Lundi 27 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Pourquoi les arabisants et domou Daara du Sénégal devraient-ils voter Amadou Ba (Par Souleymane Gadiaga)

Single Post
Pourquoi les arabisants et domou Daara du Sénégal devraient-ils voter Amadou Ba (Par Souleymane Gadiaga)
Sous l’effervescence de la campagne électorale qui tire à sa fin, des voix se  sont élevées pour interpeller les candidats sur la part réservée aux daara dans leurs programmes. Jouant au petit malin, certains  candidats tentent de se positionner en prétendant  détenir un programme pour les daara.

La Mouvement national des  arabisants républicains (MNAR) se réjouit du fait que ces candidats aient littéralement copié le programme de Amadou BA.

Les importantes mesures  prises, ainsi que les réalisations inédites  en faveur des daara faites par le gouvernement resteront gravé dans la mémoire des sénégalais. Jamais, notre pays n’a connu aussi d’actions de grande envergure pour les daara. De 2012 à 2024, une batterie de réalisations en faveur des daara est notée, parmi lesquelles, on peut citer :

    La création d’une direction des daara ;

    L’institutionnalisation de la journée nationale  des daara, le 28 novembre de chaque année ;

    L’allocation de 20% du fonds de dotation de l’éducation aux daara,

    Le recrutement de plus de 150 maîtres coraniques dans la fonction publique ;

    L’ouverture des filières de formation professionnelle aux sortants des daara (environ  1000 ndongo daara ont reçu une formation professionnelle avec le financement de 3FPT);

    La prise en charge des daara dans la couverture maladie universelle (CMU) ( 100 000 Ndongo, 10 000 serignes daara avec leurs familles et 700 ndeyu daara sont déjà enrôlés)

    L’appui des daara en cantines scolaires (36 350 ndongo dans 531 daara ont bénéficié de cantine scolaire entre 2015 et 2023 et  36 000 nouveaux  ndongo  bénéficieront de cantine à partir de 2024);

    L’institutionnalisation d’un Grand Prix international du Chef de l’Etat pour le Récital du Saint Coran.

    La création du baccalauréat officiel par le décret 2013-913 du 1er juillet 2013, portant création et organisation du baccalauréat arabo-islamique avec trois séries possibles : LAR, S1AR et S2 AR.

    L’Ouverture de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) aux arabisants qui peuvent désormais y accéder à et sortir comme des Hauts-Fonctionnaires;

    L’Ouverture de l’Ecole Nationale de police (ENP) aux arabisants ;

    La Création de 56 collèges franco-arabes (CFA) publics dont 36 construits, alors qu’en 2012, il n’y en avait que 5 ;

    La Création et l’ouverture du collège d’Excellence franco-arabe des jeunes filles Daara Rama à l’instar  de la maison de l’éducation « Mariama BA » qui sera érigé en lycée scientifique;

    Le Recrutement massif des arabophones enseignants, des maîtres coraniques et du Corps de contrôle, depuis 2012 à nos jours ;

     5500 jeunes-bacheliers arabophones pour l’élémentaire ;

    767 professeurs  pour les lycées et collèges;

    Et, 56 inspecteurs en langue arabe en 2012, et le nombre passe de 56 à 108 inspecteurs, en 10 ans ;

    La nomination des cadres arabophones dans les ambassades et consulats des pays arabes est effective;

    Et enfin, la nomination des conseillers arabophones dans certains ministères (Justice, Intérieur, entre autres).

Forts de tous ces arguments, le  MNAR invite les sénégalaises et sénégalais, surtout,  les arabisants et acteurs des daara à rester  vigilants pour démasquer le discours trompeur sur la question des daara distillé par certains candidats, car, jamais, aucun régime n’a fait autant de réalisations pour les daara plus que la coalition au pouvoir dirigée par Amadou BA, qui s’est résolument engagé à les renforcer et les augmenter. En guise d’exemple, il portera la part des daara dans le fonds de dotation de l’éducation de 6 à 10 milliards pour la 1ère année, dès son accession au pouvoir.

Pour terminer, le MNAR invite aussi les sénégalais à démasquer les pseudo dirigeants d’associations  islamiques ( ligue des imams et prédicateurs et le RIS) qui, croyant la défaite imminente  du régime  en place, ont jeté leurs masques pour se revendiquer de l’ex PASTEF, alors qu’ils monteraient un autre visage, en rencontrant le Président Macky Sall, qui les a couverts pendant des années de privilèges et de faveurs (salaires , voitures, subventions)

Fait à Dakar, le 21 mars 2024

 LE  COORDONNATEUR :

Souleymane GADIAGA


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email