Vendredi 01 Mars, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Tribune de 80 journalistes sénégalais : Du devoir de se dresser contre une 3e candidature

Single Post
Tribune de 80 journalistes sénégalais : Du devoir de se dresser contre une 3e candidature
À un peu plus de 200 jours de l'élection présidentielle du 25 février 2024, nous journalistes sénégalais, avons décidé de faire cette Tribune pour nous insurger contre une troisième candidature de l'actuel président Macky Sall. Nous avons jugé que la presse, dernier rempart de la démocratie et de l'État de droit, ne doit ni laisser la forfaiture se répéter ni participer à amplifier le débat via ses canaux. Notre responsabilité sera questionnée par l'histoire si on devrait faire le décompte des victimes et dégâts que cette candidature pourrait causer. Au nom de la liberté, de la démocratie, nous disons NON à une 3e candidature de Macky Sall.

Il y a une dizaine d'années, nous avons couvert ou suivi le déchirement inhérent à la tentative d’Abdoulaye Wade de briguer un troisième mandat. La perspective de la répétition de ce scénario, au demeurant mortifère, nous pousse à plus d'introspection. La trame du mauvais film qui avait brisé tant de vies ne nous est plus inconnue. Tout se déroule progressivement sous nos yeux, à portée de nos micros. Il nous incombe d’évaluer à quel point nous amplifions ce débat malsain qui s’installe à travers nos médias et de le freiner avant qu'il ne soit trop tard.

Monsieur le président de la République, c'est devant nos questions insistantes que vous aviez donné l’assurance que le peuple n’aurait plus à vivre d’épisodes tragiques autour du nombre de mandats présidentiels. Alors, comment pourrions-nous admettre que vous véhiculiez vos éléments de langage par notre biais pour faire accepter auprès de l'opinion votre contradiction ?

L’enjeu est double. Il s’agit de préserver la démocratie et de ne pas permettre aux hommes qu’elle porte au pouvoir de s’amuser avec les règles du jeu quand et comme bon leur semble. Mais, surtout, réaffirmer que les journalistes ne sont pas des agents passifs face à la dérégulation de l’espace public. La tension déjà palpable va crescendo à l’approche de la prochaine échéance électorale. Nous n’avons pas à couvrir dans nos médias de nouvelles scènes de violences en estimant n’y être pour rien. Il nous faut anticiper et prendre nos responsabilités. Nous devons tout mettre en œuvre pour que les Sénégalais et les Africains qui nous regardent, qui nous lisent, et qui descendent dans la rue, ne nous tiennent pas coupables devant l’histoire. Il nous faut sortir de ce laxisme coupable. La tâche est cruciale et simple : respecter notre part du contrat social.

Du troisième mandat

Dans cette optique, nous ne saurions garder le silence face à cette volonté qui vous est prêtée, depuis plusieurs mois, de briguer un troisième mandat. Volonté que vous n’avez, au demeurant, jamais infirmée. Nous sommes dans un État de droit. Dès lors, tout le monde a l’obligation de se soumettre aux exigences de la loi. Un tel débat ne saurait donc nous laisser indifférents. Aurions-nous pensé que vous avez droit à une troisième candidature, que nous n’aurions jamais eu à mettre cette initiative en place . Mais notre conviction est que, par quelque bout que l’on puisse analyser la situation, la conclusion est la même.

Nous avons lu et entendu les juristes, y compris les vôtres. Lorsqu’une disposition constitutionnelle est claire, nous ont-ils dit, il n’y a pas lieu de l’interpréter. Encore moins de distinguer là où elle ne distingue pas. Il faut se contenter de l’appliquer dans le strict respect de la volonté du constituant. C’est un principe basique en Droit. La question qui se pose est alors de savoir si l’article 27 de la Constitution – « Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs » – signifie bien ce qu’il dispose. C’est avec un profond malaise que nous suivons ce débat que nous pensions avoir définitivement clos depuis 2012.

Certains juristes, favorables au troisième mandat, font recours à la première partie de la disposition pour tenter de faire croire que par « mandat », il faudrait bien comprendre un « mandat de 5 ans ». Ce qui, par conséquent, voudrait dire que votre premier mandat de 7 ans n’est pas concerné. Pourtant, ces mêmes juristes qui défendent cette gymnastique – appelons-la ainsi – apprennent à leurs étudiants, dès la première année de droit, qu’il est interdit de distinguer là où la loi (ici, la Constitution) ne distingue pas. Un mandat étant un mandat, il ne faudrait pas faire la différence entre un mandat de sept ans et un autre de cinq ans. Par cette « prouesse » intellectuelle, ils ont ainsi réussi à semer le doute dans la tête de certains Sénégalais. Si le juge reste à sa place, on ne voit pas, par quelle alchimie, il pourrait réussir à valider une troisième candidature sans se substituer au constituant ; ce qui l’éloignerait de sa mission.

En effet, le pouvoir d’interprétation de la règle de droit obéit à des méthodologies bien déterminées que nous ne saurions tous explorer. D’abord, il y a le raisonnement logique (raisonnement a pari ou par analogie, le raisonnement a contrario, le raisonnement a fortiori). Si ces raisonnements, qui font appel à la logique, ne permettent pas de surmonter les difficultés, alors on fait recours aux différentes méthodes d’interprétations. La première et la plus usitée, c’est la méthode exégétique qui privilégie la lettre tout en se référant à la volonté de son auteur ; la méthode téléologique qui met en avant l’esprit du texte et qui peut aller jusqu’à appréhender l’objectif recherché par le législateur afin de trouver une solution à son problème ; et enfin, la méthode créatrice qui est la plus audacieuse, mais qui doit être appliquée de façon subsidiaire, pour pallier l’insuffisance de la norme.

Appliquées à l’article 27, toutes ces techniques vous excluent de la course à la Présidentielle de 2024. En ce qui concerne la méthode exégétique, l’interprète doit s’en tenir au sens littéral du texte : « Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ». En cas de difficulté, il faut chercher la volonté de l’auteur du texte, en recourant, au besoin, aux travaux préparatoires, à la lecture de l’exposé des motifs. Qui ose douter que la volonté du constituant, ou de l’inspirateur de la Constitution en l’occurrence, était d’inclure son premier mandat dans le champ de la réforme de 2016 ? Vous, qui aviez promis de faire passer votre premier mandat de sept à cinq ans ? Dans la même veine, il faut inscrire la méthode téléologique qui se fie surtout à l’esprit du texte, moins à sa lettre, qui regarde quelles étaient les finalités de la loi constitutionnelle. Là également, il faut être de très mauvaise foi pour oser soutenir que l’objectif principal de la réforme de 2016 était de vous donner la possibilité de faire deux mandats supplémentaires de 5 ans. Sauf à se substituer au constituant, en lui faisant dire ce qui lui plaît par sa force créatrice. Le juge ne saurait donc passer outre.

Enfin, il y a la jurisprudence du Conseil constitutionnel sur la possibilité pour le président de la République de réduire ou d’augmenter son mandat. Contrairement à ce que certains ont voulu faire croire, dans sa décision n°1/C/2016, le Conseil constitutionnel, dans son considérant n°25, déclare clairement : « La sécurité juridique et la stabilité des institutions, inséparables de l’État de droit dont le respect et la consolidation, sont proclamées dans le préambule de la Constitution du 22 janvier 2001, constituent des objectifs à valeur constitutionnelle que toute révision doit prendre en considération, pour être conforme à l’esprit de la Constitution. » Dans le même sillage, soulignent les sages au Considérant 26 de la même décision, « pour la sauvegarde de la sécurité juridique et la préservation de la stabilité des Institutions, le droit applicable à une situation doit être connu au moment où celle-ci prend naissance. » Cela veut dire tout simplement, et le Conseil l’avait annoncé de manière très claire, qu’au nom de la sécurité juridique, le président de la République ne saurait diminuer son mandat de sept à cinq ans, ce qui serait une atteinte à la volonté des citoyens qui l’ont élu pour un septennat et non pour un quinquennat. Qui ne peut pas le moins ne peut pas le plus. Si la révision de 2016 devait aboutir à vous permettre de vous octroyer trois mandats, le Conseil qui a refusé une diminution du mandat n’aurait jamais pu l’admettre. C’est après tout une simple question de bon sens et de logique.

De la démocratie

Le Sénégal est une vitrine de la démocratie en Afrique. Malgré les remous notés dans le pays depuis 2021, avec les multiples arrestations d’opposants, de journalistes et d’activistes qui font douter de plus en plus les convaincus, nous voulons croire que nous n’avons pas encore atteint un point de non-retour.

Nonobstant la montagne d’obstacles, il est encore possible de préserver notre pays d’une décadence de la démocratie et des libertés. Sauver ce qui peut encore l’être. Garant de la Constitution et de l’État de droit, le président de la République devait être en première ligne de ce combat permanent de la construction du rêve sénégalais. Hélas ! Les démons de la boulimie du pouvoir risquent de vous faire passer complètement à côté de la plaque alors que vous avez été témoin, il y a douze ans, du refus du peuple sénégalais d’accorder une troisième candidature à votre prédécesseur Abdoulaye Wade.

De l’indépendance à nos jours, ils sont nombreux les hommes et les femmes, des patriotes rompus, qui ont sacrifié leur vie pour donner au Sénégal cette image reluisante en matière de démocratie. En plus de soixante ans d’existence, dans une Afrique très agitée, notre pays a non seulement vécu deux alternances démocratiques (2000 et 2012), mais surtout il n’a jamais connu de rupture institutionnelle. Cette belle histoire pourrait recevoir un sacré coup de grâce, si jamais vous suivez la voie qu’essaient de vous tracer certains faucons arrivistes, plus soucieux de la préservation de leurs intérêts égoïstes que de la construction d’un pays véritablement émergent et démocratique, où il fait bon vivre.

Dans une démocratie, le respect de la Constitution, norme suprême,  est fondamental. Mais au-delà du nécessaire respect des textes de droit prévus par nos corpus juridiques, il est aussi crucial de faire converger ou de relier ces textes aux valeurs, notamment au respect de la parole donnée. À considérer même que les textes prêtent à confusion dans leur lettre, quoi de plus normal que de recourir à l’esprit pour en saisir la quintessence. À ce propos, nous vous renvoyons, vous et vos collaborateurs, à vos nombreuses déclarations sur les implications de la révision constitutionnelle issue du référendum de 2016. Vous avez toujours clamé haut et fort votre volonté de réduire la durée du mandat présidentiel tel que formulé dans la charte fondamentale du pays. Vos soutiens et vous avez battu campagne pour défendre un tel projet. Nul besoin de revenir sur tout ce que vous avez eu à dire à ce propos. Vous l’avez répété et écrit dans plusieurs documents accessibles. Rien ne saurait donc justifier aujourd’hui une volte-face.

Aussi, en aucune manière, le fait de briguer à nouveau le suffrage des Sénégalais ne peut constituer une avancée démocratique. Pis, cela risque de réveiller les vieux démons anti-démocratiques dont le Sénégal pensait s’être séparé depuis 2012. La démocratie ne peut se limiter à un contenu théorique ou à un éventail de gestes civiques ou encore à des déclarations folkloriques. Elle ne se réduit pas non plus à un ensemble de faits, concepts ou dates particulières, ni à un vague comportement social. La démocratie, c’est surtout une construction permanente de valeurs pouvant être partagées par l’ensemble des acteurs sociaux.

Aujourd’hui, tout porte à croire que vous serez en lice pour un troisième mandat. Votre récente déclaration en France, précédée par un « ni oui ni non » et d’autres actes comme l’interdiction à Dakar, en septembre 2022, du concert sur la limitation des mandats, illustre votre volonté. Vos partisans dans les plus hautes sphères clament votre candidature et organisent des investitures, sans que nul ne vous entende freiner la machine. 

Monsieur le président, nous vous appelons à jouer la carte de l’exemplarité et à poursuivre le grand chantier de la démocratie auquel le peuple sénégalais a foi. 

L’histoire a montré que les forcings pour un troisième mandat et l’usure du pouvoir sont sources d’instabilité ou de rupture démocratique. Nous vous demandons de renoncer à cette tentative irresponsable et pernicieuse de nature à briser les piliers déjà fragilisés de notre jeune nation.

Signataires :

1. Ayoba FAYE, Rédacteur en chef de PressAfrik
2. Moussa NGOM, Coordonnateur de La Maison Des Reporters
3. Valdez ONANINA, journaliste, membre de La Maison des Reporters
4. Fana CISSÉ, journaliste PressAfrik 
5. Mame Gor NGOM, journaliste 
6. Oumy R. SAMBOU, journaliste freelance 
7. Abdou Khadir SECK, journaliste Le Soleil 
8. Diomma DRAMÉ, journaliste 
9. Alioune Dissa PREIRA, journaliste GFM
10. Salif SAKHANOKHO, journaliste PressAfrik 
11. Abdoulaye DIOP, journaliste Sud FM
12. Amadou Sabar BA, journaliste 
13. Mady CAMARA, journaliste freelance 
14. Oumy NDOUR, journaliste 
15. Mamadou Oumar Moka KAMARA, journaliste Le Soleil
16. Souleymane DIASSY, journaliste à La Maison Des Reporters 
17. Hadiya TALLA, journaliste, Directeur de la Vallée Info
18. Mamadou SOW, journaliste à La Vallée Info
19. Assane FALL, journaliste Le Soleil
20. Alioune Badara DIATTA, journaliste indépendant
21. Falilou MBALLO, journaliste Emédia 
22. Katy MBENGUE, journaliste
23. Momar DIENG, journaliste 
24. Ndèye Fatou Diery DIAGNE, journaliste 
25. Abdoulaye MBOW, journaliste 
26. Ibrahima BA, journaliste Le Soleil
27. Abdou Khadre CISSE, journaliste
28. Ibrahima DIONE, journaliste APA NEWS 
29. Hawa BOUSSO, journaliste L'AS
30. Souveibou SAGNA, journaliste Kewoulo TV
31. Mor AMAR, journaliste EnQuête
32. Seydina Bilal DIALLO, journaliste L’AS
33. Adama GAYE, journaliste- écrivain 
34. Pape SANÉ, journaliste/ chroniqueur Walf TV
35. Moustapha DIOP, Directeur Walf TV
36. Pape Alé NIANG, journaliste Directeur de Dakar Matin
37. El Hassane SALL, journaliste Tribune 
38. Dieynaba THIOMBANE, journaliste 
39. Oumar dit Boubacar Wane NDONGO, journaliste
40. Omar FÉDIOR, journaliste 
41. Amayi BADJI, journaliste 
42. Moussa CISS, journaliste Les Échos
43. Azil Momar LO, journaliste
44. Assane GUÈYE, Walf TV
45. Samba DIAMANKA, journaliste Le Soleil
46. Fatou NDIAYE, journaliste Afia FM
47. Georges Nesta DIOP, journaliste Walf TV
48. Abdou Aziz CISSE, Journaliste
49. Abdourahmane DIALLO, journaliste à La Maison Des Reporters
50. Salmane Al Farisi SOW, journaliste
51. Mamadou Oumar BA, journaliste
52. Babacar NGOM, journaliste 
53. Amadou DIOP, journaliste
54. Daouda SOW, journaliste
55. Moustapha DIAKHITÉ, journaliste
56. Habib FAYE, journaliste
57. Cheikh Hassana FALL, journaliste 
58. Alassane Seck GUÈYE, journaliste Le Témoin
59. Amy KEITA, journaliste 
60. Modou Mamoune FAYE, journaliste Le Soleil
61. Sidy  Djimby  NDAO, journaliste Les Échos
62. Abou SY, journaliste L'AS
63. Mapaté NIANG, journaliste Ouest TV
64. Babacar Touré MANDJOU, Journaliste Directeur de Kewoulo 
65. Diégane Sarr, Journaliste 
66. Amy WANE, journaliste
67. P. Babacar NDOUR, journaliste
68. Biram FAYE, Journaliste Coordonnateur régional Médias à l'IPAO
69. Samba THIAM, journaliste
70. Babacar Francky Ba, journaliste
71. Elimane Sembène, journaliste
72. Onass Mendy, journaliste 
73. Ibrahima BAKHOUM Journaliste-Formateur
74. Cheikh Saadbouh Fall, journaliste 
75. Pape Sadio THIAM, journaliste, enseignant chercheur.
76. Abba DIEDHIOU, journaliste 
77. Almamy Mamadou L. Sané, journaliste 
78. Alioune Gueye -Journaliste Sunulabel tv
79. Awa FAYE, journaliste
80. Moustapha CISSE, Journaliste Indépendant 


69 Commentaires

  1. Auteur

    Merci

    En Juin, 2023 (14:28 PM)
    Merci chers journalistes et démocrates. 

     
    • Auteur

      Karim$

      En Juin, 2023 (14:38 PM)
      Ce qui est bien aussi avec ma plainte à la CPI, c’est que bientôt le Sénégal pourra avoir des hôpitaux sûrs car les 112 personnes figurant sur la plainte de Branco ne pourront plus aller se faire soigner en Europe ! Donc à mon avis, pour les 8 mois qu’il leur reste à la tête de ce pays, ils vont penser sérieusement à améliorer les conditions d’accueils et de soins dans nos hôpitaux ! 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (14:40 PM)
      Il faut apprécier positivement la mutation qui est en train de  s'opérer avec cette courageuse prise de responsabilités.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (15:06 PM)
      Je suis citoyen sénégalais professionnel d'une corporation autre que le journalisme. Je suis très réservé sur les questions traitant du fonctionnement de la presse et de la communication en général. Sur les questions de droit j'attends toujours l'avis des juristes...
      Les politiciens encagoulés se mêlent et ont un avis sur tout, moi non.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Retardement Du Pastef

      En Juin, 2023 (15:41 PM)
       
      Troisieme mandat n'aura pas lieu - le drame est la mise au frigot Des membres de PASTEF et de leur leaders qui est faite à dessein pour annihiler les capacités d'un Parti populaire et dit pressenti vainqueur aux prochaines élections.
      Macky Sall à deja déroule son Plan d'atténuation de la puissance du Pastef qui est Ce qu'il cherche en réalité - le troisieme mandat n'était qu'un divertissement:  un peu vous ôtez plus de droits que nécessaire dans les injustices répétitives - et vous emmener à négocier sur le grand focus du troisieme mandat - Alors que tout le scénario d'injustice est délibérément fait pour compromettre les préparatifs du Pastef aux élections:  Des leaders libérés de prisons à quelques mois seulement, fatigues, malades, déprimes et stresse, devant un Parti en agoni avec Des membres et sympathisants desempates et perdus.
       
      Voila Ce à quoi Il faut s'opposer pour permettre au Pastef de jouir ses droits aux préparations, Au risque de voir un candidat de MAcky élu par alliances  - et le Pastef obligé de demander ses partisans à voter à un autre mal ( Idrissa sick ) pour eviter un pire ( Amadou Ba Ou Barthélémy Diaz ) MAcky redoutant les revanches de Ses Ex prisonniers Karim et Khalifa.
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (19:12 PM)
      Sont ils des journalistes ou des politiques maintenant; ces journaleux prennent parti donc ne peuvent plus nous dire kelk chose de censé.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (21:39 PM)
      Purée!
      Je vois dans cette liste une bande de mercenaires de la plume et des politiciens encagoulés.
      Allez militer dans des partis politiques plutôt.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (08:54 AM)
      Le rôle d un journaliste n est pas de s'opposer à une candidature politique.
      (Le travail d’un médecin est de soigner ses patients, la tâche d’un chanteur est de chanter. Le seul devoir d’un journaliste est d’écrire ce qu’il voit.)Anna Politkovskaïa
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Juin, 2023 (14:35 PM)
    Vous journalistes talibes de yolome guaigno et militants camouflés de gnak pastef

    Le parti des ennemis du Sénégal 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:38 PM)
    Journalistes partisans

    On s en fout de votre position partisane en faveur de sonko le malheur du Sénégal 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:40 PM)
    Bof
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:43 PM)
    Après les intellectuels,les professeurs d'université c'est autour des journalistes de dénoncer cette tentative absurde d'un troisième mandat.Macky Sall ne plonge pas notre pays dans le chaos,sois raisonnable, n'écoute pas ces thuriféraires comme Yerim Seck, khalifa Niasse, Moustapha Diakhate et tous ces pyromanes de ton camps .Ils ne parlent que pour leurs et intérêts et seront les premiers à te quitter à ta chute.Tu as encore l'occasion de sortir par la fenêtre puisque la grande porte t'es déjà fermée.
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:47 PM)
    Bla bla,

    Sonkoneries.

     

    vous ne representez rien par rapport au peuple Senegalais. Et vous ne serez jamais  des citoyens extraordinaires.....
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:47 PM)
    Bla bla,

    Sonkoneries.

     

    vous ne representez rien par rapport au peuple Senegalais. Et vous ne serez jamais  des citoyens extraordinaires.....
    {comment_ads}
    Auteur

    Joe

    En Juin, 2023 (14:52 PM)
    vous avez personne de la trempe de macki sall

    c opposant sont tous des milliardaires et none of them ne cree des emplois 

    believe or not apres macki sall vous allez soffrir

     

     
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (15:11 PM)
      Ok c'est bon...laisser nous souffrir alors puiske c'est ce que nous faisons right now...you guies can take your advices and clean your stinkyass conscious with it...bunch of assholes!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Niani Bagnnaa !!!

    En Juin, 2023 (14:53 PM)
    Niani  bagnnaa !!! Niani bagnnaa  Kouredja !!!!

     
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:54 PM)
    Vraiment, il etati temps chers journalistes!, La passivite n'est plus permise!....L'autre jour l'avocat Branco, a dit quelque chose de profonde! L'une des causes profondes de la situation de crise actuelle au pays, est due a une conception feodale de l'etat par Macky Sall....En y reflechissant, je me suis rendu compte Senghor avait compris le sens d'un etat, et aussi Abdou Diouf....Wade n'a pas compris le sens d'un etat, on peut meme dire que c lui le depart avec son fils et fille, Karim et Sindjeli, ses cousins Doudou Wade, neveu, etc....Macky a empire la situation avec son ethnie, sa femmes, enfants, cousins, goras et meme griots....c un vrai ignard!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (14:59 PM)
    Remarquez qu'on ne voit pas dans la liste tous les tonneaux vides qui nous cassent les oreilles à la TV, Radio, Internet. Quand on vous dit que ce sont les plus médiocres qui ne sont même pas journaliste qu'on entend le plus. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:01 PM)
    Un peu tard par rapport à la presse internationale qui dénonce les violences de ce régime depus quelques temps ,mais comme dit l'adage "mieux vaut tard que jamais ".La presse dans les pays en Occident c'est le contre pouvoir 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:02 PM)
    merci.
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:07 PM)
    En tout cas les dignes fils et femmes du Sénégal doivent prendre leurs responsabilités ce que Branco a dit  sur ce régime il l'a pas inventé et a des des preuves a l'appuie ,l'armée doit prendre le pouvoir Macky Sall doit être destitué de suite il peut plus continuer même pour quelques mois à diriger le Sénégal 🇸🇳 
    {comment_ads}
    Auteur

    Bo

    En Juin, 2023 (15:09 PM)
    Etre journaliste peut etre encore un noble metier. Que la peur et la menace n'enveloppe pas votre deontologie.

    Respect à votre noble art.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:10 PM)
     

    les masques commencent a tomber

     

    a chacun son role et les vaches seront bien gardées

     

    un journaliste ne doit avoir comme crédo l information juste et vraie

     

    sans parti pris mais pas étre un nervis de la plume

     

    le sénégal pleure babacar touré; mame less camara::::
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:11 PM)
    Ce qui importe est que la loi soit respecté. Le dernier mot revient au peuple Sénégalais comme ce fut le cas avec Abdoulaye Wade. 

    Essentiel c'est l'organisation des élections en février 24 et que le peuple décide. 

    Ce texte des 80 journalistes est un exercice de manipulation commandité. 

     
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (15:17 PM)
      Si vous n'êtes pas d'avis, donner vos arguments...sinon ce serait plutôt vous qui faites de la manipulation et du mensonge votre tasse de thé!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Paco

    En Juin, 2023 (15:14 PM)
    Des journalistes malhonnête et de mauvaise foi qui n ont jamais condamnés les appels a l inssurection de l imbécile notoire Ousmane jaccuzi Sonko des journalistes qui n ont jamais condamnés la destruction des biens d autrui par les partisans de Sonko jacuzzi des journalistes qui n ont jamais condamnés l incendie de la maison de matar ba et d'honnêtes citoyens sachez bien avec votre position nafekh dieu soutien Macky Sall Incha Allah 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (15:23 PM)
      Vous faites honte avec votre discours formaté...le malhonéte ici c'est bien vous qui êtes prêt à fermer les yeux sur la misère, la douleur et le désespoir du peuple Sènègalais juste parceque votre intêret perso est en jeu...dama ni, il n'y aura point de 3e Mandat...bou yèbboo ngua jogg takk sa ndigg li liguey honnètement comme tous les bons sènègalais qui gagnent leur vie dignement et ne sont le larbin de personnes...bandes de voleurs assasins que vous êtes!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Journaleux

    En Juin, 2023 (15:18 PM)
    Comme un ultime sursaut d'orgueil, voilà une contribution qui pourrait signer le renouveau du journalisme au Sénégal. Macky Sall, on le découvre, est un homme qui n'admet aucune opposition, aucune contradiction, aucune manifestation contre sa personne. Avez vous souvenance d'un débat contradictoire qu'il a eu avec un adversaire politique, à la télé ou la radio de toute sa vie?Moi,non.

    Dès le début de son magistère, il a gazé Abdou Mbaye et Cie de la place de la Nation jusqu'à Score Liberté.Beaucoup sont rentrés chez eux en taxi,pieds nus....

    Le masque "nianghal" qu'il adore,jusqu'à s'en glorifier devant son peuple qui l'a élu en atteste allègrement :"Moi,nianghal Sall...."! dans son livre.....

    Ainsi,il a corrompu la moitié des journalistes d'avant son accession au pouvoir, encouragé ses partenaires à créer des journaux pour faire ses éloges et combattre l'opposition,Et à aussi créé la peur au sein de cette profession par des emprisonnement,fermetures de télés, etc....Honnêtement, moi,je ne lis plus les journaux depuis un an,et me contente des réseaux sociaux qui me fournissent des informations plus crédibles.

    A son heure,votre contribution sonne comme une revolte de citoyens qui ne veulent pas voir leur outil de travail aneanti

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Journaleux

    En Juin, 2023 (15:18 PM)
    Comme un ultime sursaut d'orgueil, voilà une contribution qui pourrait signer le renouveau du journalisme au Sénégal. Macky Sall, on le découvre, est un homme qui n'admet aucune opposition, aucune contradiction, aucune manifestation contre sa personne. Avez vous souvenance d'un débat contradictoire qu'il a eu avec un adversaire politique, à la télé ou la radio de toute sa vie?Moi,non.

    Dès le début de son magistère, il a gazé Abdou Mbaye et Cie de la place de la Nation jusqu'à Score Liberté.Beaucoup sont rentrés chez eux en taxi,pieds nus....

    Le masque "nianghal" qu'il adore,jusqu'à s'en glorifier devant son peuple qui l'a élu en atteste allègrement :"Moi,nianghal Sall...."! dans son livre.....

    Ainsi,il a corrompu la moitié des journalistes d'avant son accession au pouvoir, encouragé ses partenaires à créer des journaux pour faire ses éloges et combattre l'opposition,Et à aussi créé la peur au sein de cette profession par des emprisonnement,fermetures de télés, etc....Honnêtement, moi,je ne lis plus les journaux depuis un an,et me contente des réseaux sociaux qui me fournissent des informations plus crédibles.

    A son heure,votre contribution sonne comme une revolte de citoyens qui ne veulent pas voir leur outil de travail aneanti

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:20 PM)
    Les dérives monarchiques de Macky sont,cautionnées par les bailleurs de fonds a qui il a donné gratuitement notre pétrole et gaz,seul le clan Faye et Sall sont les gagnants des accords signés par Macky,le peuple sénégalais est le grand perdant.Après la crise du Covid et la guerre en Ukraine,l'UE et les usa trouvent l'Afrique notamment les pays comme le Sénégal des terreaux fertiles pour diversifier leurs sources d'approvisionnement en énergie pour ne plus dépendre de la Russie.C'est pourquoi des opposants comme Sonko n'arrangent pas les puissances étrangères qui sont de vraies hypocrites,officiellement elles condamnent les assassinats du régime de Macky mais officieusement l'encouragent à tuer son peuple.Les usa ont offert des armes à Macky qui sont stockées à la caserne Faidherbe en ville et Macky n'aurait jamais dû s'approvisionner en armement à coup de milliards sans la complicité des occidentaux.Ils sont des pompiers pyromanes,il est tant que les africains prennent leur responsabilité s'ils veulent réellement profiter de leur pétrole et gaz comme les pays du golfe.Tant qu'en Afrique les occidentaux penseront que le peuple ont peur des fds et n'oseront jamais se révolter nous resterons leurs éternels esclaves,lés tuerie des nervis c'est pour faire peur dans le conception de Macky le Sénégalais à la phobie de la prison et de la mort c'est ce qu'il explique cette situation qu'on est en train de vivre,Bator est loin de connaître réellement son peuple 
    • Auteur

      Xulli Reply_author

      En Juin, 2023 (15:32 PM)
      😁😁😁LOL ! Pitoyables doulnalistes. Les vrais journalistes s'occupent des News et autre travail de média ; pas d'histoire de 1e,2e,3,ou4e mandat. Vous êtes juste des min à les qui s'ennuient. Tchim, la honte ' 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Xulli Reply_author

      En Juin, 2023 (15:33 PM)
      😁😁😁LOL ! Pitoyables doulnalistes. Les vrais journalistes s'occupent des News et autre travail de média ; pas d'histoire de 1e,2e,3,ou4e mandat. Vous êtes juste des min à les qui s'ennuient. Tchim, la honte ' 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Xulli Reply_author

      En Juin, 2023 (15:33 PM)
      😁😁😁LOL ! Pitoyables doulnalistes. Les vrais journalistes s'occupent des News et autre travail de média ; pas d'histoire de 1e,2e,3,ou4e mandat. Vous êtes juste des min à les qui s'ennuient. Tchim, la honte ' 
    Auteur

    Observer

    En Juin, 2023 (15:26 PM)
    Y'a pas Journalistes à GFM khana🤔
    {comment_ads}
    Auteur

    Deg

    En Juin, 2023 (15:27 PM)
    Ce qui est saugrenu avec Macky,on ne peut pas comprendre des personnes comme Khalifa et Karim définitivement condamné pour vol de derniers publics,puisque être recyclé en candidat afin de les confier nos derniers publics avec la caisse noirs du président.D'ailleurs c'est ce que Macky a compris,pour bluffer le peuple et empêcher Sonko de bénéficier de ce privilège car lui a été seulement condamné avec sursis,Macky nous sort un délit imaginaire datant de mathusalem pour nous parler de corruption à la jeunesse.Cette peine ferme n'a qu'un seul objectif justifier les candidatures de Khalifa et Karim.C'est au peuple de pré ses responsabilités ,si Macky réussit à éliminer Sonko, le Sénégal va allonger la longue liste des pays africains producteurs de pétrole et très très pauvres sous perfusion financière et nos ressources nous auront servi à rien,seule le lutte libère 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:32 PM)
     

     

    les rats sortent des égouts avec la fermeture de kopar express

     

    les salariés de pastef font du bruit pour avoir leur mouton de tabaski

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    La Liberté

    En Juin, 2023 (15:32 PM)
     n'a pas de prix . Vous refusez d'être muselés  ,  emprisonnés , torturés avant d'être tués et jetés dans la mer   . 

     Vous dites non aux bandits qui  torturent ,tuent  à balles réelles nos frères , nos soeurs , nos neveux , nos nièces  avant de les jeter  dans la mer comme l'avait si bien préconisé un  député  APR à l'assemblée nationale  . Donc le massacre semblait prémédité . Allez- écouter sa prise de parole à l'assemblée nationale . Ce type de  discours  à l'assemblée nationale est inacceptable et devait faire l'objet de sanction par la classe politique  . 

     
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:36 PM)
    Si Macky pense qu'il peut éliminer Sonko et être candidat ou choisir son propre successeur avec la complicité de la justice et des fds il se trompe lourdement.Une élection et une campagne électorale nécessitent un climat social apaisé,si Sonko n'est pas candidat, il n'y aura pas de campagne et le vote se fera peut-être dans les casernes et camps militaires uniquement..La véritable raison de la radicalisation de Macky est révélée par le journal "l'Essentiel Afrique" les bailleurs de fonds ont commandité des sondages entre mars et avril 2023 sondages qui donnent Sonko vainqueur dès le premier tour face à Macky malgré ses pseudos réalisations avec un score de 52,34%.Traumatisés par ce tsunami électoral qui va se produire au soir des élections Macky s'accrochent à la dame justice et au fds comme une personne qui se noie s'accroche à la dame justice et pseudo fds pour éviter la redditions des comptes 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2023 (08:25 AM)
      Votre gourou s'est éliminé par lui même personne n'est au dessus de la loi. Donnez nous la paix. Vous faites trop de 'songko'
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:40 PM)
    Votre rôle c'est d'informer juste et vrai, et pas plus. 

     le conseil constitutionnel a le dernier mot sur la recevabilité ou non de la candidature de son excellence Monsieur Macky Sall.

    Nb: sonko ne sera jamais le président du Sénégal et vous avez très bien pourquoi... Il ne sera pas 
    {comment_ads}
    Auteur

    Nit

    En Juin, 2023 (15:42 PM)
    Cette posture est-elle en accord avec la déontologie journalistique ? J'en doute fort.

    Une chose est sûre, le lectorat devra davantage être plus critique quant à l'information qui lui est donnée.

    Par ailleurs dans un État de droit, on doit confiance aux institutions. Si M. Sall a droit à se présenter ou non, c'est à la Cour constitutionnelle de le décider. 

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:45 PM)
    Soof nguene. Personnes n'a le droit d'interdire qui que se soit à ce presenté. Il y a une institution pour régler ce problème. Demain kou mou nekh def kourel pour dire un tel et' pas un autre alors on ne sera plus dans une république et la force du peuple sera de choisir qui il veut et non celui qu'on lui aura choisi konne neu gneuppe bokeu selon la loi. wassalam yalneu yallah deffal leene diamme ak soutoureu 
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:48 PM)
    Robert Bourgi, avait affirmé que c'est la France qui choisit les présidents dans ses ex colonies,tout le monde l'avait traité de tous les noms mais c'est la triste réalité.Ce qui est en train de se passer au Sénégal si le peuple laisse Macky faire,soit Macky aura un 3e mandat,soit le prochain président sera Amadou Ba,Khalifa Sall ou Karim wade ce sont ces candidats qui ont le feu vert de la France et des bailleurs.Maintenant la balle est dans le camps du peuple soit on accepte une mascarade électorale qui va consacrer un autre Macky bis,soit on se bat pour imposer la candidature de Sonko,et Macky a décidé que Sonko ne sera pas candidat la confrontation devient inévitable.Par ailleurs il faudra organiser des gnouss nationaux pour les magistrats nervis du droit qui sont pire que les nervis qui sont dans la rue qui s'assument,par contre les magistrats se cachent derrière leurs robes pour faire du sale boulot 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (15:51 PM)
     

    il faut supprimer l aide a la presse

     

    cé mendiants n en valent pas la peine

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Thiey

    En Juin, 2023 (15:53 PM)
    Le nom de Charles Faye n'y figure pas et ça me paraît étrange🤔. N'est ce pas lui qui avait dit dans une émission à la TFM que le jour où Macky dira qu'il va se présenter pour un troisième mandat, il serait le premier à descendre? Mais bon attendons ce soir pour voir si le gros sera plus clair avec les senegalais mais d'après moi il l'a déjà dit.  
    {comment_ads}
    Auteur

    Malaw

    En Juin, 2023 (15:55 PM)
    Chers 80 journalistes svp une tribune pour condamner sans réserves les criminels qui ont brûlé des maison des voitures et surtout l'université. Vous ne pouvez certainement pas vous taire!. Ces criminels doublés de voleurs qui pillent les magasins appartenant à d'honnêtes citoyens. Vous ne pouvez pas non plus vous taire! Il faut les dénoncer à travers une autre tribune. 
    Auteur

    Ridicule

    En Juin, 2023 (15:56 PM)
    de faire croire au peuple que les institutions  ne  sont pas sous influence politique et  que des monstres   ne sont pas missionnés à tuer cette jeunesse qui aspire à un nouveau sénégal . .

    Arrêtez  de prendre de haut  le peuple  devenu  plus conscient et éveillé que ceux issus d'une mauvaise  promotion clanique et partisane  .
    {comment_ads}
    Auteur

    Usa

    En Juin, 2023 (15:58 PM)
    80 journalists pastefien. Cest normal .
    {comment_ads}
    Auteur

    Abdou Aziz

    En Juin, 2023 (16:04 PM)
    Pourquoi vouloir limiter les mandats comme en France et ne pas laisser la chance à un peuple qui sait voter de renvoyer ou de renouveler un président sortant, comme en Allemagne? L'avantage de la seconde voie, c'est qu'elle évite les morts, les destructions des biens publics, tout en étant efficace. Les sénégalais savent voter. Faites leur confiance!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (16:35 PM)
    Ahahah mais on s en fou c est Clair maintenant qui etait a la solde de Monsieur sweet beauty.Vous ne representez absolument rien du tout bande de corrompu 
    Auteur

    En Juin, 2023 (16:37 PM)
    La voix de chaque Sénégalais compte . 80 journalistes c'est 80voix, rien de plus .

    PASTEF a tout tenté pour déloger Macky . On assiste maintenant à toutes les manigances dont la plus ridicule est de porter plainte à la CPI contre Macky alors que c'est leur gourou qui a appelé au mortal kombat,à l'insurrection et le gasta gasta pour lui éviter un procès pour ....viol !
    {comment_ads}
    Auteur

    Les Subventions De La Presse

    En Juin, 2023 (16:37 PM)
    C'est de l'argent public. L'argent public, c'est l'argent du peuple  qui n'appartient à personne .

    Face à des fonds publics  , les monstres utilisent quotidiennement  cet argent public à des fins partisanes, claniques  et parfois  personnelles . Le reportage de BBC sur le pétrole a été édifiant . Depuis , les jeunes sont en colère et réclament leur 400milles . D'autres reportages  sur nos biens publics détournés ont soulevés  beaucoup de frustrations et de colères . L'équité et la transparence  semblent  être méconnue par les monstres . A ce seuil de frustration et de colère , il est normal que des individus réagissent pour exprimer leur pensée . La seule chose qu'on ne peut pas emprisonner .

    .La retenue doit être de mise , à lire certains posts , la méchanté se perçoit  à travers  des individus  dans leur  toute puissance qui menacent  comme si  le peuple est en train de vouloir leur arracher  ce qu'ils affectionnent le plus : le pouvoir de décider pour les autres ! On dirait sans cela , ce serait leurs fins ,  ainsi , ils s'acharnent  

    Il faut juste lire que cette presse responsable  se positionne et  alerte  .

    La relation de confiance  avec le peuple a été détruite  et la rupture avec la jeunesse est bien là . Faites cette prise de conscience .
    {comment_ads}
    Auteur

    La Chute

    En Juin, 2023 (17:00 PM)
    inconcientisée serait fatale . La psychiatrie a du travail
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (17:02 PM)
    Voila les 80 traitres de ce pays prenez note kone bok 80 journaliste sur combien ? gayi nioy wakh "ça brule" mdrr 😂😂😅😅
    Auteur

    En Juin, 2023 (18:14 PM)
    DONC TOUS LES AUTRES JOURNALISTES NON SIGNATAIRES DONT LE MORALISATEUR EL HADJI ASSANE GUEYE SONT POUR LE 3EME MANDAT 
    {comment_ads}
    Auteur

    Bathie

    En Juin, 2023 (18:37 PM)
    Journalistes dites-vous, et après? Vous êtes d'abord sénégalais avant d'être journalistes, non? Alors, c'est comme si on disait que 1000 lutteurs demandaient à Macky de briguer un 3ème mandat. Donc, rien d'extraordinaire. Et puis, une liste contenant des Pape Alé, Moustapha Diop, et d'autres de Kéwoulo ne pouvaient adopter que cette position.
    {comment_ads}
    Auteur

    Dou

    En Juin, 2023 (18:57 PM)
    Salam. 

    Honte  a vous, messieurs ,mesdames  les contempteurs. Que des idées partisanes  dans ce texte. Aucun respect pour les sénégalais. 

    Vous nous dites que  l alinéa 2 de l article 27 stipule que :nul ne peut faire 2 mandats consécutifs. Et conclure :un mandat et un mandat,( un argument analogique :(toutes les personnes sont des vertébréesles  poissons sont des vertébrés ,donc les poissons sont des personnes.) et cela pour rejeter l argument base sur l alinéa 1 du même article 27:le mandat est de 5 ans.Plus loin dans votre labyrinthe,vous admettez la distinction faite par le conseil constitutionnel sur les mandats de 5 et 7 pour rejeter la demande du président de diminuer son premier mandat  de 7 ans parce que le peuple  l avait elu pour 7 et non pour 5.Chercher l erreur mes concitoyens. Messieurs et mesdames les contempteurs la contradiction est flagrante et met a nu vos intentions. Et pourquoi voulez vous ,vous mettre a la place  du peuple et de nos institutions?pourquoi vous feignez d ignorer que seul le conseil  constitutionnel peut nous guider  et la sanction appartient au peuple souverain ?

    QUE ALLAH PROTÈGE LE SÉNÉGAL NOTRE RÉPUBLIQUE 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (19:00 PM)
    Ces clowns cherchent à faire chanter les gens. La malhonnête morale et intellectuelle gangrène ce pays.

    Personne je dis personne, à part la cour constitutionnel ne peut faire valider ou invalider une candidature 

    FOUTEZ NOUS LA PAIX !! 
    Auteur

    En Juin, 2023 (20:24 PM)
    Quand il s agit d interroger Sonko sur l affaire sweat data vous fermez vos gueules.

    Où étiez vous quand les pyromanes  détruisaient les biens et symboles du pays ?.

    Vous êtes des imbéciles de première catégorie.

    la candidature de Macky Sall se réglera  dans les urnes comme ce fut le cas avec Wade.

    Des journalistes qui ne peuvent même pas s exprimer correctement à l écrit comme à l oral en Français . Vous êtes à l image des étudiants que nous avons actuellement à l UCAD.

    Quand je lis le figaro et je consulte les torchons que vous mettez en ligne, je me demande qui a bien pu vous former au métier de journalisme.

    Quoiqu on puisse reprocher à la RTS, les meilleurs journalistes s y trouvent. 

    Le journalisme au Sénégal c est comme la lutte .

    Beaucoups de licences distribuées pour peu de méritants.

    Vous êtes les 80 imbéciles de la corporation.

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (20:44 PM)
    Moi je suis étonné. 

    Des gens ont brûlé des maisons, des voitures, des infrastructures publiques. 

    Des gens ont pillé et volé des biens de dignes citoyens. 

    Des gens ont violé d'innocente gamine. 

    Au lieu de dénoncer ses faits très grave. 

    Ces imbéciles nous parle de troisième mandat. 

    Pauvre pays. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (20:44 PM)
    Moi je suis étonné. 

    Des gens ont brûlé des maisons, des voitures, des infrastructures publiques. 

    Des gens ont pillé et volé des biens de dignes citoyens. 

    Des gens ont violé d'innocente gamine. 

    Au lieu de dénoncer ses faits très grave. 

    Ces imbéciles nous parle de troisième mandat. 

    Pauvre pays. 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (20:44 PM)
    Moi je suis étonné. 

    Des gens ont brûlé des maisons, des voitures, des infrastructures publiques. 

    Des gens ont pillé et volé des biens de dignes citoyens. 

    Des gens ont violé d'innocente gamine. 

    Au lieu de dénoncer ses faits très grave. 

    Ces imbéciles nous parle de troisième mandat. 

    Pauvre pays. 
    Auteur

    Mdr

    En Juin, 2023 (21:18 PM)
    C'est pitoyable . Vous n'etes plus des journalistes .

    Perso je serai pas surpris de voir la majorité de ces 80 petits dans la liste des envois de Wave et OM de sonko .

    Vous meritez votre salaire de PASTEF .

    Journaliste moy lane . 

    Nimporte quoi 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (21:21 PM)
    Enfin les politiciens soit disant journalistes tapis dans les rédactions se dévoilent !!! Tous des en cagoule qui sont des militants de Pastef! Assumez au lieu de vous cacher honteusement dans une profession que vous souillez !!! Honte à vous !!! Où est l'équilibre et la neutralité professionnelle ??
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (22:03 PM)
    Après les enseignants et les journalistes, nous attendons les magistrats...
    {comment_ads}
    Auteur

    Patriote

    En Juin, 2023 (22:27 PM)
    80 journalistes ? Ma foi, dites plutôt 80 minables nullards qui sont incapables de rédiger correctement un texte. 
    Auteur

    Setlou

    En Juin, 2023 (23:24 PM)
    Merci BRanco ,soit béni!C'est Dieu lui -même qui envoie des alliés au peuple Sénégalais qui vous a tout donné et que vous méprisez et humiliez quotidiennement avec une ingratitude insoupçonnée.J'en appelais au patriotisme des journalistes Sénégalais pour investiguer sur les graves accusations de nervis qui abattent les manifestants comme des lapins et dont ce pouvoir pourri et corrompu ,promettait en la personne de son ministre de l'intérieur le chien de garde Antoine Diome de mener une enquête.Je me désolais du manque de réponse et de l'inhumation de l'affaire comme à l'accoutumée ,rappelez vous l'enquête de la journaliste de la bbc sur Aliou Sall;des déclararations de la journaliste Française Arwa Barkallah sur les accointances des nervis de Macky sall avec le sulfureux trafiquant d'arme Nigérien Hima alias petit Boubé ,;le scandale du business du Covid et les rapports de la cour des comptes sous le coude du gros du palais etc...L'angeJuan arrive à point nommé.Yallahi Karim!!!Les éléments fournis par Branco sont imparables et incontestables..Lisez les les tentatives piteuses et pathétiques des faucons /trolls /répondeurs automatiques payés /racistes/menteurs /diffamateurs et vrais terroristes  pour  discréditer les révélations affligeantes pour l'Etat Sénégalais.Là où nos compatriotes journalistes ont échoué par corruption ou incompétence ,Juan Branco a éclairci les zones d'ombres avec une rapidité et une clarté déconcertante.MERCI A LUI et A tous ceux qui luttent pour sauver notre pays de ces minables comploteurs et tricheurs.Sonko n'était que la face émergée de leur ignominie.Réveillez-vous les corrompus les dormeurs!!Notre pays va à vau-l'eau.

     

    Ps::ce surasut d'orgueil de ces journalistes est vraiment à SALUTER!Quel bol d'air !!!

    BRAVO et MERCI ,NIANI BAGNENa comme quelqu'un la rappelé.

    L'histoire retiendra que tous les les Sénégalais ne sont pas des lâches.

    MERCI,OUF nous sommes rassurés même si la lutte est loin d'être finie..

    Chacun doit  jouer son rôle pour dégager le violent phacochère!!!!Vous les journalistes vous devez rester le haut-parleur des souffrances et des droits des sans voix !!

    C'est nous le peuple SOUVERAIN ,proprio de ce pays !!!!

    A bas les voleurs ,a bas les usurpateurs!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (23:32 PM)
    pardon :A SALUER!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (23:44 PM)
     

    journalistes alimentaires

     

    on brule le cesti ki forme les journalistes pas de réaction de ces nervis

     

    le dialogue réhabilite les 2k et les nervis de la plume bougent

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Khalate

    En Juin, 2023 (23:52 PM)
    Pétition pour dissoudre pastef

    Pétition pour dissoudre pastef

    Pétition pour dissoudre pastef

     

     
    Auteur

    Bienvenue à Ndoubélane

    En Juin, 2023 (23:54 PM)
    Vraiment vous les signataires là ,je vous dis JARAMA!!JEREJEUF!!!MERCI !!

    Votre texte est EMOUVANT:: L'HONNEUR EST SAUF!!

    Comment quelqu'un qui est noble peut rester de marbre devant autant de vérité et de clarté???

    Je plains Macky SAll  et sa bande d'apprentis puschistes!!ah les rigolos !!!!

    Perceur de tam-tam

    Homme sinistre,Bec d’acier,Perceur de joie,J’ai des armes sûres.

    Mes paroles de silex, dures et tranchantesTe frapperont,Ma danse et mon rire, dynamite délirante,EclaterontComme des bombes.

    Je t’abattrai,Corbeau noir,Perceur de tam-tamTueur de vie.

    Léopold S.Senghor poèmes divers

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (23:58 PM)
    Tout homme sensé et honnete doit etre contre le trosieme mandat. Ne serait-ce que pour rendre hommage aux martyrs qui sont tombés pour que le Sénégal reste debout. Et puis pourquoi Macky Sall veut il avoir un troisieme mandat alors que c'etait l'un des plus farouches detracteurs de son predecesseur. Ecoutez les Var pour vous en rendre compte. Nous sommes pour la paix, donc après ses deux mandats, Macky doit passer la main.

    "Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs" Nul ne'est indispensable! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (23:58 PM)
    Tout homme sensé et honnete doit etre contre le trosieme mandat. Ne serait-ce que pour rendre hommage aux martyrs qui sont tombés pour que le Sénégal reste debout. Et puis pourquoi Macky Sall veut il avoir un troisieme mandat alors que c'etait l'un des plus farouches detracteurs de son predecesseur. Ecoutez les Var pour vous en rendre compte. Nous sommes pour la paix, donc après ses deux mandats, Macky doit passer la main.

    "Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs" Nul ne'est indispensable! 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (03:27 AM)
    Des militants de Pastef vous voulez dire
    Auteur

    Justice

    En Juin, 2023 (05:50 AM)
    Bravo ! Merci pour cette brillante tribune qui alerte et prend position clairement contre la tentative abjecte et irresponsable de Macky Sall pour une nouvelle forfaiture. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mistergaga

    En Juin, 2023 (07:41 AM)
    Yene Da nguene yap Macky.

    takhaway bi nguene waro na am si procès yolom guegnio bi, exiger ko mou dem si procès bi , comme tout citoyen lamda.
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndeyssane

    En Juin, 2023 (08:13 AM)
     Mercenaires de journalistes vous perdez votre temps Macky 2024---2035
    {comment_ads}
    Auteur

    Yadikone

    En Juin, 2023 (09:20 AM)
    Mais je n ai pas vu les noms d imminents journalistes comme Sandiogou et Cheikh bara. Peut-être être que j ai pas fait attention je vais bien relire. 
    Auteur

    Mbaye Lam

    En Juin, 2023 (12:56 PM)
    D'où parlez vous?

    cette tribune vous disqualifie à jamais pour commenter la vie politique 

    Faites le choix de l'engagement politique et foutez nous la paix
    {comment_ads}
    Auteur

    Boy Thiès

    En Juin, 2023 (14:04 PM)
    À part Ibrahima Bakhoum, tous les autres signataires sont de minables journalistes. Les bonnes plumes, qui connaissent le métier, ne signent pas un pareil torchon.
    {comment_ads}
    Auteur

    Haymout Mbodj

    En Juin, 2023 (18:50 PM)
    Les journalistes sont des historiens du présent.Ils étaient là avec Macky Sall pour lutter contre la 3e candidature de Abdoulaye Wade. Ils n'ont pas varié dans leur posture. Ils ont alerté et averti sans langue de bois. En 2012, Macky savait que le juge constitutionnel était là pour dire le droit, mais il s'est quand même dressé et a mobilisé ses partisans et sympathisants. Pur produit du système ,il savait la décision qui allait être rendue. Macky a un bilan ,c'est sûr. Mais , il va terminer son dernier mandat dans quelques mois. Nul ne savait qu'il serait là en 2012. Un autre lui succèdera en 2024 et apportera sa pierre ,et ainsi de suite. Nul n'est indispensable. C'est comme ça que ça fonctionne dans tous les pays démocratiques. En France, il y a eu Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy, François Hollande et l'actuel, Emmanuel Macron; aux USA, les G. Bush, Bill Clinton, Barak Obama, Donald Trump, et Joe Biden encore en fonction .Tous ont fait 2 mandats au plus, mais la plupart n'en ont eu qu'un seul. Pourquoi s'entêter à s'éterniser au pouvoir ?La tribune des intellectuels, celle des écrivains, tout comme celle des journalistes ne souffrent d'aucune partisanerie, et sont plutôt à saluer et à encourager pour leur teneur, leur lucidité et leur patriotisme.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Juin, 2023 (07:25 AM)
    Note title: Journalistes pastéfiens .

     

    Note description: Journalistes pastéfiens caniches et toutous larbins de ousmane sonko 

     

    Ne vous fatiguez pas on a tout compris !

    Ces gens là ce sont tout simplement des journalistes qui misent sur une victoire de ousmane sonko en 2024 , alors par cette fausse lettre ouverte ils lui font allégeance .

    Ils espérent ainsi récolter une quelconque dividende en cas de victoire .

    Tous des fumiers , des lâches  , des malhonnêtes .

    Des hypocrites opportunistes.

    Avec à leur tête les haineux , pape alé niang le soûlard,  moustapha diop le fourbe de walf , pape sané le rebelle encagoulé

     

     Une démarche abjecte et ignoble .

    À vomir !

     

    P.S : cette liste est trés utile et à archiver.

    Maintenant dés que  tu vois ou entends le nom d un des signataires , tu n achétes pas le journal ou tu zappe à la télé ou à la radio .

    Quand l impartialité et la crédibilité foutent le camps , il ne reste plus RIEN .

     

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email