Mardi 26 Janvier, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

El Hadj Fallou Ba, Cciak : «Le président Abdoulaye Sow a déçu le mouvement consulaire national»

Single Post
El Hadji Fallou Ba, CCIAK
Le premier vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack (Cciak), El Hadj Fallou Ba, est une figure reconnue du mouvement consulaire du Saloum. Souvent consulté sur les questions économiques au Sénégal, ce grand commerçant, qui a pignon sur rue sur la place financière de Kaolack, a été l’invité de l’émission «Kenu Askan Wi» sur iTv.

Il y a évoqué, entre autres questions, le différend opposant l’Union nationale des chambres de commerce, d’industrie et d’agriculture du Sénégal (Unccias) au président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad).

Dans le différend opposant le président de l’Unccias et le nouveau patron de la Cciad Abdoulaye Sow, chaque camp comptabilise ses soutiens. Le premier, réconforté par ses pairs lors de la rencontre sur les réformes consulaires de Matam, son premier vice-président dans sa base de Kaolack, est revenu sur «les dessous» du différend opposant les deux hommes.

«Le président Abdoulaye Sow, pour le coup, a déçu tout le mouvement consulaire national, alors que tous les acteurs économiques du pays fondaient beaucoup d’espoirs sur lui, après son élection à la tête de la Cciad. Il n’a pas été loyal vis-à-vis du président Serigne Mboup qui s’est énormément investi pour défendre et promouvoir sa candidature, alors que d’autres membres de l’ancien bureau briguaient le poste», a accusé l’homme

Avant de revenir sur l’opposition entre les deux hommes «forts des institutions» consulaires du Sénégal. Pour lui, cette «volte-face du patron de la Chambre de commerce de Dakar cacherait des dessous financiers».  Contrairement à «ses allégations, le président Serigne Mboup «ne veut rien lui imposer sous prétexte qu’il a contribué» à son élection.

Par contre, dans la vision de ce dernier, «les recettes de 1,5 milliard provenant de l’exploitation du pont-bascule du Port autonome de Dakar (Pad) et les 100 millions de subvention du Cosec sont utilisés exclusivement par Dakar au détriment des autres chambres régionales».

Selon l’invité d’iTv, «le budget de 1,8 million de la Cciad est englouti par des dépenses de personnel, indemnités en tous genres et des frais de transport et de voyage. Et les investissements évalués à 200 millions seraient l’arbre qui cacherait la forêt d’un budget totalement déséquilibré».

Réagissant, par ailleurs, sur la question des réformes des chambres consulaires, El Hadj Fallou Ba n’a pas manqué de souligner «les difficultés de la mise en œuvre de la loi de 2018. Pour lui, cette réforme qui «institue une chambre nationale et des entités régionales au pouvoir amoindri, a été imposée par les organisations patronales au détriment de la volonté de l’écrasante majorité des acteurs économiques représentés au sein de l’Unccias et des chambres régionales».

Ainsi, il appelle l’État à revoir sa copie dans ce dossier.


8 Commentaires

  1. Auteur

    Passant

    En Juillet, 2020 (14:40 PM)
    Et ton Boss, Serigne Mboup, il a fait quoi pour ses souteneurs qui sans eux, il n'aurait jamais être Président de la Chambre de commerce de Kaolack. C'est quoi son bilan au niveau de cette chambre à part l'utilisation personnelle de la Chambre pour son business.

    Arrêtez de prendre les gens pour des moins que rien. ton mandataire n'est pas fiable et les gens ont compris son jeux. J’espère que les kaolackois vont comprendre son jeux pour son projet de vouloir être Maire. On ne peut avoir le beur et l'argent du beurre. Qu'il arrête d'utiliser ses semblables comme escaliers pour faire avancer ses affaires personnelles aux détriment d’honnêtes Saloum Saloum. on connait son parcours, trop c'est trop!!!!!
  2. Auteur

    En Juillet, 2020 (15:14 PM)
    Un esclave BA qui vilipende son maître SOW !!!! C'est du jamais vu ! Un SOW est l'originalité du Peulh du Sénégal, tous les autres patronymes Poulhar étaient ses esclaves !
    • Auteur

      Samb.ba

      En Juillet, 2020 (01:22 AM)
      tu racontes des histoires. cheikh ahmadou bamba mbacke est un ba for crying out loud.
    Auteur

    Anonyme

    En Juillet, 2020 (16:07 PM)
    le pays est complètement déréglé depuis 2000. c est difficile actuellement de remettre de l ordre. Tout ce qui est bon à disparu. La foi, la dignité, le civisme .....
    Auteur

    En Juillet, 2020 (19:03 PM)
    el hadj fallou ba a accepté d etre une marionnette de serigne mboup telle n est pas le cas avec abdoulaye sow

    yen géré len sen kaolack Dakar amna borome vive abdoulaye sow
    Auteur

    En Juillet, 2020 (19:08 PM)
    le jeux de serigne mboup s annonce clair il pense que il peut manipuler tout ce qui l entoure alors il a tord parce que le patronat et les membre des chambres de commerces du senegal ont compris son jeux tout ce qu il ne dirige pas il crache dessus avec les verset qu il manipule les gas serigne mboup est un faux type

    Auteur

    El Hadj Diop

    En Juillet, 2020 (19:15 PM)
    celui qui a le culot d 'envoyer sa propre soeur au tribunal kokou dou niit kou bah
    Auteur

    Diely

    En Juillet, 2020 (20:18 PM)
    Il est partisan ce monsieur et plaide pour Serigne Mboup. Ce dernier critique à bout de champ le patronat classique. Ce n'est pas comme ça qu'on va réunir le secteur privé sénégalais
    Auteur

    Actrice De Développement

    En Juillet, 2020 (23:35 PM)
    Wokhal lo kham. La CCIAK avant Sergne Mboup etait un taudis. Elle est devenue le fleuron de l'économie de Kaolack et la fierté des régions. Serigne Mboup se bat pour la promotion de toutes les régions du Sénégal contrairement à d'autres qui ne sont là que pour leurs propres intérêts. En tout cas, nous qui sommes restés dans les régions et œuvrons pour la promotion locale, sommes de tout coeur avec lui. Ablaye Sow peut prétendre ne pas être sa marionnette aujourd'hui qu'il a gravi les échelons grâce à Serigne.Moss ngour tek dof!!!. Rouslo na Sowéne yi. Gor, dagay gore ba dé. Ceux qui le défendent n'aiment pas le Senegal sinon ils comprendraient que les régions doivent être d'égales chances parce que au nit noga deuk, you bougue sene deuk, du créer des emplois au niveau local au lieu de migrer dans la capitale bayi sene gokh mou dé.Pourquoi la CCIAD doit capter tous les fonds qui doivent servir à 14 régions. ? Khana les opérateurs économiques des autres régions n'utilisent pas le port de Dakar ? Tous les opérateurs économiques des 13 régions de l'intérieur du Senegal sont avec Serigne Mboup. Yalla nako Yalla may ndame pour le bien de tous.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email