous l'avez bien souligné: nous dépassons tous les jours dans nos rues ces pauvres enfants talibés abandonnés à eux mêmes, affamés, battus, maltraités et soumis à des abus continus dans les daaras, pourtant nous jouons tous à l'autruche. Nous nous devons de changer de mentalité, autrement nous n'en finiront jamais avec des Ndella, des Joola, des Oustaz Bayo et j'en passe !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (11:12 AM)
    il n'ya qu"un seul responsable de toute cette monstruosité : L'ETAT et ses services ; soi-disants ministéres ; qui n'ont jamais  fonctionné

    on a un ministére de la petite enfance ; et des millers d'enfants sont dans les rues, !!!!!!!!!!!!!!!

    ils savaient ce que faisait cette psychopathe, et ils ont laissé faire ; je-m'en-foutisme total !!!! 
    {comment_ads}
    Auteur

    V

    En Décembre, 2023 (11:18 AM)
    AFFAIRE NDELLA (ndella en prison ) vs AFFAIRE KARA ( kara meme pas convoqué) o'u  se trouve l'erreur?
    {comment_ads}
    Auteur

    Merci

    En Décembre, 2023 (11:52 AM)
    Merci M. Ndiaye. Vous avez tout dit. Notre société est malade de son hypocrisie. Ndella ne se cachait pas. 
    Auteur

    En Décembre, 2023 (12:02 PM)
    Y'a beaucoup comme Ndella dans ce pays trafic d'être humain de drogue,faux billets,blanchiment d'argent etc ce pays était foutu sous le règne de Wade et Macky Sall et sa femme l'ont achevé !
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (12:41 PM)
    Notre société ne gère pas les services : elle a nommé des dirigeants pour le faire. Dans n'importe quel pays normal, la moitié de ces faits auraient donné lieu à démission (pour l'honneur), voire à 1 changement de gouvernement. Mais ici les chiens aboient et la caravane passe. Vivement 2024 qu'on tente autre chose !
    {comment_ads}
    Auteur

    Que_du_pipo

    En Décembre, 2023 (13:22 PM)
    Profond et vérédique. Ce pays souffre d'un mal qui est ancré en nous, tous au tant que nous sommes. Le seul fait de voir ces talibés déambulés dans nos rues, est un signe manifeste du mal qui traverse notre pays. Quand on s'offusque d'une telle situation, certaines personnes osent nous faire croire que cela a toujours existé et est même culturel. Ce qui se passait il y'a 30 ans ne saurait exister aujourd'hui sans que l'on prenne le soin de l'analyser et de le faire correspondre à nos réalités d'aujourd'hui. Tout maître coranique qui ne peut prendre soin de ces apprenants sans les obliger à sortir quemender devrait être mis en prison pour traite de personnes vulnérables. Ils se sucrent sur leurs dos et avec la complicité de notre société. La tradition, la réligion ou tout autre idéologie ne saurait justifier de tels actes. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (13:38 PM)
    Monsieur demandez les parents de ses pauvres enfants.. ces pères qui sèment leur semance a tort et à travers..ces femmes dont la plupart essaient elles mêmes de survivre , allez encore plus loin dans votre raisonnement, parlons de contraception dans ce pays , responsabilisons ses hommes cyniques avec des lois , tout le monde couche avec tout le monde mais sacrilège il faut pas parler des conséquences de vos actes ! Trop de souffrance et de drames chaque fois qu'un phallus se dresse ! Honte à vous ! 
    Auteur

    Tafis

    En Décembre, 2023 (13:58 PM)
    Où sont les parents biologiques de ces enfants ???? c'est la seule question que je pose

    Les premiers coupables sont ceux-là à mon avis
    {comment_ads}
    Auteur

    Mags Maguette

    En Décembre, 2023 (15:17 PM)
    Même si je partage totalement le fond de votre pensée, je regrette beaucoup que vous sembliez défendre Ndella en filigrane alors qu'elle faisait du business sur de pauvres petits, sous des dehors de philanthrope.
    {comment_ads}
    Auteur

    Plan

    En Décembre, 2023 (21:16 PM)
    Babacar Ndiaye Gueumoul dara , so amé loye wakh comme conseils wala critiques , wakh ko Diagne Fada....a suivre 
    {comment_ads}
    Auteur

    Baye Peul

    En Décembre, 2023 (16:06 PM)
    Nooon M. NDIAYE. Je serais tenté de vous taxer de plagiat si j'avais parlé de cela plus tôt que ce matin. Vous avez dit exactement ce que j'étais entrain de dire à mon épouse ce matin, croyez moi. Pour dire que je suis d'accord avec vous à 100%, non 99.99% car il y a une chose que j'ai dite et que je ne trouve pas dans le texte, la responsabilité de la presse qui préfère nous gaver de faits politiciens alors que des reportages dans ces pouponières feraient l'affaire. Aujourd'hui ce sont des lives en continu qu'on voit défiler, pauvres de nous. Ce pays est entrain de se saborder seul tant la tricherie et la recherche de l'argent facile ont gagné du terrain. En tous cas bravo pour ce riche Rappel à l'ordre.
    Auteur

    Mansour Diop

    En Décembre, 2023 (21:03 PM)
    Bien dit Monsieur Ndiaye

     
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email